IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Signal et Telegram ont vu leur utilisation augmenter de 1200 %,
Avant la mise en œuvre de la politique de confidentialité controversée de WhatsApp

Le , par Stan Adkens

144PARTAGES

10  0 
Le nombre des utilisateurs qui téléchargent l’application de messagerie Signal pour la toute première fois a augmenté de 1 192 % par rapport à l'année précédente pour atteindre 64,4 millions au cours des quatre premiers mois de 2021, tandis que les nouvelles installations de l’application Telegram ont augmenté de 98 % par rapport à l'année précédente pour atteindre plus de 161 millions, selon un nouveau rapport. Les rivaux de WhatsApp ont connu cette importante croissance avant la date limite du 15 mai pour la mise en œuvre d’une mise à jour controversée de la politique de confidentialité de l'application de messagerie instantanée appartenant à Facebook.

Bien que WhatsApp ait récemment fait marche arrière et supprimé sa dernière échéance, l'indignation publique qui a débuté en janvier a permis à ses deux proches alternatives d'attirer de nouveaux utilisateurs. Signal et Telegram ont également profité de l'indignation et ont pris la parole sur des plateformes de médias sociaux comme Twitter pour dénoncer la politique de confidentialité de WhatsApp. Les applications de messagerie alternatives ont également mis en avant leurs aspects de confidentialité pour gagner du terrain sur WhatsApp.


Signal et Telegram ont connu un pic d'adoption massif en janvier. C'est à cette époque que WhatsApp a été vu pour la première fois, avec la mise à jour de sa politique de confidentialité qui permet à sa société mère Facebook d'accéder aux données des utilisateurs de l'application de messagerie. À l'origine, la mise à jour devait être acceptée par tous les utilisateurs avant le 8 février. Cependant, suite aux critiques massives des utilisateurs, WhatsApp a décidé d'abandonner cette date limite, bien que la politique mise à jour soit toujours en place et que les utilisateurs qui ne l'acceptent pas soient confrontés à des fonctionnalités limitées sur l'application. La nouvelle date limite a ensuite été repoussée au 15 mai.

Au cours des quatre premiers mois de 2021, Signal a vu ses premiers téléchargements augmenter de 1 192 % par rapport à l'année précédente pour atteindre 64,4 millions dans le monde entier, selon les données, tandis que les installations de Telegram ont bondi de 98 % par rapport à l'année précédente pour dépasser 161 millions. Contrairement aux installations de WhatsApp dans le monde, qui ont chuté de 43 % par rapport à l'année précédente, pour atteindre 172,3 millions d'installations au cours de la période janvier-avril.

En réalité, Facebook, qui a racheté l'application de messagerie en 2014, recevait des données de WhatsApp depuis une mise à jour de 2016. Parmi ces données, on trouve notamment le numéro de téléphone, les adresses IP utilisées par un internaute et certaines informations de connexion. Mercredi, le réseau social a répété que cette nouvelle politique de confidentialité n’étendait pas le champ des données personnelles transmises par WhatsApp à Facebook. La messagerie assure que cette mise à jour de ses règles d’utilisation vise avant tout à mettre en place de nouvelles fonctionnalités commerciales sur l’application.

Ainsi, ces changements ont pour objectif de permettre à terme aux utilisateurs de communiquer avec des entreprises et à celles-ci d’utiliser des outils d’hébergement de Facebook pour faire transiter et stocker les conversations de leur service client. Ainsi, si vous interagissez sur WhatsApp avec une entreprise privée, cette dernière pourra traiter en interne les messages que vous envoyez à des fins de marketing ou d’amélioration de leur service.

2,8 millions de téléchargements de Signal au cours du seul mois d'avril, malgré une baisse par rapport à l’année dernière

Les installations de Signal en janvier ont augmenté de 5 001 % par rapport à l'année précédente pour atteindre 50,6 millions, contre 992 000 pour le même mois l'année dernière. Toutefois, le nombre d'installations a chuté de 86 % d'un mois sur l'autre pour atteindre un peu plus de sept millions. Après la baisse de l'installation, Signal continue d'avoir une croissance constante chaque mois. « Bien que le nombre d'installations ait diminué chaque mois depuis le pic de janvier, Signal connaît une croissance constante en glissement annuel chaque mois », a déclaré la société dans un blog.


Signal a enregistré 2,8 millions de téléchargements dans le monde en avril, selon les données de Sensor Tower. C'est plus du double des 1,3 million de téléchargements signalés en avril 2020. À l'instar de Signal, les téléchargements de Telegram ont augmenté de 283 % par rapport à l'année précédente, passant de 16,6 millions à 63,5 millions. L'application a toutefois connu une baisse de 3 % de ses téléchargements en avril, atteignant 26,2 millions contre près de 27 millions un an plus tôt.

Les deux plateformes sont fières d'offrir un chiffrement de bout en bout sur les chats (bien que le chiffrement de bout en bout ne soit pas activé par défaut sur Telegram) avec d'autres fonctionnalités conviviales. Telegram a même introduit une version 2.0 de Voice Chats inspirée de Clubhouse, entre autres fonctionnalités notables pour les utilisateurs d'Android et d'iOS.

Les deux messageries concurrentes de WhatsApp ont connu une baisse de leur vitesse de téléchargement peu après avoir enregistré une certaine croissance en janvier. Néanmoins, les applications ont été en mesure de livrer un combat acharné à WhatsApp qui reste en tête du marché des plateformes de messagerie instantanée. L’application propriété de Facebook est l'application de messagerie numéro 1 avec plus de 2 milliards d'utilisateurs dans le monde.

Même avant la mise à jour de sa politique de confidentialité, les installations de l'application WhatsApp ont connu une baisse au début de la pandémie de covid-19 l'année dernière. En avril 2020, les installations de WhatsApp dans le monde ont chuté de 28 % d'un mois sur l'autre, passant de 76,5 millions en mars à 55,2 millions. Le déclin de ses installations tout au long de l'année 2020 étant probablement dû au fait que de nouveaux utilisateurs potentiels – désireux de communiquer avec leurs amis et leurs proches – ont opté pour la version de bureau ou Web de WhatsApp tout en restant sur place.


Néanmoins, les téléchargements de WhatsApp continuent d'être bien plus importants que ceux de Telegram et Signal. Cependant, la situation est encore en développement et rendue d'autant plus complexe par l'évolution du comportement des utilisateurs. Alors que les lois sur la protection de la vie privée gagnent du terrain dans le monde entier, il sera intéressant de voir comment Facebook parviendra à conserver son public.

Et vous ?

Qu’en pensez-vous ?
La nouvelle politique de confidentialité de WhatsApp annonce-t-elle la fin de la vie privée sur les applications Facebook ?
WhatsApp pourrait-il perdre sa place en tête du marché des plateformes de messagerie instantanée à cause de sa nouvelle politique de partage de données ?

Voir aussi :

Telegram a gagné plus de 100 millions de nouveaux utilisateurs en janvier suite à l'annonce controversée de WhatsApp, et propose de transférer son historique de discussions WhatsApp sur son app
WhatsApp perd des millions d'utilisateurs après l'annonce de la mise à jour de ses conditions d'utilisation, les internautes se tournant vers Signal, Telegram ou encore ICQ à Hong Kong
Facebook indique qu'il va ignorer l'interdiction de partage de données avec WhatsApp émise en Allemagne, qui accompagne les nouvelles conditions d'utilisation de WhatsApp
Les téléchargements de Signal grimpent de 4200 % après l'annonce de WhatsApp sur le partage des données utilisateurs avec Facebook, l'app est la plus téléchargée aux USA sur les Store Google et Apple

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Jesus63
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 19/05/2021 à 11:31
N'ayant plus l'utilité d'un compte Facebook, je me retrouve obligé de lier mon ancien compte à mon ID WhatsApp. Rien que pour cette raison, je n'ai plus d'intérêt de rester sur cet application de messages privés.

A ce moment-là, quelle est la différence entre WhatsApp et Messenger ? L'un est chiffré, mais les deux partagent les données avec Facebook ? Vraie question ici
0  0