Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Google a licencié des dizaines d'employés pour harcèlement sexuel depuis 2016
Y compris 13 cadres supérieurs

Le , par Jonathan

162PARTAGES

17  0 
Android Inc., la startup créée par Andy Rubin et qui est à l’origine de l’OS mobile open source éponyme, a été racheté par Google le 11 juillet 2005, il y a 13 ans. Certainement, et de loin, la meilleure affaire réalisée par la firme de Mountain View depuis sa création. Après des années d’efforts, Android est devenu l’OS mobile numéro un au monde, incontournable sur les smartphones et qui a réussi à s’imposer sur de nombreux autres appareils.

Il y a exactement 4 ans, Google s’était séparé du père d’Android et lui aurait versé une somme de 90 millions de dollars ; ce qui a récemment laissé croire que Google cautionne certains agissements ou protège certains employés. En effet, Andy Rubin avait fait l’objet d’une enquête après une plainte déposée par un employé de Google, qui l’accusait d'inconduite sexuelle. Le porte-parole d’Andy Rubin a cependant fait une sortie pour contester le fait que ce dernier aurait été remercié suite aux accusations qui pesaient sur lui en indiquant que ce départ était bien la décision d’Andy.

Selon le New York Times, Google aurait agi de la sorte, pas pour protéger ses employés, mais pour se protéger lui-même d’éventuels conflits juridiques qui auraient pu être très coûteux et aussi éviter de voir ces employés travailler pour ses rivaux. Après cette publication du NYT, l’entreprise s’est exprimée dans une lettre aux employés en faisant des révélations qui laissent place à beaucoup de débats.



Sundar Pichai, le directeur général de l’entreprise a déclaré dans cette lettre que Google a adopté une ligne dure sur la conduite inappropriée. Il a précisé également que l’entreprise a licencié 48 personnes, dont 13 cadres supérieurs, pour harcèlement sexuel au cours des deux dernières années et qu'aucune d'entre elles n'avait reçu d'indemnités de sortie. Il a ajouté par ailleurs que Google est une entreprise extrêmement sérieuse pour fournir un lieu de travail sûr et inclusif.

La Silicon Valley portait déjà les stigmates des accusations croissantes selon lesquelles elle s’inscrirait dans une culture sexiste à domination masculine et les plaintes répétées des employés de Google sur le harcèlement sexuel n’améliorent pas l’image de cette région située au sud de la baie de San Francisco. L’entreprise a donc tout intérêt pour son image, de traiter avec soins et rigueur chacune des plaintes et prendre les mesures qui se doivent.

Sources : BBC

Et vous ?

Qu'en pensez-vous ?

Voir aussi :

Andy Rubin, le père d'Android, aurait reçu 90 millions de dollars de Google à son licenciement, malgré des accusations de harcèlement sexuel
Le PDG de Google ne regrette pas d'avoir renvoyé l'ancien Googler James Damore et assure qu'il ne s'agit pas là d'une décision politique
Uber licencie plus de vingt employés à la suite d'une enquête de harcèlement sexuel et envisage une refonte de son image et de son organisation

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de joublie
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 01/11/2018 à 23:04
Si j'ai bien compris, une personne accusée d'un acte non condamné par un tribunal peut être licenciée en échange de plusieurs millions de dollars... Cela me rappelle le chef de Jérôme Kerviel : il avait reçu 7 ans de salaire par transaction, ce vilain fautif. Pour certaines personnes, la justice expéditive a parfois du bon...
0  0