IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Les colliers anti-5G prétendant « protéger » les gens des réseaux 5G se sont révélés radioactifs et dangereux,
Selon l'ANVS

Le , par Bruno

120PARTAGES

10  0 
Le réseau mobile 5G a été mis en service dans certains pays du monde et suscite des interrogations quant aux risques que cette nouvelle technologie présente pour la santé. Les anti-5G qui voulaient se protéger de façon « efficace » contre ce qu’ils considèrent comme étant nocif à l’Humanité via des colliers « anti-5G » seraient en train de s’empoisonner eux-mêmes. En effet, les colliers anti-5G censés protéger des rayonnements « néfastes » de ces ondes ont été analysés par l’Autorité Néerlandaise pour la Sécurité Nucléaire et la Protection des Radiations (ANVS) et se sont tous avérés être dangereux et radioactifs.

L’ANVS a émis un avertissement concernant dix produits qui, selon elle, émettent des rayonnements radioactifs dangereux. Elle exhorte les gens à ne pas utiliser ces produits, qui pourraient causer des dommages en cas de port prolongé. Ce n'est pas la première fois que quelqu'un remarque que ces types de produits à "ions négatifs" sont radioactifs. Ces produits pourraient contenir des cendres volcaniques, du titane, de la tourmaline, de la zéolite, du germanium et du sable de monazite et pourraient également contenir des éléments radioactifs naturels, notamment de l'uranium et du thorium.


Bien que l'agence n'ait pas le pouvoir d'interdire les fournisseurs étrangers, elle s'est engagée à signaler ces fournisseurs aux autorités compétentes de leur pays. (Les purificateurs d'air ioniques, en revanche, ne contiennent pas de matériaux radioactifs et sont exemptés de l'interdiction.)

« Avez-vous un collier anti-5G, un bijou à "ions négatifs" ou un masque de sommeil figurant dans la liste ci-dessous ? Si c'est le cas, nous vous conseillons de ne plus les porter, de les ranger en lieu sûr et d'attendre les instructions pour les restituer », a déclaré L'ANVS sur son site officiel. Voici, ci-dessous, la liste des produits qui émettent des rayonnements ionisants :

  • pendentif Quantum ;
  • bracelet Basic Nero ;
  • masque de sommeil Energy Armor ;
  • collier noir et blanc Energy Armor ;
  • super bracelet noir Energy Armor ;
  • Magnetix Fit & Slim bracelet en silicone XL ;
  • bracelet Magnetix Smiley Kids aux ions négatifs ;
  • bracelet Magnetix Sport boost aux ions négatifs ;
  • Magnetix Collier magnétique avec ions négatifs en silicones doux pour la peau.

Une étude demandée par l'ANVS et réalisée par l'Institut national pour la santé publique et l'environnement (RIVM) des Pays-Bas a révélé que ces produits émettent des rayonnements ionisants. Le niveau de rayonnement mesuré est faible et le risque de problèmes de santé est également faible. Toutefois, il ne peut être totalement exclu que le port continu de ces produits pendant une période prolongée puisse s'avérer nocif pour la santé à long terme. L'ANVS a informé tous les vendeurs connus de ces produits aux Pays-Bas que leur vente est interdite et qu'ils doivent cesser immédiatement de commercialiser ces produits.

Les rayonnements ionisants peuvent endommager les tissus et l'ADN et provoquer, par exemple, des rougeurs de la peau. Une personne qui porte un produit de ce type pendant une période prolongée (un an, 24 heures sur 24) pourrait s'exposer à un niveau de rayonnement supérieur à la limite stricte d'exposition de la peau en vigueur aux Pays-Bas. Pour éviter tout risque, l'ANVS invite les propriétaires de tels articles à ne plus les porter à partir de maintenant.

L'ANVS conseille de ne plus porter ces produits et de les ranger en toute sécurité. « Il est préférable de les conserver dans leur emballage ou dans un sac fermé ou scellé, puis de les placer dans une armoire fermée. Nous vous invitons également à informer votre partenaire, vos enfants ou les autres membres de votre famille afin de vous assurer que personne ne porte ces produits. Ne jetez pas les produits avec vos déchets ménagers. Comme ils contiennent des matières ou des déchets radioactifs, il est important qu'ils soient manipulés par une entreprise ayant l'expertise nécessaire pour traiter de telles substances », recommande l’Autorité Néerlandaise pour la Sécurité Nucléaire et la Protection des Radiations.

Plus de peur que de mal ?

Alors que des scientifiques établissent que les ondes d'un téléphone cellulaire sont cancérigènes d'après des études concluantes menées sur des rats, l’OMS pour sa part indique clairement que la 5G ne produit pas beaucoup de nouveaux problèmes que les générations précédentes de services cellulaires.

En 2018, des chercheurs du célèbre Institut Ramazzini (RI) d’Italie ont annoncé que l’exposition aux radiations des téléphones cellulaires causait des tumeurs chez les rats. Cela faisait suite à une étude à grande échelle portant sur 2448 rats de laboratoire de type « Sprague-Dawley » de la vie prénatale jusqu'à leur mort naturelle. Ils ont été exposés au rayonnement d’une tour cellulaire « environnementale » pendant 19 heures par jour. Il s’agit de rayonnement de radiofréquence GSM (RFR) 1,8GHz de 4,25 et 50V/m. Les expositions simulaient les émissions des stations de base identiques à celle des antennes relais. L’étude de l’institut italien a trouvé des augmentations de tumeurs cérébrales (gliales) chez les rats femelles et les conditions précancéreuses, y compris l'hyperplasie des cellules de Schwann chez les rats mâles et femelles.

Ces niveaux d’exposition sont de loin inférieurs aux limites d’exposition définies par la FCC (Federal Communications Commission) et qui ont servi de base à l’étude du « National Toxicology Program » des États-Unis. Cette étude portant sur des niveaux beaucoup plus élevés de radiofréquences (RF) de téléphone cellulaire, du National Toxicology Program (NTP) américain, a également rapporté la découverte du même cancer inhabituel appelé « Schwannome du cœur », chez des rats mâles traités à la dose la plus élevée. Des tumeurs ont également été trouvées dans le cœur de rats femelles, mais elles n'atteignent pas le niveau significatif et les résultats sont étiquetés « équivoques ». En d'autres termes, les chercheurs ne pouvaient pas être sûrs que le rayonnement est effectivement à l’origine des tumeurs.

Pour l’OMS, ceux qui sont inquiets des effets de la 5G sur la santé ne devraient pas l’être. Les anti-5G continuent d’avoir des craintes, en partie à cause d'études peu concluantes. De nombreuses critiques de la 5G et d'autres technologies sans-fil soulignent le fait que le Centre international de recherche sur le cancer de l'Organisation mondiale de la santé a classé les téléphones mobiles comme « possiblement cancérigènes » en 2011.

Pendant ce temps, une fiche d'information plus optimiste sur le site web de l'OMS datant de 2002 dit : « Dans le domaine des effets biologiques et des applications médicales des rayonnements non ionisants, environ 25 000 articles ont été publiés au cours des 30 dernières années. Sur la base d'un examen approfondi récent de la littérature scientifique, l'OMS a conclu que les données actuelles ne confirment pas l'existence de conséquences sanitaires de l'exposition à des champs électromagnétiques de faible intensité. Cependant, il existe certaines lacunes dans les connaissances sur les effets biologiques et il faut poursuivre les recherches ».

Comme dit précédemment, l'Organisation mondiale de la santé affirme que les réseaux mobiles 5G sont sûrs et ne sont pas fondamentalement différents des signaux 3G et 4G existants. Il convient d’éviter tous les produits prétendant combattre la 5G avec des ions négatifs, quel que soit le pays de résidence. L'ANVS recommande de conserver tout article de ce type dans son emballage d'origine ou dans un sac scellé avant de le placer dans une armoire fermée.

La loi néerlandaise interdit la vente de ces produits et toute tentative en ce sens constitue une violation de la loi sur l'énergie nucléaire. L'ANVS a donc informé les vendeurs qu'ils devaient cesser immédiatement de vendre ces produits et les a avertis des conséquences possibles. En France, c'est l'Andra (Agence nationale des déchets radioactifs) qui en a la charge. Une subvention publique permet la prise en charge gratuite ou significativement subventionnée des objets radioactifs détenus par les particuliers ou les collectivités.

Une politique d’aide financière pour la prise en charge des objets radioactifs par l’Andra a été définie par la Commission nationale des aides dans le domaine radioactif (Cnar). La gratuité est réservée par ordre de priorité aux particuliers et services de sécurité publique (pompiers, gendarmerie…), aux communes rurales et aux établissements scolaires, pour la prise en charge d'objets radioactifs anciens, ainsi que les paratonnerres (hors frais de dépose).

Source : ANVS

Et vous ?

Que pensez-vous des colliers anti-5G ?

Quel est votre avis sur cette mauvaise surprise pour tous les anti-5G ?

Selon vous, la France et d'autres pays devraient-ils suivre l'exemple des Néerlandais ?

Êtes-vous pour ou contre la 5G ?

Voir aussi :

Des scientifiques établissent que les ondes d'un téléphone cellulaire sont cancérigènes, d'après des études concluantes menées sur des rats

Destruction d'antennes : un militant anti-5G condamné à porter un bracelet électronique, pour avoir incendié deux installations téléphoniques d'Orange

Êtes-vous inquiets des effets de la 5G sur la santé ? Ne le soyez pas, car la 5G ne produit pas beaucoup de nouveaux problèmes que les générations précédentes de services cellulaires, selon un rapport

Le Conseil constitutionnel valide la loi « anti-Huawei » pour sécuriser la 5G, malgré la contestation des opérateurs télécoms français SFR et Bouygues Telecom

« Mais à qui donc profite la 5G ? » La France insoumise demande un moratoire au déploiement de la 5G, afin de stopper les projets en cours et d'engager une concertation avec la population

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de ChemOuRoussOuJadot
Nouveau Candidat au Club https://www.developpez.com
Le 19/12/2021 à 10:47
Je pense qu'ils n'ont pas compris le principe d'une cage de faraday. Mais en même temps sortir avec ça dehors ce n'est pas très pratique.

Comme quoi un niveau minimal en physique est nécessaire pour évoluer dans notre monde, sinon il peut nous arriver des déconvenues.

Ou même pire raconter des bêtises obstinément, comme certains qui disent que la loi de la conservation de l'énergie n'est pas à la base de toute la physique en se basant sur un article Wikipedia qui liste les différentes disciplines de la physique, alors que ce phénomène est présent dans n'importe quelle interaction physique.

Radioactif à quel taux ? Parce que la radioactivité est partout, suffit de sortir avec un compteur geiger.
5  6