Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Certains Googlers s'offusquent de la décision de Larry Page et Sergey Brin de se retirer d'Alphabet,
Alors que, selon eux, la culture de l'entreprise n'est pas au beau fixe

Le , par Christian Olivier

214PARTAGES

10  0 
Larry Page et Sergey Brin, cofondateurs des sociétés Google et Alphabet, ont récemment annoncé qu’ils quittaient leurs fonctions respectives au sein d’Alphabet et Google. Sundar Pichai, actuel PDG de Google, assumera les fonctions de PDG de Google et de la société mère de Google, Alphabet. Sur le blog de Google, Larry Page et Sergey Brin ont expliqué les raisons qui ont motivé cette décision :

« ;Aujourd’hui, en 2019, si l’entreprise était une personne, elle aurait été une jeune adulte de 21 ans et il serait temps pour elle de quitter le bercail. Bien que ce fût un privilège formidable d’être si longtemps impliqué dans la gestion quotidienne de la société, nous pensons qu’il est temps d’assumer le rôle de parents fiers : offrir des conseils et de l’amour, mais surtout pas de harcèlement quotidien ;!

Avec Alphabet qui est désormais bien établi, Google et Other Bets fonctionnant efficacement en tant que sociétés indépendantes, le moment est venu de simplifier notre structure de gestion. Nous n’avons jamais été de ceux qui veulent conserver des rôles de direction quand nous pensons qu’il existe une meilleure façon de diriger la société. Et Alphabet et Google n’ont plus besoin de deux PDG et d’un président. À l’avenir, Sundar sera le PDG de Google et d’Alphabet. Il sera responsable de la gestion de Google et de la gestion des investissements d’Alphabet dans notre portefeuille Other Bets. Nous sommes profondément attachés à Google et à Alphabet sur le long terme et continuerons de participer activement en tant que membres du conseil d’administration, actionnaires et cofondateurs. De plus, nous prévoyons de continuer à parler régulièrement à Sundar, en particulier sur des sujets qui nous passionnent ;! ;»


Des employés à temps plein de Google (anciens ou nouveaux), appelés également les « ;Googlers ;», sont récemment montés aux créneaux pour exprimer leur frustration face à la décision des cofondateurs Larry Page et Sergey Brin de se retirer d’Alphabet, alors que la culture de l’entreprise n’est pas au beau fixe. Ces employés militants de la société espéraient que les cofondateurs joueraient un rôle plus actif et plus positif au sein de Google sur des questions ayant trait notamment à l’organisation des employés, au traitement par l’entreprise des personnes accusées de harcèlement sexuel et aux relations avec le Pentagone.

Nous vous proposons ci-dessous un aperçu sommaire des diverses réactions à chaud sur Tweeter de ces employés militants de Google après l’abdication de Larry Page et Sergey Brin.

Tom Karlo, chef de produit senior de la filiale YouTube de Google, a écrit : « ;Il y avait un sous-ensemble d’employés qui pensaient que les fondateurs pourraient revenir et arranger les choses, mais aujourd’hui ils ont essentiellement approuvé le statu quo ;».


Rebecca Rivers, qui a été licenciée le mois dernier, estime qu’au lieu de prendre position pour leurs employés, « ;les fiers et courageux Larry et Sergey ;» ont préféré renoncer à leurs responsabilités et abandonner leurs employés à la souffrance.


Le compte Twitter du groupe Google Walkout For Real Change, un groupe de Googlers militants à l’origine des débrayages massifs d’employés de Google en novembre 2018 à cause de la gestion par l’entreprise des allégations de harcèlement sexuel, a été tweeté : « ;Voilà le truc : certains avaient vraiment espéré que Sergey et Larry interviendraient pour réparer Google. Au lieu de redresser le navire qui coule, ils ont quitté le navire. Seuls les travailleurs comme les #thanksgivingfour vont réparer Google ;».


Le hashtag #thanksgivingfour fait référence à quatre Googlers, incluant Rivers, licencié par Google le mois dernier à cause de ce que l’entreprise a qualifié « ;de violations flagrantes et répétées ;» de ses politiques de sécurité des données. Cette décision a valu à la firme de Mountain View d’être accusée de s’adonner à des pratiques antisyndicalistes.

Source : Twitter 1, Twitter 2, Twitter 3

Et vous ?

Que pensez-vous de cette réaction ?

Voir aussi

Google a licencié des dizaines d'employés pour harcèlement sexuel depuis 2016, y compris 13 cadres supérieurs
Google est au cœur d'un mouvement de débrayage des employés en guise de protestation pour les tensions de harcèlement sexuel au sein de la société
Google refuse un contrat de 10 milliards de dollars sur le cloud avec le Pentagone évoquant des conflits avec ses valeurs
Google règle pour 11 millions de dollars un procès pour discrimination à l'égard des demandeurs d'emploi plus âgés

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de MRSizok
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 05/12/2019 à 11:14
Je vois surtout Google qui tente une manoeuvre pour changer leur image. Les commentaires des employées viennent pousser la stratégie.
0  0 
Avatar de pvincent
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 08/12/2019 à 11:52
Citation Envoyé par darklinux Voir le message
Mais cela va être à terme la même chose pour Facebook
Si j'en crois BFM, il y a une différence essentielle entre Google et Facebook:
Mark Z. a la majorité absolue des droits de votes alors qu'il ne détient qu'une part très minoritaire des actions.
Cela semble être confirmé par le document suivant https://s21.q4cdn.com/399680738/files/doc_downloads/governance_documents/FB_CertificateOfIncorporation.pdf paragraphe 3.2 où on lit
each holder of Class B Common Stock shall have the right to ten (10) votes per share of Class B Common Stock held of record by such holder.
Il parait que certains actionnaires essayent en vain de se débarrasser de lui...
0  0 
Avatar de darklinux
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 09/12/2019 à 1:05
Citation Envoyé par pvincent Voir le message
Si j'en crois BFM, il y a une différence essentielle entre Google et Facebook:
Mark Z. a la majorité absolue des droits de votes alors qu'il ne détient qu'une part très minoritaire des actions.
Cela semble être confirmé par le document suivant https://s21.q4cdn.com/399680738/files/doc_downloads/governance_documents/FB_CertificateOfIncorporation.pdf paragraphe 3.2 où on lit

Il parait que certains actionnaires essayent en vain de se débarrasser de lui...
Je précise ma pensée : Apple , Microsoft à la rigueur Nvidia sont apparus au bon moment , au bon endroit : les uns pour proposer l ' informatique " au peuple " , que soit du hardware ou du software , casser un monopole en proposant une alternative moins chère et plus ouverte . Ce qu ' a été Google face à Altavista ou Yahoo . Facebook a tué MySpace , mais n'a pas tué Twitter ou Linkdlin , bien au contraire .
0  0 
Avatar de ddoumeche
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 08/12/2019 à 12:17
"Rebecca" .
"Elle" devrait aller bosser chez Linux, là bas aussi ils aiment les histrioniques.
0  1 
Avatar de Anselme45
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 05/12/2019 à 19:18
Certains Googlers s’offusquent de la décision de Larry Page et Sergey Brin de se retirer d'Alphabet. Alors que, selon eux, la culture de l'entreprise n’est pas au beau fixe
Google c'est plus de 85'000 employés!

Qui est assez naïf pour croire que 2 mecs (mêmes fondateurs) peuvent avoir une quelconque influence sur le comportement global de 85'000 autres?

Quand on se retrouve dans une organisation employant 85'000 personnes, on se retrouve également avec des milliers de "petits chefs" qui tous vont "orienter" la partie de l'entreprise qu'ils gèrent... Dès lors, la "culture de l'entreprise" se dilue aussi vite que le morceau de sucre dans son café du matin
0  2 
Avatar de darklinux
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 05/12/2019 à 9:40
Mais cela va être à terme la même chose pour Facebook , comment peu ton parler de culture d ' entreprises pour des boites qui on moins de vingt ans ? elles sont importantes , mais moins qu ' un IBM , Microsoft voir Oracle
0  4