IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

La société derrière Bored Ape Yacht Club poursuit l'artiste conceptuel Ryder Ripps pour avoir vendu des doublons de ses NFT Bored Apes

Le , par Stéphane le calme

161PARTAGES

6  0 
Développé par Yuga Labs, le Bored Ape Yacht Club regroupe 10 000 images de profil « minted » sous forme de NFT sur la blockchain Ethereum. Son propriétaire reçoit un jeton non fongible pour prouver qu’il détient la seule version authentique de l’image.

Les images représentent un visage de singe avec des caractéristiques et des accessoires générés de manière aléatoire. Chacune de ces images présente un caractère unique. La raison pour laquelle le NFT Bored Ape Yacht Club fait l’objet d’une grande attention tient au fait que ces avatars se vendent pour des sommes considérables. Plus d’un milliard de dollars ont déjà été générés par la vente de ces avatars.

Pour la petite histoire, en septembre 2021, le développeur du jeu basé sur Ethereum « The Sandbox » a acheté un Bored Ape NFT pour 740 ETH, ce qui valait 2,9 millions de dollars à l’époque.


La valeur des avatars NFT Bored Apes est purement spéculative. Elle est totalement subjective, à la manière du prix de la raquette de Yannick Noah qu'il a utilisé pour remporter la finale de Roland-Garros en 1983. Toutefois, les prix n’ont pas atteint de tels sommets par pur hasard. Les célébrités et autres influenceurs du Web ont joué un rôle clef dans l’essor de cette nouvelle mode. Les athlètes, musiciens et autres influenceurs choisissent ces NFT en guise d’avatars sur Twitter.

Par exemple, l’actrice Gwyneth Paltrow a publié un tweet sur le BoredApeYC, tandis que Jimmy Fallon a interviewé Paris Hilton sur ce sujet. De même, des rappeurs comme Snoop Dogg et Eminem se sont lancés. Ce dernier a dépensé 462 000 $ pour acquérir un avatar. Il n’en fallait pas plus pour que le grand public s’intéresse au phénomène, et lui confère aussitôt une certaine valeur. Notons d'ailleurs que les deux rappeurs ont publié il y a quelques jours un clip vidéo de leur collaboration musicale où ces avatars interviennent :


Cependant, rejoindre le Bored Ape Yacht Club procure aussi certains avantages. Comme son nom l’indique, il s’agit en fait d’une société privée. Posséder l’un de ces NFT permet de devenir membre du club. Les membres peuvent accéder à un serveur Discord privé, et être invités à des fêtes exclusives où ils pourront croiser des célébrités. Posséder un Bored Ape permet d’accéder à d’autres NFT, pouvant être revendus pour des sommes massives. Ainsi, Yuga Labs a offert un NFT de chien du Bored Ape Kennel Club à tous les possesseurs de Bored Ape.

La plainte

La société derrière Bored Ape Yacht Club a poursuivi l'artiste conceptuel Ryder Ripps pour avoir vendu des doublons de ses jetons non fongibles Bored Ape ou NFT. La plainte, déposée devant un tribunal californien ce week-end, accuse Ripps d'un stratagème « calculé, intentionnel et volontaire » pour endommager BAYC tout en faisant la promotion de son propre travail d'imitation.

Ripps et Yuga Labs sont en désaccord depuis des mois, en partie à cause de la série RR/BAYC NFT de Ripps. La série a utilisé des images BAYC mais les a connectées à un jeton crypto différent et les a vendues pour l'équivalent d'environ 200 $ chacune, une aubaine par rapport à l'originale qui se vend actuellement environ 100 000 $ sur l'entrée de gamme. « Ce n'est pas une simple affaire de singe. Il s'agit d'un effort délibéré pour nuire à Yuga Labs aux dépens des consommateurs en semant la confusion quant à savoir si ces NFT RR / BAYC sont d'une manière ou d'une autre parrainés, affiliés ou connectés au Bored Ape Yacht Club officiel de Yuga Labs », indique la plainte.

Dans la plainte, Ripps est accusé de publicité mensongère et de contrefaçon de marque, entre autres infractions. Il est demandé des dommages-intérêts et une ordonnance du tribunal exigeant qu'il cesse d'enfreindre le travail de BAYC, y compris l'interdiction d'utiliser des noms de domaine « prêtant à confusion » comme apemarket.com.

Ripps (qui a également vendu des NFT originaux) a décrit son travail comme une variante de l'art d'appropriation, explorant « le pouvoir des NFT pour changer de sens, établir la provenance et échapper à la censure ». Il a déjà mené des projets similaires, notamment en vendant une version légèrement modifiée d'un CryptoPunk conçu pour se moquer de la série. « La plainte dénature grossièrement le projet RR / BAYC », a-t-il déclaré dans un communiqué sur Twitter, affirmant que les acheteurs avaient été explicitement informés qu'ils n'achetaient pas un Bored Ape officiel.


Yuga Labs rejette l'affirmation selon laquelle le travail de Ripps est plutôt satirique. Il estime qu'il s'agit plutôt d'une vendetta de plus longue durée contre la société – qui, selon Ripps, traîne son public avec des références racistes. Ripps a allégué que la série BAYC mentionne fréquemment des mots et des symboles suprémacistes blancs codés, y compris les pseudonymes des créateurs, le logo BAYC et la décision de créer des singes humanoïdes, ce qui, selon lui, fait partie de la tradition raciste plus large de comparer les Noirs à singes. Bien qu'il ne soit pas le seul à faire ces affirmations, la Ligue anti-diffamation a exprimé des doutes quant à ses interprétations. Yuga Labs a abordé la théorie plus tôt cette année, la qualifiant de « profondément douloureuse », et le co-fondateur Gordon Goner a longuement réfuté les allégations de Ripps dans un billet de blog :

Citation Envoyé par billet des cofondateurs
Pourquoi notre collection NFT présente-t-elle des singes ?

Il existe une longue histoire de personnes se référant affectueusement à elles-mêmes comme étant des "singes" dans la cryptographie, c'est pourquoi certains des NFT les plus rares et les plus précieux de la collection CryptoPunk, qui remonte à 2017, sont les singes.

Nous avons aimé l'idée de créer toute une collection autour de singes qui sont devenus si riches à cause de l'essor de la crypto qu'ils sont devenus extrêmement . . . ennuyé. Qu'est-ce qu'un singe s'ennuie à faire? Peut-être se retirer dans un club secret dans le marais.

Quelle a été l'inspiration pour la conception du logo BAYC ?

Nous n'avons jamais voulu nous prendre trop au sérieux, alors le look du club est négligé. Tout dans le BAYC visait à transmettre un esprit d'irrévérence et d'absurdité.

C'est un "Yacht Club" qui est en train de s'effondrer et en plein cœur des Everglades. En tant que tel, il avait besoin d'un logo convenablement intrigant. Nous sommes allés avec un crâne de singe pour aider à exprimer à quel point ces singes s'ennuient - ils s'ennuient à mourir.

Je suis sûr que notre troll trouvera un moyen de lier le "S.B.C." fanion ici (ou autre chose !) à quelque chose de détestable, mais c'est littéralement juste un drapeau de yacht club vintage que nous avons trouvé.

Puisque le logo BAYC est devenu un point principal pour ce troll, cela vaut la peine d'exposer ce que la Ligue anti-diffamation avait à dire sur le sujet lorsqu'elle a été contactée :

« Le Nazi Totenkopf est une conception graphique très spécifique d'un crâne et d'os croisés, et le crâne de singe ne lui ressemble en rien, sauf dans la mesure où tous les crânes se ressemblent dans une certaine mesure ». – Mark Pitcavage, chercheur principal au Centre sur l'extrémisme de l'ADL.

Qu'en est-il du nom de l'entreprise, "Yuga Labs" ?

Nous sommes des nerds, et Yuga est le nom d'un méchant de Zelda qui a la capacité de se transformer et de transformer les autres en art 2D. C'est parfaitement logique pour une entreprise NFT. Nous savions également que « Yuga » signifie « ère » en sanskrit. Gordon a passé une décennie à pratiquer l'hindouisme, et le "Kali Yuga" est l'ère actuelle dans laquelle nous nous trouvons selon l'hindouisme. L'ADL a littéralement ri de la suggestion que le terme Kali Yuga avait quelque chose à voir avec la suprématie blanche.
Ripps est loin d'être la seule préoccupation de Yuga. BAYC a engendré un projet auxiliaire de « métavers » qui a rencontré des difficultés sur la voie du lancement, et il est également affecté par une plus grande baisse du marché de la cryptomonnaie. Cependant, il a atteint un niveau de renommée que la plupart des autres files d'attente NFT n'ont pas grâce à des choses comme un récent clip vidéo d'Eminem et Snoop Dogg faisant la promotion des Bored Apes des artistes.

Le travail de Ripps – parmi d'autres NFT imitateurs – a soulevé des questions sur la façon dont la loi sur le droit d'auteur devrait s'appliquer à l'art cryptographique. Et Ripps fait référence au fait que les termes du droit d'auteur de BAYC semblent quelque peu déroutants et contradictoires. Mais cette poursuite n'accuse pas Ripps de violation du droit d'auteur. Ainsi, plutôt que d'offrir un premier aperçu de la façon dont les tribunaux traiteront cette question, cela dépendra de facteurs tels que le fait que Ripps induisait en erreur les gens avec son travail – ou si les gens achetaient le projet spécifiquement parce que ce n'était pas BAYC.

Sources : plainte de BAYC, billet des cofondateurs de BAYC

Et vous ?

Quelle lecture faites-vous de cette situation ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Waikiki
Membre actif https://www.developpez.com
Le 30/06/2022 à 18:35
Définition d'un NFT:
Les NFT (non-fungible token) sont des certificats numériques de propriété inscrits de manière pérenne et sécurisée sur la blockchain (technologie de stockage d'informations chiffrée).
Ils sont considérés comme la solution idéale au problème de reproductibilité pour la création numérique.
Surtout la partie en gras qui est comique au vu de la news.
7  1 
Avatar de Irbyk
Nouveau membre du Club https://www.developpez.com
Le 01/07/2022 à 11:27
L'article est là pour faire une étude et voir si les gens vont lire la source ? Parce que selon la dite source :
In a survey we ran in April, when asked which option they felt best described an NFT, 14% of consumers chose the deliberate red herring “a digital image/object that people can own”, but the most popular option of all was “a type of cryptocurrency”, which is also wrong.
Traduction : "Dans un sondage que nous avons conduit en avril, lorsque l'on a demandé quelle option décrivait le mieux un NFT, 14% des répondants on choisit le hareng rouge (leurre) que nous avions placé "une image/objet numérique qu'une personne peut posséder", mais la réponse la plus populaire de toute fut "un type de cryptomonnaie", qui est aussi fausse."
Toujours selon la source
The simplest definition is this: it’s a file that establishes proof of ownership of a digital asset.
Traduction : "La définition la plus simple est : c'est un fichier qui établit la preuve de l'appartenance d'un actif numérique.".

Bref je trouve ça dommage de faire un article qui pose en fait quelque chose de démenti par sa propre source. Je n'aime pas penser qu'il y a malhonnêteté là où l'incompétence suffit comme explication, il faudrait sans doute revoir le cycle de soumission d'un article. Si on doit aller vérifier la source à chaque article parce qu'on a plus confiance en la retransmission de l'information que le site offre, autant juste mettre la source et ne pas s'embêter à rédiger quelque chose...
5  0 
Avatar de Jeff_67
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 01/07/2022 à 13:20
Sauf que les NFT ne constituent en rien une preuve de propriété d'une œuvre.

Tout comme le fait de posséder une médaille de la monnaie de Paris à l'effigie de Notre-Dame ne vous autorise pas à emménager dans la cathédrale.
3  1 
Avatar de esperanto
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 02/07/2022 à 8:36
Citation Envoyé par Sandra Coret Voir le message
Peu de gens savent ce que sont exactement les NFT :
Apparamment vous non plus, je cite:

Citation Envoyé par Sandra Coret Voir le message
Les NFT sont des jetons non fongibles qui sont des formes d'art numérique pouvant être détenues par une seule personne ou entité.
Non, les NFT ne sont pas une forme d'art numérique mais des titres de propriété (ou des certificats) sur une forme d'art numérique, nuance!

Par contre pour ce qui est de leur valeur (légale ou intrinsèque), ne vous méprenez pas sur ce que j'écris, pour moi c'est parfaitement clair que c'est du vent. En l'ocurence:

Citation Envoyé par Jeff_67 Voir le message
Sauf que les NFT ne constituent en rien une preuve de propriété d'une œuvre.

Tout comme le fait de posséder une médaille de la monnaie de Paris à l'effigie de Notre-Dame ne vous autorise pas à emménager dans la cathédrale.
Comme tous les titres de propriété, ils n'engagent que ceux qui y croient.
Quand tu achètes une maison tu reçois un titre de propriété qui légalement te garantit que tu es le seul à pouvoir décider de ce que tu vas en faire (l'habiter ou la louer). En pratique essaie de déloger un squatteur et tu comprendras jusqu'où va la protection légale.
Sauf si tu as acheté (un titre sur) une cathédrale, là essaie de squatter pour voir...

Les NFT, c'est comme les titres fonciers avec la garantie de l'Etat en moins puisqu'ils sont émis dans un cadre totalement privé. Mais comme je viens de dire juste au dessus que cette garantie ne volait déjà pas bien haut, à toi de voir si tu leur trouves encore une quelconque valeur.
3  1 
Avatar de coyote_nauseeux
Membre à l'essai https://www.developpez.com
Le 01/07/2022 à 11:21
Bonjour, d'après l'iconographie un NFT est bien un fichier qui présente la preuve de la propriété d'un actif numérique.
2  1 
Avatar de archqt
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 01/07/2022 à 11:53
Déjà que ces avatars aient rapportés 1 milliards de $ semble déjà incroyable donc le reste cela m'échappe totalement...
2  1 
Avatar de DannyK
Inactif https://www.developpez.com
Le 01/07/2022 à 13:48
Personnellement, vous pouvez penser ce que vous voulez de ce que je vais écrire, mais pour moi les NFT ne devraient même pas étiquement être légale.

C'est purement et simplement, une arnaque, en plus d'être un scandale.
2  1 
Avatar de Coeur De Roses
Membre actif https://www.developpez.com
Le 02/07/2022 à 15:22
De toute façon, je ne vois pas la valeur ajouté d'un NFT comparé à un usage des choses numériques sans NFT.
Les seuls gagnant dedans sont les vendeurs de NFT, vue qu'ils vont récuperer l'argent malgré que ce soit sur du vent, je n'y vois aucun intérêt pour l'acheteur final.
2  1