IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Le PDG de Kraken, une importante plateforme web d'échange de Bitcoin, met en garde : la répression des cryptomonnaies est peut-être imminente,
Même si celles-ci continuent de gagner en valeur

Le , par Nancy Rey

365PARTAGES

6  0 
La cryptomonnaie qui fait déjà de l’ombre au système bancaire traditionnel, est un moyen d’échange devenu une option d’investissement très attrayante. L’un des atouts de cette monnaie est son appréciation constante, qui attire de plus en plus de monde. Malgré cela, Jesse Powell, PDG de la bourse de bitcoins Kraken, a déclaré qu'il « pourrait y avoir une certaine répression » des cryptomonnaies. Parallèlement, la secrétaire américaine au Trésor, Janet Yellen, et d'autres responsables ont mis en garde contre l'utilisation des cryptomonnaies pour des transactions illicites. Notons que les cryptomonnaies ont pris de la valeur ces derniers temps, le bitcoin ayant atteint un prix record de plus de 61 000 dollars le mois dernier.

Le bitcoin est désormais incontournable sur le marché des devises, la cryptomonnaie ayant multiplié sa valeur par dix sur les 12 derniers mois, grâce à une demande institutionnelle croissante et un intérêt spéculatif exprimé par des particuliers. Ses défenseurs affirment que la cryptomonnaie est une valeur refuge comparable à l’or, qui peut servir de couverture contre l’inflation et un dollar faible. D’autres considèrent que ce n’est qu’une bulle spéculative géante portée par la relance, et sur le point d’éclater. C’est ainsi des responsables de plusieurs organismes officiels à l’instar de Janet Yellen, secrétaire au Trésor américain et Christine Lagarde, présidente de la Banque centrale européenne, ont tiré la sonnette d'alarme sur l'utilisation du bitcoin pour le blanchiment d'argent, le financement du terrorisme et d'autres activités illégales.


Les gouvernements du monde entier pourraient commencer à réprimer l'utilisation du bitcoin et d'autres cryptomonnaies, a averti Jesse Powell, PDG de Kraken. « Je pense qu'il pourrait y avoir une certaine répression » dans une interview. La valeur des cryptomonnaies a bondi ces derniers temps, le bitcoin ayant atteint un prix record de plus de 61 000 dollars le mois dernier. Hier encore sa valeur était estimée à environ 60 105 dollars.

Kraken est la quatrième place mondiale des échanges de devises numériques en termes de volume d'échanges. L'entreprise envisage de s'introduire en bourse par le biais d'une cotation directe (similaire à celle de Coinbase) l'année prochaine, après avoir atteint des volumes d'échange record au premier trimestre. Coinbase doit entrer en bourse mercredi et pourrait être valorisée jusqu'à 100 milliards de dollars. Bien plus que les principaux opérateurs de places de marché comme Intercontinental Exchange, propriétaire de la Bourse de New York. Les investisseurs en cryptomonnaies saluent l'entrée en bourse de la société comme une étape importante pour le secteur après des années de scepticisme de la part de Wall Street et des régulateurs.

Pourtant, le directeur de Kraken pense que l'incertitude réglementaire entourant la cryptomonnaie n'est pas prête de disparaître. Une récente règle anti-blanchiment d'argent proposée par le gouvernement américain obligerait les personnes qui détiennent leur cryptomonnaie dans un portefeuille numérique privé à se soumettre à des contrôles d'identité si elles effectuent des transactions de 3 000 dollars ou plus. « Quelque chose de similaire pourrait vraiment nuire à la cryptomonnaie et en quelque sorte détourner l’objectif d’utilisation initial, qui était juste de rendre les services financiers accessibles à tous », a déclaré Powell.

Jesse Powell, PDG de bitcoin exchange Kraken


Les cryptomonnaies comme le bitcoin ont souvent été associées à des activités illicites en raison du fait que les personnes effectuant des transactions avec elles utilisent des pseudonymes : vous pouvez voir où les fonds sont envoyés, mais pas qui les a envoyés ou reçus. Certains signes indiquent que l'utilisation de cryptomonnaies à des fins malveillantes pourrait être en baisse. Selon la société d'analyse de la blockchain Chainalysis, les activités illicites n'ont représenté que 0,34 % du volume total des transactions en cryptomonnaies l'année dernière. Il s'agit d'une baisse par rapport à l'année précédente (environ 2 %). « J'espère que les régulateurs américains et internationaux n'adopteront pas une vision trop étroite à ce sujet. Certains autres pays, la Chine en particulier, prennent la cryptomonnaie très au sérieux et adoptent une vision à très long terme », a déclaré Powell.

Le PDG de Kraken a déclaré qu'il pense que les États-Unis sont plus « carrés » que d'autres nations et « sensibles » aux pressions des entreprises traditionnelles en place : en d'autres termes, les banques, qui « ont tout à perdre si la cryptomonnaie devient une affaire de premier plan ». « Je pense aussi qu'il est peut-être trop tard. Peut-être que le génie est sorti de la bouteille et que le simple fait d'essayer de l'interdire à ce stade le rendrait plus attrayant. Cela enverrait certainement le message que le gouvernement voit cela comme une alternative supérieure à leur propre monnaie, a ajouté Powell."

Les États-Unis ne sont pas le seul pays à envisager de nouvelles règles strictes sur les cryptomonnaies. En Inde, par exemple, le gouvernement envisage une loi qui interdirait les cryptomonnaies et pénaliserait toute personne les détenant ou les utilisant. Le gouvernement de l’Inde a en effet déclaré que le pays prévoit de proposer une loi qui en plus d’interdire les cryptomonnaies, imposerait des amendes à toute personne effectuant des transactions dans le pays ou détenant de tels actifs numériques. Le projet de loi qui est en passe d’être l'une des lois les plus strictes au monde à l'encontre de l’économie qui sous-tend l’écosystème des cryptomonnaies, criminaliserait la possession, l'émission, le minage, le commerce et le transfert des cryptoactifs. Si l'interdiction devient une loi, l'Inde sera la première grande économie à rendre illégale la détention des cryptomonnaies. Même la Chine, qui a interdit le minage et le commerce, n’en pénalise pas la possession.

Sources : Jesse Powell (PDG de bitcoin exchange Kraken), Janet Yellen, Chritine Lagarde

Et vous ?

Que pensez-vous des cryptomonnaies en général et du bitcoin en particulier ?
Avez-vous déjà acheté de la cryptomonnaie ? Si oui, laquelle ? Si non, l'envisagez-vous ?
Penchez-vous du côté de ceux qui considère le bitcoin comme une valeur refuge comparable à l'or, ou plutôt du côté de ceux qui le voit comme une bulle spéculative géante sur le point d'éclater ?
Que pensez-vous des propos des responsables des institutions qui expriment leur préoccupation quant au rôle du bitcoin dans la facilitation des activités criminelles ?
Partagez-vous l'avis de Jesse Powell quant à une prochaine répression des cryptomonnaies ?

Voir aussi :

Le bitcoin pourrait soit devenir la devise préférée pour le commerce international, soit faire face à une "implosion spéculative", selon Citi

Bitcoin est un schéma de Ponzi postmoderne pour le développeur Stephen Diehl, qui rappelle « qu'il n'a aucune manifestation dans le monde réel et ne produit rien »

Le bitcoin et d'autres cryptomonnaies basés sur l'algorithme Proof of Work sont un cauchemar suivant les critères environnementaux, sociaux et de gouvernance, selon Timothy Swanson

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de mith06
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 13/04/2021 à 17:26
Le gouvernement de l’Inde a en effet déclaré que le pays prévoit de proposer une loi qui en plus d’interdire les cryptomonnaies, imposerait des amendes à toute personne effectuant des transactions dans le pays ou détenant de tels actifs numériques
Est-ce que ça veut dire que si quelqu'un en Inde connait sa clef privée par coeur, il devra payer une amende?
0  1 
Avatar de TotoParis
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 14/04/2021 à 21:56
il n'y a pas que le BitCoin : https://www.getmonero.org/fr/index.html est plus discret...
0  1 
Avatar de pierre.E
Membre averti https://www.developpez.com
Le 18/04/2021 à 16:57
bref des tulipes numériques
0  1