IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Le Canada prévoit d'imposer une taxe numérique en 2022 sur les géants mondiaux de la Tech
Tels que Facebook et Google

Le , par Nancy Rey

239PARTAGES

6  0 
Le Canada a annoncé il y a peu, son intention d'imposer un impôt sur les sociétés fournissant des services numériques en 2022, selon le ministère des Finances. La nouvelle taxe entrera en vigueur le 1er janvier 2022 et restera en place jusqu'à ce qu'une approche commune soit adoptée. La mesure augmenterait les recettes fédérales de 3,4 milliards de dollars canadiens (2,6 milliards de dollars) sur cinq ans, à partir de l'exercice 2021-22.

Par ailleurs, la ministre des Finances, Chrystia Freeland a expliqué que les Canadiens veulent un système fiscal équitable, où chacun paie sa juste part, comme l'ont dit les législateurs dans la mise à jour économique de l'automne. De plus, la menace des taxes sur les services numériques a suscité des menaces de représailles commerciales de la part de l'administration du président américain sortant Donald Trump.

D'autre part, les vendeurs basés à l'étranger qui n'ont pas de présence physique au Canada devront également commencer à percevoir des taxes de vente sur des produits tels que les applications pour téléphones portables, les jeux vidéo en ligne et la diffusion en continu. Cette mesure devrait permettre de récolter 1,2 milliard de dollars canadiens sur cinq ans. Ottawa prévoit également d'obliger les personnes qui louent des logements de courte durée à facturer des taxes de vente, en disant que les plateformes de location numériques populaires n'ont actuellement pas à imposer ces taxes. Cela désavantage les hôtels, a ajouté le ministère des finances canadien.


Le gouvernement prend également des mesures pour limiter l'attribution d'options d'achat d'actions afin d'empêcher les « personnes à haut revenu employées dans de grandes entreprises matures et établies de longue date » d'en tirer un avantage injuste. Dorénavant, une limite annuelle de 200 000 dollars canadiens s'appliquera aux attributions d'options d'achat d'actions à ces personnes. Ottawa n'a pas fourni de définition des personnes à revenus élevés ou des entreprises matures.

Les règles ne s'appliqueront pas aux jeunes entreprises ou aux entreprises émergentes, qui souvent ne peuvent pas se permettre de payer des salaires compétitifs et qui offrent plutôt des options d'achat d'actions. Les nouvelles règles généreront environ 200 millions de dollars canadiens de recettes fédérales, a déclaré le ministère des Finances.

En outre, l'Organisation de coopération et de développement économiques travaille à une approche commune pour s'assurer que les mastodontes du numérique, tels que Google et Facebook, paient leur juste part de taxes au fur et à mesure que les budgets des coronavirus se dégradent. Le Canada s'est dit préoccupé par un retard dans la conclusion d'un accord.

Il est à noter que les responsables du G20 ont déclaré en février 2020 que les principales économies mondiales devraient faire preuve d'unité face à l' « optimisation fiscale » agressive des géants mondiaux du numérique tels que Google, Amazon et Facebook. L'un des principaux sujets abordés par les dirigeants financiers du G20, les 20 plus grandes économies du monde, lors de leurs discussions à Riyad, est la taxation des entreprises numériques et l'impact de l'épidémie de coronavirus sur l'économie mondiale.

Source : Reuters

Et vous ?

Qu’en pensez-vous ?

Voir aussi :

La France et les États-Unis se fixent un objectif de 2 semaines pour résoudre le problème de la taxe GAFA. Mais en cas de sanctions US contre les produits français, une riposte française est annoncée

Au sortir du mini G20 de Riyad, les dirigeants des pays représentés voudraient s'unir pour taxer les GAFA, et se partager la cagnotte de 100 milliards de dollars annoncée par l'OCDE

La Corée du Sud veut combattre l'optimisation fiscale menée par les GAFA, en exploitant les données commerciales transitant par des serveurs locaux

Optimisation fiscale : l’Irlande a collecté les 13 milliards € dus par Apple, l’argent est déposé sur un compte bloqué en attendant le verdict final

Optimisation fiscale : Apple Italia accepte de verser 318 millions d’euros au fisc, une situation qui pourrait créer un précédent en Europe

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de PC235
Futur Membre du Club https://www.developpez.com
Le 01/12/2020 à 18:39
Bien. D'habitude, je ne suis pas pour plus de taxe à tout vas, mais y en a marre de voir les plus gros ne rien payer ou presque, alors que les petites et moyennes entreprises sont suffoquées.
4  0 
Avatar de sylsau
Membre actif https://www.developpez.com
Le 02/12/2020 à 8:21
C'est essentiel que d'autres pays rejoignent la France dans cette initiative.
2  0 
Avatar de marc.collin
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 02/12/2020 à 23:21
a voir s'ils vont payer plus de $$$ qu'ils vont en recevoir en subvention.....
0  0