Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

La RIAA se retourne contre les MP3 piratés qui font maintenant surface sur GitHub,
Renforçant ses mesures de répression contre les développeurs des outils d'extraction de contenu en ligne

Le , par Stan Adkens

124PARTAGES

5  0 
GitHub a mis hors ligne la base de code de Youtube-dl qui sert de socle aux outils de téléchargement de vidéos sur diverses plateformes, il y a environ deux semaines. La RIAA, l’association interprofessionnelle de défense des intérêts de l'industrie du disque aux États-Unis, s’est insurgée contre les développeurs et autres personnes qui soutiennent les services de téléchargent de la musique sur YouTube, et a émis une requête DMCA adressée à la plateforme pour violation des droits d'auteur ciblant Youtube-dl. Mais les problèmes de l’organisme américain sont loin de finir : des MP3 complets sont désormais partagés sur le site de GitHub.

Il y a deux semaines, la Recording Industry Association of America (RIAA) a demandé à GitHub de supprimer le logiciel open source de stream-ripper Youtube-dl. Cette demande n'a pas été bien accueillie par les développeurs, dont beaucoup ont riposté en publiant des copies du code sur la plateforme GitHub qui les avait supprimées. Mardi, les choses se sont davantage compliquées pour la RIAA lorsqu'un utilisateur de GitHub a téléchargé trois MP3 des chansons que la RIAA avait mentionnées dans son avis de retrait.


La RIAA et d'autres groupes de musique considèrent les personnes qui mettent en ligne des outils et services d’extraction de flux et ceux qui les utilisent pour télécharger de la musique sur YouTube et sur d’autres site Web comme une menace majeure de piratage. Pour faire face à ce problème, ils ont renforcé leurs mesures de répression en la matière.

Cela s’est traduit par des poursuites et des avis de retrait, où l'on prétend que les sites et les logiciels d'extraction de flux violent les dispositions anti-contournement du DMCA. C'est également le cas du logiciel open source Youtube-dl, qui a été retiré de GitHub le mois dernier, sous instructions de la RIAA.

L’organisme a informé GitHub des violations présumées des droits d'auteur et la plateforme de développement s'est rapidement conformée, en mettant le logiciel hors ligne. Ce n’est pas non plus la première demande de ce genre, mais celle-ci a touché une corde sensible, en particulier chez les développeurs. Ces derniers estiment que la RIAA est allée trop loin. Ce qui a conduit, comme nous l'avons rapporté précédemment, à l’apparition de centaines de nouvelles copies du code de Youtube-dl en réponse, également sur GitHub.

Dans de nombreux cas, leur réaction a frappé au cœur des objectifs de la RIAA : s'ils voulaient que Youtube-dl soit plus difficile à trouver, les militants rendraient la tâche encore plus facile. Le logiciel a été mis en miroir, cloné, téléchargé sur des plateformes d'hébergement et même transformé en images pouvant être facilement partagées sur des millions de sites. Il faut également noter qu’en attendant, Youtube-dl reste disponible via le site officiel.

Bien que le PDG de GitHub, Nat Friedman, ait été agacé par les efforts de la RIAA pour se débarrasser du code, au point d’aider au retour des dépôts Youtube-dl sur la plateforme, il a souligné que la plateforme devait se conformer à la loi, ce qu'elle a fait. Plus récemment, la société a même déclaré que les utilisateurs qui continuent à republier le code interdit risquent d'être bannis.

Les utilisateurs mettent maintenant en ligne des MP3 complets des œuvres soumise à la licence YouTube Standard

Les efforts de GitHub et de la RIAA n’ont pas jusqu'à présent permis d'arrêter le problème. Le code Youtube-dl continue à être téléchargé sur GitHub plusieurs fois par jour. Cela continue évidemment de frustrer la RIAA, mais le groupe de musique a aussi un problème plus important. Des MP3 complets sont également partagés sur le site Web maintenant.

En effet, un nouvel utilisateur de GitHub nommé "FuckTheRIAA" a non seulement mis en ligne sur la plateforme une copie de Youtube-dl, mais il également ajouté un dépôt qui comprend trois chansons. Ces chansons de Taylor Swift, Justin Timberlake et Icona Pop n'ont pas été choisies au hasard. Les mêmes morceaux ont été mentionnés dans la demande de retrait initiale de la RIAA, car les vidéos YouTube ont été mises en évidence dans le code Youtube-dl.


« Nous notons également que le code source inclut de manière évidente, comme exemples d'utilisation du code source, le téléchargement de copies d'enregistrements sonores et de vidéoclips protégés par des droits d'auteur de nos membres, comme indiqué dans l’annexe A ci-jointe », a écrit la RIAA dans sa requête originale.

« Le code source indique que l'œuvre Icona Pop identifiée ci-dessus est soumise à la licence YouTube Standard, qui restreint expressément l'accès aux œuvres protégées par le droit d'auteur uniquement pour la diffusion en continu sur YouTube et interdit leur reproduction ou distribution ultérieure sans le consentement du titulaire du droit d'auteur ; que l'œuvre de Justin Timberlake identifiée ci-dessus est soumise à un identifiant supplémentaire de protection de l'âge ; et que la demande concernant l'œuvre Taylor Swift identifiée ci-dessus vise à obtenir, sans autorisation du titulaire du droit d'auteur ou de YouTube, un fichier audio M4A de l'œuvre audiovisuelle en question », lit-on.

TorrentFreak a rapporté mercredi que les trois fichiers MP3 sont restés disponibles sur GitHub pendant une journée entière, mais ils ne sont plus disponibles maintenant. TorrentFreak a fait une demande de commentaires à la RIAA sur ces téléchargements inhabituels, mais le groupe n'a pas répondu immédiatement. Il n’est pas non plus clair que la RIAA enverra une autre demande de retrait de la DMCA pour retirer les morceaux de GitHub. Toutefois, pour l'instant, ses efforts de retrait n'ont fait qu'empirer les choses, et il se peut donc qu'elle laisse les choses se calmer pendant un certain temps avant d'explorer d'autres options.

Les restrictions de contournement de l'article 1201 du DMCA trop larges

Au cours des deux dernières semaines, de nombreuses personnes et organisations ont critiqué les efforts de la RIAA pour faire appliquer la loi, y compris le l’EFF, qui a souligné que « Youtube-dl est un outil légitime avec un monde d'utilisations légales ». L'EFF estime que les restrictions de contournement de l'article 1201 de la DMCA, qui empêchent les gens de passer outre les restrictions technologiques, sont trop larges.

« L’article 1201 de la requête DMCA est incroyablement large, permettant apparemment aux détenteurs de droits de harceler légalement tout "trafiquant" de code qui permet aux utilisateurs de reprendre le contrôle de leurs appareils à partir de verrous DRM », a récemment écrit le l’EFF dans un article.

« L'utilitaire de téléchargement vidéo Youtube-dl, comme d'autres grands projets open source, accepte des contributions du monde entier. Il est utilisé pratiquement partout où il y a une connexion Internet. Il est donc particulièrement choquant que ce qui ressemble à une prise de bec juridique nationale - avec une demande de retrait rédigée par les avocats représentant la Recording Industry Association of America (RIAA), un groupe industriel américain, à Github, un service d'hébergement de codes américain, citant le Digital Millennium Copyright Act (DMCA), une loi américaine - puisse faire un trou dans cette… », lit-on dans un autre message.

La Freedom of the Press Foundation a aussi critiqué la décision de la RIAA. Selon un article de l’organisation non gouvernementale, de nombreux journalistes et chercheurs lui ont déclaré qu'ils comptaient sur Youtube-dl pour couvrir des contenus extrémistes ou controversés. Un chercheur en désinformation a expliqué à la fondation comment utiliser Youtube-dl pour créer une base de référence pour les modèles d'apprentissage automatique développés pour vérifier les faits en temps réel.

Cependant, la RIAA est convaincue que la loi est de son côté et que ses efforts de démantèlement ont jusqu'à présent porté leurs fruits. Toutefois, avec toute la controverse, il serait intéressant de voir comment les tribunaux américains interprètent cette question. La légalité des services de téléchargement de YouTube n'a jamais fait l'objet d'un litige en bonne et due forme et des procès contre des services comme Flvto/2conv et Yout.com pourraient apporter plus de clarté. En attendant, ces outils et services sont toujours disponibles, y compris Youtube-dl sur son site Web officiel. Attendons de voir les prochaines étapes des efforts de la RIAA.

Sources : Requête DMCA, EFF (1 & 2)

Et vous ?

En plus des dépôts Youtube-dl, les utilisateurs ajoutent maintenant des MP3. Quel commentaire en faites-vous ?
Quelle suite prévoyez-vous pour les efforts de la RIAA ?

Voir aussi :

Le code source de Youtube-dl, socle de plusieurs outils de téléchargement de vidéos sur diverses plateformes, mis hors ligne, après l'émission d'une requête DMCA adressée à GitHub
Les utilisateurs de Youtube-dl, en colère après le démantèlement du téléchargeur, inondent GitHub de nouveaux dépôts, contenant le code source de l'outil
GitHub met en garde les utilisateurs qui repostent Youtube-dl qu'ils pourraient être interdits, « Nous supprimerons ce contenu et nous pourrons également suspendre l'accès à votre compte »
USA : une exemption DMCA permet à des tiers de ressusciter les jeux en ligne abandonnés, pour les générations futures et les joueurs nostalgiques

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de denisys
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 16/11/2020 à 20:41
On peut également ce poser la question suivante.
Si le dépôt de youtube-dl, ce trouve hors USA.
Quel serait les actions de la RIAA, envers le pays hébergeur du dépôt ????
Quel serait la légitimité de leurs actions en justice ???
Vis-à-vis de quelle législation nationale ? ??
3  0 
Avatar de Madmac
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 17/11/2020 à 1:30
Citation Envoyé par mh-cbon Voir le message
pareil ici https://bitbucket.org/rg3/youtube-dl/

du coup, y'a plus qu'a héberger son serveur git à la maison ou équivalent. Manquera plus qu'un petit serveur d'indexation àlatorrent et on les met à l'amende ?
Non, tu va devenir invisible sur les engins de recherches. DuckDuckGo a fait les nouvelles récemment pour avoir fait disparaître les sites les plus important de torrents.
1  0 
Avatar de tcpop
Nouveau membre du Club https://www.developpez.com
Le 17/11/2020 à 9:14
Bonjour, juste en passant, j'ai toujours été étonné par les campagnes sur les droits d'auteur etc... Pourquoi n'a t on pas de loi similaire pour protéger nos données privées ? Pourquoi ne peut-on pas les rentabiliser à notre avantage ?

Qu'un site me demande téléphone adresse etc... pour charger des fonts (par exemple) est-ce normal ?
Est-ce normal que les droits des citoyens ne soient pas régis par les mêmes lois mais pour les données privées ?

Qu'est-ce qui fait que mes données privées ne soient pas considérées comme "privées" justement ? Où est l'égalité tant promise ?

Pour des pays occidentaux se vantant d'être "protecteurs", ya pas une c... dans le potage ?
1  0 
Avatar de lkris
Nouveau membre du Club https://www.developpez.com
Le 18/11/2020 à 14:23
Citation Envoyé par tcpop Voir le message
Bonjour, juste en passant, j'ai toujours été étonné par les campagnes sur les droits d'auteur etc... Pourquoi n'a t on pas de loi similaire pour protéger nos données privées ? Pourquoi ne peut-on pas les rentabiliser à notre avantage ?

Qu'un site me demande téléphone adresse etc... pour charger des fonts (par exemple) est-ce normal ?
Est-ce normal que les droits des citoyens ne soient pas régis par les mêmes lois mais pour les données privées ?

Qu'est-ce qui fait que mes données privées ne soient pas considérées comme "privées" justement ? Où est l'égalité tant promise ?

Pour des pays occidentaux se vantant d'être "protecteurs", ya pas une c... dans le potage ?
Cela existe pour l'Europe. Il s'agit du RGPD (Règlement Général sur la Protection de Données). Cf. https://fr.wikipedia.org/wiki/R%C3%A...s_donn%C3%A9es

La protection des données privées en fait partie. Par exemple l'obligation de l'obtention du consentement pour obtenir et stocker des données privées. Des obligations d'anonimisation des données hors production, ainsi qu'une durée déterminée de rétention de celles-ci (production inclus).
Ceux qui ne respectent pas ces directives sur le marché européen encourt de lourdes amendes.

Donc, attention, lorsqu'on développe un site Web, qu'on créé un base de données, tout ceci doit être pris en compte.

0  0 
Avatar de tcpop
Nouveau membre du Club https://www.developpez.com
Le 18/11/2020 à 21:28
@lkris Merci beaucoup pour la lecture mais quand ils parlent de stockage et collecte, est-ce que ça induit derrière une exploitation commerciale par revente des données ? (je sais pas si je vais avoir la force de tout lire...)

Parce que si je donne mon consentement pour stocker mes données, ça n'est pas une autorisation d'exploitation.
ni de revente.

Et pourquoi rien ne m'est reversé puisque le bénéfice vient de mon consentement original ?
0  0 
Avatar de Madmac
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 19/11/2020 à 18:58
Citation Envoyé par tcpop Voir le message
@lkris Merci beaucoup pour la lecture mais quand ils parlent de stockage et collecte, est-ce que ça induit derrière une exploitation commerciale par revente des données ? (je sais pas si je vais avoir la force de tout lire...)

Parce que si je donne mon consentement pour stocker mes données, ça n'est pas une autorisation d'exploitation.
ni de revente.

Et pourquoi rien ne m'est reversé puisque le bénéfice vient de mon consentement original ?
Je n'ai pas inventé cette idée, mais je la partage: "Si une entreprise vous offre un service gratuit, c'est parce que vous êtes le produit à vendre!"
0  0 
Avatar de Madmac
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 19/11/2020 à 19:19
Citation Envoyé par lkris Voir le message
Cela existe pour l'Europe. Il s'agit du RGPD (Règlement Général sur la Protection de Données). Cf. https://fr.wikipedia.org/wiki/R%C3%A...s_donn%C3%A9es

La protection des données privées en fait partie. Par exemple l'obligation de l'obtention du consentement pour obtenir et stocker des données privées. Des obligations d'anonimisation des données hors production, ainsi qu'une durée déterminée de rétention de celles-ci (production inclus).
Ceux qui ne respectent pas ces directives sur le marché européen encourt de lourdes amendes.

Donc, attention, lorsqu'on développe un site Web, qu'on créé un base de données, tout ceci doit être pris en compte.

Désolé mais tous ces règlements, c'est de la foutaise. De la poudre aux yeux:

Parce ce que dans la très grandes majorité des cas, les sites ne collectent que des informations sur les sections que vous avez visiter sur leur site. Parce que les véritables menaces à votre vie privé son les gros joueurs comme Faceboke, Twitter et Google. Https ne protège pas la vie privé, seulement la sécurité des transactions. La protection de la vie privé. c'est uniquement un prétexte pour une attaque en rêgle, contre l'information alternative, par les États et les médias traditionnelles qui paniquent car ils ne contrôle les informations.

Une loi plus pragmatique et réaliste serait d'imposer une limite de temps sur la conservation des messages sur le site comme Facebook. Et une limite d'àge sur ce type de site. Les ados ont tendances à écrire des choses sur leur vie privé et faire des erreurs de jeunesses qui peuvent compromettre leur futur.
0  0 
Avatar de tcpop
Nouveau membre du Club https://www.developpez.com
Le 19/11/2020 à 21:06
Citation Envoyé par Madmac Voir le message
Je n'ai pas inventé cette idée, mais je la partage: "Si une entreprise vous offre un service gratuit, c'est parce que vous êtes le produit à vendre!"
Je la connais aussi pour l'avoir répétée à tout bout de champ sous sa forme octosyllabique : "Si c'est gratuit, c'est toi le produit !"
Mais ne serait-il pas temps de renverser tout ça ? Ëtre considéré comme un produit aprés avoir été réduit au rôle de "consommateur" ça ne me va pas du tout et que des gens déjà riches et puissants (par voie de conséquence) se fassent de l'argent sur mon dos avec mes coordonnées, certes partagées mais dans un seul but : s'inscrire sur un forum, je trouve ça carrément malhonnête, il n'y a pas d'autres mots.. C'est de la vente dissimulée.
Je ne vois pas où je donne mon acquiescement pour des droits d'exploitation commerciale.

Merci de tes réponses mais si t'en as marre, tu peux arrêter parce que ça va nous mener loin cette histoire...

Bonnes soirées.
0  0 
Avatar de KelseyLadonna
Nouveau Candidat au Club https://www.developpez.com
Le 04/12/2020 à 7:37
Savez-vous comment percevoir la sonnerie du téléphone comme un cadeau humain pour nos vies? Il a des tonnes d'avantages:
La détection des sonneries de téléphone portable nous aide également à mieux connaître et comprendre la vie. Profiter des sonneries de téléphone portable nous aide à augmenter notre capacité à nous souvenir, à enrichir notre vocabulaire et à stimuler notre créativité.
Augmentez votre capacité à exprimer vos émotions, ayez une façon de ressentir pour voir plus profondément. Savoir regarder un problème de la vie.
Par des activités de mouvement avec de la musique, du mouvement avec des outils de soutien. La combinaison de sonneries avec des activités augmente l'efficacité de ces activités. Comme danser, danser, faire de l'exercice ...
0  0