IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Elon Musk veut que le procès de Twitter attende jusqu'en février 2023,
Son équipe juridique a qualifié de « vitesse de croisière » la volonté de Twitter d'ouvrir un procès

Le , par Bruno

173PARTAGES

5  0 
L'équipe juridique d'Elon Musk, le patron de Tesla et SpaceX, a répondu à l'action en justice de Twitter à son encontre, affirmant que l'entreprise Twitter exige un procès déraisonnablement rapide. En réponse, l'équipe de Musk aurait demandé que l'affaire ne soit pas entendue avant l'année prochaine.

Twitter a fait pression pour que le procès ait lieu à la mi-septembre, justifiant sa demande d'accélérer les choses étant donné que l'accord de fusion entre Musk et Twitter a une « date limite présumée » du 24 octobre. Cependant, l'équipe de Musk demande que le procès n'ait pas lieu avant le 13 février 2023 au plus tôt, note le dépôt.


L'enthousiasme de Musk pour donner suite à l'accord est remis en question depuis au moins le mois de mai, lorsqu'il a déclaré que l'accord était « suspendu » jusqu'à ce qu'il puisse vérifier si l'affirmation de Twitter selon laquelle moins de 5 % des comptes sont des robots ou des spams était exacte. Il a accusé Twitter de dissimuler des informations, tandis que la société a déclaré qu'elle agissait de bonne foi et fournissait tout ce que les conditions de l'accord l'exigeaient.

Le 8 juillet, Elon Musk a mis fin à l’accord passé pour racheter le réseau social Twitter pour 44 milliards de dollars. Dans une lettre publiée par la SEC, le gendarme boursier américain, ses avocats assurent que Twitter n’a pas respecté ses engagements pris dans l’accord, notamment en ne fournissant pas toutes les informations demandées sur le nombre de comptes inauthentiques et de spams.

Par le biais de Bret Taylor, président du conseil d'administration de la plateforme de microblogging, Twitter indique être « déterminé à conclure la transaction au prix et aux termes convenus ». « Nous sommes convaincus que nous l'emporterons devant la Cour de chancellerie du Delaware », martèle Twitter.

Dans une lettre envoyée à Musk, datée du 10 juillet et déposée auprès des régulateurs le 11 juillet, Twitter a déclaré qu'il n'avait pas violé ses obligations en vertu de l'accord de fusion, comme l'a indiqué Musk en cherchant à mettre fin à l'accord. « Twitter exige que Musk et les autres parties se conforment à leurs obligations en vertu de l'accord, y compris leurs obligations de déployer leurs meilleurs efforts pour rendre effectives les transactions envisagées par l'accord », indique la lettre.

Elon Musk a tweeté une photo de lui en train de rire - avec une légende qu'il avait apparemment lui-même ajoutée : « Ils ont dit que je ne pouvais pas acheter Twitter. Ensuite, ils ne divulgueraient pas d'informations sur les bots. Maintenant, ils veulent me forcer à acheter Twitter au tribunal. Maintenant, ils doivent divulguer les informations sur les bots au tribunal ». Étant donné que Musk prétend que Twitter a violé les conditions de l'accord en ne communiquant pas les informations commerciales essentielles relatives aux robots, il est clair qu'il essaie de se retirer sans rien payer. L'indemnité de rupture n'est pas mentionnée dans le document déposé auprès de la SEC, qui expose les raisons de son retrait de l'accord.


Twitter c’est donc engagé à poursuivre Musk en début de semaine après qu'il ait officiellement essayé de renoncer à son accord de 44 milliards de dollars pour acheter la société. Presque immédiatement après que Musk ait fait part de son intention, Bret Taylor, président du conseil d'administration de Twitter, a déclaré que la société allait poursuivre Musk en justice, et la société a déposé son action en justice le 12 juillet.

La principale raison invoquée par Musk pour mettre fin à la fusion est que Twitter ne lui a pas fourni les données nécessaires pour « faire une évaluation indépendante de la prévalence des faux comptes ou des comptes de spam sur la plateforme Twitter », a écrit son équipe juridique la semaine dernière. Son équipe a de nouveau invoqué la question des bots dans le dépôt de vendredi, notant que « le litige central sur les faux comptes et les spams est fondamental pour la valeur de Twitter. Il s'agit également d'un litige qui porte sur un grand nombre de faits et d'experts, et qui nécessite un temps considérable pour la découverte de documents.

En multipliant les allégations sur le pourcentage de robots et de spams sur la plateforme, Musk a fait baisser le cours de l'action de Twitter et tentait de s'en servir pour potentiellement forcer Twitter à renégocier l'accord à un prix inférieur. « Ayant monté un spectacle public pour mettre Twitter en jeu, et ayant proposé puis signé un accord de fusion favorable aux vendeurs, Musk croit apparemment qu'il est libre, contrairement à toutes les autres parties soumises au droit des contrats du Delaware, de changer d'avis, de détruire l'entreprise, de perturber ses opérations, de détruire la valeur des actionnaires et de s'en aller », indique Twitter dans sa plainte déposée auprès de la Cour de chancellerie du Delaware.

Elon Musk a secoué le monde des médias sociaux plus tôt cette année avec son offre sans précédent de privatiser l'entreprise, arguant qu'il serait en mesure de développer Twitter et de le rendre plus ouvert et, dans son esprit, politiquement neutre. Il a déclaré qu'il laisserait l'ancien président Donald Trump revenir sur la plateforme et a fait valoir que les pratiques de modération de contenu de Twitter enfreignaient la liberté d'expression. Musk a renoncé à son droit d'examiner de plus près les finances de l'entreprise lorsqu'il a signé l'accord.

Mais peu de temps après, des questions se sont posées quant à savoir s'il irait jusqu'au bout. Une vente mondiale d'actions technologiques a profondément réduit sa valeur nette personnelle, dont il avait tiré parti pour obtenir des engagements pour l'emprunt dont il avait besoin pour acheter Twitter. Bien que Twitter Inc ait un dossier juridique solide contre Elon Musk, l’équipe dirigeante pourrait opter pour une renégociation ou un règlement au lieu d'une longue bataille judiciaire, selon des experts juridiques.

Une audience de 90 minutes aura lieu la semaine prochaine, le 19 juillet à 11 heures, pour décider de la date du procès, selon Bloomberg et Reuters.

Et vous ?

Quel est votre avis sur le sujet ?

Pourquoi selon vous, Musk préfère repousser la date du procès de Twitter ? Quel impact ? Bonne ou mauvaise idée ?

Voir aussi :

Elon Musk renonce à acheter Twitter, évoquant la violation des obligations contractuelles. Twitter ne lui aurait pas fourni toutes les informations demandées sur le nombre de comptes spam

Twitter va poursuivre Elon Musk en justice pour avoir essayé de se retirer de l'accord, Musk a signé un accord de fusion contraignant, mais il veut maintenant s'en retirer

Refus d'Elon Musk d'honorer son engagement de rachat de Twitter : Twitter a un avantage juridique dans ce lourd litige, selon des experts

Les trois raisons pour lesquelles Elon Musk a annulé son acquisition de Twitter, parmi lesquelles des « représentations matériellement inexactes » sur les utilisateurs actifs quotidiens monétisables

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de totozor
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 10/08/2022 à 7:33
Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message
Que pensez-vous de la suggestion d'Elon Musk ?
Que pensez-vous de la situation générale à la lumière des arguments avancés par chacun des camps ? Lequel a votre faveur ? Pourquoi ?
Remplacer un procès par un débat public?
Elon Musk est tellement sur de perdre que ça?
Il veut lancer un débat public sur le taux de bots sur Twitter? Vraiment? Ce n'est pas un sujet technique qui se prête donc mal à un débat public.
Elon Musk remet en cause le chiffre et la méthode de Twitter pour l'évaluer. C'est bien facile de critiquer mais il est incapable de proposer un chiffre et une méthode en retour.
Il semble avoir utilisé un outil qui identifie son compte comme bot probable et il fait un sondage sur Twitter. Doit on vraiment parler de ses méthode hautement pertinentes
7  1 
Avatar de Uther
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 10/08/2022 à 9:27
Après la proposition à Vladimir Poutine de duel dans un octogone, on croirait presque qu'il reprend le sens de la réalité.
Malheureusement la presse en général et developpez.com en particulier, accordent beaucoup trop de d'importance à ces déclarations égocentriques et risibles qui ne seront bien évidement suivies d'aucun fait.
7  2 
Avatar de AoCannaille
Membre expert https://www.developpez.com
Le 10/08/2022 à 15:14
Citation Envoyé par jvallois Voir le message
Je me pose une question : Si le tribunal l'oblige à acheter Twitter, qu'est-ce qui l'empêcherait de tellement mal le gérer qu'il arrive à la faillite ?
rien. Mis à part éviter de perdre plusieurs dizaines de milliards de dollar. Avec le prix indicatif de 44Milliard de dollar, on parle du PIB de la la Tunisie (~12 Millions d'habitants), détenu par une seule personne.
4  0 
Avatar de totozor
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 18/07/2022 à 16:10
Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message
Quelle lecture faites-vous de cette situation ?
CHEH
Petit rappel :
Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message
CA a pas l'air de leur faire si peur que ça.
3  1 
Avatar de PolumX
Nouveau membre du Club https://www.developpez.com
Le 19/07/2022 à 8:40
Citation Envoyé par totozor Voir le message
CHEH
Petit rappel :
CA a pas l'air de leur faire si peur que ça.
Tu as oublié la 5eme image : "Vous êtes condamné à racheter Twitter pour 44 milliards de $"
3  2 
Avatar de Jules34
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 19/07/2022 à 9:34
J'espère qu'ils vont démolir ce fou furieux et le condamner à racheter Twitter.

Ayant monté un spectacle public pour mettre Twitter en jeu, et ayant proposé puis signé un accord de fusion favorable aux vendeurs, Musk croit apparemment qu'il est libre, contrairement à toutes les autres parties soumises au droit des contrats du Delaware, de changer d'avis, de détruire l'entreprise, de perturber ses opérations, de détruire la valeur des actionnaires et de s'en aller
C'est tellement vrai !!!
2  1 
Avatar de totozor
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 19/07/2022 à 12:24
Autant je trouve réjouissant que Musk soit obligé de racheter Twitter alors qu'il ne semble pas en avoir envie, autant je me demande ce qu'en pensent les employés de l'entreprise.
Ils se retrouvent au milieu d'une guerre pour se débarrasser de leur source de revenu entre des riches et un encore plus riche.

Cette guerre ne va probablement pas se régler en 2 semaines.
Donc Twitter va stagner, et donc décliner, pendant plusieurs mois, mettant en danger l'emploi centaine de personnes.
Et si Musk achète Twitter il va probablement commencer par virer 10-20% du personnel.

Je ne pleurerais pas le jour où Twitter disparaitra mais je trouves révoltant l'impact sur les gens "normaux" de la guerre entre des puissants.
2  1 
Avatar de totozor
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 20/07/2022 à 7:47
Citation Envoyé par Madmac Voir le message
Vous achèteriez une compagnie qui risque d'être poursuivi par les actionnaires et les publicistes? Surtout pas pour plusieurs milliards!
Je n'achèterais jamais une entreprise de cette taille pour de raison :
je n'en ai pas du tout les moyens
je n'ai pas les compétences pour, le faire mettrait un tas de gens au chômage en quelques mois.

S'il s'avère qu'il y a plus de 5% de bot. Twitter va être dans l'eau chaude. Imagine que tu achète une voiture. Et qu'au moment de l'achat, tu découvre qu'elle a des problèmes mécanique et qu'elle risque de prendre feu. Tu crois qu'un juge te forcerais à payer ?
Tu compares un réseau social dont 20% des utilisateurs seraient des bots à une voiture qui risque de prendre feu?
Quand j'achètes une voiture, je me renseigne, je lis des tests, j'écoute les retours des utilisateurs, si je lis qu'elle se met à bruler sans raison apparente j'en prends une autre, si ce n'est pas le cas je me dit que le risque est plus que raisonnable.
Quand j'achètes une voiture je ne fait pas un post sur Twitter pour l'annoncer à tout le monde, je ne signes pas un contrat en grande pompe. Je ne me mets pas à enquêter sur la voiture APRES avoir signé le contrat (Musk a annoncé les 20% de bots alors qu'il avait signé et avant qu'il ait plus d'infos, donc il aurait pu estimer les 20% avant.)

Tu ne crois pas qu'une compagnie comme Disneys ne payent pas des gens pour faire des commentaires positifs sur leur produits? C'est la toutes nouvelles formes de publicité à la mode. Et tu peux être certain que la pratique est très commune sur les réseaux sociaux. Et cela fonctionne également pour les campagnes politiques.
Donc 20% de bots ne serait pas vraiment surprenant.
Donc il y a 20% de bots sur Twitter, so what?
On ne sait pas les exploiter? Musk est si bête que ça?
Disney paye des gens pour faire de la pub sur Twitter et Musk se dit que c'est vraiment pas bien, c'est tout?
L'entrepreneur de génie qu'il est ne se dit pas que l'argent que paye Disney ou trump ( )pourrait rentrer dans sa poche plutôt que dans celle d'autres personnes? Vraiment?

Citation Envoyé par Madmac Voir le message
C'est pas le cas. Tous les réseaux sociaux sont dans la tourmente. Pour la simple raison qu'il a soulevé un problème que personne n'a vraiment considéré: "Les bots !".
Si n'une partie importante du trafic n'est pas composé par "Mr Tout-Le-Monde", alors cela veux dire pour les publicitaires que la visibilité de leur publicité n'est pas conforme à ce que l'on leur a vendu.
C'est comme découvrir que l'on paie pour de la publicité dans un journal. Et que seulement la moitié des journaux se rendent aux lecteurs.
Tu n'as jamais fait de campagne de tractage, d'enquête ou de pub?
Tu sais que tel ou tel moyen a un taux de réponse de X%.
Tu dépenses ton argent ou ton énergie en fonction de ça.
Donc quand Coca Cola met une campagne de pub sur un RS, si le RS lui dit qu'il va toucher X personnes (y compris les bots) il sait qu'il va en vendre à 0.001% de ces gens (bots compris).
Je n'ai aucun doute que Coca cola sache quel est le taux des conversion (qui dépend des bots, de l'implication des influenceurs/utilisateurs ou que sais je) de chaque RS, celui qui a le plus de bots en a un taux plus faible et a donc des pubs qu'il vend moins cher.

Donc toute cette affaire c'est de l'eau chaude, du thé et un peu de sucre et me voilà bien heureux.
1  0 
Avatar de behe
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 20/07/2022 à 11:53
Si on se base sur différents articles tel que celui là , ça risque de faire mal coté Musk.
Petit passage
L'accord de fusion ne mentionne même pas les bots ou les spams
Si ce passage est vrai, l'excuse pour ne pas acheter Twitter tombe aux oubliettes.
1  0 
Avatar de pmithrandir
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 20/07/2022 à 17:06
Madmax... Tu parles d un loup qui n en est pas un.
Tous les réseaux sociaux sont confrontés à des bots rapidement et ils mettent tous en place des moyens de luttes plus ou moins efficaces.
Qu'il y ait 2 ou 5 ou 20% de bots ne change rien... Puisque les taux de conversion sont déjà connus.

Sur 100 comptes touchés on sait que 10 achètent (ça c est mesurable)
Donc on a un taux de conversion de 10%

Si maintenant on a 20% de bots.. ça ne change rien... On aura toujours 10 ventes. C est juste le taux de conversion qui change.

EM n a rien levé du tout... Il cherche juste une excuse pour sortir du deal et écraser twitter au passage. ou l'inverse...
1  0