IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Google estime qu'il est temps de facturer les petites entreprises qui se servent de sa messagerie et d'autres applications
Après plus d'une décennie d'utilisation gratuite

Le , par Stéphane le calme

163PARTAGES

26  0 
Alors que Gmail est gratuit et destiné aux particuliers, G Suite est payant et destiné aux entreprises. L'offre se présente comme une alternative à Microsoft 365. Avec Gmail, l’utilisateur dispose d'un compte e-mail personnel, d'un espace de stockage dans Google Drive et d'un accès à des applications telles que Google Documents, Slides et Sheets. Google a annoncé la fermeture des comptes G Suite gratuits si le titulaire du compte ne passe pas à un compte payant. En janvier, l’entreprise a envoyé des courriels aux utilisateurs de comptes « G Suite legacy free edition », leur indiquant qu'ils ont jusqu'au 1er juillet pour commencer à payer.

Lorsque Google a annoncé à certaines petites entreprises en janvier qu'elles ne pourraient plus utiliser gratuitement son service de messagerie personnalisé et d'autres applications de travail, cela ressemblait à une promesse non tenue pour Richard J. Dalton Jr., un utilisateur de longue date qui gère une entreprise de préparation aux tests scolaires à Vancouver, en Colombie-Britannique.

« Ils nous forcent essentiellement à passer à quelque chose de payant après nous avoir rendus dépendants de ce service gratuit », a déclaré Dalton, qui a d'abord mis en place un e-mail professionnel Google pour son entreprise, Your Score Booster, en 2008.

Google a déclaré que les utilisateurs de longue date de ce qu'il appelle son édition gratuite héritée de G Suite, qui comprend le courrier électronique et des applications comme Docs et Calendrier, devaient commencer à payer des frais mensuels, généralement environ 6 $ pour chaque adresse e-mail professionnelle (avec des niveaux supérieurs pour des besoins de stockage plus importants). Les entreprises qui ne passeront pas volontairement à un service payant d'ici le 27 juin seront automatiquement déplacées vers un service. S'ils ne paient pas avant le 1er août, leurs comptes seront suspendus :

« Passez à Google Workspace d'ici le 27 juin 2022

« Pour les entreprises, l'ancienne édition gratuite de G Suite ne sera plus disponible à compter du 27 juin 2022. Nous vous recommandons de passer dès maintenant à un abonnement Google Workspace répondant à vos besoins pour commencer à utiliser vos nouvelles fonctionnalités de sécurité et de collaboration sans frais jusqu'au 1er août 2022. Si vous sélectionnez le forfait modulable en passant à l'édition Business, la facturation ne sera pas effective avant le 1er août 2022.

« Si vous attendez, votre compte sera automatiquement converti en compte Google Workspace après le 27 juin 2022. Pour changer d'abonnement et éviter la suspension de votre compte, vous devez configurer la facturation Google Workspace avant le 1er août 2022.

« Si vous ne passez pas à un abonnement Google Workspace, mais que vous restez un utilisateur actif, vous conserverez l'accès aux services Google supplémentaires et aux contenus payants que vous avez achetés avec votre compte de l'ancienne édition (par exemple, les films achetés sur le Google Play Store) ».

Alors que le coût du service payant est plus une gêne qu'un coup dur financier, les propriétaires de petites entreprises touchés par le changement disent avoir été déçus par la manière maladroite dont Google a géré le processus. Ils ne peuvent s'empêcher de penser qu'une entreprise géante avec des milliards de dollars de bénéfices presse les petites entreprises (certaines d'entre elles ayant commencé à utiliser les applications de Google dès leur création) pour avoir un peu d'argent.

« Cela m'a semblé inutilement mesquin », a déclaré Patrick Gant, propriétaire de Think It Creative, une société de conseil en marketing à Ottawa. « Il est difficile de se sentir désolé pour quelqu'un qui a reçu quelque chose gratuitement pendant longtemps et qui se fait maintenant dire qu'il doit payer pour cela. Mais il y avait une promesse qui a été faite. C'est ce qui m'a poussé à prendre la décision d'opter pour Google plutôt que d'autres alternatives ».

La décision de Google de facturer les organisations qui ont utilisé ses applications gratuitement est un autre exemple de sa recherche de moyens de tirer plus d'argent de son activité existante, similaire à la façon dont il a parfois placé quatre annonces au-dessus des résultats de recherche au lieu de trois et a introduit plus de publicités dans les vidéos YouTube. Ces dernières années, Google a poussé de manière plus agressive la vente d'abonnements logiciels aux entreprises et a concurrencé plus directement Microsoft, dont les programmes Word et Excel dominent le marché.


La difficulté à entrer en communication avec Google

Après qu'un certain nombre d'utilisateurs de longue date se soient plaints du passage à un service payant, une première date limite du 1er mai a été reportée. Google a également déclaré que les personnes utilisant d'anciens comptes pour des raisons personnelles plutôt que professionnelles pourraient continuer à le faire gratuitement.

Mais certains propriétaires d'entreprise ont déclaré que, alors qu'ils réfléchissaient à l'opportunité de payer Google ou d'abandonner ses services, ils avaient du mal à entrer en contact avec le support client. À l'approche de la date limite, six propriétaires de petites entreprises qui ont parlé aux médias ont critiqué ce qu'ils ont dit être déroutant et parfois hésitant dans les communications sur le changement de service.

Alors que Google en était encore à la phase de test, l'entreprise a déclaré aux propriétaires d'entreprise que les produits resteraient gratuits à vie pour les organisations qui ont testé la bêta, bien que Google affirme que depuis le début, les conditions de service de son logiciel d'entreprise stipulaient que l'entreprise pouvait suspendre ou résilier l'offre dans l'avenir. Google a arrêté de proposer une version gratuite aux nouvelles entreprises en décembre 2012, mais a continué à prendre en charge les comptes de ce qui est devenu l'ancienne édition gratuite de G Suite.

En 2020, G Suite a été rebaptisé Google Workspace. L'écrasante majorité des gens - la société affirme qu'elle compte plus de trois milliards d'utilisateurs au total - utilise une version gratuite de Workspace. Plus de sept millions d'organisations ou d'individus paient pour la version premium avec des outils supplémentaires et un support client, contre six millions en 2020. Le nombre d'utilisateurs encore sur la version héritée gratuite d'il y a des années se compte par milliers, a déclaré une personne familière avec le décompte et qui a demandé l'anonymat parce que la personne n'était pas autorisée à divulguer publiquement ces chiffres.

« Nous sommes là pour aider nos clients dans cette transition, y compris des remises importantes sur les abonnements Google Workspace », a déclaré Katie Wattie, porte-parole de Google, dans un communiqué. « Passer à un abonnement Google*Workspace peut se faire en quelques clics ».

Un moment mal choisi pour l'annonce de Google à cause de la pandémie

Dalton, qui aide les étudiants canadiens à entrer dans les universités américaines, a déclaré que les mises à niveau forcées de Google sont arrivées à un mauvais moment. La pandémie de coronavirus a été dévastatrice pour son entreprise, a-t-il déclaré. Les sites annulaient régulièrement les tests, certaines universités suspendaient les exigences de test et moins d'étudiants recherchaient des services de préparation.

D'avril 2020 à mars 2021, les revenus des entreprises ont diminué de près de moitié. Les ventes ont encore chuté de 20 % l'année suivante. Les choses ont commencé à s'améliorer ces derniers mois, mais Your Score Booster est toujours à la traîne de ses performances prépandémiques.

« À ce stade, je me concentre sur la reprise de mon entreprise », a déclaré Dalton. « La dernière chose que je veux faire est de changer de service ». Il a donc demandé à ses deux employés à temps partiel de commencer à utiliser leurs adresses e-mail personnelles pour le travail, et il envisage de mettre à niveau les 11*comptes restants vers la version la moins chère de Google*Workspace.

L'entreprise de Gant est une entreprise individuelle, et il utilisait Gmail gratuitement depuis 2004. Il a dit que ce n'était pas une question d'argent. Son problème était le tracas. Il devait déterminer s'il devait continuer à utiliser Google ou trouver une autre option.

Gant envisage toujours de passer à Microsoft Outlook, Apple iCloud ou ProtonMail, ou de s'en tenir à Google. Il décidera quoi faire à la fin du mois. Microsoft lui coûterait 100 dollars canadiens par an. Apple coûterait 50 $ et ProtonMail 160 $. Google lui accorderait trois mois gratuits, puis facturerait le même montant qu'Apple pendant un an. L'année suivante, le prix de Google doublerait.

Certains clients optent simplement pour d'autres fournisseurs

Sajanlal, le seul employé de son entreprise, s'est inscrit au service commercial de Gmail en 2009. Des années plus tard, il a ajouté son beau-frère, Mesam Jiwani, à son compte G Suite lorsqu'il a lancé sa propre entreprise. Cette société, Fast Payment Systems, aide les petites entreprises d'états comme le Texas et New York à traiter les paiements par carte de crédit depuis 2020.

Lorsque Sajanlal a dit à Jiwani que Google commencerait à facturer chacune de leurs adresses e-mail, Jiwani lui a demandé : « Tu es sérieux ? Ils vont commencer à nous arnaquer ? »

Jiwani a déclaré qu'il avait stocké les données de transaction de ses 3 000 clients sur Google Drive, il a donc commencé à payer les services de l'entreprise, bien qu'il envisage de passer au fournisseur de logiciels Zoho. Sajanlal a quitté Google en mars, configurant ses e-mails professionnels sur Nextcloud.

Stian Oksavik, qui a une entreprise parallèle appelée BeyondBits à Loxahatchee, en Floride, qui met en place des réseaux informatiques pour les clients, est passé au service iCloud d'Apple, auquel il avait déjà accès dans le cadre d'un forfait d'abonnement existant.

« Il s'agissait moins du montant qu'ils facturent que du fait qu'ils ont changé les règles", a déclaré M. Oksavik. "Ils pourraient à nouveau modifier les règles à tout moment ».

L'ombre du recours collectif et les changements discrets de Google

Pour certains, la décision de Google semblait déraisonnable, car les clients utilisant ces anciens comptes ne seraient pas en mesure de transférer des achats ou des éléments tels que des remises d'abonnement avec droits acquis vers de nouveaux comptes. En effet, lorsqu'il a été demandé s'il était possible de transférer des achats entre comptes, un représentant de Google a confirmé que ce n'était pas le cas :

« Non, les clients ne peuvent pas transférer ces abonnements et achats d'un compte Google gratuit. Si un client ne souhaite pas effectuer la mise à niveau, il ne lui sera pas demandé de renoncer à ses identifiants de connexion et il ne perdra pas l'accès aux autres services Google, tels que YouTube, Photos et Google Play, ni de contenu payant, y compris les achats sur YouTube et Play Store. Ils pourront continuer à se connecter à leurs services Google et à des sites tiers avec des informations d'identification Google. Si un client n'effectue pas la mise à niveau, seuls les services principaux d'un l'abonnement Google Workspace du client, tel que Gmail, Agenda, Drive et Meet, seront suspendus. Dans cet état, les utilisateurs ne pourront ni recevoir ni envoyer d'e-mails, y compris l'authentification des réinitialisations de mot de passe par e-mail. Sans accès à Gmail dans l'état suspendu, nous recommandons aux clients d'utiliser une adresse e-mail différente pour envoyer et recevoir des e-mails, y compris la modification des identifiants et l'authentification des nouveaux mots de passe ».

Cela signifie que des années d'achats liés à Google Play (potentiellement des centaines voire des milliers de dollars d'actifs tels que des achats de films et de musique pour un client donné, sur des milliers de clients concernés) pourraient être liées à des comptes dans un état suspendu en raison de la transition. Google a explicitement confirmé que c'était le cas, bien que les clients puissent choisir de continuer à utiliser leur compte suspendu aux côtés d'un compte fonctionnel.

Raison pour laquelle Chimicles Schwartz Kriner et Donaldson-Smith ont décidé d'ouvrir une enquête sur l'affaire pour un éventuel recours collectif dans le contexte des fermetures de comptes gratuits G Suite.

Suite au tollé provoqué par ses déclarations, la page d'assistance donnant des détails sur l'arrêt du service a été discrètement mise à jour.

Une nouvelle section sur la page d'assistance intitulée : « Si je ne souhaite pas passer à un abonnement payant, puis-je transférer mes données ? » La réponse est : « Oui. Si vos besoins ont changé et que vous ne souhaitez pas passer à un abonnement Google Workspace payant, vous pouvez exporter les données de votre organisation à l'aide de l'outil d'exportation de données ».

Sur la version américaine, il est écrit comme réponse : « Dans les mois à venir, nous vous offrirons la possibilité de déplacer votre contenu payant non Google Workspace et la plupart de vos données vers une option gratuite. Cette nouvelle option n'inclura pas les fonctionnalités premium telles que les e-mails personnalisés ou la gestion multicomptes. Vous pourrez évaluer cette option avant le 1er juillet 2022 et avant la suspension du compte. Nous mettrons à jour cet article avec des détails dans les mois à venir ».

Sources : Google (1, 2)

Et vous ?

Qu'en pensez-vous ?

Voir aussi :

G Suite devient Google Workspace et s'accompagne d'une meilleure intégration des différents services comme Gmail et Chat tout en apportant une nouvelle identité visuelle
Google Workspace supprimera le contrôle des administrateurs sur le paramètre de confidentialité « Activité sur le Web et application » et activera par défaut « Historique des recherches »

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de herr_wann
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 21/06/2022 à 10:47
Traduction: on a tué la concurrence, les utilisateurs sont accro à nos produits et ont la flemme d'apprendre de nouveaux logiciels, sortons la tondeuse
19  0 
Avatar de kain_tn
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 21/06/2022 à 14:37
Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message
Google estime qu'il est temps de facturer deux fois les petites entreprises qui se servent de sa messagerie et d'autres applications,
Fixed.

Leur business model, c'est la collecte de données et la vente de publicité. Du coup on parle de facturer une seconde fois, là.
10  0 
Avatar de fatbob
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 21/06/2022 à 11:35
Vu les difficultés de trésorerie rencontrées par cette startup, ils sont bien obligés.
8  0 
Avatar de esperanto
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 22/06/2022 à 16:56
Microsoft fait pareil (Windows reste payant mais en plus se permet de s'approprier nos données) et ça dérange personne
(ben quoi? chaque fois que je critique Microsoft on me balance "Google fait pareil" comme argument ultime, alors moi aussi je peux jouer l'effet miroir)
7  0 
Avatar de smarties
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 21/06/2022 à 15:10
Il collectent et vendent nos données depuis longtemps et on a la gratuité du service en échange mais là Google abuse !

De plus pour utiliser normalement Android avec le Play store il faut un compte Google. S'il faut payer une boite mail pour utiliser un smartphone sous Android ça va coincer à un moment.

Personnellement, j'ai commencé à essayer Protonmail et Infomaniak (qui sont gratuits et hébergés en Suisse) pour me défaire progressivement de Google.
5  0 
Avatar de Steinvikel
Membre expert https://www.developpez.com
Le 21/06/2022 à 15:47
Qu'entend-on par un compte "Google Workspace" payant, et quelle différence avec "G Suite" ?

#1
Un particulier créant un compte Google renseigne en premier lieu si c'est un compte "pour gérer son entreprise" question à laquelle il répond "non", une fois qu'il ouvre Gmail, en cour de chargment il peut apercevoir le logo "Google Workspace".

#2
Idem quand on choisi un compte gratuit "pour gérer son entreprise".

#3
En revanche quand on créer un compte "Google Workspace" (pour le différencier des comptes gratuits), on renseigne un nom de domaine sur lequel sera rattaché toutes les futures boîtes mail gérées par le compte, on y décide les différentes applications du play store autorisées pour chaque adresse mail crée (rattaché au domaine indiqué précédemment).
NB : un nom de domaine que ne peut pas se finir par @gmail.com

Alors de quel cas est-il question dans cette évolution des pratiques de Google ?

PS : Google a toujours agi de la même façon depuis ses début
--> on met a disposition gratuitement nos ébauche ...si ça suscite de l'engouement et une forte adoption, on accélère le développement et on pérennise ...sinon on supprime tout simplement le dit service
--> une fois la solution bien démocratisé, on casse la concurrence
--> une fois un bon écart avec la concurrence, et des habitudes utilisateurs bien ancrées, on rend le service payant
4  0 
Avatar de OrthodoxWindows
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 24/06/2022 à 1:19
Citation Envoyé par mermich Voir le message
A quel moment microsoft a rendu ie payant ?
Citation Envoyé par mermich Voir le message
Oui si tu acceptes microsoft de collecter des donnees, ils collectent des donnees, mais libre a toi de refuser. Windows a toujours ete payant, jusqu'a present, donc oui c'est pareil, c'est tellement pareil que ca n'a rien a voir.
Ce serait appréciable de réfléchir un minimum avant de poster : Google Chrome n'a jamais été payant, et Google ne prévoit pas de le rendre payant (l'article ne porte pas sur Chrome).

Quant à la collecte des données, une bonne partie de la collecte de données dans Windows 10 n'est pas désactivable sans des moyens officieux.
Donc ce n'est pas "libre à toi de refuser".
4  0 
Avatar de weed
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 23/06/2022 à 23:05
Citation Envoyé par smarties Voir le message
Il collectent et vendent nos données depuis longtemps et on a la gratuité du service en échange mais là Google abuse !

De plus pour utiliser normalement Android avec le Play store il faut un compte Google. S'il faut payer une boite mail pour utiliser un smartphone sous Android ça va coincer à un moment.
Ils ne sont pas fou, ils ne vont pas rendre payant leur boite mail, une bonne partie des particuliers s'en irait ailleurs et perdrait énormément en termes de récolte de données.
Il s'agit de la suite pro à destination des petites entreprises.

Citation Envoyé par smarties Voir le message
Personnellement, j'ai commencé à essayer Protonmail et Infomaniak (qui sont gratuits et hébergés en Suisse) pour me défaire progressivement de Google.
Ce sont des grosses boites centralisent, c'est largement mieux que les GAFAM bien entendu ! Mais de mon point de vue, peu mieux faire , rien ne vaut au contraire des plus petites structures pour décentraliser. L'association Framasoft essaie d'encourager au maximum que des structures proposent des services aux grand public, via les chatons.

L'annuaire des structures avec leurs services : https://www.chatons.org/e
3  0 
Avatar de archqt
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 21/06/2022 à 23:09
Microsoft avait fait pareil avec Internet Explorer pour tuer Netscape
2  0 
Avatar de walfrat
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 23/06/2022 à 9:23
Ils font tous pareil aux Etats Unis, car contrairement à nous en France, une entreprise peut casser ses prix et vendre à perte pour tuer les petits, sans être considéré comme faisant de la concurrence déloyale. Et si ça suffit pas, ils font des procès bidons.
2  0