IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

« Mais à qui donc profite la 5G ? » La France insoumise demande un moratoire au déploiement de la 5G
Afin de stopper les projets en cours et d'engager une concertation avec la population

Le , par Stéphane le calme

222PARTAGES

13  0 
Les services 5G sont opérationnels depuis 2019 dans des pays comme la Chine, la Corée du Sud, les États-Unis, l'Allemagne et le Royaume-Uni, bien que ces services ne soient que lentement mis en œuvre. En 2019, l'une des préoccupations à ce sujet était de savoir si la technologie est dangereuse pour la santé. Avec le coronavirus, la question est vite revenue sur la table en 2020, alimentée par des rumeurs.

Deux idées de base étaient véhiculées sur la façon dont les signaux 5G sont liés au coronavirus. La première, bien qu'elle ne repose sur aucune preuve et aucun mécanisme, la 5G peut supprimer d'une manière ou d'une autre le système immunitaire, augmentant la fréquence ou la gravité des infections. La seconde, complètement déconnectée de la réalité, est que les signaux de radiofréquence des services cellulaires produisent d'une manière ou d'une autre le virus lui-même.

De son côté, en 2019, Bruxelles a marqué un temps d'arrêt sur le développement de la 5G à cause des effets de radiation jugés trop dangereux pour la population. La Belgique a d'abord cherché à s’assurer que cette technologie n’impactera pas plus négativement sur la santé de ces citoyens que les précédents réseaux ne le font déjà. Le ministre de l’Environnement du pays a expliqué que la Belgique applique des normes de radiation très stricte et qu’à l’heure actuelle, la 5G ne les respecte pas du tout. « Je ne peux pas accepter une telle technologie si les normes de radiation, qui doivent protéger les citoyens, ne sont pas respectées. Les Bruxellois ne sont pas des cobayes dont la santé peut être vendue à profit. Nous ne pouvons rien laisser au doute », a déclaré la ministre de l'Environnement, Céline Fremault.

En France des élus ont demandé un moratoire

En septembre 2020, ans une pétition adressée au Premier ministre Jean Castex, c'est une soixantaine d'élus parmi lesquels Jean-Luc Mélenchon (député des Bouches-du-Rhône (FI)), Manon Aubry (députée européenne (FI)) ou Michèle Rubirola (maire de Marseille) qui ont exhorté le gouvernement à décider d'un moratoire sur le déploiement de la 5G. Ils demandent à ce que se tienne un « débat démocratique décentralisé » :

« Le gouvernement a identifié la 5G comme un enjeu stratégique pour la France dans sa feuille de route et a décidé que les fréquences seraient attribuées aux opérateurs téléphoniques dès septembre 2020. Cette décision intervient sans étude d’impact climatique et environnemental ni aucune consultation publique préalable. Pourtant l’utilité réelle de la 5G est loin d'être aussi évidente que ne le prétendent les opérateurs de téléphonie mobile ou le Gouvernement. Malgré les alertes de nombreux citoyennes et citoyens, associations, élus, les attributions de fréquences sont prévues dans les semaines qui viennent sans qu’aucun véritable débat n’ait jamais eu lieu, le gouvernement justifiant sa précipitation au nom d’un prétendu retard français. Pourtant, des questions environnementales, sanitaires et démocratiques sont posées.


« L’impact environnemental induit par les usages numériques ne cesse d'augmenter, et, avec l'explosion des usages, les gains attendus par la faussement nommée “dématérialisation” ne sont pas démontrés. Les industriels s’accordent sur la promesse de multiplication par 1000 des données échangées sur les réseaux dans les prochaines décennies. La technologie 5G est conçue pour permettre des débits dix fois supérieurs à la 4G sur les smartphones, mais son déploiement en France aboutira à un “effet rebond” par la hausse de la consommation de données et d’usage des télécommunications, synonyme d’une très forte consommation d’énergie par la sollicitation des antennes et des serveurs. Par ailleurs, le déploiement de la 5G va exponentiellement accélérer l’exploitation de ressources naturelles non renouvelable, la pollution due à l’extraction des métaux rares, et la génération de quantité de déchet pas ou peu recyclable. À l’heure actuelle, un très faible nombre de téléphones mobiles en circulation et en vente sont compatibles avec la 5G. Le déploiement de ce réseau mobile va donc impliquer un renouvellement d’une large part du matériel, augmentant encore l’empreinte écologique et le poids des déchets, et cela pour tenter de bénéficier d’une nouveauté technologique dont l’utilité reste à démontrer. Une étude d’impact environnemental préalable sur la 5G est donc nécessaire avant d’envisager son déploiement.

« L'histoire récente nous a largement démontré qu'une vigilance citoyenne est toujours nécessaire en matière de santé publique. Dans son rapport d’octobre 2019 sur la 5G, l’ANSES affirme d’ailleurs avoir “mis en évidence un manque important, voire une absence de données, relatives aux effets biologiques et sanitaires potentiels” de cette technologie. L'étude est actuellement en cours, il nous semble indispensable d’attendre ses conclusions avant de déployer la 5G dans nos villes et dans nos campagnes. Ce temps d’analyse redonne à l’État son rôle souverain sur les questions sanitaires au regard de l’intérêt collectif plutôt que d'intérêts économiques industriels.

« Les émissions d’ondes de la 5G s'additionnent à celles des technologies antérieures, 4G, 3G et 2G, ce qui aboutira à une hausse du niveau d’exposition de la population aux ondes. De même, il est urgent de s'interroger de l’impact sanitaire de la multiplication d’objets hyperconnectés.

« Alors que la technologie 4G n'est toujours pas totalement déployée, que les collectivités dépensent des sommes importantes pour équiper en fibre les espaces ruraux et des espaces mal desservis, l'arrivée de la 5G risque surtout d'aggraver les fractures numériques existantes. Nous nous interrogeons sur le rôle de la 5G et de l’Internet mobile dans la résorption de la fracture numérique. Nous souhaitons que les communes aient la capacité de choisir le mode d’accès à Internet et la maîtrise du développement des réseaux numériques.

« Le déploiement massif d’objets connectés allant de pair avec la 5G participe de l’accaparement de données personnelles. On donne ainsi les clefs d'un pouvoir de prévision et de contrôle social à des géants du numérique. Dans le contexte actuel d’urgences climatiques et sociales, c’est la question même de nos modes de vie qu’il est urgent d’interroger. L’inflation numérique doit nous amener à réfléchir d’urgence à nos besoins et nos usages en la matière. Et ce choix ne doit ni être celui d’opérateurs, ni même celui d’experts, mais bien un choix de l’ensemble des citoyennes et citoyens afin de décider de façon éclairée et démocratique l’installation ou non de la 5G. Le moratoire est l’une des propositions de la convention citoyenne pour le climat, que le Président de la République s’est engagé à étudier. Nous lui demandons, ainsi qu’au gouvernement de respecter cet engagement.

« Nous, maires et élu.e.s proposons dans l’immédiat un moratoire sur le déploiement de la 5G au moins jusqu’à l’été 2021. Pendant ce moratoire, nous demandons la tenue d'un débat démocratique décentralisé sur la 5G et sur les usages numériques. Nous demandons pour les communes le droit à la subsidiarité concernant l’application du principe de précaution. Nous demandons que la priorité soit donnée à la réduction de la fracture numérique, à travers le développement de la fibre en zone rurale et en finalisant le déploiement de la 4G. »

Emmanuel Macron : « je ne crois pas au modèle Amish »

Quelques jours plus tard, devant une centaine d'entrepreneurs et entrepreneuses de la French Tech réunis dans la salle des fêtes de l'Élysée, le Président de la République n’a pas manqué de leur lancer quelques boutades.

« La France est un pays de réseau, d’équipements, historiquement les routes, les canalisations d’eau et maintenant l’équipement de numérique » a indiqué le Président de la République qui a parlé d’accélération des objectifs 3G 4G partout, mais aussi de passage à la 5G. « Je veux être très clair : la France c’est le pays des lumières, c’est le pays de l’innovation et bon nombre de défis que nous avons par secteurs seront résolus par l’innovation ».

« Nous allons expliquer, débattre, lever les doutes, tordre le cou à toutes les fausses idées, mais oui, la France va prendre le tournant de la 5G parce que c’est le tournant de l’innovation. Et j’entends beaucoup de voix qui s’élèvent pour nous expliquer qu’il faudrait relever la complexité des problèmes contemporains en revenant à la lampe à huile, je ne crois pas au modèle Amish et je ne crois pas que le modèle Amish permet de régler les défis de l’écologie contemporaine ».

« Et donc on va continuer à équiper, innover. Simplement, l’innovation ne doit pas être que technologique ; elle doit être aussi sociétale et sociale. Et il faut regarder les peurs en face ! Il y a des peurs liées à ces innovations. Il faut les lever en disant la vérité, en trouvant les bons compromis, en expliquant, en mesurant par le débat citoyen éclairé ».


La France insoumise demande également un moratoire sur le déploiement de la 5G

Dans le cadre du projet de loi portant lutte contre le dérèglement climatique, les députés de la France Insoumise réclament « un moratoire sur le déploiement du réseau 5G » :

« Par cet amendement, nous demandons l’instauration d’un moratoire sur le déploiement de la 5G. En juin 2020, la convention citoyenne pour le climat révélait ses 149 propositions, parmi lesquelles un moratoire sur la 5G. Emmanuel Macron s’était engagé à toutes les reprendre sans filtre. Pourtant, à peine 5 mois plus tard, le 18 novembre 2020, les premières fréquences de la 5G ont été activées en France. Le président « ne croit pas au modèle amish » et souhaite se lancer dans la fameuse « Course à la 5G », au mépris de la CCC et des associations environnementales.

« Mais à qui donc profite la 5G ? Le débat manque sur le sujet et les conflits d’intérêts sur les perspectives économiques colossales de la 5G pour les opérateurs ne sont pas dissimulées.

« Or, pour chacun des usages de la 5G évoqués, d'autres technologies existent déjà et suffisent : 4G, wifi, fibre. Selon le gouvernement toujours, la 5G permettrait d’éviter la saturation des réseaux 4G. Une telle généralité n'a aucun sens et dépend des territoires. Il y a donc matière à s’interroger sur l’utilité d’une telle technologie aux effets indésirables nombreux.

« Rappelons que 13 millions de Français sont touchés par l’illectronisme, c’est-à-dire la difficulté voire l’incapacité à se servir des outils numériques. Il est d'abord nécessaire qu'ils puissent avoir accès aux services, notamment publics, dont ils ont besoin. De très nombreux Français n'ont pas un accès Internet de bonne qualité voire pas accès à Internet du tout. Il s'agit là aussi d'un objectif prioritaire sur le déploiement de la 5G.

« Une autre conséquence de la 5G sera le renforcement de la collecte des données personnelles. Les objets connectés constituent autant d'espions dans notre vie pour de la publicité ciblée et de la propagande, ce que nous refusons.

« Sur le plan environnemental, l’État assure qu'à usage constant la 5G serait moins consommatrice. Mais ce qu’il omet de dire, c'est que :
  • le déploiement de la 5G en France nécessitera l'installation d'environ 30% de sites d'antennes supplémentaires par rapport à la 4G pour obtenir une couverture équivalente
  • les premiers déploiements à l'étranger montrent que les antennes 5G consomment jusqu'à 3,5 fois plus qu’une antenne 4G
  • aucune étude d'impact environnemental n'a été faite sur le déploiement de la 5G en France
  • par effet rebond, la 5G induira une augmentation de la consommation avec des conséquences très dommageables pour l'environnement

« Si nous continuons sur cette voie, le poids du numérique dans les émissions de GES de la France pourrait croître de +60% d’ici 2040. Et atteindre près de 7% des émissions de GES de la France, soit émettre plus que le niveau actuel du transport aérien (4,7 %). Nous avons impérativement besoin de nous tourner vers plus de sobriété numérique.

« La responsabilité de l’État sur ce dossier est immense, car peu d'antennes-relais sont démontées une fois leur construction achevée. Nous demandons par cet amendement qu’un moratoire soit engagé sur la 5G afin de stopper les projets en cours et d'engager une concertation avec la population ».

Source : Assemblée nationale

Et vous ?

Que pensez-vous de cette initiative ?
Êtes-vous pour ou contre le déploiement de la 5G ? Dans quelles mesures ?
Partagez-vous l'avis des élus qui pensent que les priorités doivent être ailleurs en termes de connectivité, qu'une étude d'impact environnemental doit être faite au préalable, qu'une concertation avec la population doit être menée avant de continuer les projets de déploiement de la 5G ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de kain_tn
Membre expert https://www.developpez.com
Le 20/04/2021 à 17:24
Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message

Et vous ?
Moi? Je trouve incroyable que la seule chose qui revienne dans ce débat c'est la dangerosité, et non pas les possibilités de traçage affolantes ainsi que toutes leurs cochonneries d'objets connectés!!!
8  0 
Avatar de Jon Shannow
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 10/03/2021 à 11:51
Citation Envoyé par Mingolito Voir le message
La 5G va créer de l'emploi, et France insoumise, le parti communiste et la CGT créent du chômage, donc c'est cohérent, dans leur mission de ruiner le pays.
Ça créerait des emplois SI la France possédait les matières premières (comme les terres rares), les exploitait, fabriquait les composants nécessaires et serait maître des appareils qui vont se répandre sur tout le territoire et voir transité toutes les données de tout à chacun !

Mais, ce n'est pas le cas. Ça va, à la rigueur faire un petit plus pour l'installation des appareils chinois ou américains (bref des emplois précaires et sous-payés) et puis après toutes nos communications, toutes nos données seront estampillées Chine ou USA.
Tout ça pour permettre à Apple, Samsung, Huawei, et cie (aucun fabricant français) de vendre de nouveaux smartphones et de nouveaux services dont on a absolument pas besoin, mais qui vont devenir indispensables. Bonjour l'obsolescence programmée par le "progrès".

Un slogan de la SNCF dans les années 80 disait : Le progrès ne vaut que s'il est partagé par tous.
Aujourd'hui, les seuls qui bénéficient des pseudos progrès ce sont les grosses boites comme les GAFAM.

Franchement, la 5G n'a aucun intérêt !
6  0 
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 10/03/2021 à 7:16
Citation Envoyé par yahiko Voir le message
Avec cette mentalité attentiste, anti-progrès, au nom d'un anti-économisme douteux, n'essayons plus de nous dépasser et d'innover.
Tu parles d'une innovation… La 5G ce n'est qu'une 4G qui va moins loin et plus vite.
Le cycle de l'obsolescence programmée est visible, vu qu'on sait qu'en 2030 il y aura la 6G.
La 5G ne va pas révolutionner le monde, ça va juste motiver des entreprises à proposer d'autres gadgets connectés. (et il y aura des pigeons pour acheter ces merdes)

Quand le 56k est arrivé c'était une révolution, quand l'ADSL est arrivé c'était une révolution, quand la fibre est arrivé c'était une révolution.
Mais la 5G c'est que dalle. Des clampins vont pouvoir regarder des vidéos en 4k sur leur smartphone en étant dans le bus, super !

C'est toujours la même logique capitaliste : acheter, jeter, en boucle.

Citation Envoyé par Mingolito Voir le message
La 5G va créer de l'emploi
Ouais pour installer les antennes il faudra du monde, vu qu'il en faut plus que pour la 4G.
En dehors de ça, ça ne va pas créer beaucoup d'emplois. De toute façon quand une entreprise française à quelque chose d'intéressant à proposer elle se fait racheter par une grosse société US.
4  0 
Avatar de kilroyFR
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 10/03/2021 à 22:13
Que tout le monde ait deja l'ADSL a minima serait deja un progres.
L'industrie francaise est en declin depuis pas mal de temps, entre le nucleaire qui est au bout du rouleau et notre incapacité a sortir quelque chose de nouveau (alors que les chinois ont deja leur reacteur a fusion en production; on n'est deja pas concurrentiel avec eux a tous les points de vue), nos TGV completement depassés qui n'ont pas su se renouveller (a part changer la deco), nos startups championne pour sortir des gadgets connectées inutiles (et qui comme 9 startup sur 10 mettront la cle sous la porte dans les 5 ans).
Elle est belle la Startup Nation mais ce n'est pas elle qui sauvera le pays de son declin inexorable (je suis toujours etonné de voir qu'on nous place 6eme puissance mondiale; l'impression que le classement n'est jamais reeavalué. Il suffit de parcourir un peu le monde et voir le retard pris dans tous les domaines. Pour autant la 5G c'est mort pour nous egalement; comme pour les batteries on a 2 voir 3 trains de retard. Se focaliser sur l'essentiel l'ADSL/Fibre pour tous le reste c'est du bullshit. Amusant de voir d'ailleurs les pseudo journalistes essayer de vendre la 5G a court d'arguments (voiture autonome ? lol personne n'en voudra, les gens connaisseurs voudront continuer de piloter leur mecanique pas d'avoir l'impression d'etre dans une voiture a pedale).
4  0 
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 09/03/2021 à 11:13
Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message
« L’impact environnemental induit par les usages numériques ne cesse d'augmenter, et, avec l'explosion des usages, les gains attendus par la faussement nommée “dématérialisation” ne sont pas démontrés. Les industriels s’accordent sur la promesse de multiplication par 1000 des données échangées sur les réseaux dans les prochaines décennies. La technologie 5G est conçue pour permettre des débits dix fois supérieurs à la 4G sur les smartphones, mais son déploiement en France aboutira à un “effet rebond” par la hausse de la consommation de données et d’usage des télécommunications, synonyme d’une très forte consommation d’énergie par la sollicitation des antennes et des serveurs. Par ailleurs, le déploiement de la 5G va exponentiellement accélérer l’exploitation de ressources naturelles non renouvelable, la pollution due à l’extraction des métaux rares, et la génération de quantité de déchet pas ou peu recyclable. À l’heure actuelle, un très faible nombre de téléphones mobiles en circulation et en vente sont compatibles avec la 5G. Le déploiement de ce réseau mobile va donc impliquer un renouvellement d’une large part du matériel, augmentant encore l’empreinte écologique et le poids des déchets, et cela pour tenter de bénéficier d’une nouveauté technologique dont l’utilité reste à démontrer. Une étude d’impact environnemental préalable sur la 5G est donc nécessaire avant d’envisager son déploiement.
L'objectif de la 5G c'est de pousser les gens à consommer. Nouveau smartphone, nouveaux appareils connectés, etc.
Ce sont des gadgets qui font tourner le commerce. (la croissance vient de la consommation)

Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message
« Le gouvernement a identifié la 5G comme un enjeu stratégique pour la France dans sa feuille de route et a décidé que les fréquences seraient attribuées aux opérateurs téléphoniques dès septembre 2020. Cette décision intervient sans étude d’impact climatique et environnemental ni aucune consultation publique préalable. Pourtant l’utilité réelle de la 5G est loin d'être aussi évidente que ne le prétendent les opérateurs de téléphonie mobile ou le Gouvernement. Malgré les alertes de nombreux citoyennes et citoyens, associations, élus, les attributions de fréquences sont prévues dans les semaines qui viennent sans qu’aucun véritable débat ait jamais eu lieu, le gouvernement justifiant sa précipitation au nom d’un prétendu retard français. Pourtant, des questions environnementales, sanitaires et démocratiques sont posées.
La France est peut-être en retard par rapport aux objectifs de l'UE. (Le plan d'action de la Commission européenne pour la 5G)
6  3 
Avatar de yahiko
Rédacteur/Modérateur https://www.developpez.com
Le 09/03/2021 à 20:17
Continuons dans le scepticisme, la frilosité, le risque zéro...
Largué dans la course du vaccin anti-covid, alors qu'on est le pays de Louis Pasteur, un milieu de la recherche en voie de déclassement, une industrie menacée d'extinction.
Avec cette mentalité attentiste, anti-progrès, au nom d'un anti-économisme douteux, n'essayons plus de nous dépasser et d'innover.
On finira tous par élever des chèvres dans le Larzac. Beau projet de société, belle ambition pour la France.
6  3 
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 07/05/2021 à 10:48
Citation Envoyé par Bruno Voir le message
Quel est votre avis sur l'élargissement du mouvement anti-Linky à la 5G ?
Vous allez trop loin dans l'hyper simplification.
Il y a des gens qui se méfient des compteurs Linky pour différentes raison, mais qui n'ont rien contre la 5G.
Il y a des gens qui se méfient de la 5G pour différentes raison, mais qui n'ont rien contre les compteurs Linky.

L'argument qui revient le plus contre les compteurs Linky c'est la peur qu'un jour le compteur envoie en permanence la consommation instantané et que des périphériques communiquent avec le compteur. Parce qu'après on pourrait être surveillé. Mais pour l'instant ils disent que le compteur n'envoi que la consommation totale de la journée. (il y a aussi des gens qui n'aiment pas le technologie CPL)

L'argument principal contre la 5G, c'est que ça pollue, car il faut produire des antennes, des smartphones, des gadgets connectés. Et que dans 10 ans il faudra refaire la même chose. (il y a aussi des gens qui ont peur que l'accumulation des ondes pourrait finir par avoir des conséquences néfastes)

Les médias mettent une loupe un phénomène dérisoire.
Linky et la 5G ne pose pas de problème à l'écrasante majorité de la population.
6  3 
Avatar de goldbergg
Membre averti https://www.developpez.com
Le 07/05/2021 à 11:16
Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
Vous allez trop loin dans l'hyper simplification.
Il y a des gens qui se méfient des compteurs Linky pour différentes raison, mais qui n'ont rien contre la 5G.
Il y a des gens qui se méfient de la 5G pour différentes raison, mais qui n'ont rien contre les compteurs Linky.

L'argument qui revient le plus contre les compteurs Linky c'est la peur qu'un jour le compteur envoie en permanence la consommation instantané et que des périphériques communiquent avec le compteur. Parce qu'après on pourrait être surveillé. Mais pour l'instant ils disent que le compteur n'envoi que la consommation totale de la journée. (il y a aussi des gens qui n'aiment pas le technologie CPL)

L'argument principal contre la 5G, c'est que ça pollue, car il faut produire des antennes, des smartphones, des gadgets connectés. Et que dans 10 ans il faudra refaire la même chose. (il y a aussi des gens qui ont peur que l'accumulation des ondes pourrait finir par avoir des conséquences néfastes)

Les médias mettent une loupe un phénomène dérisoire.
Linky et la 5G ne pose pas de problème à l'écrasante majorité de la population.
Les anti Linky fanatique et qui sont ici pointé du doigt sont ceux qui pense que ces boitier envoie des ondes et sa rejoins ceux qui pensent que la 5g envoie de mauvaise ondes a base de nano particule et de tout un tas d'autre délire de ce genres qui n'ont aucun fondement scientifique (mais tous le monde sait que c'est un complot de reptilien...)

Se n'empêche pas bien sur que certains sont contre ces technologies pour des raison bien plus sérieuse, mais c'est pas eux qu'on appel communément les "anti-linky" ou "anti-5g" (oui je sait, ça porte a confusion)
4  2 
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 07/05/2021 à 12:10
Citation Envoyé par grunk Voir le message
Bien entendu ces personnes n'utilisent pas de téléphone , pas de réseau sociaux , tout ca tout ca
Les réseaux sociaux c'est quelque chose de semi-public, parce qu'il y a des gens qui peuvent lire ce que tu écris. (et si tu ne veux pas que ton FAI puisse voir ce que tu fais tu prends un VPN)
Ta consommation d'électricité c'est personnel.
Si l'état mettait la main sur ces donnés il pourrait nous fliquer, par exemple il pourrait savoir combien de personnes vivent dans le logement.
On ne sait pas, il y aura peut-être un compteur d'eau connecté et des périphériques qui communiquent avec le compteur et après ils pourront savoir quand tu prends ta douche, quand tu tires la chasse, etc. (bon ça comme ça n'a pas l'air très grave, mais peut-être qu'il existe des scénarios ou c'est pas top)

Citation Envoyé par grunk Voir le message
à moins d'avoir la tête littéralement collée à son compteur toute la journée
Les connaissances scientifiques actuelles ne sont pas des réalités absolues, il y a constamment des petits progrès.
Peut-être qu'un jour la science permettra de prouver que certaines ondes sont dangereuses (ça dépend de la fréquence, de l'intensité, etc).

Mais parfois il arrive la justice reconnaissance que les ondes peuvent avoir des effets sur des gens :
L'électrosensibilité reconnue pour la première fois par la justice
Pour la première fois en France, un tribunal a reconnu un accident du travail lié à l'électrosensibilité de l'employé, d'après un communiqué de Priartem (Pour Rassembler, Informer et Agir sur les Risques liés aux Technologies ElectroMagnétiques). Par jugement du 27 septembre 2018, le Tribunal des affaires de sécurité sociale de Versailles a jugé qu'un homme "diagnostiqué" électrohypersensible devait être pris en charge au titre des accidents du travail.
Bezons : les syndicats alertent sur des décès causés par les ondes électromagnétiques chez Atos
Avis de tempête sociale chez Atos, le leader européen du cloud, de la cybersécurité et du calcul massivement parallèle (onze milliards d'euros de chiffre d'affaires avec 110 000 employés en 73 pays). « Trois de ses salariés travaillant sur le même Open Space sur le site de Bezons (95) sont décédés ces derniers mois d'un gliome, une variété de tumeur cérébrale maligne du cerveau », indique la CGT. D'après la direction d'Atos, la médecine du travail n'a reconnu que deux cas. Pour ce syndicat, ces morts ont été causées par les ondes électromagnétiques qu'émettent les antennes, serveurs et autres équipements voisins. « Une puissante antenne de télécommunication se situe en face de l'Open Space incriminé », soulève un représentant de la CGT.
Citation Envoyé par grunk Voir le message
mais d'un point de vue technologique/vie privée c'est juste une blague.
Il y a des gens qui n'ont pas envie qu'EDF sache à quelle heure démarre leur lampe HPS 600W

Citation Envoyé par goldbergg Voir le message
Les anti Linky fanatique
Ils sont 4 les types !
Il suffit de les ignorer et ils vont disparaitre.
Ils n'ont aucun pouvoir de nuisance, ils ne peuvent rien faire de mal. Si quelqu'un essaie d'attaquer une antenne il va se faire prendre et il va être condamné.
On s'en fout totalement, il ne faut pas leur porter d'attention. Ils sont totalement négligeable, je ne comprend pas l'intérêt de mettre un microscope sur un phénome insignifiant. C'est même méchant quelque part de dire "oh regardez ces abrutis ils pensent n'importe quoi !". Ils ont le droit de penser ce qu'ils veulent, ils ne représente pas une menace, ils ne sont pas dangereux.

Citation Envoyé par Jeff_67 Voir le message
Bizarrement, personne ne s'intéresse à l'empreinte carbone
On peut dire "aujourd'hui la technologie consomme déjà beaucoup d'énergie ce serait peut-être bien d'éviter de mettre en place des antennes 5G, car ça ne fera qu'aggraver le phénomène".
Des gens vont regarder des vidéos en 4k sur leur smartphone, ça n'a aucun sens
2  0 
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 21/04/2021 à 8:59
Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message
Que pensez-vous de ces conclusions préliminaires ? Les trouvez-vous rassurantes, pleines d'incertitudes ou autres ?
Ces conclusions ne sont pas étonnantes, ils disent comme pour la 3G, la 4G, le wifi, etc. Pour le moment il n'y a pas de preuve que c'est dangereux. Parfois il faut des décennies pour trouver ce genre de choses.

Citation Envoyé par kain_tn Voir le message
toutes leurs cochonneries d'objets connectés!!!
Le but de la 5G c'est de pousser les gens à consommer, il faut qu'ils achètent des gadgets, car la croissance vient de la consommation.

L'industrie prévoit de changer de norme tous les 10 ans, en gros ça fait :
2000 : 3G
2010 : 4G
2020 : 5G
2030 : 6G
D'ailleurs c'est assez drôle, on a l'impression que la norme 5G n'est pas encore intégralement définie, alors que les entreprises travaillent déjà sur la 6G.
Et il y a des histoires bizarre avec les USA qui font du chantage pour pousser les nations européennes à ne pas utiliser d'antenne chinoise… Probablement parce que les USA ne peuvent pas surveiller les données qui passent par ces antennes.
2  1