Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Un ingénieur dévoile en open source ses travaux sur un respirateur piloté par un Raspberry Pi,
La Colombie décide de le tester

Le , par Nancy Rey

147PARTAGES

14  0 
C’est en mars dernier, qu’un ingénieur en robotique californien, Marco Mascorro, a mis en ligne la conception et le code informatique d’un respirateur basé sur un Raspberry Pi. Mascorro qui n'a aucune expérience préalable dans la création d'équipements médicaux a déclaré avoir construit ce prototype théorique afin de faire face au besoin immédiat de respirateurs lié à la pandémie de Covid-19.

Le concept est d’utiliser des composants faciles à réunir et de les piloter avec une solution logicielle contrôlée par un Raspberry Pi. Une solution perçue comme une aubaine avec cette absence criante de respirateurs face à la détresse des patients.

La publication de l’ingénieur en robotique a suscité de nombreuses réactions de la part du personnel de la santé. Ceux-ci se sont promptement manifestés avec des e-mails d’informations, des conseils et des remarques. Mascorro s’en est servi pour apporter des améliorations à son prototype : « je crois sincèrement que la technologie peut résoudre beaucoup de problèmes que nous avons actuellement, en particulier dans le cadre de cette pandémie », a-t-il déclaré.


L’équipe colombienne, chargée de réaliser les tests sur les prototypes, a déclaré que l’architecture est appropriée pour les pays d'Amérique du Sud, car les pièces pour les modèles traditionnels peuvent être difficiles à obtenir. Le modèle de Mascorro n'emploie que des pièces faciles à trouver à l’instar des valves qu'il utilise et qui peuvent être trouvées dans les magasins de fournitures de voitures et de plomberie.

Le docteur Omar Ramirez qui dirige l’équipe de recherche s’est exprimé en ces termes : « la lutte contre Covid-19 est comme une course. Le monde entier est en compétition contre ce virus, mais sur des voies différentes et ce qui détermine ces différentes voies est l'accès aux ressources et à l'expérience ».

Dans le but d’évaluer leur fonctionnement dans la gestion de l’oxygène délivré aux patients, ces respirateurs vont être soumis à une série de tests accélérés dans deux institutions de Bogota à savoir : l'hôpital universitaire de l'Université pontificale Xavierian et l'Université de Los Andes. Et le rôle du système piloté par Raspberry Pi est ici fondamental. C’est lui qui détermine la pression de l’air, décide de l’ouverture et de la fermeture des valves. Il peut même déterminer si le patient a un besoin complet ou partiel d’un respirateur.

L’équipement va être mis en phase de test en tournant 24H/24 pendant 5 jours pour alimenter des poumons artificiels dans une première phase de test. Si tout se passe comme espéré, il sera possible d’enchaîner des tests sur des animaux. Enfin, si tout marche correctement de premiers tests sur des humains auront lieu au début du mois de mai. Un plan beaucoup plus rapide que d’habitude puisque des matériels de ce type demandent en général une année et demie avant d’être autorisés sur le marché.

Si à l’issue de tests sur des patients atteints du COVID-19, ces derniers sont concluants, une production plus importante de ce type d’appareils et surtout une mise à disposition des plans et du code sera alors disponible pour tout le monde.

De nombreux médecins restent néanmoins dubitatifs face à ce genre d’expérimentations, car pour eux, les phases de tests des appareils médicaux ne sont pas là pour rien. Ce type de développement a cependant beaucoup de sens dans une situation d’urgence puisque dans beaucoup de pays, l’accès à des respirateurs classiques et dûment homologués ne sera pas possible.

Source : BBC

Et vous ?

Que pensez-vous de ce projet ?
Selon vous, des solutions alternatives comme celle-ci devraient-elle être encouragées ?

Voir aussi :

Elon Musk : nous allons fabriquer des respirateurs pour les patients atteints de coronavirus, dit le milliardaire qui semble ne pas prendre la pandémie au sérieux

Covid-19 : Elon Musk n'a pas livré de respirateurs à Californie comme annoncé par le gouverneur Gavin Newsom, comment en est-on arrivé là ?

Un fabricant d'équipements refuse de fournir à des volontaires désireux de les imprimer en 3D des plans de ses valves pour respirateurs, afin de répondre en urgence à une pénurie

Les médecins confrontés au COVID-19 utilisent les médias sociaux pour trouver des solutions en temps réel, même si cela amène parfois à adopter de nouvelles manières de faire dans la profession

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Anselme45
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 22/04/2020 à 17:01
OK, quand il n'y a pas de masque, n'importe qui prend un bout de tissu, 2 élastiques pris sur un slip kangourou et vive le masque fait maison! Aucun risque à part devoir tenir son slip avec une main pour éviter de l'avoir au niveau des chevilles!

Mais il faudrait se rappeler que le respirateur qui sauve des vies est un appareil médical, testé, fiabilisé!

Que l'on soit ingénieur ou pas, on ne s'invente pas fabricant d'appareil médical: S'il y a un bug, on ne se contente pas de faire un "restart", il y a mort d'homme!

Pour s'en convaincre, il suffit de voir la grande réussite du sieur Musk qui se vantait de pouvoir produire des respirateurs sur les lignes de prod des Tesla... Au final, il a acheté des appareils pas adaptés sur le marché en y ajoutant son logo!

Vu que certains médicaments nécessaires au maintien en urgence des malades du Covid-19 commencent à manquer, va-t-on avoir droit à Mme Michu qui produit les médicaments manquant dans sa cave à l'aide du kit "le petit chimiste illustré" qu'elle a offert à son petit neveu au dernier Noël?
4  0 
Avatar de calvaire
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 22/04/2020 à 21:05
Citation Envoyé par Anselme45 Voir le message
OK, quand il n'y pas de masque, n'importe qui prend un bout de tissu, 2 élastiques pris sur un slip kangourou et vive le masque fait maison! Aucun risque à part devoir tenir son slip avec une main pour éviter de l'avoir au niveau des chevilles!

Mais il faudrait se rappeler que le respirateur qui sauve des vies est un appareil médical, testé, fiabilisé!

Que l'on soit ingénieur ou pas, on ne s'invente pas fabricant d'appareil médical: S'il y a un bug, on ne se contente pas de faire un "restart", il y a mort d'homme!

Pour s'en convaincre, il suffit de voir la grande réussite du sieur Musk qui se vantait de pouvoir produire des respirateurs sur les lignes de prod des Tesla... Au final, il a acheté des appareils pas adaptés sur le marché en y ajoutant son logo!

Vu que certains médicaments nécessaires au maintien en urgence des malades du Covid-19 commencent à manquer, va-t-on avoir droit à Mme Michu qui produit les médicaments manquant dans sa cave à l'aide du kit "le petit chimiste illustré" qu'elle a offert à son petit neveu au dernier Noël?
disons que quand tu as rien, ce bricolage c'est toujours mieux que rien. Et faut pas rêver, vu la situations actuel les pays pauvre ne recevrons de toute manière aucun matériel médicale
4  1 
Avatar de blazo
Membre à l'essai https://www.developpez.com
Le 22/04/2020 à 21:37
entre zero et epsilon je choisis epsilon car epsilon est toujours supérieur à zero
2  1 
Avatar de Anselme45
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 23/04/2020 à 0:11
Citation Envoyé par abriotde Voir le message
On ne parle pas d une opération esthétique mais de donner plus de chance de vivre. En fait si le respirateur s arrete il n y a aucun risque supplémentaire pour le patient. Contrairement a un médicament qui peux avoir des effets secondaires pire que ne rien prendre.
Il y a un moment où il faut revenir sur terre et arrêter de faire dans le délire hors sol.

1. Dans la réalité, un malade en réanimation ne se résume pas à un respirateur bricolé! Il y a un malade au soin intensif, mis dans le coma artificiel (et donc connecté à des appareils contrôlant ses constantes physiologiques, assurant la transfusion de médicaments pour garder le malade dans le coma, assurant l'apport en aliments, etc), avec un tuyau enfoncé dans la gorge relié à un appareil high tech (le "respirateur" avec 2 à 3 personnes (médecins et infirmiers) qui s'occupent du malade en permanence!!!

Donc, quand on a pas de place en réanimation, ce n'est pas un "respirateur" qui manque mais toute l'infrastructure technique et humaine!

2.
Quand on met un malade sur "respirateur", c'est uniquement dans le cas où l'on pense que la malade va survivre. On ne va donc pas jouer à la roulette russe avec un appareil qui peut tuer le malade.

Aucun hôpital et aucun personnel médical ne va être d'accord d'engager sa responsabilité en connectant un malade à un respirateur bricolé! Et pourquoi donc???? Parce que si cela se passe mal, ils seront traînés en justice par la famille du décédé!!! Pour rappel, plusieurs plaintes ont déjà été déposés à l'encontre du gouvernement français!

3.
Même si les médias tentent de le cacher, il y a tout les jours des malades à qui l'on refuse l'accès à la réanimation! Mais attention, on ne dit pas "on a pas de place en réanimation", on dit "la personne est trop âgée, elle ne supportera pas les contraintes dues à la réanimation".

Pourquoi est ce qu'il y a autant de morts en EHPAD (8'000 à la date de ce jour en France)? Tout simplement parce qu'il a été décidé de laisser les vieux atteints du Covid19 mourir en EHPAD et de leur refuser l'accès aux hôpitaux!
3  2 
Avatar de abriotde
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 22/04/2020 à 22:29
En France mais plus encore dans d autres pays on refuse de soigner des patients pas faite de lit ou de medecin mais faute de respirateur.

Alors choisi tu de survivre avec 20% de chance sans respirateur ou de survivre avec 80% de chance avec un respirateur peu fiable tout en sachant que s il bug tu repasse dans l autre categorie. En espérant que s il bugce sera aprèsque tu ai passé la phase critique ou que les infirmiers arrivent a t en donner un autre avant qu il ne soit trop tard.

On ne parle pas d une opération esthétique mais de donner plus de chance de vivre. En fait si le respirateur s arrete il n y a aucun risque supplémentaire pour le patient. Contrairement a un médicament qui peux avoir des effets secondaires pire que ne rien prendre.
2  2 
Avatar de sergio_is_back
Membre expert https://www.developpez.com
Le 23/04/2020 à 14:30
Citation Envoyé par Anselme45  Voir le message
Il y a un moment où il faut revenir sur terre et arrêter de faire dans le délire hors sol.

Oui je suis d'accord

Citation Envoyé par Anselme45  Voir le message
1. Dans la réalité, un malade en réanimation ne se résume pas à un respirateur bricolé! Il y a un malade au soin intensif, mis dans le coma artificiel (et donc connecté à des appareils contrôlant ses constantes physiologiques, assurant la transfusion de médicaments pour garder le malade dans le coma, assurant l'apport en aliments, etc), avec un tuyau enfoncé dans la gorge relié à un appareil high tech (le "respirateur") avec 2 à 3 personnes (médecins et infirmiers) qui s'occupent du malade en permanence!!!

Donc, quand on a pas de place en réanimation, ce n'est pas un "respirateur" qui manque mais toute l'infrastructure technique et humaine!

Oui en partie mais le respirateur : c'est un compresseur, un détendeur, un dispositif de filtrage, deux valves anti-retour, un système d'exfiltration, et bien sur une "intelligence" informatique ou électronique, permettant de donner la quantité d'air et le rythme "inspiration/expiration". Le but premier du respirateur est d'aider les poumons pas de les remplacer, sinon dans ce cas là c'est un poumon artificiel et là c'est totalement différent. Le respirateur permet de "forcer" la respiration : insufflation d'une quantité d'air pré-déterminée, attente de l'expiration, selon un timing établi à l'avance, et on recommence le cycle : c'est un peu comme un bouche à bouche mais qui va durer plusieurs jours...

Dans beaucoup de pays, effectivement, non seulement le respirateur manque, mais aussi tout ce qui va autour, monitoring de la fréquence cardiaque, médecins, infirmiers réanimateurs, etc...

Citation Envoyé par Anselme45  Voir le message
2.
Quand on met un malade sur "respirateur", c'est uniquement dans le cas où l'on pense que la malade va survivre. On ne va donc pas jouer à la roulette russe avec un appareil qui peut tuer le malade.

Aucun hôpital et aucun personnel médical ne va être d'accord d'engager sa responsabilité en connectant un malade à un respirateur bricolé! Et pourquoi donc???? Parce que si cela se passe mal, ils seront traînés en justice par la famille du décédé!!! Pour rappel, plusieurs plaintes ont déjà été déposés à l'encontre du gouvernement français!

Non c'est l'inverse : quand on ne met pas une personne sous respirateur c'est que l'on pense que le malade ne le supporterai pas (et effectivement on ne joue pas à la roulette), si c'est pour faire décéder le malade

Citation Envoyé par Anselme45  Voir le message
3.
Même si les médias tentent de le cacher, il y a tout les jours des malades à qui l'on refuse l'accès à la réanimation! Mais attention, on ne dit pas "on a pas de place en réanimation", on dit "la personne est trop âgée, elle ne supportera pas les contraintes dues à la réanimation".

Effectivement : quand un EHPAD appelle pour la prise d'une personne de 95 ans en insuffisance respiratoire... Les questions vont se poser : la personne va t'elle supporter une anesthésie que va éterniser plusieurs jours, va t'elle supporter que l'on force ses poumons à se dilater pendant plusieurs jours, d'être nourrie par sonde, etc... ?

Citation Envoyé par Anselme45  Voir le message
Pourquoi est ce qu'il y a autant de morts en EHPAD (8'000 à la date de ce jour en France)? Tout simplement parce qu'il a été décidé de laisser les vieux atteints du Covid19 mourir en EHPAD et de leur refuser l'accès aux hôpitaux!

[/QUOTE]

Un des facteurs qui est intéressant (mais aussi malheureux), c'est que cette année la grippe n'a été que très peu présente (bien moins qu'une année normale), hors tous les gens qui seraient morts de la grippe dans une année classique ne sont pas morts cette année. Ces personnes là étaient disponibles et toutes désignées pour être victime du Covid...

Note bien aussi que tous les EHPAD ne sont pas à la même enseigne : certains établissements ont été très touchés, d'autres ont pris apparemment beaucoup plus la chose au sérieux et ont réussis à préserver leurs résidents, ça dépend aussi de l'implication : de la direction des établissements et des personnels.
0  0 
Avatar de ddoumeche
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 24/04/2020 à 10:13
Citation Envoyé par Anselme45 Voir le message
Pourquoi est ce qu'il y a autant de morts en EHPAD (8'000 à la date de ce jour en France)? Tout simplement parce qu'il a été décidé de laisser les vieux atteints du Covid19 mourir en EHPAD et de leur refuser l'accès aux hôpitaux!
Alors qu'on pourrait leur donner ce médicament si polémique en préventif au lieu d'autoriser du Zitrovil "sur et sans danger".
0  0