IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

YouTube supprime plus d'un million de vidéos de désinformation sur la Covid
Alors que les médias sociaux sont accusés de n'avoir pas pu stopper la propagation des informations nuisibles sur le virus

Le , par Nancy Rey

192PARTAGES

21  1 
Dans le cadre des mesures prises par YouTube pour lutter contre la désinformation, la plateforme vidéo supprime environ 10 millions de vidéos par trimestre, a déclaré, Neal Mohan, le responsable des produits de la société. « Depuis février 2020, YouTube a supprimé plus d'un million de vidéos liées à des informations dangereuses sur le coronavirus, telles que de faux remèdes et des affirmations selon lesquelles le coronavirus serait un canular », a déclaré Neal Mohan. Cette statistique a été communiquée dans un billet de blog décrivant comment YouTube envisage de supprimer les fausses informations sur sa plateforme. La déclaration de YouTube intervient alors que les plateformes de médias sociaux font l'objet de critiques de la part des dirigeants politiques pour n'avoir pas réussi à endiguer la propagation de fausses informations et de désinformations nuisibles sur le virus et d'autres sujets.


YouTube a déclaré dans un billet de blog qu'il s'appuyait sur « le consensus des experts des organisations de santé », notamment les centres américains de contrôle des maladies et l'Organisation mondiale de la santé, mais a noté que, dans certains cas, « la désinformation est moins nette » à mesure que de nouveaux faits émergent. « Nos politiques sont centrées sur la suppression de toutes les vidéos qui peuvent directement conduire à un préjudice flagrant dans le monde réel », a écrit Neal Mohan. « Depuis février 2020, nous avons retiré plus d'un million de vidéos liées à des informations dangereuses sur le coronavirus, comme de faux remèdes ou des affirmations de canular. Au milieu d'une pandémie mondiale, tout le monde devrait être armé d'absolument les meilleures informations disponibles pour assurer sa sécurité et celle de sa famille », a-t-il ajouté.

La mise en contexte de ce chiffre est difficile en raison de l'échelle gargantuesque du service de Google, la plus grande source de vidéos sur internet, avec plus de 2 milliards d'utilisateurs mensuels. Ce chiffre semble doubler le nombre total de vidéos supprimées depuis le début de la pandémie. En janvier, YouTube a déclaré avoir supprimé plus de 500 000 vidéos pour cause de désinformation sur la COVID-19. Mais YouTube ne divulgue pas le nombre de vidéos téléchargées dans son immense bibliothèque et n'a pas encore mis à jour ses statistiques de suppression de vidéos pour les cinq derniers mois, ce qui ne permet pas de savoir comment les suppressions liées au coronavirus se comparent aux autres types de suppressions.

YouTube a déclaré qu'il travaillait à accélérer le processus de suppression des vidéos contenant des informations erronées tout en diffusant simultanément celles provenant de sources faisant autorité. Il a également profité de l'occasion pour signaler qu'une approche trop agressive à l'égard des suppressions aurait un « effet paralysant sur la liberté d'expression », en pointant spécifiquement du doigt les gouvernements qui ordonnent le retrait de contenus. « Nous constatons une nouvelle dynamique inquiétante autour des gouvernements qui ordonnent le retrait de contenus à des fins politiques », écrit Mohan. « Les suppressions rapides seront toujours importantes, mais nous savons qu'elles sont loin d'être suffisantes.... La chose la plus importante que nous puissions faire est d'augmenter le bon et de diminuer le mauvais. Aujourd'hui, lorsque les gens recherchent des nouvelles ou des informations, ils obtiennent des résultats optimisés pour la qualité, et non pour le caractère sensationnel du contenu », a-t-il précisé.

Mahon dans le billet de blog décrit comment l'entreprise aborde la désinformation sur sa plateforme. « La désinformation est passée de la marginalité au courant dominant. Elle n'est plus confinée aux mondes étanches des négationnistes ou des vérificateurs du 11 septembre, elle s'étend désormais à toutes les facettes de la société, déchirant parfois les communautés à une vitesse fulgurante », a-t-il écrit.

Dans le même temps, le dirigeant de Youtube a fait valoir que le "mauvais contenu" ne représente qu'un faible pourcentage du contenu de YouTube dans son ensemble. « Le mauvais contenu ne représente qu'un pourcentage minime des milliards de vidéos sur YouTube (environ 0,16 à 0,18 % du nombre total de visionnages s'avèrent être du contenu qui viole nos politiques) », a écrit Mahon. Il ajoute que YouTube supprime près de 10 millions de vidéos chaque trimestre, « dont la majorité n'atteint même pas 10 vues ».

Facebook a récemment avancé un argument similaire concernant le contenu de sa plateforme. Le réseau social a publié la semaine dernière un rapport selon lequel les messages les plus populaires sont les mèmes et autres contenus non politiques. Et, face aux critiques concernant sa gestion de la COVID-19 et de la désinformation sur les vaccins, la société a affirmé que la désinformation sur les vaccins n'était pas représentative du type de contenu vu par la plupart des utilisateurs.

Facebook et YouTube ont fait l'objet d'une attention particulière pour leur politique en matière de désinformation sanitaire pendant la pandémie. Les deux plateformes comptent bien plus d'un milliard d'utilisateurs, ce qui signifie que même une petite partie du contenu peut avoir un impact considérable. Et les deux plateformes ont jusqu'à présent refusé de divulguer des détails sur la façon dont les fausses informations sur les vaccins et la santé se propagent ou sur le nombre d'utilisateurs qui y sont confrontés. Mahon a également déclaré que la suppression des fausses informations n'était qu'un aspect de l'approche de l'entreprise. YouTube s'efforce également de « renforcer les informations provenant de sources fiables et de réduire la diffusion de vidéos contenant des informations erronées et préjudiciables ».

Source : YouTube

Et vous ?

Quel est votre avis sur le sujet ?

Voir aussi :

Les gens sont plus anti-vaccins s'ils obtiennent leurs infos covid-19 sur Facebook que sur Fox News, les fausses informations seraient relayées par des célébrités et des personnalités influentes

Les grandes entreprises technologiques demandent à leurs employés de se faire vacciner avant de retourner au bureau, alors que la variante Delta se propage

Biden déclare que les plateformes comme Facebook tuent les gens avec les fausses informations COVID-19, plus de pression dans la lutte de la Maison-Blanche contre la désinformation sur les vaccins

La Linux Foundation Public Health prépare un passeport COVID-19 international, alors que Linus Torvalds s'insurge contre les théories anti-vaccins

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de walfrat
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 27/08/2021 à 15:56
Je trouve que c'est contraire à nos libertés, chaque personne devrait se faire son propre jugement et ne pas se laisser dicter ce qu'il doit penser par la propagande officielle.
C'est une pratique dictatoriale de dire "ça c'est la vérité" / "ça c'est un mensonge". Normalement on devrait dire "démerdez-vous pour trouver ce qui est vrai et ce qui est faux".
1- Cela suppose que chaque personne sache distinguer le vrai du faux, de l'article qui ment en jouant sur les émotions à l'article ennuyeusement scientifique et difficile à avaler. En outre, plus le temps avance, plus le savoir s'approfondit, rendant impossible aux non-initiés de distinguer le vrai du faux. Ce que tu dis est donc 100% impossible à réaliser sur l'aspect technique et relève de la naïveté pure et simple.

2- Si notre chef de gouvernement dit "démmerdez-vous à trouvez le vrai du faux" et que des gens meurent parce qu'ils ne se sont pas vaccinés, il n'est pas impossible que la loi puisse condamner le gouvernement pour "mise en danger de la vie d'autrui".

3- Quand on parle du vaccin, on ne parle pas que des adultes qui font le choix, mais qu'ils l'imposent aussi aux enfants et qui contaminent les autres qui voudraient bien mais ne peuvent pas se faire vacciner.

4- La liberté c'est aussi la responsabilité de nos actes et paroles. La diffamation est punissable par la loi et ce n'est pas pour rien. Il n'y a aucune société qui peut se développer sereinement si tout le monde peut démolir la réputation de n'importe qui gratuitement sans jamais être inquiété.

5- Cette "progagande" dans le cadre du vaccin est quelque chose sur laquelle l'écrasante majorité de la communauté scientifique et des états (USA/Russie/Chine) est d'accord, peut-on vraiment donc parler de propagande ? Et puis d'ailleurs, pourquoi on parlerait de propagande quand c'est l'état et pas quand c'est les autres qui rabâchent leur discours, harcèlent les opposant sur les réseaux sociaux etc etc.

Mon avis c'est qu'il est temps que nos médecins et scientifiques honnêtes montent au créneau et poursuive devant les tribunaux tous ces agitateurs pour les avoir diffamés gratuitement, les avoir harcelés à leur domicile pour les faire partir après des journées épuisantes de travail et pour mettre en danger la vie d'autrui à coup d'arguments fallacieux, malheureusement les gens honnêtes ne sont pas les plus prompts à aller au tribunal.
28  8 
Avatar de coolspot
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 27/08/2021 à 23:25
Ok donc 3 guignol de modérateur décide ce qui est la vérité ou pas

On vit une époque formidable ou ta des entreprise qui sont juge et partis
12  3 
Avatar de Karshick
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 27/08/2021 à 17:47
Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
Et alors ?
De toute façon ce n'est pas grave si des gens croient en des trucs faux, ils ont le droit, c'est la liberté.
Il ne faut surtout pas entrer dans une logique "le ministère de la vérité à dit ça, alors je dois le croire".
Masques «pas nécessaires» : Sibeth Ndiaye se défend de tout mensonge.
Ce qu'il faut pas lire.
A cause du fait que certains croient des inepties du genre "le vaccin donne la 5G", "le vaccin provoque la mort" y'a des centre de vaccination qui se font incendier.
Y'a des "soignants" qui injectent de l'eau salée.
Y'a des gens qui se font insulter et agresser simplement car ils veulent recevoir le vaccin. L'inverse est tout aussi vrai d'ailleurs.

Les théorie complotistes et les fake news ca a toujours été un danger, ne serait-ce car ca leur permet de faire douter de nombreuses personnes sur des faits qui sont scientifiquement vérifiés.

Tout ce que ces gens veulent c'est de l'attention pour étendre leur gangrène. Supprimer leur moyens de communication c'est leur empêcher d'en avoir.
14  7 
Avatar de AoCannaille
Membre expert https://www.developpez.com
Le 27/08/2021 à 18:02
Citation Envoyé par Karshick Voir le message
Tout ce que ces gens veulent c'est de l'attention pour étendre leur gangrène. Supprimer leur moyens de communication c'est leur empêcher d'en avoir.
L'enfer est pavé de bonne intentions.

Un outil mis à disposition par un (hypothétique) bon gouvernement sera disponible pour le mauvais gouvernement.

Il faut savoir raison garder, et la balance bénéfice/risque d'une censure systématique (dans sens le littéral: qui obéit au système) n'est vraiment pas du côté du bénéfice.
8  1 
Avatar de AoCannaille
Membre expert https://www.developpez.com
Le 31/08/2021 à 13:58
Citation Envoyé par Jon Shannow Voir le message
J'ai du mal avec le terme censure dans ce cas là.
On ne peut pas être parcimonieux et selectif en supprimant un million de vidéo, c'est impossible.
Ce qu'il s'est passé, c'est qu'ils ont supprimé tout ce qui parlait du covid sans être dans leur liste blanche.
C'est de la censure, c'est certain, il n'y aucun doute à émettre là dessus.

Citation Envoyé par Jon Shannow Voir le message
Autant, je suis d'accord qu'il faut apprendre à lire (et pas uniquement être capable de reconnaitre les mots formés par les lettres, mais bien comprendre ce qu'on lit et être capable d'analyse), toutefois tu n'empêcheras pas que certaines personnes n'ont pas, et n'auront jamais, quel que soit l'enseignement, les capacités à le faire.
C'est d'un élitisme absolument incroyable, un mépris de classe consternant de penser et d'écrire ça.
L'influence des différences cognitives intrinsèque d'un individu à l'autre sont négligeable par rapport l'impact de l'environnement d'éducation des enfants.
Et si certains ont plus de mal que d'autre, la solution, ce n'est pas de les infantiliser toute leur vie, mais bien de réduire la taille des classes pour leur donner une chance de rattraper le niveau général. ça coûte plus cher pendant 10 ans, et moins cher pendant 60...

Citation Envoyé par Jon Shannow Voir le message
Donc, il est important que les mensonges et les inepties ne soient pas accessibles pour ces personnes vulnérables. C'est le devoir de l'état et de tout un chacun de les protéger.
Il ne faudra surtout pas oublier de rendre l'AFP, France Info, LCP, BFM, CNews etc. non accessibles pour protéger les personnes vulnérables hein. Le virus ne passera pas la frontière (hum hum...), la France ne pouvait pas prévoir (depuis H1N1, le risque d'un virus pulmonaire et les plans associés sont traités dans le livre blanc et il parle bien de stock de masque, de gel, de fermeture des frontières...) Les masques sont inutiles...

Je persiste : enseigner la pensée critique, il n'y a que ça qui peut nous sauver.
ça, et des médias multilatéraux. Aujourd'hui, a part le canard Enchainé et Charlie Hebdo qui tapent sur tout le monde et Le Monde qui tape sur personne, tous les autres sont partisans.
6  0 
Avatar de quanta
Membre actif https://www.developpez.com
Le 27/08/2021 à 16:31
Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
Et alors ?
De toute façon ce n'est pas grave si des gens croient en des trucs faux, ils ont le droit, c'est la liberté.
Il ne faut surtout pas entrer dans une logique "le ministère de la vérité à dit ça, alors je dois le croire".
"nous vous conquérons pour votre bien".

6  1 
Avatar de Arya Nawel
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 28/08/2021 à 11:37
Malheureusement, ces algorithmes ont BEAUCOUP de faux positifs. À plusieurs reprises, j'ai voulu partager une vidéo indépendante d'un petit youtuber contenant de bonnes informations sur le coronavirus ou la vaccination, pour constater qu'elle était automatiquement censurée.

Ces censeurs automatiques sont malheureusement en train de faire taire toutes les bonnes voix indépendantes, donnant l'impression que seuls les médias d'information corporatifs plaident pour la vaccination ou parlent même de la COVID-19... ce qui a exactement l'effet inverse de celui recherché.
6  2 
Avatar de AoCannaille
Membre expert https://www.developpez.com
Le 31/08/2021 à 11:39
Citation Envoyé par Jon Shannow Voir le message
Ce n'est pas de la censure, c'est simplement éviter que ce propage des idées erronées qui peuvent mettre en danger de nombreuses personnes. C'est un peu différent.
La solution à la désinformation ne doit pas être la censure, mais l'éducation à la pensée critique!

Ah, on me dit dans l'oreillette qu'un peuple éduqué est moins facilement manipulable et donc que les gouvernements successifs détruisent l'éducation nationale depuis 40 ans.

Oups.
4  1 
Avatar de Fleur en plastique
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 30/08/2021 à 12:52
Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
Qu'est-ce qui permet de dire qu'à une époque les gens étaient moins cons ?
C'est simple. Avant, les gens pouvaient croire ce qu'ils voulaient, y compris les pires bêtises du monde, mais ils n'avaient ni mégaphone pour s'exprimer, ni gourou en ligne leur faisant croire qu'ils ont raison. Grâce au mégaphone donné par Youtube et Facebook, on a affaire à une sorte de secte mondiale géante dont les adeptes se comptent par millions qui croient en un monde de complot, où tout est complot.

Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
La connerie n'est pas une donnée mesurable.
Je pense qu'en approfondissant le sujet, on pourrait rendre mesurable la connerie.

Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
Un vaccin ce n'est jamais anodin, il y a toujours un risque et parfois un bénéfice, certains vaccins sont plus dangereux que d'autres.
Je suis d'accord. Un vaccin n'est pas anodin, il y a toujours un risque, et il y a des accidents (à la fois de fabrication et de vaccination), et y'en a "beaucoup" parce qu'on vaccine par millions en ce moment, donc même 0,01% de plusieurs millions, ben ça en fait un sacré paquet. Il reste cependant que le rapport bénéfice/risque est très largement en faveur du vaccin, quel que soit le vaccin (y'a pas que le Covid-19).
4  2 
Avatar de Jon Shannow
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 30/08/2021 à 15:00
Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
Non et de toute façon vous ne devriez pas parler de connerie dans ce contexte, puisqu'ici c'est plus du scepticisme, de la méfiance, de l'incrédulité, etc.
Oui, enfin, bon. Y a quand même plus de connerie que de scepticisme, méfiance ou incrédulité, dans la plupart des cas...

Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
Si ils font une forme grave et meurent, tant pis, je ne vois pas où est le problème.
Le fait qu'ils prennent une place dans un service de réa à cause de leur connerie, ça peut devenir un problème...
6  4