Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Paypal décide de se retirer du projet Libra de Facebook et devient le premier membre du consortium à l'avoir fait
S'acheminerait-on vers la mort du projet ?

Le , par Jonathan

106PARTAGES

8  0 
Décidément, le projet Libra de Facebook n’est pas au bout de ses peines. Ce projet devrait à terme permettre à ses deux milliards d’utilisateurs d’acheter des biens ou d’envoyer de l’argent aussi facilement qu’un message instantané. Depuis l’annonce de ce projet, Facebook s’est mis à la recherche de partenaires financiers tels que PayPal, Visa, MasterCard et d’autres. Mais les difficultés rencontrées avec les régulateurs sceptiques du monde entier, ont récemment poussé certains de ses partenaires à reconsidérer leur soutien à ce projet. C’est ainsi que vendredi dernier, Paypal, la société américaine de traitement de paiements, a décidé de se retirer de la liste des entreprises qui soutenaient ce projet.

Ce retrait de Paypal, fait donc de la société, le premier membre ayant quitté l’association Libra de Facebook. La société n’a pas donné de raisons particulières pouvant expliquer son retrait de ce projet. Mais d’après certains médias, Paypal avait déjà commencé à prendre ses distances avec ce projet à cause de certains points d’ordre règlementaire sur lesquels la société avait des inquiétudes. Notamment la manière dont la plateforme luttera contre le blanchiment d’argent, et la requête qu’elle a reçue du Trésor américain à ce sujet, a sans doute précipité sa décision.


Toutefois, la société Paypal a fait savoir que Facebook reste pour elle un partenaire stratégique et qu’à ce titre, elle continuera à le soutenir à divers titres. En réponse à tout ceci, Dante Disparte, responsable des politiques et des communications de l’Association Libra, a tout simplement fait savoir que l’association était consciente des défis qui l’attendent dans son projet de reconfiguration du système financier : « Le voyage sera long et difficile. Le type de changement qui reconfigurera le système financier en fonction des personnes, et non des institutions qui les servent, sera difficile. L'engagement dans cette mission est plus important pour nous que toute autre chose. Il vaut mieux connaître ce manque d'engagement maintenant plutôt que plus tard ».

Parmi les opposants au projet Libra, on peut citer Tim Cook, le PDG d’Apple. Au cours d’une récente interview, il a clairement affiché son désaccord en ces termes : « Je pense vraiment qu'une monnaie devrait rester entre les mains des pays. Je ne suis pas à l'aise avec l'idée d'un groupe privé créant une devise concurrente. Une entreprise privée ne devrait pas chercher à gagner du pouvoir de cette façon ». Il parle du pouvoir que gagnerait Facebook et c’est compréhensible. Surtout quand on sait qu’en cas de succès, cette monnaie permettra à Facebook d’exercer une force influente dans la vie quotidienne de milliards d’utilisateurs dans le monde.

La perte de Paypal comme partenaire, est quoiqu’on dise un grand coup que vient de subir le projet Libra, car il s’agissait d’un acteur financier majeur au même titre que Mastercard et Visa. Cette perte ne signifie pas nécessairement la fin du projet, mais il est clair que cela ne présage rien de bon pour l’avenir. Il ne reste plus pour Facebook qu’à espérer que les autres partenaires ne fassent pas pareil.

Source : Reuters

Et vous ?

Qu’en pensez-vous?
Pensez-vous que ce projet puisse survivre au départ de Paypal ?
Partagez-vous l’avis du PDG d’Apple sur le pouvoir que cette monnaie donnerait à Facebook ?

Voir aussi :

PayPal, Visa et Mastercard pourraient reconsidérer leur soutien au projet Libra de Facebook Pour éviter d'attirer vers eux l'attention des régulateurs financiers
Facebook aurait menti à propos de Libra ? Un expert de la blockchain en est convaincu Car c'est une cryptomonnaie centralisée dédiée aux plus riches
Seulement 5 % des Américains font confiance à Libra, la cryptomonnaie de Facebook, Selon une enquête de CivicScience

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de emilie77
Membre averti https://www.developpez.com
Le 07/10/2019 à 9:37
Très bien! Les monnaies doivent etre en main publique ou de personne
3  0 
Avatar de matthius
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 07/10/2019 à 10:50
Vive la 5G et le 8K d'écrans réflectifs grâce aux EPR.
2  0 
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 07/10/2019 à 11:41
Citation Envoyé par Jonathan Voir le message
Pensez-vous que ce projet puisse survivre au départ de Paypal ?
Ouais c'est jouable mais ce sera beaucoup moins puissant au début.
Les gens auraient pu tout payer via PayPal en utilisant la Libra.
Et c'est un peu pareil avec Visa et MasterCard...

Ce n'est pas parce qu'une monnaie est géré par un état quelle est forcément bien...
Prenez le dollar par exemple, c'est très bien pour les USA mais c'est un handicap pour le monde entier.
Plein de pays aimeraient se passer du dollar si c'était possible. L’extraterritorialité du droit américain fait bien chier tout le monde.
Les USA peuvent appliquer des sanctions à des pays et tout ceux qui commerceront en dollar avec ces pays peuvent avoir des amendes disproportionnés.

La Chine et la Russie travaillent sur une monnaie alternative (probablement convertible en or). Le dollar est totalement virtuelle, la seule chose qui l'assure c'est l'armée américaine (si tu ne vends pas ton pétrole en dollar tu vas recevoir une guerre).

Le franc était bien avant les années 70, quand les français achetaient des bons du trésors Français et que l'état empruntait à la banque national à taux bas. (les intérêts de la dette représente une grosse partie de la dette, donc avec un taux plus faible la dette serait plus petite. Aujourd'hui peut-être que la France emprunte à taux négatif mais c'est une anomalie qui va avoir des conséquences cataclysmiques)

====
Pourquoi si il était possible de payer en libra les gens le feraient ?
C'est si nul que ça l'euro et le dollar ?
1  1 
Avatar de phil995511
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 12/10/2019 à 18:04
Seul les idiots ne changent pas d'avis.
1  1 
Avatar de defZero
Membre actif https://www.developpez.com
Le 12/10/2019 à 18:19
Que pensez-vous de ces nouveaux retraits du projet Libra ?
Qu'en théorie, la Libra est une bonne chose pour tout le monde, puisqu'on parle d'une monnaie Planétaire :
- Sans frais de change, de gestion de compte & autres frais non justifiés.
- Qui a un cours relatif aux monnaies nationales (déjà provisionné par ailleurs) donc rien avoir avec une cryptomonnaie volatile sans équivalence réelle et non soumise aux "régulation" bancaires.
Oui enfin elles s'auto-régule en vérité, donc c'est gros foutage de gueule de parler de régulation dans le domaine.
- Potentiellement soumise aux régulations les plus strictes du secteur bancaire.
En effet, 1 monnaie, X régulations, de fait saurait était la plus contraignante pour le Libra qui aurait du s'appliquer à tous et donc la plus sûr pour le consommateur.

Selon David Marcus, le retrait de vendredi « n’est pas une bonne nouvelle à court terme, mais dans un sens, c'est libérateur… ». Qu’en pensez-vous ?
Que ça va permettre à la Libra d'exister sans ce trimballer en plus les casseroles des désormais anciens partenaires.

Pensez-vous que d’autres sociétés vont suivre ce mouvement de retrait ?
Quand le bateau coule, les rats quittent le navire.
On est bien d'accord que ce sont des rats dans tous les cas .
# Oui je sais, la comparaison n'est vraiment pas flatteuse pour les rats

La seule raisons pour laquelle ils se retires, est qu'ils seraient mis en demeure, par toutes les juridictions nationale, de subir un audit approfondie et ceci de façon parfaitement justifié légalement.

Audit, qui permettrait aux gouvernement nationaux de :
- Négocier avec elles sur un pied d'égalité, ce qu'elles ne veulent absolument pas voir arriver un jours.
- Permettre de relever les infractions dont elles sont mécaniquement coupable (monopoles, pratiques anticoncurrentielles, ...etc).
- Mettre en relation les liens malsains, qu'elles entretiennent avec nos dirigeants.

Après avoir œuvré si fort pour construire le système bancaire actuel avec l'aides de certains et totalement indépendant de toute juridiction à qui rendre des comptes, ce serais dommage .

Donc la réponse est OUI, bien sûr qu'elles vont ce désister sous la pression des gouvernements, mais comme suggérer par David Marcus, est-ce une mauvaise chose pour la Libra ?

P.S. : Je rappel que le système de bancaire actuel, basé sur les Banques Centrales et venant des USA, contourne allégrement les pouvoirs républicain que sont l’Exécutif, le Politique et la Justice et dont on nous vante continuellemnt qu'ils sont les garants de notre "démocratie" (ça aussi ont peut en discuter, mais c'est ce que l'on nous inculque).
Ça dit quoi sur eux exactement ?
1  1 
Avatar de CoderInTheDark
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 21/10/2019 à 18:40
Quand l'Europe dit un truc le reste du monde dit "cause toujours tu nous intéresses pas" ou "méle toi de tes affaires petit".
En grande parti car l'Europe part en ordre dispersé.
Là on a une initiative anti libra qui vient surtout du sud des pays latins.
On a cette rupture entre nord et sud, qui plombe les prises de décisions en générale .
Ce n''est pas l'Europe et surtout un ministre français, qui aura le dernier mot, mais comme toujours le législateur américains.
0  0 
Avatar de Uther
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 21/10/2019 à 18:57
Citation Envoyé par pierre-y Voir le message
C'est surtout que sa commence a poser question de voir qu'on autorise des multinationale a faire leur propre monnaie et que dans le même temps on l'interdit à certains pays dont le notre...
On ne l'interdit pas. On peut tout a fait sortir de l'Europe et de l'Euro. Mais visiblement même les militants RN ne le veulent plus.
0  0 
Avatar de matthius
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 12/10/2019 à 22:02
Il n'y a que la Chine qui puisse faire fonctionner les 2 EPR libéraux.

Ce sont les banques anglaises qui font croire qu'elles partent.

Elles possèdent en réalité les GAFAM par l'euro et encore avant par l'ensemble des paradis fiscaux recréés en 1 jour sous Tatcher.

La finance anglaise descend des manufactures d'Elisabeth 1ere.

La finance française est issue du protectionnisme de Colbert envers l'agriculture et les manufactures du luxe pouvant exporter.

Colbert a créé une finance toujours libérale parce que la France est sur un continent, pas l'Angleterre. Cela créa la Révolution Anglaise se terminant par le Droit Des Gens d'Emer de Vattel, caché par Napoléon par le Code Civil.

Napoléon loué n'est que la fin de ce prestige. Quand il est loué cela signifie que la finance française perd du terrain. Elle ne peut en gagner que par les industries. Krys a des usines en Afrique donc il est loué en ce moment. Du coup il fait monter ses prix.

Seulement des industries sont rachetées et restaurées en ce moment. Certaines sont robotisées. J'ai appris cela avec les gilets jaunes et en achetant des lunettes pas cher. Seulement la finance colbertiste s'est retirée de cette grande surface parce que Krys.

C'est le colbertisme colonial qui gagne en ce moment sur le dos des français. Ce colbertisme colonial n'a jamais favorisé la France comme le montre Lyndon Larouche. Donc il a de forte chance d'être anglais comme le dit larouche.

HSBC fait fonctionner les sites web qu'il veut en ce moment. Du coup les GAFAM retiennent l'information.

L'OCDE est en train de négocier le dysfonctionnement automatique des sites web à la demande. On peut aussi dire qu'il négocie la vitesse d'effacement sur les SSD sans parler de qui possède les sites web. Le shadow banking ne s'estime pas. Il s'agit simplement d'argent illimité par les fameux où et quand. The Times signifie "Les Quand".

Quand vous allez voir un directeur anglais de l'information, sachez que celui-ci sait déjà l'information que vous allez lui donner. Si par un miraculeux hasard cette information et les personnes associées les intéressent, ce directeur sait déjà qu'elle est inutile pour lui mais elle lui servira pour montrer son influence.
1  2 
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 22/10/2019 à 8:20
Citation Envoyé par Uther Voir le message
Mais visiblement même les militants RN ne le veulent plus.
Parce que le sujet de la sortie de l'UE ou de l'euro fait peur aux vieux et qu'ils votent beaucoup...
En France c'est anxiogène de parler de quitter l'UE... Les vieux sont noyé sous la propagande depuis trop longtemps, ils regardent la TV, écoutent la radio, lisent le journal, c'est foutu pour eux...
Ils croient vraiment que l'UE nous protège et nous rend plus fort.

Même LFI arrête de parler de Frexit :
Union européenne : comment les Insoumis ont largué le plan B

2017 :
Plan A, plan B : que propose Jean-Luc Mélenchon pour l'Europe ?
Avant le plan B, dans son programme, Jean-Luc Mélenchon défend l’idée d’un plan A. "D’abord il y a un plan A, je crois beaucoup à la force de la France. Mais si ça ne marche pas, il y a le plan B", a-t-il d’ailleurs déclaré ce samedi depuis Rome. Par plan A, le candidat de la France insoumise entend une "sortie concertée des traités européens" et la "négociation d'autres règles". En cas d'échec du plan A, interviendrait alors le plan B : une "sortie des traités européens unilatérale par la France pour proposer d'autres coopérations".
RN et LFI ont essayé de gagner des électeurs qui veulent sortir de l'UE.

La fin de l'UE ne viendra pas de la France, mais j’espère qu'elle s'est préparé à l'éclatement de l'UE.
Si le Brexit s'avère être un succès ça risque de donner des idées à d'autres pays membre...
Bon il faut encore que le Brexit ait lieu et ce n'est toujours pas gagné.
0  1 
Avatar de matthius
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 12/10/2019 à 22:14
Le prix Nobel de Chimie va aux trouveurs du lithium.

Le lithium-polymère serait dû à LIP repris par Bolloré.

LIP travaillait sur des alimentations au moment où les ouvriers ont voulu la transformer en coopérative.
1  3