IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Biden déclare que les plateformes comme Facebook tuent les gens avec les fausses informations COVID-19
Plus de pression dans la lutte de la Maison Blanche contre la désinformation sur les vaccins

Le , par Nancy Rey

184PARTAGES

16  0 
Le président Joe Biden a déclaré vendredi que des plateformes comme Facebook tuent des gens en autorisant la désinformation sur le vaccin Covid-19 sur leurs services. Des professionnels de santé étayent ces propos du président américain ; à l’instar du docteur Nahid Bhadelia, une experte en maladies infectieuses, qui a déclaré : « Je pense que les médias sociaux jouent un rôle important dans l'amplification de la désinformation, ce qui conduit les gens à ne pas se faire vacciner, ce qui les tue ». En effet de récentes données montrent qu’après avoir baissé pendant des semaines aux USA, le nombre moyen de décès quotidiens dus au Covid sur sept jours a augmenté de 26 % pour atteindre 211 par jour.


La Maison Blanche a intensifié sa lutte contre la désinformation sur les vaccins vendredi, le président Biden critiquant directement Facebook et d'autres plateformes pour avoir permis à la désinformation sur les vaccins de se répandre et par conséquent d'augmenter le nombre de morts de la pandémie mortelle. Le président américain Joe Biden a averti que la diffusion de fausses informations sur les médias sociaux est en train de « tuer des gens ». Il répondait à une question d'un journaliste sur le rôle présumé de plateformes comme Facebook dans la diffusion de fausses informations sur les vaccins et la pandémie. « Je veux dire qu'ils le font vraiment, regardez, la seule pandémie que nous avons est parmi les non-vaccinés, et c'est -- ils tuent des gens », a déclaré Biden sur la pelouse sud de la Maison Blanche.

Joe Biden s'est fait l'écho de commentaires antérieurs de la porte-parole de la Maison-Blanche, Jen Psaki. « Nous avons affaire à une question de vie ou de mort et tout le monde a un rôle à jouer pour s'assurer que les informations sont exactes. C'est une entreprise du secteur privé. Ils vont prendre des décisions sur les mesures supplémentaires qu'ils peuvent prendre. Il est clair qu'il y a d'autres mesures à prendre », a déclaré Jen Psaki.

Les commentaires de Psaki interviennent un jour après qu'elle a déclaré que l'administration Biden signalait à Facebook les publications problématiques qui diffusent des informations erronées. « Nous nous assurons régulièrement que les plateformes de médias sociaux sont au courant des derniers récits dangereux pour la santé publique que nous et de nombreux autres Américains voyons à travers tous les médias sociaux et traditionnels. Nous travaillons à nous engager avec elles pour mieux comprendre l'application de la politique des plateformes de médias sociaux », a-t-elle déclaré.

Un exemple que Psaki a souligné est la propagation d'un faux récit selon lequel les vaccins contre le coronavirus causent l'infertilité. « C'est troublant, mais c'est un récit persistant que nous et beaucoup ont vu, et nous voulons savoir que les plateformes de médias sociaux prennent des mesures pour y remédier. Il s'agit d'informations inexactes et fausses », a déclaré Psaki.

Psaki a noté des mesures supplémentaires que Facebook et d'autres services de médias sociaux peuvent prendre pour lutter contre la désinformation. Il s'agit notamment de partager publiquement l'impact de la désinformation sur leurs services, de promouvoir des informations de qualité et de prendre des mesures plus rapides contre les posts nuisibles. « Comme vous le savez tous, les informations voyagent assez rapidement. Si elle est affichée pendant des jours et des jours, quand les gens la voient – il est difficile de la remettre dans une boîte », a-t-elle déclaré.

Des professionnels de la santé partagent l’avis de Biden

Jeudi, un rapport de l’Administrateur de la santé publique des États-Unis et chirurgien Vivek Murthy a appelé les plateformes à instaurer des sanctions plus strictes contre les comptes qui partagent des informations erronées. S'adressant à la presse, il a spécifiquement accusé les moteurs de recommandation algorithmiques comme le fil d'actualité de Facebook de contribuer à la désinformation. « Ils ont conçu des fonctionnalités de produit, telles que les boutons "J'aime", qui nous récompensent pour le partage de contenu à forte charge émotionnelle, et non de contenu exact. Et leurs algorithmes ont tendance à nous donner davantage de ce sur quoi nous cliquons, nous entraînant de plus en plus profondément dans un puits de désinformation », a déclaré Murthy.

Le Dr Nahid Bhadelia, directrice fondatrice du Center for Emerging Infectious Diseases de l'université de Boston, a déclaré que, d'un point de vue médical, elle partage l'avis du président Joe Biden selon lequel des plateformes comme Facebook tuent des gens en autorisant la désinformation sur le vaccin Covid-19 sur leurs services. « Je pense que les médias sociaux jouent un rôle important dans l'amplification de la désinformation, ce qui conduit les gens à ne pas prendre le vaccin, ce qui les tue. C'est la vérité honnête. Le covid, à l'heure actuelle, est une maladie évitable par la vaccination », a déclaré Bhadelia. Elle a cité les résultats d'une enquête du Kaiser Family Fund, selon laquelle 54 % des Américains croient à un mythe courant sur le vaccin Covid ou ne sont pas en mesure de distinguer s'il s'agit d'une réalité ou d'une fiction.

Les États-Unis sont aux prises avec un taux de vaccination en retard et une augmentation des infections. Selon les données de l'Université Johns Hopkins, les 50 États ont signalé une augmentation des cas de Covid au cours de la semaine dernière. Les États-Unis enregistrent en moyenne plus de 26 000 nouveaux cas par jour, et c'est le chiffre le plus élevé depuis deux mois, selon Johns Hopkins.

Le docteur Bhadelia a déclaré qu'elle pense que les sociétés de médias sociaux peuvent faire beaucoup plus pour arrêter de diffuser la désinformation. « Elles doivent investir beaucoup plus de ressources et améliorer l'équilibre entre la suppression plus rapide de ces informations et le changement de leur matrice, car, à l'heure actuelle, ce qui apparaît en haut de votre page n'est pas ce qui est correct, mais ce qui est populaire », a déclaré Bhadelia.

Facebook s'est élevé contre les affirmations de la Maison-Blanche

Un représentant de Facebook a défendu le bilan de la plateforme en matière de lutte contre la désinformation sur les vaccins. « Nous ne nous laisserons pas distraire par des accusations qui ne sont pas étayées par les faits », a déclaré le porte-parole de Facebook. « Le fait est que plus de 2 milliards de personnes ont consulté des informations faisant autorité sur le COVID-19 et les vaccins sur Facebook, ce qui est plus que n'importe quel autre endroit sur Internet. Plus de 3,3 millions d'Américains ont également utilisé notre outil de recherche de vaccins pour savoir où et comment se faire vacciner. Les faits montrent que Facebook contribue à sauver des vies. Point final », poursuit le porte-parole.

Sources : Twitter, KFF, Rapport du chirurgien Vivek Murthy, Maison-Blanche

Et vous ?

Partagez-vous l'opinion du président Biden selon lequel les plateformes comme Facebook tuent les gens avec la désinformation de Covid ?
Pensez-vous vous aussi que Facebook est une réelle menace pour la santé publique ?
Selon vous, les programmes d’IA pourraient-ils résoudre définitivement le problème de la propagation de la désinformation sur les médias sociaux ?
Quelle(s) solutions(s) préconisez-vous pour lutter efficacement contre la désinformation en ligne ?

Voir aussi :

Un système d'IA pourrait aider à contrer la propagation de la désinformation avec une précision de 96 %, grâce à un mécanisme qui détecte les comptes de médias sociaux à l'origine de ces campagnes

L'IA peut maintenant écrire de la désinformation pour tromper les lecteurs, des chercheurs ont utilisé le générateur de texte GPT-3 pour écrire des tweets que les gens ont trouvés convaincants

Facebook constitue une « menace majeure pour la santé publique », conclut un rapport. La désinformation sur la santé ayant été vue 3,8 milliards de fois sur le réseau social l'année dernière

Pour lutter contre la désinformation et les rumeurs, WhatsApp limite le transfert d'un message à cinq destinataires au maximum

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Uther
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 19/07/2021 à 9:26
Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
Les propos qui respectent les lois ne doivent pas être censurés, tant qu'il n'y a pas d'appelle à la violence ou d'appelle à la haine, on doit laisser les gens pouvoir dire ce qu'ils veulent, ça s'appelle "la liberté d'expression".
Pour lutter contre la désinformation il faut laisser n'importe qui dire n'importe quoi et chaque personne pourra se faire sa propre opinion.
La liberté d'expression n'a jamais voulu dire que l'on peut dire tout et n'importe quoi en n'importe quelle circonstance sans conséquence. Elle autorise de partager des opinions pas de truquer les faits. Propager de la désinformation manifeste est répréhensible a raison.
5  0 
Avatar de Uther
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 19/07/2021 à 10:11
Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
Il y a des tonnes de fausses études, avec des fausses données, des résultats non reproductibles, des mauvaises interprétations, etc, publiées dans des revus scientifiques respectées.
La fraude scientifique, fléau de la littérature biomédicale
Donc de toute façon on ne peut pas dire "regardez cette étude publié dans The Lancet c'est la vérité absolue, les données sont valables".
Personne de sérieux n'a jamais prétendu que The Lancet détenait la vérité absolue, c'est pas pour rien qu'il lui arrive de corriger voire de rétracter certaines études. Une seule étude peut bien sur être faussée et on sait bien qu'il faut aller au delà en recoupant et en analysant le niveau de fiabilité de chaque étude. Il y a quand même différents niveau de certitudes sur différentes choses. Le fait qu'on ne soit pas sur a 100% de tout ne donne pas le droit de choisir la vérité que l'on préfère.

Quand on est sur d'un fait à 99% et de son contraire à 1% et que l'on choisit de communiquer uniquement sur le 1%, on peut clairement dire que l'on propage de la désinformation.
5  0 
Avatar de Uther
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 19/07/2021 à 11:43
Encore une fois c'est pas parce que tout n'est pas parfait que ça donne le droit de faire n'importe quoi tout le temps.
4  0 
Avatar de imperio
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 18/07/2021 à 12:03
Citation Envoyé par redcurve Voir le message
Biden n'est qu'un vieux sénile qui est mentalement absent la moitié du temps, sa sortie sur facebook est juste un épouvantail pour implémenter sa politique de surveillance des communications privés
Soit c'est un troll (et dans ce cas il est très bon), soit tu es quelqu'un de profondément dangereux. Pour étayer un peu mes propos : les communications privées sont déjà toutes surveillées, facebook et consort filent déjà toutes les données aux clients (dont le gouvernement des US fait bien évidemment partie), sans parler de la NSA. 'fin bref, merci d'être passé.
6  3 
Avatar de Uther
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 19/07/2021 à 12:53
Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
C'est soit n'importe quoi, soit dictature, il n'y a rien entre les deux.
C'est juste un faux dilemme même pas déguisé. Tout n'est heureusement pas blanc ou noir.
4  1 
Avatar de youtpout978
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 19/07/2021 à 11:26
Citation Envoyé par Uther Voir le message
La liberté d'expression n'a jamais voulu dire que l'on peut dire tout et n'importe quoi en n'importe quelle circonstance sans conséquence. Elle autorise de partager des opinions pas de truquer les faits. Propager de la désinformation manifeste est répréhensible a raison.
Ca marche avec les mensonges du gouvernement ?
3  1 
Avatar de Mingolito
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 19/07/2021 à 18:23
Je ne suis pas spécialement fan des démocrates, mais par rapport à Donald Trump je pense que Biden est une amélioration au moins du point de vue écologie, et du point de vue de la crise Covid.
Du point de vue des relations avec la France Biden sera certainement moins nuisible, Donald a fait de gros dommages sur des parties de l'économie Française, avec ses taxes sur les produits Français.

Malgré son âge, il est certainement bien moins débile que Georges Bush junior et la clique de dangereux Escrocs qui l'avaient porté au pouvoir, je pense qu'il fera bien moins de dommages globalement.
Peut être qu'il risque de prendre des mesures socialisantes qui pourront porter préjudice à l'économie des USA, mais pour le reste du monde Biden c'est forcément positif. Il va juste continuer d'augmenter la dette massivement, comme ses prédécesseurs.
3  1 
Avatar de jimco
Futur Membre du Club https://www.developpez.com
Le 19/07/2021 à 13:07
Je vois là des relations de cause à effet hâtives et des raccourcis simplistes.
Dans ce cas tuons tout bonnement la liberté d'expression et n'écoutons que ceux qui pensent pour nous, il est de notoriété publique que leur première préoccupation est de protéger les populations !

Mais je ne m'aventurerai pas à critiquer publiquement la moindre information officielle, car de nos jours le seul fait d'oser critiquer ou remettre en cause nous place dans la catégorie des complotistes...
4  4 
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 19/07/2021 à 9:40
Citation Envoyé par Uther Voir le message
Propager de la désinformation manifeste est répréhensible a raison.
Il y a des tonnes de fausses études, avec des fausses données, des résultats non reproductibles, des mauvaises interprétations, etc, publiées dans des revus scientifiques respectées.
La fraude scientifique, fléau de la littérature biomédicale
Donc de toute façon on ne peut pas dire "regardez cette étude publié dans The Lancet c'est la vérité absolue, les données sont valables".

Aujourd'hui il faut que les gens aient conscience que toutes les données qu'ils voient peuvent être fausses, c'est pareil avec les photos et les vidéos, aujourd'hui tout peut être truqué.

========
Pour avoir des infos sur les vaccins, il faut regarder ce qu'il se passe dans les pays qui ont la plus large proportion d'individus vaccinés. Par exemple en israël et au Royaume-Uni parce que là-bas ils ont vaccinés à fond.

On ne fera jamais mieux qu'israel parce que le pays a beaucoup d'avance sur nous :
Covid en Israël: le pays le mieux vacciné au monde reprend le chemin des mesures restrictives
Une nouvelle étude du ministère israélien de la Santé, citée par les médias locaux, le démontre : face au variant Delta, le vaccin Pfizer est nettement moins efficace qu’on ne le pensait jusqu’à présent. Et le point faible en Israël face à la nouvelle offensive du coronavirus c’est l’aéroport Ben Gourion de Tel Aviv. Les autorités israéliennes envisagent de renforcer le contrôle de ce passage quasi obligé pour tous les voyageurs.
Et là c'est que Delta, mais il y a Delta Plus, Epsilon, Lambda, etc.
Il y a une histoire de sélection naturelle, avec la compétition tout ça, parfois plus il y a de gens vaccinés, plus des variants résistants aux vaccins se développent.

Les vaccins seront de moins en moins efficace, comme si vous utilisez le vaccin contre les grippes de 2018 aujourd'hui.
Au bout d'un moment il y aura un rappel tous les 6 mois (voir 3 mois).
2  3 
Avatar de Arya Nawel
Membre averti https://www.developpez.com
Le 19/07/2021 à 6:48
Nous devrions permettre aux gens de poursuivre les médias sociaux si la désinformation cause des dommages.
0  2