Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Un ancien mainteneur de noyau de GNU partage ses réflexions sur le départ de Richard Stallman :
« il est temps que la communauté des logiciels libres quitte l'adolescence et passe à l'âge adulte »

Le , par Stéphane le calme

71PARTAGES

17  0 
Ce lundi 16 septembre 2019, Richard Matthew Stallman, principale protagoniste du mouvement du logiciel libre et initiateur du projet GNU, a démissionné de son poste au sein du CSAIL, le laboratoire d’informatique et d’intelligence artificielle du MIT. Plus tard dans la journée d’hier, Richard Stallman a également démissionné de son poste de président de la Free Software Foundation et de son conseil d’administration. Sa décision de quitter le CSAIL du MIT serait liée au scandale d’agression sexuelle sur mineur qui secoue actuellement le MIT.

Richard Matthew Stallman, 66 ans, est un programmeur et un militant du logiciel libre. Initiateur du mouvement du logiciel libre, il lance, en 1983, le projet GNU et la licence publique générale GNU connue aussi sous le sigle GPL. Il a popularisé le terme anglais « copyleft ». Programmeur renommé de la communauté informatique américaine et internationale, il a développé de nombreux logiciels dont certains des plus connus sont l’éditeur de texte GNU Emacs, le compilateur C de GNU (GCC), le débogueur GNU (gdb), le moteur de production GNU Make, etc.

Depuis 1971, Stallman est programmeur et hacker au département de recherche en intelligence artificielle du Massachusetts Institute of Technology (MIT). Cependant, ce lundi, Stallman a démissionné du CSAIL au MIT ainsi que de son poste de président au sein de la Free Software Foundation, l’organisation qu’il a fondée en 1985 pour soutenir le mouvement du logiciel libre. Stallman aurait démissionné du MIT après un échange de courriers électroniques concernant Jeffrey Epstein, Marvin Minsky et les agressions sexuelles sur mineurs.

« À la communauté du MIT, je démissionne immédiatement de mon poste de CSAIL au MIT. Je le fais en raison de la pression exercée sur le MIT et moi-même à la suite d'une série de malentendus et de descriptions erronées », a annoncé hier Stallman sur son site Web de diffusion. Cette démission intervient après que Stallman eut fait des commentaires sur les victimes du trafiquant d’enfants Jeffrey Epstein. Selon certaines sources, Stallman s’est prononcé sur le cas de Marvin Minsky, accusé d’avoir agressé sexuellement une des victimes de Jeffrey Epstein. Selon Stallman, la victime d'Epstein "s'est présentée à[Marvin Minsky] comme tout à fait consentante". Stallman s'est également interrogé sur la définition du mot "viol" et sur la question de savoir si ce terme s'applique aux victimes.


« Il est temps que la communauté des logiciels libres quitte l'adolescence et passe à l'âge adulte »

La Software Freedom Conservancy, l'organisation à but non lucratif qui fournit des services juridiques pour les projets de logiciels libres / open source, a annoncé sur son site que « Richard Stallman ne parle pas et ne peut parler au nom du mouvement du logiciel libre ». Lui emboîtant le pas, Thomas Bushnell, ancien mainteneur de noyau de GNU, a publié dans un billet ses réflexions sur le départ de Richard Stallman.

Rappelant qu'il a travaillé avec RMS (Richard Matthew Stallman) plus longtemps que n'importe quel autre développeur, il a noté que :
  1. Il y a eu des rapports erronés et cela pose un problème. Même si je n'ai pas parcouru l'intégralité du fil de discussion que Selam G. a posté, ma réaction a été que RMS ne défendait pas Epstein et ne disait pas que la victime dans cette affaire agissait de son plein gré. Mais ce n’est pas le problème le plus important. C’est loin d’être le problème le plus important.
  2. C’était un autogoal pour RMS. Il a eu de nombreuses occasions d’apprendre à se taire quand cela s’avérait nécessaire. Il est coupable de penser que les gens vont faire une lecture attentive de ses notes, mais même cela n’est pas le problème.

    Il pensait que Marvin Minsky était injustement accusé. Minsky a été son ami pendant de nombreuses années et je pense qu'il porte beaucoup d'affection et de fidélité à sa mémoire. Mais Minsky est également mort et il reste beaucoup de temps pour discuter à loisir des questions qui pourraient survenir de sa culpabilité.

    RMS a traité le problème comme étant « assurons-nous de ne pas critiquer injustement Minsky », alors que le problème était « comment pouvons-nous composer avec une histoire de négligence institutionnelle du MIT en rapport avec ses responsabilités envers les femmes et son apparente complicité avec les crimes d'Epstein ». Il est vrai que nous ne devrions pas traiter Minsky injustement, mais ce n’était pas - et ce n’est pas - une préoccupation urgente, et en exprimant son inquiétude, RMS a clairement indiqué que cela était beaucoup plus important pour lui que la question des schémas problématiques de la tolérance des mauvais comportements au sein de l’institution.

    Et, je pense, certains de ceux qui se concentrent sur une analyse minutieuse des mots de RMS tombent dans le même piège que lui. Ses intentions importent moins que ses actions et leurs effets prévisibles.

    Ajoutez à tout cela le fait que RMS ait défendu l'idée que des adultes ont des relations sexuelles avec des mineurs dans certaines circonstances, et la réaction viscérale et vive des gens était tout à fait envisageable.
  3. Minsky a longtemps été le protecteur de RMS. Il a créé le AI Lab, où je pense que RMS a trouvé le seul foyer heureux qu'il ait jamais connu. Il a gardé le reste de l'Institut à distance et a isolé RMS des attaques (comme l'ont fait d'autres professeurs qui avaient également sympathisé avec RMS).

    J'y suis resté pendant la plupart des années 90 et je peux confirmer la regrettable réalité que le comportement de RMS était préoccupant à l'époque et que cette protection faisait elle-même partie du problème. Il n'a jamais été tenu pour responsable; il était lui-même toléré malgré son propre comportement déplorable et son mauvais traitement des femmes. Il a rendu l'endroit inconfortable pour beaucoup de gens, et particulièrement pour les femmes.
  4. La perte des privilèges accordés au MIT par RMS et le leadership de la FSF sont les réponses appropriées à des décennies de comportements médiocres. Peu importe s’il s’agit de réponses appropriées à un seul fil de discussion, car c’est la bonne chose dans l’ensemble.
  5. Je me sens très triste pour lui. Il reste une figure emblématique. C’est l’une des personnes les plus brillantes que j’ai rencontrées et qui, selon moi, a désespérément soif d’amitié et de camaraderie et surtout qui semble en avoir de moins en moins. Cette situation qu'il traverse est de sa faute, mais elle quand même très triste. Pour autant que je sache, il pense que le travail de toute sa vie est un échec.
  6. Le résultat final ici, bien que triste pour lui, est correct.

    La communauté du logiciel libre doit développer un bon leadership et RMS est un mauvais leader à bien des égards depuis bien longtemps. Il a eu beaucoup de gens qui ont essayé de l'aider, et il ne veut pas d'aide.

    Le MIT doit établir du mieux possible un environnement où les femmes peuvent disposer d'un lieu sûr et équitable pour étudier et travailler. Il faut bien préciser que cela est plus important que câliner un enfant pleurnichard n'ayant jamais atteint la maturité émotionnelle nécessaire pour traiter les gens de manière décente.

    En effet, la simple présence de RMS sur les lieux a rendu plus difficile le traitement d’autres cas de mauvais comportement d'autres responsables au MIT. Il est temps que la communauté des logiciels libres quitte l'adolescence et passe à l'âge adulte, ce qui nécessite de laisser derrière soi des accès enfantins de colère, un langage abusif et des environnements toxiques.

Source : billet Thomas Bushnell

Et vous ?

Que pensez-vous de la réflexion de Thomas Bushnell ?

Voir aussi :

Interview : « Facebook est un monstre de surveillance qui se nourrit de nos données personnelles », selon Richard Stallman
Pourquoi l'évangéliste du logiciel libre Stallman est hanté par le rêve de Staline ? Il s'attend toujours à de nouvelles fonctionnalités hostiles
Richard Stallman : la Free Software Foundation a reçu deux dons d'un million $ chacun, ce qui permettra de continuer à promouvoir le logiciel libre
Richard Stallman critique Bitcoin et vante une alternative développée au sein du projet GNU qui s'appelle Taler
Richard Stallman : « l'open source est un substitut amoral et dépolitisé du mouvement du logiciel libre », qui n'ose pas défendre la liberté

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de eldran64
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 23/09/2019 à 16:40
Je suis absolument contre la discrimination positive qui est clairement souhaité ici. C'est sur les compétences et sur le sens éthique et moral que devrait être jugé une personne. Pour les compétences c'est assez simple à vérifier pour le reste... c'est plus délicat à évaluer.
18  0 
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 24/09/2019 à 8:22
Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message
« Red Hat demande instamment au conseil d'administration de la FSF de saisir cette opportunité au cours de la succession actuelle à la direction en nommant un président et des membres de son conseil d'administration plus diversifiés, notamment du point de vue national, racial et sexospécifique ».
N'importe quoi... C'est bizarre comme critère...
Vous imaginez l'entretien d'embauche : "Je vois dans votre CV que vous êtes une lesbienne originaire d'Afrique, ce sont des caractéristiques très importantes pour le poste de président".

Ils devraient faire des entretiens anonymisé par chat, ceux qui feraient passer l'entretien ne connaîtraient pas le sexe, l'âge, l'origine, l'orientation sexuelle du candidat.
7  0 
Avatar de fredoche
Membre expert https://www.developpez.com
Le 23/09/2019 à 11:43
Citation Envoyé par Anselme45 Voir le message

En l'état, qui s'intéresse aux petites guéguerres intestines de cette bande de nerds?
Avec un peu de recul : toi qui lis et réagis
Moi qui lis et réagis aussi à ta question
6  0 
Avatar de Stérilux
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 23/09/2019 à 20:42
Pensez-vous que Red Hat est dans son bon droit d’émettre cette recommandation ?
Ben c'est dans l'air du temps, il faut que l'homme blanc passe au second plan. On l'entend de plus en plus souvent et de façon de plus en plus forte. Il est raciste, homophobe, misogyne et toxique pour la planète. Il lui accorde le droit de vivre mais ne doit plus se retrouver au premier plan de façon positive et de ne plus l'ouvrir .

La discrimination positive est-elle une mauvaise chose selon-vous ?
La discrimination est par essence négative mais des pro de la com on choisi de coller un "positif" derrière dire que la discrimination est normale et que c'est bien.
8  2 
Avatar de sirthie
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 29/09/2019 à 22:41
Citation Envoyé par ShigruM Voir le message
il a été prouvé que des activistes prenait des gens en libye et les rammenait en Europe en maquillant cela en réfugié
Il a été prouvé que la pluspard des incendie en Amazonie ont été provoqué par des activistes écologiste
Extraordinary claims require extraordinary evidence. (Des affirmations extraordinaires nécessitent des preuves extraordinaires.)
Carl Sagan

Et bien sûr, tu vas t'empresser de nous citer tes sources...

... à moins que ton commentaire relève de l'ironie absolue...
8  2 
Avatar de Kasparrow
Membre du Club https://www.developpez.com
Le 24/09/2019 à 11:26
Citation Envoyé par disedorgue Voir le message
Ta deuxième phrase fait dire à la première qu'il faut être un frontman blanc, hétérosexuel et vieux pour être compétent...

Tandis qu'une personne transexuelle ne l'est pas forcément...

Si ça, ce n'est pas du délit de sale gueule...
Ben non, il dit juste que si on prenait en compte les critères "Compétence" et "Appartenance à une minorité", il faudrait accorder plus d'importance au premier qu'au second (voire même ne pas tenir compte du deuxième qui n'apporte parfois rien de concret selon le poste), et je trouve qu'il a raison. Il y a sans doute des contextes dans lequel appartenir à une minorité peut être bénéfique, mais par exemple dans le cas de la programmation, il peut y avoir une grosse différence entre le code écrit par deux personnes pour un même problème, mais ces différences seront plus liés à leur expériences (technos étudiées, secteurs dans lesquels elles ont travaillés, méthodes de gestion de projet utilisées) que de leur origine, religion ou sexualité, alors pourquoi en tenir compte ?

Et ça marche dans les deux sens hein, pourquoi recruter l'archétype du type barbu blanc à lunettes si une femme noire avec une excellente vision à de meilleure compétences que lui ?
5  0 
Avatar de Ecthelion2
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 24/09/2019 à 11:37
Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
Même quand personne ne les insulte ils ne vont pas bien.
Car tous les trans ne vont forcément pas bien ? On peut savoir d'où tu sors cela ?

Tu peux moinsser, c'est pas pour autant que tes affirmations sorties de ton chapeau sont vraies...
7  2 
Avatar de Kasparrow
Membre du Club https://www.developpez.com
Le 24/09/2019 à 14:30
Citation Envoyé par L33tige Voir le message
Oui sauf que dans les faits(pas du libre) à l’embauche c'est pas le cas, ya encore de la discrimination à l’embauche pour d'autres raison, les quotas c'est certes une solution nulle, mais une solution nulle qui résulte d'un problème qui devrait plus exister.

C'est un peu comme le principe du radar, yen aurait pas s'ils étaient pas rentables, et donc par définition que des gens abusent de la loi.
C'est peut être un peu trop optimiste, mais je pense que c'est un problème générationnel qui passera avec le temps. Un exemple très simple, la plupart des personnes de la génération de mes grands parents ont la vision de la femme au foyer comme la réussite absolue pour leur petite fille; pour les personnes de la génération de mes parents, il y en a encore quelques uns qui ont cette vision mais ils représentent une minorité, et enfin dans ma génération, je crois qu'aucune de mes amies n'aspire à cet avenir. J'ose espérer que les problèmes de discrimination s'effaceront au fur et à mesure des générations qui auront été habitués très tôt à cotoyer des personnes d'horizons différents, mais la solution de la discrimination positive n'améliore pas la situation, et aurait même tendance à exacerber les conflits.
5  1 
Avatar de darklinux
Membre averti https://www.developpez.com
Le 29/09/2019 à 6:08
Que cela est stupide !
5  1 
Avatar de noremorse
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 29/09/2019 à 10:20
Dommage, mais je soutiens Richard face à FSF et GNU
5  1