IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Telegram a gagné plus de 100 millions de nouveaux utilisateurs en janvier suite à l'annonce controversée de WhatsApp
Et propose de transférer son historique de discussions WhatsApp sur son app

Le , par Stéphane le calme

269PARTAGES

6  0 
Le 6 janvier, WhatsApp, le service de messagerie appartenant à Facebook, a alerté les utilisateurs d'une mise à jour de ses conditions de service et de sa politique de confidentialité qui devait entrer en vigueur le 8 février 2021. Les « mises à jour clés » concernent la manière dont WhatsApp traite les données des utilisateurs, « comment les entreprises peuvent utiliser les services hébergés par Facebook pour stocker et gérer leurs discussions WhatsApp » et « comment nous nous associons à Facebook pour offrir des intégrations dans les produits de l'entreprise Facebook ».

Une section qui a fait l'objet d'une réécriture majeure est « Informations collectées automatiquement », qui couvre « Informations sur l'utilisation et le journal », « Informations sur le périphérique et la connexion» et «Informations sur l'emplacement». C'est d'ailleurs cette section qui a fait l'objet d'une polémique.

Voici ce qui est marqué :

« Informations relatives à l'utilisation et à la connexion. Nous recueillons les informations concernant votre activité dans nos Services, telles que les informations relatives aux services, diagnostics et performances. Cela inclut les informations concernant votre activité (y compris votre utilisation de nos Services ; vos paramètres et réglages dans nos Services ; vos interactions avec les autres utilisateurs de nos Services (notamment lorsque vous interagissez avec une entreprise) ; ainsi que l'heure, la fréquence et la durée de vos activités et interactions), vos fichiers journaux, les diagnostics, les incidents, les sites web ainsi que les journaux et rapports de performances. Cela inclut également les informations concernant le moment où vous vous êtes inscrit(e) pour utiliser nos Services ; les fonctionnalités que vous utilisez, telles que notre messagerie, les appels, le statut, les groupes (y compris le nom de groupe, la photo de groupe, la description de groupe), les paiements ou les fonctionnalités commerciales ; la photo de profil ; l'actu ; si vous êtes en ligne ou non ; la dernière fois que vous avez utilisé nos Services (votre « vu à ») ; et la dernière fois que vous avez mis à jour les informations de votre actu. »

Suite à cette annonce, plusieurs mobinautes ont commencé à migrer vers des solutions alternatives. Telegram a annoncé avoir gagné 25 millions de nouveaux utilisateurs, dépassant les 500 millions d'utilisateurs mensuels actifs.

Signal a reçu une publicité importante après l'annonce de WhatsApp, des personnalités publiques telles qu'Elon Musk et Edward Snowden ont approuvé l'application. Musk a tweeté « utilisez Signal » à ses 42 millions de followers, ce qui a eu pour effet secondaire inattendu de faire acheter des actions pour une société non liée, Signal Advance, qui a grimpé de 11 700 % (avant le tweet d'Elon Musk, elles étaient vendues 0,60 $, après son tweet elles se sont grimpées à à 70,85 $, faisant monter sa capitalisation boursière à 300 millions de dollars contre 6 millions de dollars quelques jours seulement avant). En effet, les investisseurs semblent avoir confondu Signal Advance avec Signal, la plateforme de messagerie chiffrée que Musk a recommandé d'utiliser.

Mais malgré la popularité croissante de Signal, il ne remplacera pas WhatsApp, a déclaré Brian Acton, qui a cofondé les deux applications. Au lieu de cela, les gens utiliseront les deux services pour différentes conversations, a-t-il estimé, ajoutant qu'il ne répliquera pas (et ne reproduira pas) toutes les fonctions de WhatsApp.

« Mon désir est de donner le choix aux gens », a déclaré Acton. « Ce n'est pas strictement un scénario gagnant-gagnant. »

WhatsApp tente de contenir l'hémorragie

WhatsApp s'est efforcé de dissiper les inquiétudes du public concernant la confidentialité de son application. « Nous voulons répondre à certaines rumeurs en vous assurant à 100 % que nous continuons à protéger vos messages privés avec un chiffrement de bout en bout », a déclaré la société.

« Nous voulons être clairs sur le fait que la mise à jour de la politique n'affecte en aucune façon la confidentialité de vos messages avec vos amis ou votre famille. Au lieu de cela, cette mise à jour inclut des modifications liées à la messagerie d'une entreprise sur WhatsApp, qui est facultative, et offre une transparence supplémentaire sur ce que nous recueillons et sur la façon dont nous utilisons des données » a ajouté WhatsApp dans une FAQ sur son site Web.


Mais cela n'a pas ralenti le courant de migration. Aussi, WhatsApp a procédé à un ajournement de sa politique :

« Grâce à de nombreuses personnes, nous comprenons la confusion qui règne autour de la récente mise à jour. Beaucoup d’informations erronées ont circulé, ce qui a créé de l’inquiétude. Nous souhaitons aider chacun à comprendre nos principes et les faits.

« L’application WhatsApp a été conçue sur une idée simple : ce que vous partagez avec vos amis et votre famille reste entre vous et eux. Cela signifie que nous protégerons toujours vos conversations personnelles grâce au chiffrement de bout en bout, pour que ni WhatsApp ni Facebook ne puissent voir vos messages privés. C’est la raison pour laquelle nous ne conservons pas les historiques des destinataires des messages ou des appels. Nous ne pouvons pas non plus voir votre localisation partagée, et nous ne partageons pas vos contacts avec Facebook.

« Rien de tout cela n’a changé avec les récentes mises à jour. Plus précisément, cette mise à jour comprend de nouvelles options pour les personnes souhaitant envoyer un message à une entreprise sur WhatsApp, et elle fournit également plus de transparence sur la manière dont nous recueillons et utilisons les données. Bien que tout le monde n’effectue pas ses achats auprès d’une entreprise sur WhatsApp tous les jours, nous pensons que de plus en plus d’utilisateurs vont choisir de le faire à l’avenir. Il est donc important que chacun puisse avoir la possibilité de connaître et d’utiliser ces services. Cette mise à jour ne sert pas à augmenter notre capacité de partage des données avec Facebook.

« Nous avons décidé de reculer la date à laquelle il sera demandé aux utilisateurs de consulter et d’accepter les conditions. Personne ne verra son compte suspendu ou supprimé le 8 février. Nous allons également surveiller de près les informations erronées qui circulent autour des travaux sur la confidentialité et la sécurité sur WhatsApp. Nous nous tournerons ensuite progressivement vers les utilisateurs afin qu’ils puissent consulter la politique de confidentialité à leur propre rythme avant que de nouvelles options pour les professionnels ne soient disponibles le 15 mai. »

Telegram et la mise à jour pour faciliter la migration

Dans un billet de blog, Telegram a annoncé une mise à jour qui permet aux utilisateurs de déplacer leur historique de messages depuis d'autres applications, notamment depuis WhatsApp. L’éditeur en profite pour mettre également certains éléments en lumière :

« Plus de 100 millions de nouveaux utilisateurs ont rejoint Telegram en ce mois de janvier, en quête de plus de confidentialité et de liberté. Mais qu'en est-il des messages et des souvenirs laissés sur les applications remplacées ? À compter d'aujourd'hui, tout le monde peut emmener son historique de discussions avec lui (incluant les vidéos et les documents) dans Telegram depuis des applications telles que WhatsApp, Line et KakaoTalk. Cela fonctionne aussi bien pour les conversations individuelles que pour les groupes.

« Pour déplacer une discussion depuis WhatsApp sur iOS, ouvrez la page des Infos de contact ou des Infos de groupe dans WhatsApp, touchez Exporter discussion, puis choisissez Telegram dans le menu de partage. Sur Android, ouvrez une discussion WhatsApp, touchez ⋮ > Plus > Exporter discussion, puis sélectionnez Telegram dans le menu de partage.


« WhatsApp pour iOS vous permet aussi d'exporter vos discussions directement depuis la liste des conversations. Balayez une discussion vers la gauche, puis choisissez '…' > Exporter discussion.

« Les messages seront importés dans le jour courant, mais incluront également leurs horodatages d'origine. Tous les membres de l'échange dans Telegram verront les messages.

« Déplacez des échanges et économisez de l'espace

« Le meilleur dans tout cela réside dans le fait que les messages et les médias que vous déplacez ne nécessitent pas d'espace de stockage supplémentaire. Les anciennes applications stockent toutes les données sur votre appareil - contrairement à Telegram qui n'occupe virtuellement aucun espace tout en vous permettant de consulter tous vos messages, photos et vidéos quand vous le souhaitez.

« Vous pouvez libérer de l'espace et contrôler la taille de votre cache dans Paramètres > Données et stockage > Utilisation du stockage.

« Maîtrisez votre empreinte numérique

« Vos données vous appartiennent, c'est pourquoi les utilisateurs de Telegram peuvent non seulement exporter leurs échanges, mais aussi supprimer les messages qu'ils envoient et reçoivent pour tout le monde – sans laisser la moindre trace.

« Avec cette mise à jour, vous bénéficiez d'encore plus de contrôle : les échanges secrets, les groupes que vous avez créés et votre historique d'appels peuvent désormais aussi être supprimés pour tout le monde à tout moment.

« Les serveurs Telegram ne stockent pas d'information à propos des échanges et journaux d'appels supprimés. Ainsi, les données disparaissent complètement, pour toujours.

« Salons vocaux améliorés

« Vous pouvez maintenant voir lequel de vos groupes ont des salons vocaux actifs, depuis le sommet de la page de votre historique d'appels.

«  Lors d'un salon vocal, vous pouvez maintenant ajuster le volume individuellement pour chaque participant afin de contrôler les niveaux de leurs microphones. Les ajustements faits par les admins de groupe seront appliqués pour tous les auditeurs.

«  Lecteur audio amélioré

«  Pendant la lecture d'un morceau, touchez le nom de l'artiste dans le lecteur pour voir leurs morceaux parmi tous vos échanges. Si vous avez besoin d'avancer ou de répéter quelque chose que vous avez manqué, appuyez et maintenez la pression sur les boutons Suivant et Précédent pour faire une avance rapide et revenir en arrière ».

Source : Telegram

Et vous ?

Que pensez-vous de la fonctionnalité déployée par Telegram pour le transfert de l'historique de discussions WhatsApp ? Un argument intéressant pour encourager les personnes qui hésitaient à utiliser l'application ?
Quel(s) service(s) de messagerie utilisez-vous ?
Qu'est-ce qui pourrait vous inciter à utiliser l'un plutôt que l'autre (plusieurs de vos contacts y figurent, des fonctionnalités que vous trouvez bien pratiques, la curiosité, etc.) ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Jesus63
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 19/05/2021 à 11:31
N'ayant plus l'utilité d'un compte Facebook, je me retrouve obligé de lier mon ancien compte à mon ID WhatsApp. Rien que pour cette raison, je n'ai plus d'intérêt de rester sur cet application de messages privés.

A ce moment-là, quelle est la différence entre WhatsApp et Messenger ? L'un est chiffré, mais les deux partagent les données avec Facebook ? Vraie question ici
0  0