IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Trente accidents de Tesla liés au système de conduite assistée font l'objet d'une enquête aux États-Unis,
Les accidents ont fait 10 morts depuis 2016

Le , par Stan Adkens

217PARTAGES

11  1 
Les voitures électriques et la conduite autonome sont les plus grandes transformations que connaît l'industrie automobile. Il est difficile de contester que Tesla est en tête sur ces deux plans, mais c'est le dernier qui a placé le constructeur automobile sous la loupe des autorités américaines de réglementation de la sécurité. La National Highway Traffic Safety Administration (NHTSA) a déclaré jeudi qu'elle avait ouvert 30 enquêtes sur des accidents de Tesla impliquant 10 décès depuis 2016 où des systèmes avancés d'aide à la conduite étaient soupçonnés d'avoir été utilisés. L’agence a donné des détails sur les accidents en cours d'examen par ses programmes d'enquêtes spéciales sur les accidents.

Les régulateurs américains de la sécurité automobile ont annoncé des enquêtes en cours sur des accidents de Tesla impliquant 10 décès où des systèmes avancés d'aide à la conduite seraient impliqués, selon des feuilles de calcul vues par Reuters. La NHTSA avait déjà confirmé certaines enquêtes spécifiques sur les accidents de Tesla, mais n'avait pas encore communiqué une comptabilité complète de tous les accidents de Tesla ayant fait l'objet d'une enquête où le système Autopilot de Tesla était soupçonné d'être impliqué. Maintenant, l’agence a publié une liste offrant des détails sur les accidents en cours d'examen par ses programmes d'enquêtes spéciales sur les accidents.


Sur les 30 accidents de Tesla, la NHTSA a exclu le système Autopilot de Tesla dans trois cas et a publié des rapports sur deux de ces accidents. Une première demande d’une liste complète avait été faite à la NHTSA il y a plus d'un an dans le cadre d'une demande de documents publics. Mais la liste ne comprenait que l'État et le mois où les accidents se sont produits. Auparavant, la NHTSA avait déclaré avoir ouvert 28 enquêtes spéciales sur les accidents de Tesla, dont 24 sont en cours. La feuille de calcul montre un accident de février 2019 où l'utilisation d'Autopilot était indéterminée.

Le système Autopilot utilise des caméras, des capteurs à ultrasons et un radar pour voir et détecter l'environnement de la voiture. L'ensemble des capteurs et des caméras permet au conducteur d'avoir une connaissance de son environnement qu'un conducteur seul n'aurait pas autrement. Un puissant ordinateur de bord traite ces données en quelques millisecondes afin de rendre la conduite "plus sûre et moins stressante", selon la société. L'Autopilot est un système d'aide à la conduite pratique qui ne doit être utilisé qu'avec un conducteur pleinement attentif. Il ne transforme pas une Tesla en voiture autonome.

La feuille de calcul montre que la NHTSA a ouvert huit enquêtes sur des accidents de Tesla depuis mars. La question a fait l'objet d'une nouvelle attention après l'accident incendiaire du 17 avril au Texas qui a tué deux hommes et dans lequel la police avait dit croire que personne n'était au volant. Mais Tesla avait réfuté les affirmations de la police, affirmant qu'un volant déformé suggérait que quelqu'un était probablement à la place du conducteur. Les batteries de la voiture, achetée d'occasion sur eBay en janvier, ont brûlé pendant quatre heures après.

Dans le cas de l'accident du Texas, le National Transportation Safety Board (NSTB) a déclaré en mai que les tests suggéraient que le système de pilotage automatique du véhicule n'était "pas disponible" sur la route où l'accident s'est produit. L’agence a critiqué les mesures de protection du système Autopilot de Tesla, qui permet aux conducteurs de ne pas toucher le volant pendant de longues périodes.

L’accident du 17 avril qui a tué deux hommes au Texas

Un autre accident mortel survenu le 5 mai près de Los Angeles fait également l'objet d'une enquête de l'agence. Dans ce cas, le conducteur avait publié sur les médias sociaux des images de lui-même en train de "conduire" sa Tesla sans avoir les mains sur le volant. La Tesla modèle 3 a percuté un camion Mack renversé, et le conducteur a été déclaré mort sur place. L'accident s'est produit sur l'autoroute 210 près de Fontana, en Californie, à environ 80 km à l'est de Los Angeles.

La semaine dernière, la présidente de la commission du commerce du Sénat, Maria Cantwell, a cité les accidents de Tesla pour justifier le vote de la commission contre l'adoption d'une réglementation visant à accélérer l'adoption des voitures à conduite autonome. « Il semble que toutes les deux semaines, nous entendons parler d'un nouveau véhicule qui s'est écrasé alors qu'il était sur Autopilot », a déclaré Cantwell.

Aucune loi aux États-Unis ne rend illégales les voitures entièrement autonomes

En ce qui concerne les lois régissant les véhicules autonomes, les États-Unis sont constitués d'un ensemble de législations qui varient d'un État à l'autre, mais actuellement, il n'existe aucun endroit où il est strictement illégal de posséder et d'utiliser un véhicule totalement autonome. Par ailleurs, un premier projet de loi américain sur les voitures autonomes, qui assouplirait de nombreux règlements fédéraux concernant les véhicules autonomes, avait reçu un appui du Congrès en décembre 2018.

S'il était adopté, le projet de loi permettrait aux fabricants de véhicules tels que Tesla et General Motors de développer et de commercialiser ces véhicules sans action réglementaire spécifique. En même temps, le projet de loi collecterait des informations sur les accidents au niveau fédéral pour les systèmes de conduite autonome de niveau 2 tels que le pilote automatique Tesla et la Super Cruise de GM.

Certains États ont toutefois adopté des lois les réglementant ou les autorisant, mais aucun État ne les a carrément interdites. À ce jour, vingt-neuf États, dont l'Alabama, l'Arkansas, la Californie, le Colorado, le Connecticut et la Floride ont adopté une législation relative aux véhicules autonomes.

Dans une lettre adressée le 1er février au ministère américain des Transports, le président du NTSB, Robert Sumwalt, a exhorté le ministère à promulguer des règlements régissant les systèmes d'aide à la conduite tels qu'Autopilot, ainsi que les essais de véhicules autonomes. La NHTSA s'est principalement appuyée sur des directives volontaires pour les véhicules, adoptant une approche non interventionniste afin de ne pas entraver le développement de nouvelles technologies de sécurité.

Sumwalt a déclaré que Tesla utilise les personnes qui ont acheté les voitures pour tester son logiciel de "conduite entièrement autonome" sur les routes publiques avec une surveillance ou des exigences de rapport limitées. « Étant donné que la NHTSA n'a mis en place aucune exigence, les fabricants peuvent faire rouler et tester des véhicules pratiquement n'importe où, même si l'emplacement dépasse les limites du système de contrôle du véhicule autonome (AV) », a écrit Sumwalt.

Il a ajouté : « Bien que Tesla inclue un avertissement selon lequel "les fonctionnalités actuellement activées nécessitent une supervision active du conducteur et ne rendent pas le véhicule autonome", l'approche non interventionniste de la NHTSA en matière de surveillance des tests des AV pose un risque potentiel pour les automobilistes et les autres usagers de la route ». Cependant, ces derniers mois, la NHTSA, qui a le pouvoir de réglementer les systèmes de conduite automatisée et de demander des rappels si nécessaire, semble avoir développé un intérêt renouvelé pour ces systèmes.

Malgré les milliards de dollars dépensés jusqu'à présent, les constructeurs automobiles n'ont pas encore produit de véhicule complètement autonome. Le système de Tesla a atteint le niveau 2 d'autonomie, selon l'échelle de la Society of Automotive Engineers, ce qui est encore loin de l'autonomie complète et nécessite la présence d'une personne sur le siège du conducteur qui peut prendre le contrôle si nécessaire.

La feuille de calcul de la NHTSA indique également que l’agence a ouvert six autres enquêtes sur six autres accidents impliquant des systèmes d'aide à la conduite, dont deux impliquant des véhicules Cadillac dans lesquels aucun blessé n'a été signalé. Les quatre autres comprennent deux accidents impliquant un Lexus RX450H 2012 et un Navya Arma 2017 dans lesquels aucun blessé n'a été signalé.

Les deux autres impliquent des véhicules Volvo XC90 de 2017, dont un véhicule d'essai à conduite autonome d'Uber Technologies qui a heurté et tué une femme en Arizona en 2018. Uber a pris une série de décisions de développement qui ont contribué à la cause de l'accident et a désactivé les systèmes de freinage automatique d'urgence dans le véhicule Volvo XC90, ont constaté les enquêteurs de sécurité.

Source : NHTSA

Et vous ?

Quel commentaire faites-vous du nombre d’accidents impliquant Autopilot de Tesla depuis cinq ans ?
Que pensez-vous de la progression de la conduite autonome ?

Voir aussi :

Deux personnes sont tuées dans un accident d'une voiture Tesla sans personne au volant, l'Autopilot serait activé, et les batteries de la voiture ne cessaient de raviver les flammes
Vous devez désormais être éveillé et assis dans le siège du conducteur pour conduire une Tesla, la caméra de l'habitacle veillera à cela lorsque Autopilot est activé
Autopilot de Tesla peut être "facilement" trompé pour fonctionner sans personne sur le siège du conducteur, selon Consumer Reports, mais « vous ne devriez pas essayer ça »
Une conductrice de secours d'Uber inculpée dans un accident de conduite autonome de 2018 qui a tué une femme, pour avoir été distraite dans les moments précédant l'accident mortel

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Karakoa
Membre à l'essai https://www.developpez.com
Le 18/08/2021 à 11:49
Citation Envoyé par Anselme45 Voir le message
Les fonctionnaires sont vraiment tous les mêmes, quelque soit le pays!
En voilà un de commentaire intelligent et pertinent...
10  0 
Avatar de AoCannaille
Membre expert https://www.developpez.com
Le 21/06/2021 à 16:55
Citation Envoyé par Picarunix Voir le message
Par contre, je crois que lorsque tous les véhicules autonomes seront inter-reliés lors de leurs déplacements, le nombre d'accidents sera très réduit.
Par définition, si un véhicule a besoin d'être relié à un autre, ils ne sont PAS autonome.

Il est absolument indispensable que les voitures autonomes soient le moins connectés possible, et dans l'absolu, pas du tout connectés.
Il faut absolument que les voitures puissent comprendre la situation par elle même, avec leurs capteurs embarqués uniquement. Autrement, le spoofing rendra tout très manipulable.
6  1 
Avatar de Uther
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 22/06/2021 à 7:41
De toute façon trente accident en valeur absolue ça ne veut rien dire, ça peut être énorme comme rien du tout en fonction des détails. Sans des chiffres plus précis qui permettent de rapprocher ces résultats à ceux des voitures sans assistance, on ne peut pas vraiment conclure quoi que ce soit.
Encore une fois on a droit à un article sans intérêt sur une société d'Elon Musk qui relance un débat inutile et basé sur rien d'analysable. C'est vraiment une salle habitude des médias que de chercher avant tout la controverse et de ne pas creuser ce qui est important.
5  0 
Avatar de blbird
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 21/06/2021 à 18:00
10 morts et 30 accidents en enquête en 10 ans? Je trouve ca pour ma part que ce sont de bien meilleurs statistiques que celles avec les conducteurs humains.
3  0 
Avatar de ALT
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 20/08/2021 à 10:14
Citation Envoyé par Karakoa
En voilà un de commentaire intelligent et pertinent...
En effet.

11 accidents avec 760 000 véhicules (une partie des véhicules [Tesla] vendus, donc en circulation), ce n'est pas énorme.

Si l'administration devait enquêter à chaque accident... Certes, ça améliorerait la sécurité routière, mais à condition d'être réalisée avec la même rigueur que pour les accidents d'avion.
On en est (très) loin !

Maintenant, on peut dire aussi que c'est onze accidents de trop. J'espère que Tesla n'a pas attendu l'enquête pour corriger ces dysfonctionnements. C'est d'ailleurs son intérêt, commercialement.
Et plus les automatismes seront poussés, plus ce sera complexe.
On n'a donc pas fini de gloser sur le énième accident provoqué par un véhicule automatique, alors qu'il y en a moins (proportionnellement) que d'accidents provoqués par les humains.
4  1 
Avatar de kain_tn
Membre expert https://www.developpez.com
Le 21/06/2021 à 23:22
Citation Envoyé par blbird Voir le message
10 morts et 30 accidents en enquête en 10 ans? Je trouve ca pour ma part que ce sont de bien meilleurs statistiques que celles avec les conducteurs humains.
2016, selon l'article, donc 5 ans et pas 10 ans.

De plus, des Tesla tu n'en a sans doute pas tant que ça comparé aux millions de véhicules dans le monde. Et là on parle des accidents qui ont été liés à la conduite assistée, pas ceux provoqués par les conducteurs directement, qui viennent sans doute s'ajouter aux statistiques de base (pas d'infos là dessus).

Du coup, pour un système que Tesla vendait comme "autonome" il n'y a pas si longtemps que ça, ça la fout mal - note que maintenant ils appellent ça conduite "assistée", ce qui est déjà plus honnête.
3  1 
Avatar de Picarunix
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 21/06/2021 à 16:13
Les accidents en Tesla sont un mélange d'insouciance du conducteur qui devient un occupant passif du véhicule, et de faits impromptus.
La trop grande confiance accordée à ce système par son fabricant et par ses utilisateurs ...

Par contre, je crois que lorsque tous les véhicules autonomes seront inter-reliés lors de leurs déplacements, le nombre d'accidents sera très réduit.
Il va falloir du temps avant que ça n'arrive et d'autre part, l'évènement l'impromptu lui, restera à charge du conducteur attentif.
0  3 
Avatar de Anselme45
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 17/08/2021 à 17:05
Il y a des rapides dans l'administration américaine... Il faut attendre 11 crashs inexpliqués avant de lancer des investigations?

Les fonctionnaires sont vraiment tous les mêmes, quelque soit le pays!
3  12