IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Les grandes entreprises technologiques demandent à leurs employés de se faire vacciner avant de retourner au bureau
Alors que la variante Delta se propage

Le , par Nancy Rey

349PARTAGES

13  0 
Alors que les plans de retour au travail se heurtent à l'augmentation des cas de COVID-19 dans de nombreux États et à la propagation de la variante Delta, certains géants de la technologie rejoignent le chœur croissant des entreprises technologiques qui exigent que leurs employés se fassent vacciner contre le virus avant de venir dans leurs bureaux. Mercredi, Facebook et Alphabet, la société mère de Google, ont tous deux annoncé que tous les employés qui se rendent dans leurs bureaux américains doivent être complètement vaccinés, faisant ainsi machine arrière par rapport au début de l'année et marquant un changement majeur parmi les leaders du secteur. Google prévoit également d'étendre sa campagne de vaccination à d'autres régions dans les mois à venir. Twitter, qui a également suspendu mercredi la réouverture de ses bureaux, a commencé à autoriser le retour de ses employés sur ses bureaux de San Francisco et de New York à 50 % de leur capacité il y a une quinzaine de jours après plus de 16 mois. Alors que les employeurs continuent d'adapter leurs politiques à la lumière de l'évolution des données, voici où en sont les choses avec certains des plus grands géants de la technologie.


Google
Le PDG de Google, Sundar Pichai, a envoyé un courriel au personnel mercredi pour annoncer l'obligation de se faire vacciner pour les employés qui reviennent au bureau. « Toute personne venant travailler sur nos campus devra être vaccinée. Nous mettons en place cette politique aux États-Unis dans les semaines à venir et l'étendrons à d'autres régions dans les mois à venir. La mise en œuvre variera en fonction des conditions et réglementations locales, et ne s'appliquera pas tant que les vaccins ne seront pas largement disponibles dans votre région", a écrit Sundar Pichai, PDG d'Alphabet, dans un billet de blog.

Vaccins sont donc obligatoires pour les employés venant travailler dans les bureaux américains et l’objectif de réouverture des bureaux est de 50 % de la capacité début septembre, pleine capacité le 18 octobre. Cette mesure sera mise en œuvre aux États-Unis dans les semaines à venir et dans d'autres régions au cours des mois suivants, au fur et à mesure que les vaccins seront disponibles, a déclaré Pichai. On ne sait pas encore comment Google compte faire appliquer ces règles.

Facebook
Les vaccins obligatoires pour les employés venant travailler dans les bureaux américains. Concernant la réouverture des bureaux, c’est 50 % de la capacité début septembre, pleine capacité en octobre. Lori Goler, vice-présidente des ressources humaines de Facebook, a déclaré dans un communiqué : « À l'occasion de la réouverture de nos bureaux, nous exigerons que toute personne venant travailler dans l'un de nos campus américains soit vaccinée. La manière dont nous appliquerons cette politique dépendra des conditions et réglementations locales. Nous disposerons d'un processus pour les personnes qui ne peuvent pas être vaccinées pour des raisons médicales ou autres et nous évaluerons notre approche dans d'autres régions en fonction de l'évolution de la situation. Nous continuons à travailler avec des experts pour nous assurer que nos plans de retour au travail donnent la priorité à la santé et à la sécurité de chacun ».

Amazon
Ici les vaccins ne sont pas obligatoires. Pour ce qui est de l’objectif de réouverture des bureaux, Amazon a déclaré que la plupart de ses bureaux sont déjà ouverts, que les employés commencent à revenir et qu'elle s'attend à ce que beaucoup d'entre eux soient de retour au bureau de façon régulière d'ici septembre. Les employés des entreprises auront des options de travail hybrides flexibles, tandis que « les employés occupant des postes qui nécessitent un travail sur site, tels que les ingénieurs en matériel et les opérations de première ligne » continueront à travailler sur site, selon un récent billet de blog. Amazon a déclaré que les employés qui ne sont pas complètement vaccinés doivent porter des masques au bureau, et qu'il garde un œil sur la situation, obtient des informations des professionnels de la santé et donne la priorité à la sécurité des employés.

Microsoft
Les vaccins ne sont pas obligatoires. La réouverture des bureaux est prévue le 7 septembre au plus tôt pour un retour au bureau sans restriction de santé. Ashley Stewart, journaliste spécialisée dans la technologie et les finances, a rapporté en avril que Microsoft a repoussé la date de réouverture de juillet pour « offrir une plus grande flexibilité aux employés dans leurs projets d'été ». En janvier, Kurt DelBene, qui dirige la réponse de l'entreprise à la pandémie, a déclaré que Microsoft n'exigerait pas de vaccins.

Apple
Apple prévoit de rétablir sa politique d'obligation de porter un masque dans la plupart de ses magasins de détail aux États-Unis, tant pour les clients que pour le personnel, même s'ils sont vaccinés.

Netflix
Les Vaccins sont obligatoires sur les productions américaines pour les acteurs et le personnel de production travaillant dans la "zone A". La "zone A" comprend les acteurs et les personnes qui les côtoient de près. En ce qui concerne l’objectif de réouverture des bureaux, Netflix a déclaré l'année dernière que ses bureaux ne rouvriraient pas tant qu'une "majorité de personnes" n'auraient pas été vaccinées. L'objectif était de rouvrir après la fête du Travail, le 7 septembre. Netflix est devenu mercredi le premier grand studio de production à normaliser l'obligation de se faire vacciner pour toutes les productions américaines, en l'exigeant pour les acteurs ainsi que pour les équipes travaillant à proximité d'eux.

Uber
Uber a été réticent à exiger des vaccins, mais la société pourrait être forcée de reconsidérer la question après qu'un participant à la réunion du conseil d'administration d'Uber qui avait le COVID-19 a infecté d'autres employés, a rapporté mercredi le journaliste Tom Dotan. Pour le moment chez Uber les vaccins ne sont pas obligatoires et l’objectif de réouverture du bureau est prévu pour le 13 septembre 2021.

Lyft
La société de covoiturage Lyft, basée à San Francisco, qui avait déjà rendu la vaccination obligatoire pour les employés reprenant le travail, a reporté sa réouverture de septembre à février.
« Nous prévoyons que la situation du COVID restera fluide au cours des prochains mois, ce qui rend difficile pour nous de fixer une date de retour claire sans possibilité de la déplacer à nouveau », a déclaré le PDG de Lyft, Logan Green, dans un mémo au personnel. Les vaccins sont donc obligatoires pour les employés. Un porte-parole de Lyft a déclaré : « Nous encourageons vivement les conducteurs et les passagers à se faire vacciner, mais il n'y a aucune obligation ». Lyft a déclaré qu'il a récemment prolongé sa targe de retour au bureau jusqu'au "2 février 2022, pour la majorité de nos sites américains, y compris San Francisco, Seattle, New York , Denver, Los Angeles et Washington » à la lumière de la variante Delta, d'une augmentation des cas et des orientations du Centre pour le contrôle et la prévention des maladies sur les mandats de masques intérieurs. Lyft a déclaré que 88 % des employés interrogés sont entièrement vaccinés, tandis que 91 % prévoient de l'être d'ici septembre, ajoutant que « Nous avons un processus en place pour gérer les adaptations et les exemptions pour les membres de l'équipe qui ont des raisons médicales, religieuses ou autres raisons personnelles de ne pas recevoir le vaccin ».

La décision de ces entreprises d'exiger que les employés travaillant au bureau soient vaccinés fait suite à des mesures similaires concernant des centaines de milliers de fonctionnaires en Californie et à New York, dans le cadre du renforcement des mesures de lutte contre la variante delta. Le président Joe Biden envisage également de rendre obligatoire la vaccination de tous les employés du gouvernement fédéral. L'augmentation rapide du nombre de cas au cours du mois dernier a incité un plus grand nombre de responsables de la santé publique à préconiser des mesures plus strictes pour aider à surmonter le scepticisme et la désinformation liés au vaccin. L'obligation de vaccination qui entrera en vigueur en Californie le mois prochain concerne plus de 240 000 fonctionnaires.

Sources : Google, Amazon, Twitter, Reuters

Et vous ?

Quel est votre avis sur le sujet ?

Voir aussi :

TousAntiCovid : le gouvernement ajoute une fonctionnalité permettant d'enregistrer les résultats des tests PCR et antigénique, le certificat de vaccination devrait être ajouté avant fin avril

Le Dark Web regorge de vaccins et de passeports vaccinaux covid-19, les annonces ont augmenté de plus de 300 % depuis janvier, selon Check Point

France : le Parlement a définitivement adopté le projet de loi étendant le pass sanitaire, l'absence de contrôle dans les lieux concernés sera passible d'une amende

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de el_slapper
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 04/08/2021 à 11:51
Citation Envoyé par ParseCoder Voir le message
C'est assez contradictoire avec les nouvelles recommandations aux vaccinés aux USA de remettre le masque car ils ont une charge virale similaire aux non vaccinés (dixit Fauci). Drôle de "vaccin" qui n'empêche pas la propagation du virus.
Charge virale mieux maitrisée et moins contagieuse, hein....

Citation Envoyé par ParseCoder Voir le message
Pour Microsoft spécifiquement, je vois bien Bill Gates pousser dans le sens d'une vaccination des employés.
Surtout que Bill Gates n'est plus directeur opérationnel depuis 2000. Il n'est plus président du conseil d'administration depuis 2014. Conseil qu'il a définitivement quitté en 2020.

C'est fini de pousser tes fantasmes au lieu de parler du monde réel? Le responsable de Microsoft au moment de cette décision, c'est Satya Nadella. C'est sur lui qu'il faut taper, si on est pas contents.
5  2 
Avatar de thamn
Nouveau membre du Club https://www.developpez.com
Le 29/07/2021 à 18:09
Citation Envoyé par CaptainDangeax Voir le message
En droit Français du travail, l'employeur est responsable de la santé et de la sécurité de ses employés, et donc a la possibilité de prendre les mesures nécessaires pour ne pas avoir à engager cette responsabilité. L'entreprise qui n'exige pas le vaccin pourra donc être appelée à la cause si un employé se trouve infecté sur son lieu de travail... Donc oui, l'entreprise est fondée à exiger le vaccin
Pourquoi autant de pouces vers le bas? Est-ce que ce qu'indique CaptainDangeax est incorrect?
Ou c'est simplement que sa conclusion ou il indique qu'une entreprise a des raisons d'exiger un vaccin ne vous plait pas?
2  0 
Avatar de TotoParis
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 29/07/2021 à 21:15
Citation Envoyé par CaptainDangeax Voir le message
En droit Français du travail, l'employeur est responsable de la santé et de la sécurité de ses employés, et donc a la possibilité de prendre les mesures nécessaires pour ne pas avoir à engager cette responsabilité. L'entreprise qui n'exige pas le vaccin pourra donc être appelée à la cause si un employé se trouve infecté sur son lieu de travail... Donc oui, l'entreprise est fondée à exiger le vaccin
Les entreprises se soucient de la santé de leur salariés ? Première nouvelle.
L'employeur est responsable de la santé et de la sécurité de ses employés : les tribunaux sont remplis d'affaire où justement l'employeur s'en tire très bien, en dehors des cas flagrants (et encore, après 5 ou 10 ans de procédure).
L'entreprise qui n'exige pas le vaccin pourra donc être appelée à la cause si un employé se trouve infecté sur son lieu de travai : bon courage pour en apporter la preuve et à condition de faire une forme grave / une infection longue.
4  2 
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 29/07/2021 à 11:44
On dirait que pour le moment chez Google et Facebook il y a moyen de rester en 100% télétravail si on n'est pas totalement vacciné. Donc ça va, si on aime le télétravail.
1  0 
Avatar de Arya Nawel
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 29/07/2021 à 20:03
Pas d'indignation. Je pense qu'ils exagérent de l'imposer, mais c'est un pays libre et ils peuvent gérer leur entreprise comme ils l'entendent.

C'est possible, mais le mouvement conservateur américain ne pense pas que la liberté signifie "libre de faire ce que vous voulez", mais "libre de faire ce qu'ils veulent". En d'autres termes, ils sont libres de ne pas se faire vacciner, mais les employeurs ne sont pas libres de l'exiger.
2  1 
Avatar de CaptainDangeax
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 16/08/2021 à 16:24
Citation Envoyé par TotoParis Voir le message
Les entreprises se soucient de la santé de leur salariés ? Première nouvelle.
L'employeur est responsable de la santé et de la sécurité de ses employés : les tribunaux sont remplis d'affaire où justement l'employeur s'en tire très bien, en dehors des cas flagrants (et encore, après 5 ou 10 ans de procédure).
L'entreprise qui n'exige pas le vaccin pourra donc être appelée à la cause si un employé se trouve infecté sur son lieu de travai : bon courage pour en apporter la preuve et à condition de faire une forme grave / une infection longue.
Il y a un monde entre ce que dit la loi et comment les tribunaux appliquent la loi. Je ne sais pas dans quel monde tu vis mais dans le mien les entreprises se font tondre si elles ne respectent pas les obligations de sécurité. J'ai déjà acheté 2 voitures neuves et une Kawasaki...
0  0 
Avatar de CaptainDangeax
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 29/07/2021 à 11:47
En droit Français du travail, l'employeur est responsable de la santé et de la sécurité de ses employés, et donc a la possibilité de prendre les mesures nécessaires pour ne pas avoir à engager cette responsabilité. L'entreprise qui n'exige pas le vaccin pourra donc être appelée à la cause si un employé se trouve infecté sur son lieu de travail... Donc oui, l'entreprise est fondée à exiger le vaccin
8  9 
Avatar de el_slapper
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 30/07/2021 à 10:11
Dans ma boite.

Communication de la direction américaine : "nous exigeons le retour au bureau 2 jours par semaine, et nous exigeons une preuve de vaccination."
Communication de la RH de la branche Française "pareil que les américains, sauf qu'on ne vous demande pas de preuve de vaccination, c'est illégal. Faites vous vacciner quand même, c'est mieux, surtout qu'on bosse avec des hôpitaux. Mais on a pas le droit de vous forcer, nous."

(j'ignore si ce qu'a dit notre RH est vrai, sauf que c'est mieux d'être vaccinés)
0  1 
Avatar de el_slapper
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 04/08/2021 à 10:16
Mon employeur pareil pour le siège à Boston. Mais pas en France, la RH locale a estimé "risqué légalement" de demander le pass. Je n'ai aucune idée de savoir si elle sait de quoi elle parle (je sais que moi je ne sais pas, c'est tout).

Donc pas d'avis (si ce n'est que ça va sans doute se multiplier, pour de bonnes ou mauvaises raisons). Je manque de billes.
0  1 
Avatar de ParseCoder
Membre averti https://www.developpez.com
Le 04/08/2021 à 11:37
C'est assez contradictoire avec les nouvelles recommandations aux vaccinés aux USA de remettre le masque car ils ont une charge virale similaire aux non vaccinés (dixit Fauci). Drôle de "vaccin" qui n'empêche pas la propagation du virus.
Pour Microsoft spécifiquement, je vois bien Bill Gates pousser dans le sens d'une vaccination des employés.
1  4