IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Les conducteurs de Tesla peuvent jouer à des jeux vidéo dans des voitures en mouvement
Cette fonctionnalité soulève de nouvelles questions de sécurité liées à la distraction au volant

Le , par Nancy Rey

161PARTAGES

9  0 
Au cours des derniers mois, Tesla a suscité l'intérêt des autorités de réglementation et des défenseurs de la sécurité en raison du déploiement difficile de son système bêta d'autoconduite intégrale, mais la société a jusqu'à présent réussi à éviter l'examen minutieux de sa décision d'ajouter discrètement la possibilité de jouer à des jeux vidéo pendant la conduite. Des vidéos montrant des critiques et des conducteurs accédant à un jeu en mouvement sont apparues sur YouTube et ont été remarquées cette semaine. Si la possibilité de jouer dans une Tesla n'est pas nouvelle (la société a commencé à ajouter des jeux de style arcade en 2019), le fait de le faire pendant que les véhicules ne sont pas garés l'est. Le constructeur automobile a ajouté les jeux dans une mise à jour logicielle qui a été envoyée à la plupart de ses voitures cet été. Ils peuvent être joués par le conducteur ou par un passager à la vue du conducteur, ce qui soulève de nouvelles questions quant à savoir si Tesla compromet la sécurité alors qu'il s'empresse d'ajouter de nouvelles technologies et fonctionnalités dans ses voitures.


Le système Autopilot de Tesla, qui peut diriger, ralentir et accélérer une voiture de manière autonome, fait l'objet depuis plusieurs années de critiques de la part des experts en sécurité, car il permet aux conducteurs de lâcher le volant pendant de longues périodes, alors qu'ils ne sont pas censés le faire. En outre, il manque un moyen efficace de s'assurer que les conducteurs gardent les yeux sur la route. La combinaison de la conduite mains libres et du fait que les conducteurs détournent le regard de la route a été liée à au moins 12 décès sur la route depuis 2016 dans des voitures Tesla qui fonctionnaient en mode Autopilot, selon la National Highway Traffic Safety Administration (NHTSA). « C'est un gros problème si le lecteur est visible pour le conducteur, c'est certain… L'ajout des jeux vidéo réclame à grands cris que la NHTSA fournisse des conseils et une réglementation », a déclaré Jonathan Adkins, directeur exécutif de la Governors Highway Safety Association, qui coordonne les efforts des États pour promouvoir la sécurité au volant.


La distraction au volant est une cause majeure de l'augmentation du nombre de décès sur la route aux États-Unis. Au cours des six premiers mois de cette année, 20 160 personnes sont mortes dans des accidents de la route, selon les estimations du ministère des Transports. Il s'agit d'une augmentation de 18,4 % par rapport au premier semestre de 2020 et du chiffre le plus élevé depuis 2006. L'inattention du conducteur est officiellement citée comme la cause d'environ 10 % des décès sur la route, a déclaré Steve Kiefer, un cadre supérieur de General Motors qui dirige également une fondation dédiée à la lutte contre la distraction au volant. Mais lui et d'autres experts en sécurité pensent que le chiffre réel est beaucoup plus élevé parce que, selon eux, les enquêtes sur les accidents négligent souvent la distraction et citent d'autres causes, comme la conduite dangereuse. « Je pense que le chiffre est plus proche de 50 pour cent », a déclaré Kiefer.

La distraction au volant découle d'activités qui retirent les mains des conducteurs du volant, détournent leurs yeux de la route ou détournent leur attention de la tâche de conduite. Elle est souvent liée à l'utilisation d'un smartphone, comme l'envoi de SMS ou d'e-mails au volant, mais il arrive aussi que les conducteurs lisent des livres ou se maquillent. Certains États interdisent l'utilisation du téléphone portable en main au volant. Les constructeurs automobiles, Apple et Google ont développé des logiciels embarqués pour faciliter l'utilisation de commandes vocales pour envoyer des SMS et passer des appels téléphoniques, tout en gardant les mains libres, pendant la conduite.


Jusqu'à cet été, les jeux vidéo du logiciel de Tesla, il y en avait plus d'une douzaine, ne pouvaient être joués que lorsque la voiture était en stationnement. Cela a changé lorsque la mise à jour 2021.12.25.6 a été diffusée aux véhicules Tesla. Elle a ajouté le solitaire, un jeu d'avion de chasse, Sky Force Reloaded, et The Battle of Polytopia : Moonrise, un jeu de stratégie de conquête. Dans un avertissement qui apparaît avant le début du jeu, Tesla signale qu'elle est consciente que le solitaire peut être joué pendant que la voiture est en mouvement : « Le solitaire est un jeu pour tout le monde, mais jouer pendant que la voiture est en mouvement est réservé aux passagers ». Un bouton demande la confirmation que le joueur est un passager, mais un conducteur peut jouer simplement en le touchant. « Veuillez vérifier les lois locales avant de jouer », indique l'avertissement.

Lois et règlements

Les lois locales américaines semblent alignées contre l'idée d'avoir un jeu visiblement en marche pendant qu'une voiture est en mouvement, même si le conducteur n'est pas celui qui joue. Un tour d'horizon de 2014 de la Consumer Electronics Association a révélé que des lois sur la "restriction des écrans vidéo" étaient en vigueur dans 34 États et dans le district de Columbia. Bien que les lois spécifiques varient, la plupart des réglementations se concentrent sur le fonctionnement des écrans de "télévision" qui sont visibles par le conducteur lorsque la voiture est en mouvement (la loi californienne restreint plus largement l'utilisation de tout "moniteur vidéo ou écran vidéo ou tout autre dispositif similaire qui affiche un signal vidéo").

La NHTSA suggère également que l'affichage d'un jeu actif sur la console centrale d'une Tesla est susceptible de constituer une distraction importante pour les conducteurs. Les "lignes directrices sur la distraction" de 2013 de l'agence suggèrent que "l'affichage d'images ou de vidéos non liées à la conduite" sur un écran visible par le conducteur "interfère de manière inhérente avec la capacité du conducteur à conduire le véhicule en toute sécurité." La NHTSA mentionne spécifiquement tout affichage de "vidéo et d'images en mouvement continu" et inclut "des éléments tels que des appels téléphoniques vidéo et d'autres formes de communication vidéo, ainsi que des séquences vidéo préenregistrées et la télévision" comme exemples de ce qu'il faut désactiver lorsqu'une voiture est en mouvement.

Il est vrai que ces lois et directives de sécurité ne mentionnent pas spécifiquement les jeux vidéo sur un écran embarqué. Mais c'est probablement parce que le concept de jeux jouables sur la console centrale d'une voiture n'était même pas envisagé lorsque les lois ont été rédigées. En revanche, les jeux vidéo sont spécifiquement mentionnés dans une poignée de lois visant l'utilisation du téléphone portable au volant.

Tesla a été sous le feu des critiques récemment pour des défaillances dangereuses de son système "Autopilot", y compris plusieurs dans lesquelles un conducteur distrait n'aurait pas surveillé activement la voiture comme requis. L'année dernière, la police a porté plainte contre un homme de Caroline du Nord qui regardait un film sur son téléphone lorsque sa voiture équipée du système Autopilot a percuté une voiture de police. Et les données médico-légales d'un accident mortel de Tesla en 2018 suggèrent que le conducteur était peut-être en train de jouer au jeu mobile Three Kingdoms lorsque sa voiture pilotée par Autopilot a percuté un séparateur de voie en béton.

Et vous ?

Que pensez-vous de cette nouvelle fonctionnalité de Tesla qui est de pouvoir jouer à des jeux vidéo dans des voitures en mouvement ?
Êtes-vous d’avis que Tesla compromet la sécurité en s'empressant d'ajouter de nouvelles technologies, telles que cette nouvelle fonctionnalité ?
Pensez-vous que le nom de système "Autopilot" peut conduire les conducteurs à surestimer les capacités réelles des Tesla ?

Voir aussi :

Autopilot de Tesla peut être "facilement" trompé pour fonctionner sans personne sur le siège du conducteur, selon Consumer Reports, mais « vous ne devriez pas essayer ça »

Tesla doit désormais signaler les accidents liés à son Autopilot au gouvernement ou s'exposer à des amendes, d'après une décision de l'agence fédérale chargée de la sécurité routière

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de grunk
Modérateur https://www.developpez.com
Le 08/12/2021 à 11:52
Je trouve triste qu'on soit obligé de protéger les gens de leur propre connerie et de fait, de pénaliser les usages normaux.
L'exemple typique , dans ma voiture , dès que je suis en mouvement le clavier du GPS est indisponible. Ce qui veux dire que le passager ne peut pas venir modifier une adresse. Obliger de passer par la commande vocale ou de s'arrêter ... A coté de ca ca ne me viendrait pas à l'idée de taper une adresse tout en conduisant ... encore moins de faire une partie de jeu vidéo
6  0 
Avatar de rbolan
Membre habitué https://www.developpez.com
Le 09/12/2021 à 9:22
Je trouve triste qu'on soit obligé de protéger les gens de leur propre connerie et de fait, de pénaliser les usages normaux.
Il y a surement aussi derrière ce genre de fonctionnalité, l'idée du "Ne vous inquiétez pas, vous pouvez même jouer au volant, Tesla s'occupe de tout, vous n'avez rien à gérer et vous n'avez à penser à rien d'autre qu'au divertissement avant tout". Idée si chère aux grandes entreprises de la Tech dont le but est de faire en sorte que l'utilisateur ait le moins de prise possible sur l'outil qu'il utilise et qu'il en devienne le plus dépendant possible, ce qui assure en retour d'énormes profit à l'entreprise qui développe le produit. On retrouve ça chez Apple par exemple.
3  0