IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Zuckerberg est à fond dans le métavers malgré les bénéfices de Meta qui chutent de plus de 50 % en raison des défis à relever
Zuckerberg dit aux investisseurs et aux employés de lui faire confiance

Le , par Nancy Rey

126PARTAGES

8  1 
Il y a un an, Mark Zuckerberg a changé le nom de Facebook en Meta et a déclaré qu'il allait tout miser sur le monde numérique immersif du "métavers". Depuis lors, Meta a investi des milliards de dollars dans cette technologie émergente et s'est restructurée autour d'elle, au moment même où l'économie mondiale ralentissait, où l'inflation montait en flèche et où les investisseurs commençaient à prêter davantage attention aux coûts. Cette combinaison n'a été rien moins que désastreuse. Cette année, les bénéfices de Meta ont été durement touchés par ses dépenses dans le métavers et le ralentissement de sa croissance dans les réseaux sociaux et la publicité numérique. En juillet, la société de la Silicon Valley a enregistré sa première baisse de chiffre d'affaires en tant que société publique. Son action a plongé de plus de 60 % cette année.


Meta, qui tente de s'orienter vers ce que l'on appelle le métavers, a affiché des ventes en baisse. Hier, l’entreprise a poursuivi cette trajectoire et a indiqué que le déclin ne s'arrêterait pas de sitôt. Meta a déclaré qu'elle allait «procéder à des changements significatifs dans tous les domaines afin de fonctionner plus efficacement », notamment en réduisant certaines équipes et en ne recrutant que dans les domaines les plus prioritaires. Vers la fin de la conférence téléphonique sur les bénéfices de Meta hier, discutant des résultats de la société pour le troisième trimestre 2022, le PDG Mark Zuckerberg a pris un moment pour s'adresser aux investisseurs sceptiques du metaverse : « Écoutez, je comprends que beaucoup de gens puissent être en désaccord avec cet investissement, mais d'après ce que je peux dire, je pense que cela va être une chose très importante. Les gens regarderont en arrière dans une décennie et parleront de l'importance du travail effectué ici », a-t-il déclaré.

Le problème, c'est qu'une décennie, c'est très loin. Et comme l'a constaté M. Zuckerberg lors de la conférence téléphonique sur les résultats, il perd rapidement ses fidèles partisans. « Je pense que ce qui résume le sentiment des investisseurs en ce moment, c'est qu'il y a trop de paris expérimentaux par rapport aux paris éprouvés », a déclaré un analyste de Wall Street lors de la conférence téléphonique.

Les chiffres sont stupéfiants

La société a annoncé une baisse de 4 % de son chiffre d'affaires au troisième trimestre, qui est passé de 29 milliards de dollars l'année précédente à 27,7 milliards de dollars. Le bénéfice net s'est élevé à 4,4 milliards de dollars, soit une baisse de 52 % par rapport à l'année précédente. Les dépenses ont augmenté de 19 %.

Les investissements de la société dans les métavers sont restés en difficulté. Meta a déclaré que sa division Reality Labs, responsable des efforts en matière de réalité virtuelle et de réalité augmentée qui sont au cœur du métavers, avait perdu 3,7 milliards de dollars, contre 2,6 milliards de dollars l'année précédente. Elle a déclaré que les pertes d'exploitation de la division augmenteraient « de manière significative » l'année prochaine.

Pour le trimestre en cours, Meta prévoit un chiffre d'affaires de 30 à 32,5 milliards de dollars, soit une baisse par rapport à l'année précédente. Les actions de la société ont chuté de plus de 19 % après la clôture du marché.

Les résultats accentuent ce qui a été l'une des années les plus tumultueuses pour Zuckerberg et son entreprise depuis que Facebook s'est transformé en une entreprise orientée vers le mobile il y a dix ans. Au cours des derniers mois, Meta a gelé la plupart des embauches, réduit les budgets et commencé à identifier les employés peu performants, laissant entrevoir la possibilité de licenciements. En juin, Zuckerberg a déclaré lors d'un appel aux employés « qu'il y a probablement un tas de personnes dans l'entreprise qui ne devraient pas être là ». Fin septembre, Meta comptait 87 314 employés, soit 28 % de plus qu'il y a un an.

Mark Zuckerberg a eu du mal à faire adhérer même ses propres employés à sa vision du métavers. La nouvelle orientation de l'entreprise a été source de confusion, selon les employés, avec des désaccords entre les dirigeants, des changements fréquents de stratégie et un jeu de réalité virtuelle phare peu utilisé, Horizon Worlds.

Zuckerberg s'est montré déterminé lors d'une conférence téléphonique avec des analystes mercredi. Il a déclaré que les gens « regarderont en arrière dans des décennies » et « parleront de l'importance du travail qui a été fait ici » concernant le métavers, la réalité virtuelle et la réalité augmentée. « Écoutez, je comprends que beaucoup de gens puissent être en désaccord avec cet investissement. Mais d'après ce que je peux dire, je pense que cela va être une chose très importante et je pense que ce serait une erreur pour nous de ne pas nous concentrer sur l'un de ces domaines, qui, je pense, vont être fondamentalement importants pour l'avenir », a-t-il dit.

Des difficultés qui reflètent un environnement difficile qui a touché d'autres sociétés de médias sociaux

Les difficultés financières de Meta se distinguent par sa taille et sa position d'entreprise technologique de premier plan dans le monde. Ses difficultés reflètent également un environnement difficile qui a englouti d'autres sociétés de médias sociaux. La publicité numérique a souffert de la crise économique mondiale, les marques réévaluant leurs budgets. Les entreprises continuent également à faire face aux changements apportés par Apple en matière de protection de la vie privée, qui rendent plus difficile le ciblage de la publicité numérique.

La semaine dernière, Snap, le fabricant de Snapchat, a annoncé la plus faible croissance trimestrielle de son histoire, et son action a chuté de plus de 75 % cette année. Twitter est dans ce qui pourrait être les derniers moments d'une acquisition par Elon Musk, l'homme le plus riche du monde, qui est susceptible de changer radicalement l'entreprise alors qu'elle devient privée.

Meta doit faire face à d'autres défis, notamment un examen réglementaire rigoureux. Ce mois-ci, la société a annoncé qu'elle allait vendre Giphy, un dépôt en ligne de clips animés connus sous le nom de GIF, après que les régulateurs antitrust britanniques ont déclaré que l'opération de 315 millions de dollars de Meta pour la société avait réduit la concurrence dans les médias sociaux et la publicité numérique. L'acquisition par Meta de Within, le fabricant d'une application de fitness en réalité virtuelle, a également été stoppée par la Federal Trade Commission pour des raisons antitrust.

Mike Proulx, directeur de recherche chez Forrester, a déclaré qu'il n'était pas certain que l'investissement de Meta dans le métavers soit rentable étant donné le faible nombre d'utilisateurs, alors même que la société perd de jeunes utilisateurs au profit de rivaux comme TikTok. « Cela justifie vraiment une conversation sur ce qui est l'activité principale de Meta à l'heure actuelle », a-t-il déclaré.

Malgré ces difficultés, Meta a augmenté le nombre de ses utilisateurs. Le nombre de personnes qui utilisent quotidiennement ses applications telles que Facebook, Instagram, WhatsApp ou Messenger est passé à 2,93 milliards d'utilisateurs au cours du trimestre, soit une hausse de 4 % par rapport à l'année précédente.

Lors de la conférence téléphonique sur les résultats d’hier, Zuckerberg a fait l'éloge de la croissance du nombre d'utilisateurs de Facebook et de WhatsApp et a évoqué le fait que les gens passaient plus de temps sur les Reels d'Instagram. Mais il a passé une grande partie de l'appel à se concentrer sur sa vision du métavers. « Il n'est pas clair que si nous ne faisions pas avancer les choses, quelqu'un d'autre le ferait », a-t-il déclaré.

Source : Meta

Et vous ?

Quel est votre avis sur le sujet ?

Voir aussi :

Meta dissout l'équipe responsable de la découverte de « dommages potentiels pour la société » dans ses propres produits, tout en assurant que les efforts se poursuivront

Horizon, la plateforme de réalité virtuelle sociale de Meta, atteint 300 000 utilisateurs, c'est une multiplication par 10 en trois mois environ ; mais cette croissance peut-elle se poursuivre

Meta annonce une perte de 2,8 milliards de dollars au deuxième trimestre pour sa division métavers, l'entreprise va augmenter le prix des casques VR Meta Quest 2 de 100 $

Meta prévoit de publier pour la première fois les résultats de Reality Labs, son unité de matériel de réalité virtuelle et augmentée et s'attend à une baisse de 10 milliards de dollars des bénéfices

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de totozor
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 17/11/2022 à 7:54
Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message
« [...]Je me suis trompé et j’en assume la responsabilité »
"... Vous êtes tous virés"
C'est quand même dur la vie d'un PDG, il met la survie de son entreprise en danger et il licencie les autres
La vie d'un employé est tellement plus simple, il fait son boulot, obéi à sa hiérarchie et se fait virer avec un solide "c'est pas toi le problème, c'est moi"

J'ai quelques collègues qui ont pris la mauvaise décision au mauvais moment, ils n'ont pas été virés mais leur carrière, qui avait évoluée si vite, s'est soudainement mise à stagner.
Je ne dis pas que c'est anormal, je dis juste que quand tu es en haut de la pyramide, les conséquences sont étrangement moins impactantes personnellement.

Et après on me dit qu'ils méritent leurs salaires mirobolants.
7  0 
Avatar de smarties
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 27/10/2022 à 13:43
Il y a eu des projets où les gens ont été visionnaires mais là je ne partage pas du tout son point de vue. Vue l'inconfort de l'équipement et le fait d'être devant un écran en permanence, je pense que le métavers restera un flop.

Il existe des visites virtuelles de musée ou similaire et je ne suis pas certains de l'engouement dessus.

Il ferait mieux d'investir dans la réalité augmentée
3  0 
Avatar de AndMax
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 27/10/2022 à 13:12
"conférence téléphonique" ???

Donc même Zuckerberg ne se connecte pas sur ce très moche Horizon Worlds pour tenir une conférence... J'en conclus que lui-même n'y croit plus.
2  0 
Avatar de kain_tn
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 27/10/2022 à 13:58
Citation Envoyé par Nancy Rey Voir le message

Quel est votre avis sur le sujet ?
Que le fait que Zuckerberg y croit ou pas importe peu: en tant que dirigeant d'entreprise, il va dire aux actionnaires que c'est le futur et qu'il y croit à fond, et non pas "Non mais en fait c'est tout pourri".
2  0 
Avatar de Andy Oka
Membre habitué https://www.developpez.com
Le 29/10/2022 à 7:04
Mais instagram et'watsap sont toujours aussi populaires.
2  0 
Avatar de marsupial
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 27/10/2022 à 15:21
A 10 milliards $ d'investissement par an et un projet sur 10 ans avant d'être rentable, on peut d'ores et déjà dire que Meta est trop engagé pour se retirer. Cela va être un gouffre financier qui, avec la récession qui vient, va engloutir tous les bénéfices de l'entreprise et même faire des pertes. Le pari pharaonique qui va tuer Facebook ? Je le souhaite tellement la société est toxique. Déjà 60% de perte de valorisation boursière depuis le début de l'année et une chute de 20% dans les échanges avant l'ouverture du marché.
1  0 
Avatar de virginieh
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 27/10/2022 à 16:01
Citation Envoyé par marsupial Voir le message
A 10 milliards $ d'investissement par an et un projet sur 10 ans avant d'être rentable, on peut d'ores et déjà dire que Meta est trop engagé pour se retirer.
Sauf que c'est des principaux biais dont il faut se méfier en matière d'investissement.
C'est comme quand tu vas voir un film (à notre échelle) et que tu te rends compte qu'il ne te plait pas au bout de 15 min.
Tu te forces à rester 2h pour t'ennuyer en te disant que tu n'as pas perdu le prix de ta place de cinéma, mais en plus tu as perdu 1h45.
Dans le cas d'une investissement c'est pire parce qu'en plus de perdre du temps il vont devoir perdre encore plus d'argent pour alimenter le projet. (ou si toi tu prenais une glace à l'époque ou l'ouvreuse en apportait encore à l'entracte quand ça existait encore)
1  0 
Avatar de totozor
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 27/10/2022 à 16:27
Citation Envoyé par marsupial Voir le message
A 10 milliards $ d'investissement par an et un projet sur 10 ans avant d'être rentable, on peut d'ores et déjà dire que Meta est trop engagé pour se retirer.
Je ne suis ni une expert en gestion de projet ni en gestion d'entreprise mais je me souviens d'un message dans ces deux modules :
1. Il n'est jamais trop tard pour arrêter de jeter de l'argent par les fenêtres
2. plus le débit est important plus il est urgent de la faire tôt.
Sinon tu vas droit au naufrage.

malgré les bénéfices de Meta qui chutent de plus de 50 % en raison des défis à relever,
Zuckerberg dit aux investisseurs et aux employés de lui faire confiance
Deux genres de personnes font cette demande: les visionnaires et le fous

Il était dans la première à l'époque, je penses qu'il est maintenant dans la deuxième.
Je penses qu'il a l'attitude d'un gourou de secte qui demande à ses disciples de se sacrifier avec lui pour atteindre un monde illusoire.

Ça m'est arrivé une fois au boulot de demander au gens de prendre un gros risque. J'ai répondu à l'appel d'un gars qui m'a dit en gros que j'ai le choix entre réussir ou la reconversion forcée.
Zucky a le bénéfice du pouvoir, je ne sais pas quel sera le déclencheur de la fin de celui-ci.
1  0 
Avatar de noremorse
Membre habitué https://www.developpez.com
Le 27/10/2022 à 18:54
Depuis un an, le pseudo fact-checker en chef de Facebook a perdu 80 milliards de $$, ça pique quand même un peu
1  0 
Avatar de Arya Nawel
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 28/10/2022 à 7:31
On ne peut reprocher à un aveugle incrédule de voir flou... Désolée mais c'est tout ce qui me vient en tête quand je pense à zuck
1  0