IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Bill Gates propose la création d'une nouvelle agence fédérale pour lutter contre le changement climatique
Et un financement quintuplé de la recherche sur les énergies renouvelables

Le , par Nancy Rey

156PARTAGES

3  0 
Bill Gates, co-fondateur de Microsoft, vient de publier un nouveau plan d'envergure sur la manière dont les États-Unis pourraient prendre la tête de la lutte contre le changement climatique. « Nous devons révolutionner l'économie physique mondiale et cela nécessitera, entre autres, une infusion spectaculaire d'ingéniosité, de financement et de concentration de la part du gouvernement fédéral. Personne d'autre n'a les ressources nécessaires pour mener les recherches dont nous avons besoin », écrit-il.

Les analyses de Bill Gates, publiées sur son blog Gates Notes, arrivent alors que d'autres chefs d'entreprise font pression sur le président élu Joe Biden et le Congrès américain pour qu'ils adoptent une politique climatique significative. Microsoft fait partie des 42 entreprises qui ont signé un appel publié mercredi « à mettre en place des solutions climatiques bipartites, ambitieuses et durables ».

Avec une nouvelle administration Biden, prête à prendre les rênes du gouvernement américain, le timing des suggestions de Bill Gates ne pourrait pas être meilleur. L'administration Trump sortante était singulièrement opposée à la lutte contre le changement climatique, à la réduction des réglementations, au retrait des accords internationaux sur l'atténuation du changement climatique et à l'abandon de la science au profit d'arguments fallacieux des industries. Joe Biden s'est engagé à réintégrer les États-Unis dans l'accord de Paris de 2016 sur le changement climatique après que le président Donald Trump a retiré le pays de ce pacte en novembre. Joe Biden veut également limiter le forage de pétrole et de gaz sur les terres publiques.


Mais Gates a quelque chose de plus important en tête : la création d'un réseau d'Instituts nationaux d'innovation énergétique. Il a spécifié dans son blog qu'il aimerait voir les États-Unis créer une organisation fédérale appelée « National Institutes of Energy Innovation ». « C'est la chose la plus importante que les États-Unis puissent faire pour être à la tête du monde en matière d'innovations qui permettront de résoudre le problème du changement climatique », a écrit Gates.

« Il n'existe pas de bureau central chargé d'évaluer et de nourrir les grandes idées. Par exemple, la recherche sur les carburants propres est gérée par des bureaux dans les départements de l'énergie, des transports et de la défense et même de la NASA. De même, la responsabilité de la recherche sur le stockage de l'énergie est répartie entre au moins quatre bureaux du ministère de l'Énergie », a écrit Gates.

Bill Gates a déclaré que les États-Unis devraient consacrer cinq fois plus d'argent qu'aujourd'hui à la recherche sur les énergies propres. Gates appelle à une augmentation spectaculaire de 25 milliards de dollars des dépenses qui porterait les dépenses de recherche sur les énergies propres à 35 milliards de dollars par an. Il note que cela pourrait conduire à la création de plus de 370 000 emplois tout en stimulant un programme d'énergie propre.

« Le gouvernement fédéral consacre environ 7 milliards de dollars par an à la recherche sur les énergies propres, contre plus de 35 milliards de dollars par an pour la recherche médicale. Mettre l'énergie sur un pied d'égalité avec la santé serait une première étape clé qui permettrait de créer plus de 370 000 emplois tout en faisant avancer un programme d'énergie propre », a-t-il écrit.

Gates a déclaré que les National Institutes of Health pourraient servir de modèle à l'agence qu'il a en tête. S'inspirant donc des National Institutes of Health Gates a demandé que les National Institutes of Energy Innovation comprennent des institutions distinctes se concentrant sur des domaines spécifiques. L'un d'entre eux serait un institut de décarbonisation des carburants destinés au transport, tandis que les autres pourraient se concentrer sur le stockage de l'énergie, les énergies renouvelables ou la capture et la gestion du carbone.

« Pourquoi les National Institutes of Health ont-ils tant de succès ? Ils ont une mission claire et spécifique. Ils ont des dirigeants apolitiques qui laissent des chercheurs indépendants suivre la science, plutôt que du personnel politique qui change de priorités à quelques années d'intervalle. Ils sont organisés de manière à donner du pouvoir à chacun de ses instituts et centres de recherche. Et ils bénéficient d'un fort soutien bipartite de la part des décideurs politiques et du public », a écrit Bill Gates.

Gates a également suggéré que chaque organisation soit chargée de la commercialisation des innovations issues du laboratoire. « Il ne suffit pas de développer une nouvelle méthode de stockage de l'électricité qui fonctionne en laboratoire pour avoir un impact, elle doit être pratique et abordable dans le monde réel. La meilleure façon de s'en assurer est d'encourager les scientifiques à commencer leurs recherches en ayant à l'esprit l'utilisation finale ». Enfin, Bill Gates a demandé que les instituts soient implantés dans tout le pays, tout comme le ministère de l'Énergie ou la NASA ont des laboratoires et des installations de recherche répartis dans tout le pays.

Au début de cette année, alors que le coronavirus devenait répandu aux États-Unis, Bill Gates a quitté le conseil d'administration de Microsoft et a commencé à passer une grande partie de son temps avec la Fondation Bill et Melinda Gates, qui a financé le développement de vaccins. En plus de ses apparitions régulières dans les médias pour parler de la pandémie, il a également parlé du changement climatique. En février prochain, Random House publiera le livre de Gates "How to Avoid a Climate Disaster" (Comment éviter une catastrophe climatique).

Source : GatesNotes

Et vous ?

Que pensez-vous du plan de Bill Gates pour combattre le réchauffement climatique ? Le trouvez-vous efficient ?

Voir aussi :

Bill Gates avertit que « le changement climatique est un problème encore plus épineux que la pandémie de la Covid-19 ». Il estime que 3 millions de personnes pourraient en mourir d'ici l'an 2100

Bill Gates estime que les milliardaires devraient payer la facture de l'augmentation des dépenses en technologies pour lutter contre le changement climatique mondial

Bill Gates : la pandémie de coronavirus reçoit « l'attention totale » de la Fondation Gates, mais les autres travaux de santé publique pourraient en souffrir

Face à la progression du coronavirus aux États-Unis, Bill Gates appelle à un arrêt national des activités, estimant que c'est le passage obligé pour éviter un désastre

COVID-19 : Bill Gates estime que les USA ont réagi trop lentement. Selon lui, un confinement national est désormais inévitable pour un retour à la normale « dans six à dix semaines »

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Arya Nawel
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 15/01/2021 à 15:57
Les USA dépensent plus d'argent dans le domaine militaire qu'il n'en faudrait pour acheter Google. Il faudrait deux ans pour acheter Maison. En fin de compte, le gouvernement américain est l'entité la plus puissante de la planète
0  0