Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

SpaceX lance 60 autres satellites dans le cadre de son projet Starlink, portant la flotte de satellites à 180,
Et devient le plus grand opérateur de satellites au monde

Le , par Bill Fassinou

4PARTAGES

4  0 
SpaceX a annoncé l’année dernière son intention de fournir Internet haut débit depuis l’espace en créant la mission Starlink. L’entreprise a lancé à chaque fois une flotte de soixante satellites depuis le début de la mission, avec un premier lancement au mois de mai et un second lancement au mois de novembre 2019. Le troisième lancement, composé aussi de 60 nouveaux satellites, a eu lieu dans la nuit d’hier à aujourd’hui depuis le complexe de lancement 40 de Cap Canaveral, en Floride. Cela a été diffusé en direct sur le site officiel et la chaîne YouTube de SpaceX.

SpaceX continue de lancer sa constellation de satellites en réseau, connue sous le nom de Starlink. L'objectif de Starlink est de créer un réseau qui aidera à fournir des services Internet à ceux qui ne sont pas encore connectés, et de fournir un Internet fiable et abordable dans le monde entier. Ainsi, SpaceX a lancé hier à bord de la fusée Falcon 9 les 60 satellites de la troisième flotte. Si tout s’est bien passé, la mission Starlink devrait désormais contenir une flotte de 180 satellites en orbite. SpaceX prévoit de lancer à terme environ 12 000 satellites.

Ces satellites ont une structure compacte à écran plat pour fournir un service Internet mondial. Chaque vaisseau spatial ne pèse que 575 livres (260 kilogrammes). Toutefois, après le lancement du premier lot de 60 satellites Starlink en mai et du second en novembre dernier, de nombreux astronomes se sont plaints de la brillante chaîne de satellites qui entravait leurs observations. Pour y remédier, SpaceX a mis au point un traitement d'assombrissement dans le but de réduire la réflectivité. Le revêtement est actuellement testé sur l'un des satellites nouvellement lancés.


Jeff Hall, directeur de l'observatoire Lowell à Flagstaff en Arizona, a déclaré que jusqu'à présent les satellites Starlink n'ont été qu'un problème occasionnel. Cependant, il a aussi expliqué que le risque d'observation des étoiles augmentera à mesure que la constellation s'élargira et que d'autres sociétés lanceront leurs propres flottes. Télésat et LeoSat Enterprises du Canada seraient également sur le coup. Hall dirige le comité de l'American Astronomical Society sur la pollution lumineuse, les débris spatiaux et les interférences radio, et il collabore avec SpaceX sur cette question.

Selon certaines sources, la question est d'ailleurs à l'ordre du jour de la conférence de la société à Hawaï cette semaine. « Tout ce qui obscurcit les satellites est un pas dans la bonne direction », a déclaré Hall dans un courriel lundi. Selon lui, il est trop tôt pour savoir si le revêtement sombre développé par SpaceX fonctionnera, mais c'est certainement juste une première étape et pas assez pour atténuer les problèmes que l'astronomie va rencontrer avec les satellites Starlink. Cette question va-t-elle ralentir le projet de fourniture d’Internet depuis l’espace d’Elon Musk ?

En effet, les satellites Starlink sont initialement placés sur une orbite relativement basse (180 miles, environ 290 kilomètres), facilement visible comme un long amas allongé paradant dans le ciel nocturne. Quelques mois après, des propulseurs à krypton élèvent les satellites sur une orbite de 340 milles (environ 550 kilomètres). Selon SpaceX, plus l'orbite est haute, moins les satellites sont visibles depuis le sol. De même, SpaceX a dit qu'il fournit aux groupes d'astronomie les coordonnées des satellites à l'avance, afin qu'ils puissent éviter les temps de survol lumineux.

Selon certaines sources, avec ce troisième lancement qui porte la flotte de satellites Starlink à 180, SpaceX est devenu l'entreprise comptant le plus grand nombre de satellites en orbite au monde. De plus, la société prévoirait 20 autres lancements Starlink pour le compte de cette année. Cela dit, le problème de réflexion risque de devenir plus crucial dans les prochains mois, car d’autres entreprises se préparent également à lancer leur propre constellation de satellites. Parmi les autres, citons Amazon et OneWeb de Jeff Bezos. SpaceX pourrait entrer en service plus tard cette année dans le Nord des États-Unis et au Canada, puis s'étendre aux régions les plus peuplées du monde après 24 lancements.

Sources : SpaceX, Kennedy Space Center

Et vous ?

Quel est votre avis sur le sujet ?

Voir aussi

Les 60 premiers satellites de Starlink, le projet d'Elon Musk pour fournir Internet depuis l'espace, sont lancés en orbite après deux tentatives

SpaceX lance 60 autres satellites Starlink tout en établissant deux records de réutilisation de fusées, l'entreprise a connu 50 lancements consécutifs réussis

La flottille de 60 satellites de SpaceX est visible dans le ciel nocturne et cela inquiète les astronomes

SpaceX annonce qu'il déploiera le haut débit par satellite à travers les États-Unis plus rapidement que prévu et demande le feu vert des autorités

SpaceX veut apporter aux consommateurs du monde entier une connexion Internet haut débit qui n'est pas chère. Baptisé Starlink, ce projet pourrait modifier le paysage de l'industrie des télécoms

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Leruas
Membre habitué https://www.developpez.com
Le 17/01/2020 à 12:30
C'est indiqué dans l'article justement
8  0 
Avatar de JackIsJack
Membre averti https://www.developpez.com
Le 19/01/2020 à 9:20
Qui a validé que l'on pouvait enlaidir le ciel étoilé naturel de mon enfance ? Sniff.
3  0 
Avatar de 4sStylZ
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 08/01/2020 à 15:34
J'ai peur pour la pollution de l'espace. Je me demande le poids, l'impact des individus comme Jeff Hall.
2  1 
Avatar de dom_beau
Membre du Club https://www.developpez.com
Le 17/01/2020 à 21:26
La présence d'une multitude de satellites n'est pas le seul problème qui pointe à l'horizon des astronomes. La pollution lumineuse due à l'éclairage de plus en plus intense des zones habitées (et pourquoi pas aussi inhabitées) devient aussi un problème. Bientôt, la vue des étoiles deviendra un défi...

Personnellement, je crois que l'avenir est dans l'utilisation des outils informatiques. Que ce soit pour la soustraction de signaux bien définis (traînées de satellites) ou pour la réduction de signaux plus ou moins bien définis (diminution de l'intensité du fond du ciel), les ordis seront nos amis.

Une avant-première a eu lieu lorsque les astronomes se sont rendu compte que le télescope Hubble était défectueux. Les informaticiens/mathématiciens ont alors rapidement développé des algorithmes de déconvolution d'image pour compenser les aberrations. Et je ne parle pas ici d'optique adaptative.

C'est aussi ce qui va se passer avec les traînées lumineuses et la pollution lumineuse. Il n'en reste pas moins cependant que monsieur/madame Tout-le-monde (Odette ? ) n'y gagnera pas parce que nos yeux, eux, ne changeront pas!
1  0 
Avatar de Uther
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 21/01/2020 à 10:55
Oui une éruption solaire peut abimer les satellites, et même si c'est improbable pour la terre dans un avenir proche, souffler l’atmosphère d'une planète et ainsi rendre inhabitable.

Maintenant dans la réalité actuelle, ces satellites n'ont pas plus de raison d'être touchés que les autres, même encore moins puisse qu'ils sont en orbite basse et donc mieux protégés par le champs magnétique terrestre que les satellites géostationnaires, qui malgré quelques nuisances survivent plutôt bien dans l'ensemble. Les vents solaire sont assez étudiés, il n'y a pas de grosse craintes d'ans l'avenir proche.
1  0 
Avatar de tlt
Membre actif https://www.developpez.com
Le 07/01/2020 à 13:52
très belle initiative, surtout pour nous autres qui sommes dans le trou du cul du monde .
ça va bousluler un peu le marché
2  2 
Avatar de henryII
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 13/01/2020 à 9:25
J'attends cette nouvelle concurrence pour les cablo-opérateurs belges qui tarifient 3x plus cher qu'en France pour un service similaire…
Ils se font des c}*´`@es| en or sur notre dos...
0  0 
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 13/01/2020 à 9:43
Citation Envoyé par henryII Voir le message
les cablo-opérateurs belges qui tarifient 3x plus cher qu'en France pour un service similaire…
Les Français peuvent remercier Free.
D'abord il y a eu la Freebox : internet illimité + téléphone illimité + TV illimité pour 30€/mois.
Puis il y a eu Free Mobile : appelle illimité + sms illimité + données illimité pour 20€/mois (16€ si t'as une freebox), et il y aussi un forfait à 2€ qui n'est pas trop mal.

Les opérateurs ont tendance à se mettre d'accord pour maintenir des prix élevés :
Affaire de l'entente entre trois opérateurs de téléphonie mobile en France

Les gars d'AOL n'ont pas été content de voir la Freebox arriver en 2002 :


Mobiles : l'arrivée de Free a cassé les prix en 2012
Selon l'Arcep, les prix des services mobiles ont baissé de 11,4% en 2012. Une chute qui s'explique en partie par l'arrivée de Free sur le marché.
Maintenant les opérateurs n'ont plus de boutique et les centres d'appelles sont en dehors de France, mais on paie moins cher nos abonnement.
0  0 
Avatar de Kropernic
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 17/01/2020 à 14:49
De toute façon, ils peuvent aussi blanc ou noir (ou jaune ou vert, pas de jaloux ) qu'ils veulent, ça fera de toute façon des traînées dans les astrophotos. Juste qu'elles ne seront pas forcément blanches.
1  1 
Avatar de romeo1989
Nouveau Candidat au Club https://www.developpez.com
Le 18/01/2020 à 18:17
Avec les coûts de lancement qui chutent les astronomes devraient penser à concevoir avec spacex des télescope spatiaux à bas coût vue la facilité avec laquelle spacex conçoit et lance les satellites
0  0