Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Le PDG de Google annonce le lancement pour lundi d'un site national d'information sur le virus,
Qui fournira des informations actualisées sur l'éducation et la prévention du coronavirus

Le , par Stan Adkens

417PARTAGES

3  0 
Après la polémique en fin de la semaine dernière sur un travail de Google annoncé par le président américain qui pourrait éventuellement plus tard constituer le cœur de la stratégie d’endiguement de la crise sanitaire aux États-Unis, Google a clarifié les choses par la suite, et il y a au moins deux efforts différents. Google a déclaré dans un billet de blog le dimanche qu’il lancera lundi un site Web qui fournira des informations actualisées sur l'éducation et la prévention du coronavirus, que les officiels américains ont qualifié d’urgence nationale.

Le géant américain de l’Internet a aussi déclaré dans un tweet qu'il travaillait avec le gouvernement américain pour développer un site Web national qui aiderait les Américains à répondre à leurs questions sur les symptômes, les facteurs de risque et les tests du coronavirus. « Nous sommes pleinement alignés et continuons à travailler avec le gouvernement américain pour contenir la propagation de Covid-19, informer les citoyens et protéger la santé de nos communautés », a déclaré Google dans sa déclaration sur Twitter.


Verily, une filiale d’Alphabet basée à San Francisco et spécialisée dans la recherche sur les sciences de la vie, avait aussi déclaré dans un tweet le samedi qu’il travaillait sur un outil de facilitation de l’identification des personnes infectées par le Covid-19. « Nous sommes en train de développer un outil pour aider au triage des individus pour les tests Covid-19. Verily en est aux premiers stades de son développement et prévoit de lancer les tests dans la région de la baie, avec l'espoir de les étendre plus largement au fil du temps ».

Ce site Web en question est donc un projet distinct du site de test et de triage construit par la société sœur de Google, Verily, qui sera également mis en ligne lundi, selon Reuters. C’est ce que Google et le PDG d'Alphabet Sundar Pichai ont dit dimanche dans une mise à jour du blog de Google qui décrit les efforts de la société. Le PDG de Google y a dissipé une partie de la confusion et a décrit le travail que l'entreprise fait pour fournir plus d'informations sur le coronavirus à ses utilisateurs, ainsi que le travail que l'unité des sciences de la vie d'Alphabet Verily fait pour construire un site de dépistage pour la région de la baie et peut-être pour un éventuel déploiement national.


Vendredi, le président Donald Trump a déclaré que Google construisait un site Web à l'échelle nationale pour coordonner un effort massif visant à aider davantage d'Américains à se faire tester pour le virus. Le président Donald Trump avait remercié Google pour avoir développé ce travail. Lors de son allocution, M. Trump a affirmé que 1700 ingénieurs de Google travaillaient sur le site Web, alors que ce chiffre correspond en fait au nombre d’employés qui se sont portés volontaires chez Google pour construire des outils de lutte contre le coronavirus.

Aussi Google même si Google travaille sur des efforts en ce moment, mais il ne faut pas 1 700 ingénieurs pour construire le site Web dont parle le géant américain dans sur blog. Reuters rapporte que les actions d'Alphabet ont clôturé en hausse de plus de 9 % après l'annonce faite vendredi par le président Trump.

Samedi, le vice-président Pence a clarifié un peu la situation en disant que Google aurait une version pilote du site de dépistage prête pour un test dans la région de la baie lundi : « Je sais que Google a publié une déclaration selon laquelle ils prévoient de lancer un site Web », a déclaré M. Pence. « Je pense qu'ils ont donné une date de lundi 16 mars et nous travaillons littéralement 24 heures sur 24 et je sais que toute notre équipe travaille sur le partenariat public et privé. Je ne pourrais pas être plus reconnaissant envers tous les gens qui travaillent dur chez Google et qui aident à mettre en place ce site Web ».

Alors que le Covid-19 se propage rapidement dans le pays, la pression s'est accrue sur les responsables américains pour qu'ils augmentent et améliorent les tests de dépistage de ce virus. En effet, le coronavirus a atteint presque tous les États américains, contraint à fermer des écoles et forcé l'annulation de milliers d'événements sportifs, de conférences et de concerts dans le cadre des efforts déployés pour enrayer sa propagation en empêchant les Américains de se regrouper dans de grandes foules. Google a annoncé le calendrier du nouveau site Web pour aider à contrer le coronavirus qui continue à faire des victimes dans le monde entier.

Aider les gens à trouver des informations utiles et lutter contre la désinformation

Google travaille avec les autorités américaines pour développer son nouveau site Web dédié à l'éducation, à la prévention et aux ressources consacrées au Covid-19 à l'échelle nationale. « Cela comprend les meilleures pratiques en matière de prévention, des liens vers des informations faisant autorité de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) et du Centers for Disease Control (CDC), ainsi que des conseils et des outils utiles de Google pour les particuliers, les enseignants et les entreprises. Nous déploierons une version initiale du site Web tard le lundi 16 mars et nous continuerons de l'améliorer et de le mettre à jour avec davantage de ressources sur une base continue », lit-on dans le billet de blog.

Google met également à contribution ses produits, notamment Search, Maps et YouTube, pour aider les gens à trouver des informations opportunes et utiles relatives à la pandémie. Sur la page d'accueil de Google, la société fait la promotion de « la campagne "Do the Five" pour sensibiliser les gens aux mesures simples qu'ils peuvent prendre pour ralentir la propagation de la maladie, selon l'OMS ». D’après Google, au cours des 24 premières heures, sa promotion a déjà atteint des millions de personnes aux États-Unis. Google déclare qu’il utilise également la page d'accueil de YouTube pour diriger les utilisateurs vers des vidéos du CDC ou d'autres agences de santé publique localement pertinentes.


En plus de faire la promotion d'informations utiles, Google protège les internautes contre les fausses nouvelles qui circulent sur Internet à propos du virus. « Nous supprimons également la désinformation sur Covid-19 sur YouTube, Google Maps, nos plateformes de développement comme Play, et dans les annonces. Sur YouTube, nous avons retiré des milliers de vidéos liées à des informations dangereuses ou trompeuses sur le coronavirus, et nous continuons à retirer les vidéos qui font la promotion de méthodes non éprouvées sur le plan médical pour prévenir le coronavirus au lieu de chercher à obtenir un traitement médical. Sur Google Maps, nos systèmes d'examen automatisé et manuel continuent de retirer les contenus faux et préjudiciables tels que les faux examens et les informations trompeuses sur les lieux de soins », a expliqué Sundar Pichai.

Mark Zuckerberg et Bill Gates ont aussi contribué à la lutte contre la pandémie du coronavirus la semaine dernière. Mark Zuckerberg et son organisation CZI Biohub ont annoncé qu'ils achèteraient deux machines de diagnostic clinique pour quadrupler la capacité de tester et de diagnostiquer les cas possibles de la maladie dans la région de la baie de San Francisco. La Fondation Bill et Melinda Gates a également déclaré qu'elle allait financer ses propres kits de dépistage que les habitants de Seattle peuvent utiliser chez eux et envoyer pour analyse.

Finalement, si Google et Verily travaillaient déjà sur ces projets, le président n’avait donc pas donné d’information erronée de la création d’un site Web. Mais, selon un commentateur, ce qui s’est passé c’est qu’après la polémique, « Google n'a pas voulu contrarier le président américain en exercice et le gouvernement fédéral et ils ont donc accepté de construire un site ». Et vous, qu’en pensez-vous ?

Source : Google

Et vous ?

Qu’en pensez-vous ?
Que pensez vous des plateformes de Google et Verily pour lutter contre le coronavirus ?

Lire aussi

L'annonce par Trump du projet de Google visant à créer un site Web pour combattre la pandémie de Covid-19 aux USA surprend tout le monde, y compris Google
Mark Zuckerberg et Bill Gates interviennent-ils sur le coronavirus là où le gouvernement aurait échoué ? Les milliardaires de la technologie pourraient changer le discours les concernant
Pour l'Iran, la réponse à l'épidémie du coronavirus est de couper l'Internet, une initiative du gouvernement pour garder la mainmise sur le récit de l'épidémie
Alors que la désinformation sur le coronavirus inonde Facebook et Twitter, pour Elon Musk « la panique autour du coronavirus est stupide »

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de AlexRutny
Membre du Club https://www.developpez.com
Le 18/03/2020 à 9:02
Assimiler le Covid 19 à une (forte) grippe constitue une erreur grave du point de vue sanitaire. En France, sans action rigoureuse pour limiter sa propagation, les projections indiquaient une mortalité liée au Covid 19 de 300 000 à 500 000 personnes. Soit une augmentation annuelle de nombre de mort de +75%. La grippe saisonnière tue environ 8000 à 12000 personnes chaque année et tuerait probablement le double sans vaccination. On est donc très très loin du Covid 19. Jamais, la Chine n'aurait pris des mesures aussi désastreuses pour son économie si le gouvernement chinois n'était pas persuadé du caractère potentiellement dévastateur de cette maladie.
2  0 
Avatar de Neckara
Inactif https://www.developpez.com
Le 18/03/2020 à 9:19
Citation Envoyé par AlexRutny Voir le message
En France, sans action rigoureuse pour limiter sa propagation, les projections indiquaient une mortalité liée au Covid 19 de 300 000 à 500 000 personnes. Soit une augmentation annuelle de nombre de mort de +75%.
50% à 83% d'après tes chiffres, et en prenant 600 000 morts annuels.
Ton chiffre de +75% est donc exact, si les projections le sont.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Mortal...3%A9_en_France

Il ne faut pas aussi oublier plusieurs choses. Déjà, à ma connaissance, on ne connait pas le nombre de porteurs sains. Cela peut grandement faire varier la létalité du virus, ainsi que les estimations.

Ensuite, il y a des profils plus à risques que d'autres, dont certaines sont en fin de vies. Or, ce n'est pas parce qu'il y a e.g. 300 000 morts liés au Covid 19 qu'il y aura 300 000 morts supplémentaires. Et si on veut pinailler davantage avec les mesures de confinements, on risque de diminuer fortement le nombre de e.g. morts routiers.

Citation Envoyé par AlexRutny Voir le message
La grippe saisonnière tue environ 8000 à 12000 personnes chaque année et tuerait probablement le double sans vaccination. On est donc très très loin du Covid 19. Jamais, la Chine n'aurait pris des mesures aussi désastreuses pour son économie si le gouvernement chinois n'était pas persuadé du caractère potentiellement dévastateur de cette maladie.
Attention, le Coronavirus a deux "versions".

La "version" initiale, avant mutation, était moins dangereuse.

Et puis sérieusement, faut arrêter de vous plaindre tout le temps… on nous offre enfin une solution pour l'écologie et les retraites, on boost le télétravail, on a plus de temps à s'occuper des nôtres, et vous n'êtes toujours pas content…
1  0 
Avatar de calvaire
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 24/03/2020 à 15:25
Citation Envoyé par Neckara Voir le message

Et puis sérieusement, faut arrêter de vous plaindre tout le temps… on nous offre enfin une solution pour l'écologie et les retraites, on boost le télétravail, on a plus de temps à s'occuper des nôtres, et vous n'êtes toujours pas content…
sans vouloir passer pour un gros c**, j'oublie pas que y'a des gens qui souffres et qui meurt chaque jours a cause de cette épidémie mais de mon coté j'ai le sentiment de mieux vivre.
je dors plus car plus de transport le matin, et la journée je suis en télé travail et je vois plus mes gosses et ma femme.
J'habite à la campagne et le soir et le midi on fait pleins de trucs ensemble, barbecue, jardin, jeux de société...etc.

Donc pour moi cette épidémie je le vis comme une bénédiction et sa me fait chier de penser au jours ou je vais retrouver une vie "normal".
le seul point noir c'est que l'on peut plus le week-end aller se promener loin de chez moi en voiture mais du coup on fait du vtt dansla foret à 500m de chez moi.

mais j'oublie pas que plein de gens vivent dans des cage à lapin de 9m2, avec un couple bancal qui s’engueule, mais aussi des gens qui peuvent plus bosser et son pas/moins payé ou qui bosse trop.

mais les gens doivent essayer de voir les bon caté, c'est le moment de passer du temps avec sa femme et ces gosses et de faire des choses différente que d'habitude, ne plus perdre son temps dans les transports et super marché et apprendre à faire du piano/violon, du jardinage, de la cuisine, des jeux de société, regarder le dessous des cartes, que sais je encore.

cette épidémie moi je la vois comme une chance pour vivre autrement et a vivre mieux !
1  0 
Avatar de Daniel Josue
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 17/03/2020 à 20:19
Cette union autour d'un combat commun ne peut être que saluée.
0  0 
Avatar de pemmore
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 30/04/2020 à 21:12
donc en 90 ans cette maladie autant animale qu'humaine n'a pas fait de recherches pour un ou des vaccins, une grande partie de l'ARN (8000 gènes) était decryptée avec les moyens du bord en 1986 par l'inra, en gros les scientifiques ont perdu presque 90 ans pour créer un vaccin .
Le problème c'est de n'avoir pas compris la transversalité de ces virus qui passent d'une espèce à l'autre, le cousin germain du covid19, un covd je sais pas combien s'est contenté de tuer des millions de porcs; les fameux trains de porcs enterrés en Chine, un peu plus finis les rillons et la rillette dans notre assiette!
Bien sur on sauvait les porcs au lieu de liquider les malades et garder les immunisés, ce vaccin une fois adapté aurait peut être sauvé nos vies.
Le temps moyen pour éradiquer le covid dans un élevage est d'environ 2 ans, je suis bon à jouer l'ermite jusqu'en décembre 2022 visiblement.
Ce qui m'amène à penser c'est que si ces virus passent d'un mammifère à l'autre aussi facilement c'est que nos adn sont extrèmement proches et qu'il est temps de progresser et de se contenter de bouffer des vertébrés plus éloignés (oiseaux poissons) mollusques et consommer des protéines végétales, demi végan quoi!.
0  0