Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

SpaceX lance avec succès le dernier lot de 60 satellites en orbite,
La constellation compte désormais 420 satellites

Le , par Nancy Rey

709PARTAGES

7  1 
SpaceX poursuit son initiative « internet depuis l'espace », en lançant mercredi dernier, un autre lot de 60 satellites à large bande en orbite depuis la Floride. C'est le septième lancement de l'entreprise pour son ambitieux projet Internet, connu sous le nom de Starlink. En cas de succès, SpaceX aura mis en orbite plus de 420 des quelque 12 000 satellites prévus.

Avec une constellation aussi massive en orbite, SpaceX espère pouvoir fournir une couverture internet mondiale depuis l'espace. Une fois qu'un nombre suffisant de satellites aura été lancé, la société prévoit de vendre des terminaux d'utilisateurs aux clients qui leur permettront de se connecter au réseau de satellites. Pour l'instant, il est prévu d'étendre une couverture partielle au Canada et au nord des États-Unis dans le courant de l'année, la couverture mondiale pouvant être disponible en 2021.

Elon Musk, PDG de SpaceX, a déclaré que la société n'a besoin que de 400 satellites pour fournir une « capacité opérationnelle initiale », puis de 800 satellites pour passer à une « capacité opérationnelle significative ». Cela signifie qu'après ce lancement, SpaceX aura le nombre minimum de satellites que Musk dit nécessaire pour faire démarrer Starlink.


Le dernier lancement de Starlink par la société ne s'est pas déroulé aussi bien que les autres. Lors de ce lancement en mars, l'un des principaux moteurs de la fusée Falcon 9 de SpaceX s'est éteint dès que le véhicule est monté dans l'espace, avec ses 60 satellites à sa remorque. La fusée a quand même réussi à mettre les satellites en orbite. De plus, le Falcon 9 n'a pas réussi à atterrir, manquant le vaisseau drone qu'il visait dans l'océan Atlantique. Les atterrissages de SpaceX ne font pas partie de la mission principale, qui consiste à mettre les satellites en orbite, mais un atterrissage raté est rare pour la société de nos jours. Et c'est le deuxième atterrissage raté de SpaceX cette année.

L'entreprise est à un peu plus d'un mois du lancement de ses premiers astronautes dans l'espace à bord de la fusée Falcon 9 pour la NASA. L'agence spatiale a travaillé avec SpaceX pour enquêter sur la panne de moteur du mois de mars afin de s'assurer qu'il ne s'agit pas d'un problème majeur avant que les astronautes ne montent à bord de la fusée. Un lancement en douceur va être nécessaire pour que SpaceX puisse maintenir la date de lancement prévue pour son vol de la NASA le 27 mai prochain.

Pour ce vol, SpaceX fait voler l'une de ses fusées Falcon 9 qui a déjà fait trois allers et retours dans l'espace. Une partie de la coque a également volé dans l'espace lors d'une mission précédente. Après le décollage, le Falcon 9 tentera d'atterrir une troisième fois sur l'un des drones autonomes de SpaceX dans l'océan Atlantique. SpaceX tentera également d'attraper les deux moitiés de sa coiffe, ou carénage de la charge utile, en utilisant deux des bateaux de la société équipés de filets géants. Jusqu'à présent, SpaceX n'a pas encore réussi à attraper ces deux moitiés de carénage et à faire atterrir une fusée sur le même vol.

Le projet Starlink est sous le feu des critiques à cause de la pollution lumineuse qu’il engendre. Les appareils brillent à cause de leur proximité avec la Terre et aussi de leurs grands panneaux solaires qui reflètent la lumière. Ce qui génère des inquiétudes chez les astronomes qui craignent que leurs observations du ciel soient gênées par la constellation Starlink.

Suite à la réflexion d’un internaute sur Twitter, concernant l’éclat plus intense des satellites Starlink et du fait de leur réflexion des rayons du Soleil, Elon Musk a précisé que cette brillance accrue vient de l’angle particulier du panneau solaire lors de la phase ascensionnelle pour atteindre l’orbite adéquate. « Nous corrigeons ça dès à présent », a assuré l’entrepreneur. « Nous prenons des mesures importantes pour réduire la luminosité des satellites. Elle devrait être beaucoup moins visible lors de la remontée de l'orbite en changeant l'angle du panneau solaire et tous les satellites seront équipés de pare-soleil à partir du lancement 9 », a-t-il ajouté.

Sources : Twitter, SpaceX

Et vous ?

Quel est votre avis sur le sujet ?

Voir aussi :

SpaceX travaille sur la correction des satellites Starlink pour qu'ils ne perturbent pas l'astronomie, en appliquant un revêtement spécial sur le fond des engins
SpaceX lance 60 autres satellites dans le cadre de son projet Starlink, portant la flotte de satellites à 180, et devient le plus grand opérateur de satellites au monde
Les 60 premiers satellites de Starlink, le projet d'Elon Musk pour fournir Internet depuis l'espace, sont lancés en orbite, après deux tentatives
La latence et la bande passante de Starlink seront suffisantes pour permettre un usage typique d'Internet, incluant le Cloud gaming et le visionnage de films en HD, d'après Elon Musk

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Uther
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 12/10/2020 à 6:16
Bien évidemment que SpaceX n'a pas lancé des centaines de sattelites pour le bien être d'une petite tribu indienne. Bien evidement que c'est de la communication. Il n'empêche que cette tribu représente plutôt bien l'intérêt de Starlink : avoir accès a un intérêt de qualité dans les endroits où c'est difficile.

Ce qui est marrant c'est que vous associez ça au pouvoir alors que Starlink est et restera bien moins important que les opérateurs traditionnels qui desservent déjà et continueront a desservir la grande majorité de la population. Ils ne sont pas plus philanthropes que Elon Musk
12  0 
Avatar de Uther
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 17/08/2020 à 22:03
Citation Envoyé par Mister Nono Voir le message
Quoi on voit que certains mettent -1 à ton commentaire : cela n'est pas étonnant que notre belle terre soit devenue une poubelle.
Ou peut-être que certains sont très concernés par l'état de la terre, ce qui fait qu'ils préfèrent une vraie réflexion sur les problèmes plutôt qu'on mélange tout n'importe comment dans un petit message d'indignation générique convenu.
Les enjeux de la pollution terrestre et spatiale sont très différents. De même, ça n'a pas de sens de ramener un projet de télécommunication privé à une problématique de santé, c'est des moyens, des recherches et des personnes différentes. Parmi les autres choses que Starlink ne fait pas, on aurait aussi pu citer la paix au Moyen-Orient, trouver un sens a la vie et le retour de l'être aimé.

Citation Envoyé par kilroyFR Voir le message
Quel intérêt de tels débits quand la fibre (voir même l'ADSL ou la "4G" suffit pour la grande partie des besoins, jeux en ligne, regarder des matchs de foot, piloter son frigo ?
Visiblement tu n'habites pas dans une zone mal desservie, tant mieux pour toi, mais je t'assure que une bonne connexion haut-débit c'est un rêve pour beaucoup de personnes en environnement rural pour qui la fibre n'est pas envisageable et pour qui l'ADSL et la 4G peuvent être très mauvais.

Citation Envoyé par kilroyFR Voir le message
Pendant ce temps on ne sait toujours pas cloner un cheveu, on ne sait toujours pas guérir les maladies comme le sida, les hépatites (certes c'est un business lucratif pourquoi chercher), le covid etc.
Meme raoult l'a dit justement, on est mauvais sinon on aurait déjà des remedes a tous ces vrais besoins. Jouer avec la techno pour créer de faux besoins ca par contre on sait faire. C'est tellement plus fun.
Il y a aussi un principe de réalité qui fait que certaines choses sont plus faciles à faire que d'autre. La recherche médicale est un domaine qui exige globalement bien plus de temps que l'ingénierie, l'électronique ou l'informatique. Les processus biologiques étant souvent plus lent, moins predictibles, et que les êtres vivants sont des machines variées et variable que l'on doit prendre tel que la nature nous les a données, alors que la plupart des créations humaines sont construites selon des plans que l'on maîtrise quasi parfaitement.
Et pourtant la quantité de recherche qui se fait actuellement sur le Sida ou en génétique, c'est colossal comparé a Starlink qui est juste une production en série de technologies spatiales depuis longtemps maîtrisée. Et en ce moment, s'il y a bien un sujet sur lequel la recherche ne chôme pas, c'est bien le Covid, vu que malheureusement, la Chloroquine préconisée par le prophète marseillais peine toujours à démontrer son efficacité.

Je ne dis pas que toutes les nouveautés technologiques actuelles sont nécessaires, bien au contraire, des technologies comme la 5G, l'évolution matérielle forcée des PC/smartphones actuels, le tournant du tout en ligne actuel,... sont clairement un énorme gâchis au vu des besoins de la majorité des utilisateurs. Mais pour le coup Starlink serait un vrai plus pour les personnes privées du haut débit.

Citation Envoyé par kilroyFR Voir le message
C'est beau le progrès, mais comme déjà dit en filigrane plus haut on ira sur mars pour s'éloigner de cette planète devenue poubelle.
Sauf que non, pour peu qu'on se renseigne sérieusement sur les contraintes de ce qu'implique un voyage vers Mars, on apprend vite que ça serait la pire idée pour améliorer ses chances de survie. L’environnement de Mars sera toujours énormément plus hostile que la Terre même si elle subit les pires niveaux de pollution humaine. Aucune colonisation de Mars n'est envisageable sans une Terre opérationnelle pour la ravitailler en quasi permanence.
11  1 
Avatar de Uther
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 10/10/2020 à 14:10
Dans les coins reculés ou il n'y a pas de docteur, la téléconsultation est très utile.
Maintenant, pour ce genre de chose, une connexion satellite traditionnelle est probablement suffisante.
6  0 
Avatar de Jipété
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 19/10/2020 à 11:40
Citation Envoyé par Nancy Rey Voir le message
Et vous ?

Qu’en pensez-vous ?
C'est effarant :

Citation Envoyé par Nancy Rey Voir le message
SpaceX a reçu l'autorisation du gouvernement américain de lancer près de 12 000 satellites Starlink, mais il lui est demandé d'en lancer 30 000 autres, soit un total de près de 42 000. Dans les deux cas, SpaceX est en passe de former une "mégaconstellation" qui surpassera en nombre tous les vaisseaux spatiaux précédents jamais lancés par l'humanité. Si 3 % de la constellation Starlink prévue au maximum échoue, cela pourrait signifier 1 260 satellites morts, de la taille d'un meuble d’environ 250 kg, qui tournent sans but autour de la planète.
Comment ça, du gouvernement américain ? Il s'agit là d'un problème mondial qui concerne toute l'humanité, c'est à des instances internationales de gérer ça !

Citation Envoyé par Nancy Rey Voir le message
SpaceX affirme que ses satellites se désorbiteront naturellement, ou brûleront dans l'atmosphère terrestre, si leurs systèmes de propulsion ne fonctionnent pas. Mais ce processus peut prendre jusqu'à cinq ans, selon le site web de Starlink. Pendant ce temps, les anciens satellites tournent autour de la Terre plus vite qu'une balle tirée par un revolver, sans personne pour les éloigner des autres engins spatiaux qui pourraient se trouver sur leur chemin.

Cependant, dans les documents déposés auprès de la Commission fédérale des communications, SpaceX a minimisé le risque, déclarant qu'elle « considère comme inacceptable un taux de désorbitation des satellites de 10 ou 5 %, et même un taux de 1 % est peu probable ». Si 1 % de ses satellites tombaient en panne sans capacité d’être manœuvré, la société a déclaré : « Il y a environ 1 % de chances par décennie qu'un satellite SpaceX en panne entre en collision avec un débris tracé ». La société a également affirmé que ses pratiques « éliminent effectivement la possibilité que de tels taux se produisent un jour ».
Communication de trouducs, de la pub, quoi...

Citation Envoyé par Nancy Rey Voir le message
Ce n'est pas seulement un problème pour les vaisseaux spatiaux robotisés, mais aussi pour ceux qui transportent des personnes. Le mois dernier encore, un débris s'est détaché à moins d'un kilomètre du laboratoire spatial de la taille d'un terrain de football. Pour éviter une collision, les contrôleurs de mission ont mis à feu les propulseurs d'un vaisseau cargo russe attaché pour manœuvrer la station hors de danger possible. Les trois membres de l'équipage se sont enfermés dans un segment de l'ISS avec un vaisseau spatial Soyouz, afin de pouvoir s'échapper si les débris venaient à frapper.
On en est là. Un jour ça va arriver pour de bon et ce jour-là on pleurera les morts...
Oui, parce que le jour où il leur faudra s'échapper, il s'échapperont dans un environnement rempli de déchets, vous voyez le truc ? Ils sont un peu comme les pompiers dans leur beau camion rouge, mais cerné par les flammes immenses d'un incendie hors de contrôle. Pauvre d'eux...

Citation Envoyé par Nancy Rey Voir le message
Le simple nombre d'objets en orbite terrestre pourrait déjà avoir un effet similaire à celui du syndrome Kessler, comme l'a décrit la semaine dernière Peter Beck, le PDG de Rocket Lab. « Cela a un impact massif sur le lancement », a-t-il déclaré à CNN Business, ajoutant que les fusées « doivent essayer de se faufiler entre ces constellations de satellites ».
Hallucinant d'en arriver là, mais d'un autre côté, quelque part, qu'ils en envoient encore plus, qu'ils noient le ciel de ces cochonneries, elles s'autodétruiront.

Citation Envoyé par Nancy Rey Voir le message
L'agence spatiale européenne a déclaré qu'elle devait déplacer son satellite parce que SpaceX n'avait « aucun plan d'action ». SpaceX a déclaré qu'il avait manqué les courriels de l'agence spatiale européenne sur la question en raison d'un "bug" dans ses systèmes de communication.
Il a bon dos, le bug ! Quelle bande d'incapables, on croit rêver...
On est propres, avec des guignols pareils aux manettes.

Citation Envoyé par Nancy Rey Voir le message
Et vous ?

Qu’en pensez-vous ?
C'est effarant...
6  0 
Avatar de spyserver
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 12/08/2020 à 10:28
J'aime bien SpaceX mais j'espère qu'ils ont prévu aussi une procédure de récupération lorsque les satellites sont HS ... car les laisser en orbite comme les générations précédentes ce n'est plus permis ...
5  1 
Avatar de Uther
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 12/08/2020 à 13:05
Citation Envoyé par spyserver Voir le message
J'aime bien SpaceX mais j'espère qu'ils ont prévu aussi une procédure de récupération lorsque les satellites sont HS ... car les laisser en orbite comme les générations précédentes ce n'est plus permis ...
A priori, il n'y a pas grand chose a prévoir. A ces altitudes les satellites finissent par retomber tout seuls dans l'atmosphère après quelques années. Ceci dit quant ils arrivent en fin de vie, habituellement, le carburant restant est utilisé pour les désorbiter immédiatement.

Citation Envoyé par dharkan Voir le message
As-t-on besoin d'internet en plein milieu de la brousse ou de l'amazonie ou aux pôles ou desert ou pleine mer, etc ... ? Non !
Je suppose que tu habites dans une zone bien desservie pour dire ça. Je peux te garantir que quand on habite dans une zone mal desservie, l’intérêt est évident.
5  1 
Avatar de Uther
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 10/10/2020 à 7:58
J'ai l'impression que ce forum contient pas mal de citadins méprisants à l'envers du reste du monde.
Bienvenue dans un monde où une minorité, loin d'être négligeable et qui n'est pas forcement constituée de bouseux ignorants, n'a pas accès facile a un internet à haut débit.
7  3 
Avatar de phil995511
Membre averti https://www.developpez.com
Le 25/04/2020 à 18:07
On devrait lui faire prépayer le nettoyage des déchets spatiaux qu'il envoie en dessus de nos têtes avant toute attribution d'autorisation de lancement !!
4  1 
Avatar de Jipété
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 25/04/2020 à 18:29
Citation Envoyé par phil995511 Voir le message
On devrait lui faire prépayer le nettoyage des déchets spatiaux […]
Oui, bonne idée, mais à combien l'estimer ?

Plus le fait que l'humanité n'a jamais été fichue de gérer correctement ses déchets… Alors là, les gérer dans l'espace, avec toutes les complications que ça induit, laisse tomber !

Il n'aurait jamais fallu autoriser ce délire mais, comme partout, le pognon est roi et "après moi le déluge !"
4  1 
Avatar de benjani13
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 03/05/2020 à 22:02
Citation Envoyé par Neckara Voir le message
Une chose que je n'ai pas compris, c'est que cela fait des années qu'on a des satellites et des avions dans le ciel. Pourquoi est-ce que les satellites de starlink sont plus visibles, entraînent une pollution visuelle plus importante ?
Il y a plusieurs paramètres à prendre en compte : la magnitude (qui dépend des matériaux, de la distance), la trajectoire, et surtout le nombre.

Tous les satellites ne "brillent" pas tous autant. Je n'ai pas de données sous la main mais les témoignages que j'ai lu donne une magnitude plutôt élevée, due à la distance assez faible et aux matériaux (Musk a dit qu'ils bossaient sur un revêtement réduisant le réfléchissement du soleil mais cela reste à voir). Mais la donnée essentiel dans ce cas là est le nombre : on parle de 12000 satellites en opération en même temps, alors que le nombre de satellite totale actuellement n'est "que" d'un peu plus de 2000. Une multiplication par 6 du nombre de satellite dans le ciel ça ne peux que bien embêter les astronomes, amateurs ou non. Les astronomes utilisent depuis longtemps des algorithmes afin de retirer les passages de satellites lors des très longues expositions, indispensable pour observer des éléments lointains. Il n'y a rien de nouveau en soit, mais une aggravation très forte du problème.
3  0