IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Le bitcoin franchit la barre des 60 000 dollars pour la première fois de son histoire
Doublant sa valeur en moins de trois mois

Le , par Stéphane le calme

345PARTAGES

7  0 
Le bitcoin valait un peu plus de 61 300 dollars, samedi soir peu avant minuit (heure de New York). Après avoir progressé de 170 % sur le dernier trimestre 2020 pour atteindre 29 ;000 dollars le 31 décembre, elle a encore doublé sa valeur en moins de trois mois. Selon des analystes, la valeur de cette cryptomonnaie a bondi samedi, en prévision de l’arrivée des premiers chèques du plan de relance américain.

Au début de l’année 2017, le bitcoin était coté à 1000 dollars. Quelques mois plus tard et plus précisément en mai 2017, la valeur de cette monnaie est passée à 2000 dollars. Durant le mois d'août 2017, le cap des 4000 dollars fut franchi et en octobre 2017, la cryptomonnaie a atteint les 5000 puis 6000 dollars. Bien que l’indice de croissance du bitcoin par rapport à sa valeur d’origine fût déjà élevé, l’on était loin de se douter que les mois à venir allaient être encore plus intéressants pour cette monnaie. En novembre 2017, la valeur de la monnaie cryptographique a encore grimpé pour passer à 8000 dollars l’unité puis à 10 000 dollars. À la mi-décembre 2017, le cours du bitcoin a battu tous les records en atteignant la valeur de 20 000 dollars.

Cette croissance exceptionnelle de l’année 2017 a eu comme conséquence un attrait sur de nombreuses personnes qui ont parfois investi des ressources financières considérables dans l’optique de tirer également profit des gains que pourrait procurer cette monnaie. Il faut souligner que de nombreux projets ont fleuri dans cette même période avec comme arguments la possibilité d’investir dans ces projets basés sur la technologie Bitcoin pour récolter plus tard des bénéfices lorsque ces projets porteront leurs fruits.

Toutefois, l’ascension marquée du bitcoin en 2017 n’a pas pu s’étendre à l’année 2018 et en février 2018, c’est-à-dire 2 mois après avoir atteint le pic de 20 000 dollars, la valeur de la cryptomonnaie a commencé à montrer des signes d’essoufflement. De 20 000 dollars en décembre 2017, l’on est passé à 6000 dollars en février 2018. Cette baisse de régime a continué au cours des mois qui ont suivi et fin novembre 2018 la valeur du bitcoin était négociée à environ 3850 dollars, puis à 3200 dollars en décembre 2018, selon les données de CoinMarketCap, la plateforme de capitalisation boursière des monnaies cryptographiques.

Le bitcoin valait moins de 10 000 dollars il y a un an. Il a franchi les 20 000 dollars mi-décembre, les 30 000 début janvier et les 40.000 puis les 50.000 en février.


La hausse du bitcoin s'est accélérée ces derniers mois avec l'adoption de la cryptomonnaie par plusieurs groupes financiers, comme les gestionnaires d'actifs BNY Mellon et BlackRock ou le géant des cartes de crédit MasterCard, et les investissements importants du constructeur de voitures électriques Tesla, du spécialiste des paiements Square ou de l'éditeur de logiciels MicroStrategy. Michael Saylor, le fondateur de MicroStrategy, a déclaré que son entreprise avait acquis 175 millions de dollars supplémentaires en bitcoins (BTC) en un seul achat : « le 14 septembre 2020, MicroStrategy a finalisé son acquisition de 16 796 bitcoins supplémentaires pour un prix d'achat total de 175 millions de dollars. À ce jour, nous avons acheté un total de 38 250 bitcoins pour un prix total de 425 millions de dollars qui incluent les frais et dépenses ».

En octobre, PayPal Holdings a annoncé son entrée sur le marché de la cryptomonnaie, selon plusieurs rapports. Les clients PayPal pourront utiliser des cryptomonnaies pour faire leurs achats chez les 26 millions de marchands de son réseau à partir de début 2021, a déclaré la société.

Si le seuil des 50 ;000 dollars avait été franchi grâce notamment à l’investissement de 1,5 milliard de dollars du constructeur automobile Tesla et de son fondateur Elon Musk, le record de samedi est attribuable « à l’optimisme des marchés financiers après la signature par le président Joe Biden du plan de relance de 1900 milliards de dollars », estime un analyste.

En effet, ce week-end, les Américains devraient recevoir les premiers chèques et virements de 1400 dollars par personne, prévus dans ce plan à 1900 milliards de dollars ratifié jeudi par Joe Biden, a annoncé l'administration vendredi. « Les chèques de relance vont permettre aux petits investisseurs de mettre une partie de leurs fonds dans le bitcoin », a estimé Naeem Aslam, analyste chez AvaTrade, qui dit s'attendre à ce que la progression continue « étant donné qu'acheter des bitcoins est devenu beaucoup plus facile maintenant ».

Une cryptomonnaie au centre de la controverse

Christine Lagarde préoccupée par le rôle du Bitcoin dans la facilitation des activités criminelles

La présidente de la Banque centrale européenne, Christine Lagarde, s'est attaquée au rôle de Bitcoin dans la facilitation des activités criminelles, affirmant que la cryptomonnaie a mené à « des activités malveillantes ».

« Pour ceux qui avaient supposé qu'elle pourrait se transformer en monnaie – désolé, mais c'est un atout et c'est un actif hautement spéculatif qui a mené des activités malveillantes ainsi que des activités de blanchiment d'argent lucratives et totalement répréhensibles », a déclaré Lagarde dans un événement en ligne organisé par Reuters.

Selon elle, « il doit y avoir une réglementation, qui doit être appliquée et approuvée[...] au niveau mondial, car s’il y a des failles, alors ces failles doivent être comblées. » Lagarde estime que la réglementation du Bitcoin pourrait être initiée au niveau du G7, puis transférée au G20, et ensuite étendue à d’autres pays.

Les préoccupations concernant le blanchiment d'argent et la capacité des entreprises financières à connaître l'identité de leurs clients ont été au premier plan du débat sur la cryptomonnaie. Alors que les critiques affirment que des instruments comme Bitcoin facilitent le transfert illicite de fonds, les défenseurs de la cryptomonnaie affirment que le réseau de registres numériques connu sous le nom de blockchain permet de tracer l'argent plus facilement que l'argent liquide et peut en fait aider les forces de l'ordre.


Bitcoin est un schéma de Ponzi postmoderne pour le développeur Haskell Stephen Diehl

Le développeur Haskell Stephen Diehl, auteur de What I Wish I Knew When Learning Haskell, estime que Bitcoin est le Ponzi postmoderne :

« Un stratagème classique de Ponzi est une fraude financière dans laquelle des individus effectuent des manipulations bancaires ainsi que des manipulations des états comptables pour payer continuellement de nouveaux investisseurs grâce à d'anciens investisseurs tout en maintenant l'illusion des rendements. En termes économiques, investir dans un système de Ponzi est un jeu à somme négative et est une forme de jeu comme le poker ou la roulette. Le jeu est une consommation et, contrairement aux entreprises productives, rien de valeur n'est créé à partir du processus. Il y a une réserve d'argent fixe et chaque personne qui fait un profit le fait nécessairement au détriment de quelqu'un d'autre qui perd. Tout gagnant unique est nécessairement payé par plusieurs perdants. Les jeux à somme négative ne génèrent pas, dans l'ensemble, de la richesse ou de l'utilité et redistribuent simplement les fonds d'entrée à différents participants. Il y a un rendement attendu négatif de s'engager dans cette classe d'activités.

« Dans le programme de vingt ans de Bernie Madoff, de nombreux investisseurs ont vraiment gagné de l’argent, et investir dans des projets de Ponzi au bon moment peut en effet vous rendre très riche. Certaines personnes deviennent également extrêmement riches en jouant à la roulette, mais ce n'est pas le cas de la majorité et vous n'entendrez jamais parler de ceux qui ont tout perdu. C'est l'essence de la raison pour laquelle les stratagèmes de Ponzi sont illégaux et considérés comme une forme de fraude, ils sont une forme de jeu d'argent qui dépend de l'asymétrie de l'information et de la collusion où le reste de la société supporte les coûts et les externalités négatives pour aider les victimes lorsque la musique s'arrête inévitablement et qu'il n'y a plus de chaises.

« Bitcoin n'est pas différent. L'achat d'un bitcoin, c'est acheter une entrée dans une base de données comptable, une collection de bits extrêmement coûteuse. Il n'a aucune manifestation dans le monde réel, ne produit rien, n'a pas d'actifs, de revenus, de clients, de trésorerie ou de dividendes. La valeur actuelle nette du bitcoin est nulle et ne peut jamais être différente de zéro. Cette valeur provient uniquement d’une forme de spéculation récursive, une illusion selon laquelle davantage de victimes viendront à spéculer dans la spéculation, perpétuant ainsi l’escroquerie et faisant monter la “valeur “ spéculée plus haut. C'est un contrat à terme avec un sous-jacent sur la crédulité humaine, un pari qu'il y aura plus d'imbéciles à l'avenir pour payer les imbéciles actuels. Einstein a dit un jour: “ Deux choses sont infinies: l'univers et la stupidité humaine; et je ne suis pas sûr pour ce qui concerne l'univers“ et dans l'étrange monde à l'envers d'aujourd'hui, vous pouvez désormais investir dans la thèse d'Einstein et cela s'appelle Bitcoin.

« Une réserve de valeur ne peut pas être basée uniquement sur la foi en une réserve inépuisable d'imbéciles prêts à payer monotonement davantage pour quelque chose indéfiniment. Il devrait être intuitivement évident pour chaque écolier que ce jeu de chaises musicales ne peut pas durer éternellement et ne durera pas. La réalité a une manière de s'affirmer et à un moment donné, ce schéma épuisera le bassin des imbéciles qui se retrouveront en train de prendre une part pathétique dans l'illusion collective d'une non-monnaie totalement inutile dans le monde réel. Les bitcoins sont totalement inadaptés à des fins monétaires, ils ne soutiennent aucune activité économique, ne sont pas adaptés aux transactions en tant qu'unité d'échange et ne peuvent jamais remplir aucune fonction au-delà d'une bulle spéculative vide ».


Le bitcoin est le meilleur investissement de ces dix dernières années, selon Bank of America

Bank of America (BofA) a publié un rapport en décembre 2019 dans lequel elle indique que le bitcoin représente l’investissement le plus abouti de ces dix dernières années, affirmant que les investisseurs qui ont investi 1 $ en 2010 avaient en décembre 2019 90 026 dollars. Dans le rapport, les experts de la BofA ont abordé, entre autres, les meilleurs et les pires actifs en matière d'efficacité des investissements des dix dernières années.

Conclusion

Le bitcoin est désormais incontournable sur le marché des devises, la crytomonnaie ayant multiplié sa valeur par dix sur les 12 derniers mois, grâce à une demande institutionnelle croissante et un intérêt spéculatif exprimé par des particuliers. Ses défenseurs affirment que la cryptomonnaie est une valeur refuge comparable à l’or, qui peut servir de couverture contre l’inflation et un dollar faible. D’autres considèrent que ce n’est qu’une bulle spéculative géante portée par la relance, et sur le point d’éclater.

Et vous ?

Que pensez-vous des cryptomonnaies en général et du bitcoin en particulier ?
Avez-vous déjà acheté de la cryptomonnaie ? Si oui, laquelle ? Si non, l'envisagez-vous ?
Penchez vous du côté de ceux qui considère le bitcoin comme une valeur refuge comparable à l'or, ou plutôt du côté de ceux qui le voit comme une bulle spéculative géante sur le point d'éclater ?
Que pensez-vous des propos de Christine Lagarde qui a exprimé sa préoccupation quant au rôle du bitcoin dans la facilitation des activités criminelles ?
Partagez-vous l'avis du développeur Haskell Stephen Dieh qui voit dans le bitcoin un schéma de Ponzi postmoderne ?
Que pensez-vous de l'analyse de Bank of America qui estime que le bitcoin est le meilleur investissement de ces dix dernières années ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de kitbij
Futur Membre du Club https://www.developpez.com
Le 30/03/2021 à 12:13
L'or est et restera de loin la seule et unique monnaie internationale. Les derniers accords de Bâle vont le propulser de nouveau au centre du système monétaire.
Même les banques centrales, qui impriment des billets à partir de rien, dévaluant de plus en plus leur monnaie, se remettent à se charger en or.
Les chinois et les russes (et d'autres avec eux) ne veulent plus rien payer en dollar et paient leur imports en or.
Une route en or pour l'or... Un très bon article sur l'or : investir-solutions.com/comment-investir-dans-l-or...
Le bitcoin va modifier nos façons de voir la monnaie et nos échanges, mais ne prendra jamais la place de l'or.
Mais ce n'est que mon avis.
1  0 
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 15/03/2021 à 9:19
L'économie mondiale se porte extrêmement mal. Il y a plein d'industries au bord du gouffre (les compagnies aériennes low cost par exemple).
Sur les marchés financiers il y a plein d'actions surévaluées. Par exemple le cours de Tesla est complétement déconnecté de la réalité, c'est une bulle.
Les banques centrales ont injecté des milliards pour maintenir les marchés artificiellement en vie, les cours ne représentent pas du tout la réalité.
Les médias se focalisent trop sur le bitcoin, il y a plein de risques plus important qui planent sur les marchés.

Je pense que tout ceux qui achètent du bitcoin ont conscience du fait que sa valeur peut chuter extrêmement vite.
Les banques ont investit notre épargne dans des produits toxiques, bitcoin ou pas, ça ne change rien pour nous.
2  2 
Avatar de rt15
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 16/03/2021 à 17:25
Il faut que cette bulle explose.
Et le plus tôt sera le mieux.

Et je ne dis pas ça parce que je serais content que ça donne une bonne leçon aux spéculateurs.

Je dis ça car le bitcoin, c'est en moyenne de l'ordre de 300 000 transactions par jours :
https://bitinfocharts.com/comparison...nsactions.html

Alors que dans le même temps, il consomme autant d'électricité que je ne sais pas trop quel pays. Ces temps-ci ce serait la Nouvelle-Zélande.

300 000 transactions par jours, c'est 3,5 transactions par secondes...

3,5 transactions par secondes bordel de merde.
Avec l'electricité de la Nouvelle-Zélande.
Alors qu'un seul PC suffirait.

Peut-être le plus grand gaspillage d'énergie de l'humanité ?

Pour ajouter un bloc à la chaîne bitcoin il faut une preuve de travail.
Le bitcoin est quant à lui la preuve ultime que l'homme est con.

Une monnaie digitale décentralisée non gérée par les banques et/ou les états. -> Pourquoi pas.
Cette ressource spéculative énergivore qu'est le Bitcoin. -> Non.
2  3 
Avatar de Uther
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 18/03/2021 à 10:20
C'est particulièrement plus stupide que tous les autres. Même les subprimes étaient soutenus par des prêt immobiliers, certes pourris, mais qui correspondaient a une certaine logique. Le Bitcoin c'est le niveau au dessus, on peut juste croiser le doigts. Si ça part en couille, il n'y a pas le moindre moyen de voir venir quoi que se soit.

Je suis de l'avis de rt15, j'espère vraiment ça se casse la gueule au plus tôt avant que les impacts sur l'économie soient trop énormes.
0  1 
Avatar de LeDruide87
Membre du Club https://www.developpez.com
Le 19/03/2021 à 10:40
Les monnaies actuelles ne servent plus désormais à la production de richesses tangibles, elles ne sont que des jeux d'écriture spéculatives. On appelle cela "monnaie de singe". Et le bitcoin en est une comme les autres. Cela sert simplement de refuge virtuel contre l'inflation du dollar, de l'euro et ainsi de suite, mais les fluctuations gigantesques montrent que cela n'a pas de solidité, contrairement à l'or, à la pierre, à la terre. Nous avons au contraire d'énormes bulles financières, appelée à crever quelque jour, entraînant la dévastation.
1  2 
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 18/03/2021 à 9:31
D'après un type de chez Goldman Sachs il y a des banques qui vont investir dans les cryptomonnaies.
Si ça devient une réalité, la chute du bitcoin impacterait tout le monde (selon le montant que chaque banque possède).
Ce n'est pas l'investissement le plus stupide qu'on fait les banques, mais c'est pas moins risqué que le reste

Bitcoin : Le point de non-retour à été franchi selon Goldman Sachs
Les cryptomonnaies feront partie intégrante des portefeuilles d'investissement des banques et des gestionnaires d'actifs dans un avenir prévisible, selon le responsable des activités liées aux cryptomonnaies de la banque Goldman Sachs.
(...)
Rappelons à ce propos qu’une enquête réalisée il y a quelques semaines par Goldman Sachs a montré que de nombre de ses clients institutionnels détiennent déjà des cryptomonnaies, et qu’une proportion significative d’entre eux pense que le BTC/USD dépassera 100.000$ d’ici la fin de l’année.
0  2