IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Le réseau social de Trump a 30 jours pour cesser d'enfreindre les règles de sa licence logicielle,
Nonobstant sa fortune à 2,1 milliards, Truth Social aurait volé la plateforme open source Mastodon

Le , par Bruno

131PARTAGES

3  0 
L'ancien président américain est aujourd’hui exclu des plateformes Twitter et Facebook. Pour continuer d’exister sur la toile, Trump a annoncé son intention de lancer sa propre plateforme de réseau social, TRUTH Social. Le Software Freedom Conservancy (SFC) affirme que le nouveau réseau social de l'ancien président Donald Trump a violé un accord de licence de logiciel libre et open source en s'appropriant le réseau social Mastodon. « …le groupe Trump doit immédiatement mettre la source de TRUTH Social à la disposition de tous ceux qui ont utilisé le site alors qu'il était en ligne. S'ils ne le font pas dans les 30 jours, leurs droits et permissions sur le logiciel sont automatiquement et définitivement résiliés », a déclaré Bradley Kuhn, militant du logiciel libre et directeur de la SFC.

La Trump Media and Technology Group (TMTG) a lancé le 20 octobre une campagne de collecte de fonds auprès d'une société d'acquisition à vocation spéciale, promettant de bâtir un vaste empire médiatique. TMTG et Digital World Acquisition Corp. ont conclu un accord de fusion définitif, prévoyant un regroupement d'entreprises qui fera de TMTG une société cotée en bourse, sous réserve de l'approbation des autorités réglementaires et des actionnaires. La mission officielle de TMTG est de « créer un rival au consortium des médias libéraux et de riposter aux entreprises "Big Tech" de la Silicon Valley, qui ont utilisé leur pouvoir unilatéral pour faire taire les voix opposées en Amérique. »


« TMTG lancera bientôt un réseau social, nommé "TRUTH Social". TRUTH Social est maintenant disponible en précommande dans l'App store d'Apple. TRUTH Social prévoit de commencer son lancement bêta pour les invités en novembre 2021. Un déploiement à l'échelle nationale est prévu pour le premier trimestre de 2022. Ceux qui souhaitent rejoindre TRUTH Social peuvent dès à présent se rendre sur le site et s'inscrire sur la liste des invités », peut-on lire sur le site de TMTG.

« J'ai créé TRUTH Social et TMTG pour m'opposer à la tyrannie de Big Tech. Nous vivons dans un monde où les talibans sont très présents sur Twitter, alors que votre président américain préféré a été réduit au silence. C'est inacceptable. Je suis impatient d'envoyer mon premier TRUTH on TRUTH Social très bientôt. TMTG a été fondé avec la mission de donner une voix à tous. J'ai hâte de commencer à partager mes pensées sur TRUTH Social et de me battre contre Big Tech. Tout le monde me demande "pourquoi personne ne s'oppose à Big Tech ? Eh bien, nous le ferons bientôt ! », a déclaré l'ancien président américain Donald Trump.

S’il est vrai que TMTG promet de bâtir un vaste empire médiatique pouvant aider les ''anti Big Tech'' (GAFAM et Twitter), il n’en est pas moins vrai que son seul produit à ce jour est un réseau social appelé Truth Social, qui aurait utilisé le code de la plateforme Mastodon sans se conformer à la licence publique générale Affero (ou AGPLv3) qui régit ce code.

Truth Social ne se conforme pas à licence AGPLv3 et qualifie sa plateforme de réseau social de « propriétaire ». Ses développeurs auraient tenté de supprimer les références qui auraient pu faire apparaître clairement le lien avec Mastodon. Ils auraient même indiqué qu'une « observation » du logo Mastodon était un bug mais ils ont inclus des références directes à Mastodon dans le code HTML sous-jacent du site, ainsi que des similitudes visuelles évidentes. Cette stratégie de TMTG n'a pas été bien accueillie par la SFC, une organisation qui fait respecter les licences de logiciels libres et open source.

« La licence traite volontairement tout le monde de manière égale (même les personnes que nous n'aimons pas ou avec lesquelles nous ne sommes pas d'accord), mais ils doivent fonctionner selon les mêmes règles des licences copyleft qui s'appliquent à tout le monde, a écrit Bradley Kuhn, dans un billet de blog. Aujourd'hui, nous avons vu le groupe Trump Media and Technology ignorer ces règles importantes qui ont été conçues pour le bien social.  »

TRUTH Social n'a pas été officiellement lancé. Mais les premières preuves indiquent clairement que le groupe Trump a lancé publiquement une version test de la plateforme, basée sur la plateforme logicielle Mastodon sous licence AGPLv3. De nombreux utilisateurs ont pu créer des comptes et l'utiliser brièvement. Cependant, lorsqu’un site est publié sur Internet sous licence AGPLv3, celle-ci exige de fournir à chaque utilisateur la possibilité de recevoir la totalité de la source correspondante pour le site Web basé sur ce code. Les premiers utilisateurs TRUTH Social n'ont pas reçu ce code source, et le Trump's Group ignore actuellement leurs demandes très publiques à ce sujet. La SFC exige que TMTG offre à tous ces utilisateurs l'accès au code source de TRUTH Social. « S'ils ne le font pas dans les 30 jours, leurs droits et autorisations dans le logiciel sont automatiquement et définitivement résiliés », précise Kuhn.

Le fondateur de Mastodon, Eugen Rochko, a également déclaré qu'il avait l'intention de faire appel à un conseiller juridique au sujet de la situation, bien qu'il n'ait pas discuté d'un plan d'action spécifique. « Le respect de notre licence AGPLv3 est très important pour moi, car il s'agit de la seule base sur laquelle moi-même et d'autres développeurs sommes prêts à offrir gratuitement des années de travail », a-t-il déclaré.

Donal Trump, serait-il incompris et victime de la désinformation ou d’une théorie du complot ?

Depuis quarante ans, le plus gros atout de Donald Trump, c'est son nom, sa marque, plastronnée au fronton de ses immeubles, ses hôtels, ses parcours de golf, son école de commerce, jusqu'à des lignes de prêt-à-porter et même à de la literie. « C'était une marque commerciale à succès, symbole du luxe, de richesse et de réussite souligne Melissa Aronczyk, professeur en communication à l'université de Rutgers. Avant qu'il ne devienne président, la marque Trump était très puissante ». À tel point que nombre des hôtels affichant le nom de Donald Trump ne sont en fait qu'exploités sous licence.

Mais les quatre ans de mandat Trump, marquées par des prises de position extrêmes, et surtout les dernières semaines entachées par l'assaut du Capitole par ses fervents partisans, ont rendu périlleuses les affaires de l’ex-président américain. Pour les gens du monde entier, les images désormais iconiques d'un homme portant une coiffe à cornes errant dans le Capitole américain pendant l'insurrection du 6 janvier ont été un choc. La marque Trump est devenue "toxique", car associée au chaos, au racisme, résume Tim Calkins, professeur de marketing à la Kellogg School of Management de l'université Northwestern, dubitatif sur le repositionnement de la marque tant les dégâts sont importants. La fortune de Donald Trump est passée de 3,1 milliards de dollars à 2,1 milliards. Pendant sa présidence, Trump a fréquemment effectué des tweets liés à une théorie du complot affirmant qu'une puissante cabale de démocrates et d'élites trafique et abuse du monde et que Trump les combat.

Le récit de l’élection présidentielle de novembre 2020 au Etats-Unis a été une occasion historique pour les chercheurs d'étudier comment la désinformation se propage sur Internet. En juillet, Starbird, spécialiste des sciences sociales à l'université de Washington à Seattle, qui étudie la propagation de la désinformation sur les réseaux sociaux s'est associé à Renee DiResta, chercheur en chef à l'Observatoire de l'Internet de Stanford, en Californie, et à d'autres membres du Partenariat pour l'intégrité des élections, pour suivre et corriger la désinformation sur les plateformes de réseaux sociaux telles que Twitter, Facebook et TikTok.

Inspirées par le discours de Trump sur la fraude électorale, ces allégations ont été lancées par ses partisans sur Twitter, puis amplifiées par des membres de sa propre famille et des influenceurs de droite, ce qui a contribué à diffuser le message beaucoup plus loin et à le faire passer dans le grand public. Les efforts déployés pour rétablir la vérité, notamment l'apposition par Twitter d'étiquettes d'avertissement sur les tweets les plus importants, ont échoué car le récit s'est propagé à la base, parmi des comptes plus petits et non vérifiés, ont constaté les chercheurs.

« Nous observons une interaction entre les élites et leur public, qui collaborent en fait les uns avec les autres pour créer de faux récits », explique Starbird. « Les réseaux sociaux deviennent un terrain d'essai pour les idées qui prennent ensuite de l'ampleur et sont souvent reprises par d’autres médias. »

Sources : SFC

Et vous ?

Quel est votre avis sur le sujet ?

Que pensez-vous de l'attitude d'Eugen Rochko, fondateur de Mastodon ? Opportuniste ou non ?

Comprenez-vous pourquoi Trump se retrouve dans une histoire de "code volé" malgré sa capacité financière ?

Que pensez-vous de la thèse du complot contre Trump ?

Voir aussi :

Twitter verrouille le compte du président Trump pendant 12 heures et l'avertit d'une suspension permanente, Facebook retire ses publications incriminées et déclare une « situation d'urgence »

L'ancien président américain Donald Trump lance TRUTH Social, un nouveau réseau social à la gloire de Trump

Le réseau social TRUTH de Trump aurait violé les termes du code open source sur lesquels il est construit, plagiat, photos obscènes, usurpation d'identité, le réseau social est attaqué de toute part

Trump met un terme à son blog après 29 jours, furieux du faible nombre de lecteurs, l'ex-président aurait eu du mal à attirer des "abonnés"

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de AoCannaille
Membre expert https://www.developpez.com
Le 25/10/2021 à 18:42
Citation Envoyé par calvaire Voir le message
Il est préférable d'entendre un type dire qu'il faut "construire des centrales nucléaire pour rester indépendant énergétiquement".
Le nucléaire n'est pas une solution politiquement correcte mais c'est une solution. Dire: "Il faut protéger la nature" ne nous emmène pas loins.

j'ai entendu il y'a 3 jours Mélenchon parler

Je vous invite à écouter à la 7ieme minute, il dit qu'il va fermer les centrales et qu'on va ordonner à nos ingénieur de trouver des solutions avec le vent et l'eau...
Un peu magique son discours quand meme.
Ou alors, au lieu d'écouter BFM, tu va sur la chaîne youtube de Méluche et tu te rend compte que sa pensée est plus complète, mais qu'il n'a jamais l'occasion de l'approfondir sur ce genre de plateau.
En gros, il veut sortir du nucléaire, oui, mais déjà, pas du jour au lendemain façon Allemagne, et surtout uniquement de la Fission. Il nourrit de grands espoirs sur la fusion et je pense qu'Iter récupérera un beau paquet de subvention s'il est président.

Il ne remet pas en cause la nécessité d'être indépendant énergétiquement et compte bien l'être avec des énergies renouvelable, voilà tout.

Ensuite il n'est pas contre la fission nucléaire pour "protéger la nature", quoi que le traitement des déchets radioactifs soit un problème sérieux, mais bien pour protéger les hommes en cas de catastrophe nucléaire.

Le problème étant que l'on a un parc vieillissant de centrales nucléaire, en général des génération 2 et que l'on a du mal à en créer de nouvelles, comme le montre l'EPR à Flamanville qui est une génération 3 (il existe une génération 4 également).
On a du mal aussi à les démanteler, ou plus précisément, le coût de démantèlement à largement été sous évalué. Du coup, on prolonge la durée de vie de nos centrales, en augmentant le risque d'incident/d'accident dans le futur.

En bref, le nucléaire, tel quel, on ne sait ni arrêter, ni avancer. dire "Le nucléaire n'est pas une solution politiquement correcte mais c'est une solution" est une simplification trompeuse.

Je pense que pour l'avenir de l'humanité, il y a deux solutions : la décroissance de la consommation électrique ou la fusion nucléaire. Tout le reste n'est que temporaire.
6  3 
Avatar de rbolan
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 25/10/2021 à 9:25
L'entreprise qu'il a utilisé pour créer son réseau social ne respecte pas les licences.
Qu'est-ce qu'il faut faire pour que TRUTH Social respecte la licence AGPLv3 de Mastodon ?
Il semble qu'il n'ait pas mis le code à la disposition du public ni fourni aux utilisateurs une copie de la licence générale du produit : deux violations des conditions d'utilisation de Mastodon.
2  0 
Avatar de L33tige
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 03/11/2021 à 12:26
Citation Envoyé par AoCannaille Voir le message
t'es peut-être mieux renseigné que moi ^^
Un mec d'EDF m'a dit qu'on avait construit les premières centrales sans avoir aucune idée de comment les démanteler et comment traiter à long terme les déchets nucléaire et en espérant que dans les 40/50 ans d'espérance de vie des centrales la science aura trouvé une solution, entre temps une reserve est faite au doigt mouillé.

Spoiler alerte: Pas de solution miracle en vue ^^
En même temps, plus les déchets ont une longue durée de vie, moins ils sont dangereux, tu peux te frotter le visage avec du thorium tous les jours pour le restant de tes jours tu te mangera moins de radioactivité que la radio que t'as faite étant jeune.
3  1 
Avatar de rbolan
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 24/10/2021 à 10:05
Et oui, créer un réseau social, c'est autre chose que créer un blog. Et créer son propre code propriétaire pour ses propres applications, ça demande un certains temps et des compétences.
2  1 
Avatar de marsupial
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 24/10/2021 à 11:26
Il s'agit surtout des droits des licences open source. Un peu comme Android et linux. Il ne s'agit ni d'opportunisme ni d'un quelconque complot.
1  0 
Avatar de darklinux
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 25/10/2021 à 6:10
A croire qu " il est entouré d’incompétents , il suffit d’allez sur le github de mastodon pour voir que c 'est du GPL ...
1  0 
Avatar de onilink_
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 25/10/2021 à 11:26
Citation Envoyé par calvaire Voir le message
Je vous invite à écouter à la 7ieme minute, il dit qu'il va fermer les centrales et qu'on va ordonner à nos ingénieur de trouver des solutions avec le vent et l'eau...
Un peu magique son discours quand meme.
T'inquiète avec tout le vent que nos politiques brassent va y avoir du taf pour les éoliennes
2  1 
Avatar de AoCannaille
Membre expert https://www.developpez.com
Le 27/10/2021 à 19:09
Citation Envoyé par walfrat Voir le message
J'avais cru comprendre qu'il avait été mieux évalué que ce qu'on pensait mais que l'état avait pioché dans la réserve d'argent du démantèlement futur des centrales nucléaires pour boucher d'autres trou de budget a gauche à droite.
t'es peut-être mieux renseigné que moi ^^
Un mec d'EDF m'a dit qu'on avait construit les premières centrales sans avoir aucune idée de comment les démanteler et comment traiter à long terme les déchets nucléaire et en espérant que dans les 40/50 ans d'espérance de vie des centrales la science aura trouvé une solution, entre temps une reserve est faite au doigt mouillé.

Spoiler alerte: Pas de solution miracle en vue ^^
1  0 
Avatar de onilink_
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 03/11/2021 à 15:46
On est sensé atteindre la neutralité carbone d'ici 2050 [1].

Les premières fusions à pleine puissance d'Iter sont prévu pour 2035 [2].
Cette étape servira seulement à montrer si oui ou non la fusion est exploitable pour produire un surplus d'énergie.
Iter n'est qu'une (très grosse) expérience scientifique.

Si ils arrivent à suivre le planning (ce qui n'est pas gagné), en 2035 on aura seulement la preuve (ou non) que la fusion est une solution faisable technologiquement pour produire de l’énergie. Ça ne veut pas du tout dire qu'on aura des centrales utilisables.

Miser sur la fusion pour régler le réchauffement climatique actuel est à la fois un coup de poker (rien ne dit que les résultats en 2035 seront positif) et un tour de passe passe pour faire croire que la fission est optionnelle.
La fusion est un projet a long terme et n'a pas la vocation de régler les problèmes énergétiques actuels, mais ceux d'un futur plus ou moins lointain.

Et dire qu'on ne sait pas quoi faire des déchets nucléaires est simplement mensonger.
Cf le projet Cigéo: https://www.andra.fr/cigeo

[1] https://ec.europa.eu/clima/eu-action...rm-strategy_fr
[2] http://www.iter.org/faq#When_will_ITER_be_operational
2  1 
Avatar de vaild
Membre averti https://www.developpez.com
Le 04/11/2021 à 11:46
je suis fasciné par cette capacité incroyable des fanatisés politiques à sortir de n'importe quel débat pour l'orienter vers un terrain qu'ils croient maitriser pour valoriser leurs idées ou leur candidat, tout en étant parfaitement hors-sujet.
je propose qu'on laisse tomber ce genre de disgression absurde pour se recentrer sur le débat concerné.

ah, et sachant parfaitement que les extrémistes de tous poils (gauche ou droite, trump ou mélenchon, whatever) sont de loin ceux qui braillent le plus et le plus fort, même s'ils ne représentent qu'une fraction infime de la population, je sais d'avance que le ration pouce vert / pouce rouge sera largement en ma défaveur, prouvant leur teignacité (nouveau mot, cadeau).
3  2