IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Meta va vendre Giphy, la super-galerie de GIF, après une bataille antitrust,
« l'interdiction de rachat est injuste et irrationnelle », selon Facebook

Le , par Bruno

156PARTAGES

4  0 
L'autorité britannique de régulation de la concurrence a ordonné à Meta, propriétaire de Facebook, de vendre la plateforme d'images animées Giphy, après qu'un tribunal a confirmé son opinion selon laquelle l'acquisition pourrait nuire à ses rivaux et éliminer un concurrent potentiel dans le domaine de la publicité.

La FTC avait ouvert son enquête sur Facebook en juin 2019, et en juillet de la même année, Facebook a révélé dans un rapport sur ses revenus qu'il faisait l'objet d'une enquête de la part de la FTC. Selon le Wall Street Journal, l'enquête se concentrait en partie sur la question de savoir si les acquisitions passées de Facebook, comme ses accords pour Instagram et WhatsApp avaient violé les lois antitrust. L’agence voulant savoir si Facebook avait effectué ces achats pour éviter une concurrence potentielle, et s'est entretenue avec les fondateurs de plusieurs sociétés rachetées par Facebook, d’après le quotidien.

Mai 2020, Facebook rachète Giphy et l'intègre à Instagram. « Beaucoup de gens dans notre communauté connaissent et aiment déjà Giphy. En fait, 50 % du trafic de Giphyprovient de la famille d'applications Facebook, dont la moitié provient d'Instagram. En réunissant Instagram et Giphy, nous pouvons aider les gens à trouver plus facilement les GIF et les autocollants parfaits dans « Stories » et « Live ». Nos deux services sont de grands soutiens pour la communauté des créateurs et des artistes, et cela continuera », avait alors expliqué Facebook dans un communiqué.

Meta a jeté l'éponge dans la longue bataille juridique qui l'oppose à l'autorité britannique de surveillance de la concurrence au sujet de l'achat de Giphy par le géant américain, pour un montant de 400 millions de dollars. Après un nouveau jugement en sa défaveur, la société mère de Facebook a déclaré qu'elle vendrait Giphy conformément à l'ordonnance.

L'autorité nationale de la concurrence et des marchés (CMA) a fait part le 18 octobre de ses préoccupations persistantes quant aux « dommages » qui pourraient être causés aux utilisateurs des médias sociaux et aux annonceurs si l'acquisition de Giphy était autorisée.


L'histoire a commencé en mai 2020 lorsque Facebook a fait une offre de près d'un demi-milliard de dollars pour la méga-galerie de GIF. Le processus a été mis sur la glace le mois suivant lorsque la CMA a exigé des réponses aux questions sur les implications de l'approbation d'une telle vente. Les régulateurs des monopoles du monde entier donnent l'impression de regretter d'avoir laissé Facebook absorber Instagram et WhatsApp à l'époque, et ont décidé d'examiner de plus près les derniers rachats de Meta.

Facebook a déclaré que cette enquête et ce blocage supplémentaires constituaient une « charge de conformité déraisonnable » et s'est retrouvé devant un tribunal d'appel de la concurrence après avoir poursuivi l'intégration de Giphy.

Faute d'une meilleure description, l'équipe juridique de Facebook a déclaré en septembre de l'année dernière que les conclusions provisoires de l'organisme de surveillance étaient fondées sur des « erreurs fondamentales ». La CMA a ensuite infligé une amende de 50 millions de livres sterling à Facebook pour ne pas avoir « délibérément » contribué à l'enquête.

« Nous utilisons l'API de Giphy depuis des années, non seulement dans Instagram, mais aussi dans les applications Facebook, Messenger et WhatsApp. Giphy continuera d'exploiter sa bibliothèque (y compris sa collection de contenus mondiaux), et nous sommes impatients d'investir davantage dans sa technologie et ses relations avec ses partenaires de contenus et d'API », avait assuré Facebook.

La deuxième phase de l'enquête de la CMA, qui a débuté en novembre de l'année dernière, a permis d'approfondir les implications en matière de concurrence. À la suite d'autres allers-retours, Facebook se plaignant que l'interdiction de rachat était « injuste » et « irrationnelle », les Britanniques ont infligé une amende de 0,005 % de son revenu annuel, soit 1,5 million de livres sterling.

Facebook a de nouveau fait appel de la décision de la CMA et, en juin, a perdu sur tous les points sauf un : la CMA savait que Snap avait envisagé d'acheter Giphy pour 142 millions de dollars ou 126 millions de livres sterling et avait finalement acheté son rival Gfycat. Mais le régulateur avait omis de le mentionner dans ses rapports, car il s'agissait d'informations jugées confidentielles. Meta souhaitait que cette « grave lacune » soit comblée.

La CMA a accepté de relancer son enquête, dont les conclusions ont été publiées le 18 octobre et n'ont pas sensiblement changé depuis le premier tour. La CMA a déclaré qu'elle avait analysé des preuves supplémentaires fournies par des tiers et de nouvelles soumissions de la part de Meta et de Giphy, mais a conclu que l'approbation de la vente augmenterait le « pouvoir de marché déjà important » de Meta : « refusant ou limitant l'accès des autres plateformes de médias sociaux aux GIF de Giphy, poussant ainsi les gens vers les sites appartenant à Meta, qui représentent déjà 73 % du temps passé par les internautes sur les médias sociaux. »

Selon CNBC, le fait que Meta soit obligée de vendre Giphy est « la première fois qu'un organisme de réglementation mondial met fin à une transaction conclue par une grande entreprise technologique ».

Les commentateurs ont noté que cette issue pour Meta n'est pas de bon augure pour ceux qui s'opposent à certaines des autres enquêtes anticoncurrentielles majeures de la CMA, comme la fusion prévue entre Microsoft et Activision. Parmi les critiques de l'ordonnance de la CMA figure Kayvan Hazemi-Jebelli, qui occupe le poste de conseiller en matière de concurrence et de réglementation pour la Computer and Communications Industry Association (CCIA) Europe, laquelle a fourni des commentaires en faveur de Meta et de Giphy à la CMA tout au long de son enquête.

L'ordonnance rendue le 18 octobre, a déclaré Hazemi-Jebelli, « envoie un signal clair à l'industrie et aux investisseurs. Les autorités britanniques, soutenues par les tribunaux britanniques, sont prêtes à bloquer les opérations lorsqu'elles constatent la simple possibilité d'une réduction de la concurrence. Malheureusement, toute réduction du nombre de concurrents semble être suffisante. » Personne ne sait encore qui deviendra l'acheteur qui interviendra pour racheter Giphy, mais un porte-parole de Meta a déclaré qu'il « travaillera en étroite collaboration avec la CMA sur la rétrocession de Giphy. »

Au cours de l'enquête de la CMA, Giphy aurait tenté d'influencer le régulateur pour qu'il impose des ordonnances comportementales à Meta plutôt que de forcer la transaction comme il l'a fait. Selon Giphy, il sera extrêmement difficile de trouver un acquéreur approprié, notamment parce que, depuis que Meta a acquis le service il y a deux ans, les GIF ne sont plus aussi populaires qu'avant, a déclaré l'entreprise. Le sentiment des utilisateurs à l'égard des GIF sur les médias sociaux montre qu'ils sont tombés en désuétude en tant que forme de contenu, les jeunes utilisateurs en particulier décrivant les GIF comme étant « futiles », a déclaré Giphy à la CMA cet été.

« Il existe un risque élevé que les seuls acquéreurs intéressés par l'acquisition de l'entreprise Giphy (s'il y en a) soient peu sérieux, a écrit Giphy, soulignant que l'univers des acquéreurs potentiellement intéressés est limité. » Giphy a également souligné que deux de ses principaux concurrents, Tenor et Gfycat, ont depuis été rachetés par des entreprises majeures - respectivement Google et Snap - sans aucune réaction. La seule solution, selon la CMA, est « que Giphy soit vendu dans son intégralité à un acheteur agréé ».

Stuart McIntosh, président du groupe d'enquête indépendant chargé de l'enquête, a déclaré : « Cette opération réduirait considérablement la concurrence sur deux marchés.

Elle a déjà entraîné l'élimination d'un challenger potentiel sur le marché britannique de l'affichage publicitaire, tout en donnant à Meta la possibilité d'accroître encore son pouvoir de marché substantiel sur les médias sociaux. » « La seule façon de remédier à cette situation est la vente de Giphy. Cela favorisera l'innovation dans la publicité numérique, et permettra également aux utilisateurs britanniques des médias sociaux de continuer à bénéficier de l'accès à Giphy », a-t-il ajouté.

Un porte-parole de Facebook a déclaré : « Nous sommes déçus par la décision de la CMA, mais acceptons la décision d'aujourd'hui comme le dernier mot sur la question. « Nous continuerons à évaluer les opportunités - y compris par le biais d'une acquisition - afin d'apporter l'innovation et le choix à davantage de personnes au Royaume-Uni et dans le monde entier. »

Source : CMA

Et vous ?

Quel est votre avis sur le sujet ?

Voir aussi :

La Federal Trade Commission travaillerait sur un procès antitrust qu'elle pourrait éventuellement intenter contre Facebook, l'agence aurait examiné les acquisitions passées de la société

Facebook rachète Giphy et l'intègre à Instagram, une annonce qui suscite l'inquiétude de nombreux utilisateurs de la plateforme

Facebook condamné à une amende de 60 millions d'euros par l'organisme britannique de surveillance de la concurrence, pour violation « délibérée » lors de l'enquête sur son acquisition de Giphy

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Locabimp
Membre à l'essai https://www.developpez.com
Le 19/10/2022 à 12:20
Méta monopolise déjà beaucoup le marché avec ces réseaux Facebook, insta, WhatsApp qui sont bien classé, après pour les gifs, c'est vrai que sur certaines plateforme comme discord c'est beaucoup trop utiliser.
Au contraire je trouve pas vraiment les gifs banalisé ! Après c'est un avis.
1  0