Interview : « Facebook est un monstre de surveillance qui se nourrit de nos données personnelles »
Selon Richard Stallman

Le , par Bill Fassinou

286PARTAGES

25  1 
Dans une interview sur la chaîne d’information Russia Today (RT), Richard Stallman, programmeur, militant du logiciel libre et instigateur du projet GNU en 1983, a laissé entendre, pour sa part, que « Facebook est un monstre de surveillance qui se nourrit de ne nos données personnelles ». Selon Richard Stallman, il n’y a aucun doute là-dessus. Facebook est un énorme « moteur de surveillance » à craindre, car l’entreprise dispose d’une très importante quantité de données sur chaque individu qui interagit avec ses plateformes, même si cela n'a été qu’une seule fois.

La collecte de données personnelles est aujourd’hui la principale activité des réseaux sociaux, car elle leur permet de bien catégoriser leurs utilisateurs et de pouvoir leur offrir les services dont ces derniers pourraient avoir besoin. En général, ces plateformes de médias sociaux vivent de ces données personnelles qu’elles recueillent. Cependant, ces dernières années, l’inquiétude est montée très haut en ce qui concerne la sécurité de ces données et le respect de la vie privée des utilisateurs lorsque le nombre de scandales auxquels les noms de ces entreprises sont liés a considérablement augmenté, notamment Facebook.

Pour Stallman, la chose est très claire, une plateforme comme Facebook ne devrait pas exister, car elle n’est pas en grande chose utile pour le monde, mais plutôt, elle devient de jour en jour une menace pour la sécurité de ceux qui l’utilisent. Richard Stallman a analysé les services qu’offre Facebook et a déclaré lors de l’interview que la seule chose qu’il juge peut-être un peu utile sur la plateforme c’est que vous pouvez entrer en contact avec beaucoup de personnes qui ont proposé d'être contactées. Sinon, à part cela, le reste importe peu, dit-il.

D’après ce qu’explique Richard, ce genre de plateformes devraient, en temps normal, simplement vous servir d’entrer en contact avec des personnes qui le désirent et, une fois cela fait, vous ne devriez plus continuer de les utiliser pour communiquer avec votre destinataire, mais vous vous parlerez par le biais d’un autre système de communication de votre choix, en l'occurrence plus sécurisé. Il a parlé du fait que plus vous vous éternisez sur Facebook, plus l’entreprise vous incite à fournir de plus en plus de données sur votre personne et plus vous vous retrouvez à être la marchandise que Facebook et les siens vendent.

« Vous voyez, le modèle commercial de Facebook consiste à faire pression sur les gens pour qu'ils continuent à communiquer via Facebook et à donner des informations personnelles à Facebook. C'est ce qui fait de Facebook un monstre de surveillance. Facebook n'a pas d'utilisateurs, mais en effet, Facebook utilise des personnes. Je ne suis pas l'un d'eux. Je n'ai jamais eu de compte Facebook et je ne le ferai jamais. Facebook espionne même des personnes qui n'ont pas de compte », a-t-il déclaré.


Pourquoi les gens devraient-ils s'inquiéter des données que les réseaux sociaux collectent à leur sujet ? Les données utilisées sont une masse et leur quantité est si énorme. Ce n'est pas vraiment personnalisé, n'est-ce pas ? Lorsque RT lui a posé cette question, Stallman a répondu que « Facebook personnalise les personnes et ces données sont utilisées pour les manipuler et savoir exactement ce que ces derniers ont envie de connaître ou non ». Stallman est allé encore plus loin en indiquant que grâce à cette maîtrise sur les données, Facebook est utilisé pour commettre des discriminations raciales dans les offres d'emploi et les logements, et peut donc nuire à la population de nombreuses façons.

De plus, poursuit-il, le gouvernement américain, à son gré, peut décider de collecter toutes ces données à tout moment et en apprendre beaucoup plus sur les gens. Ce qu’il a essayé d’expliquer, c’est qu’il existe aujourd’hui des « courtiers en données » comme il existe des courtiers en valeurs à Wall Street pour animer les opérations des bourses. Ainsi, les grandes entreprises de données telles que Google et Facebook qui disposent chacune d’une importante quantité de données sur les personnes les vendent toutes par l’intermédiaire des courtiers en données. Ce processus permet par la suite aux courtiers d’étudier les données dont ils sont en possession pour connaître les identités réelles des personnes.

Parmi les plus friands de ces données, il a cité les gouvernements, les services de renseignements, le FBI, etc. Lorsque ces entités entre en possession de ces données, dit-il, ils sont au courant de vos activités sur Facebook, sur Google et sur Twitter, de votre dossier de voyage d'Uber, etc. et finalement, ils mettent le tout ensemble pour tirer des conclusions. Pour Stallman, la situation est arrivée à point critique et les choses ne risquent pas de s’améliorer, car ceux qui achètent ces données ne sont pas censés connaître de telles informations sur les gens.

Cependant, depuis quelques mois maintenant, on entend Mark Zuckerberg annoncé dans presque tous ses débats et toutes ses apparitions que ce que vise son entreprise désormais, c’est de créer une plateforme de communication qui serait une plateforme axée sur la confidentialité et les communications des personnes y seraient privées, cryptées et stockées en toute sécurité. Pour cela, le patron de Facebook a envisagé d’unifier ses plus grandes plateformes de communication pour pouvoir bien mener à bout son idée. « Nous travaillons à ce que de plus en plus de nos produits de messagerie intègrent le chiffrement de bout en bout et réfléchissons à des moyens de faciliter la communication sur les réseaux avec la famille et les amis », avait déclaré un porte-parole de Facebook au cours du mois de janvier de cette année.

Cela dit, pourrait-on croire en ce qu’annonce l’entreprise de Zuckerberg ? Pour Stallman, cela ne risque pas d’arriver même si c’est l'apparence qu’ils donneront, car mis à part les tâches sur l'image de l’entreprise, la situation actuelle arrange Facebook et les gouvernements qui bénéficient de ces données. Ces derniers prétextent qu'ils collectent ces données pour des raisons de sécurité alors qu’il s’agit d’une violation de la vie privée des personnes. En tout état de cause, a expliqué Stallman, un gouvernement qui ne respecte pas nos droits est encore plus dangereux que des terroristes occasionnels qui ne respectent pas nos droits.

« Le fait est que vous ne pouvez pas mettre les gens en sécurité en mettant en place une tyrannie de la surveillance comme en 1984. D'une manière ou d'une autre, nous devons enquêter lorsqu'il existe des preuves d'une menace spécifique. Et cela signifie que lorsqu'il existe des preuves permettant de suspecter quelqu'un, on peut commencer à collecter des données sur ce suspect. Mais collecter des données sur tout le monde dans le cas où l’un d’eux serait suspect, c’est la voie à suivre pour la répression. Et nous devons nous protéger de la répression, ainsi que des terroristes », a-t-il affirmé en dénonçant l’idée d’assurer la sécurité qu’énonce le gouvernement pour couvrir sa collecte de données.

Quelque part dans son allocution, il a abordé l’article 13 de la Directive sur le droit d’auteur au sein de l’Union européenne, qui oblige toutes les plateformes de médias sociaux et de publication à installer des filtres automatisés pour scanner les publications antérieures des utilisateurs. Ces filtres automatisés bloqueront vos publications s’ils décident d’utiliser une musique vidéo ou une image protégée par le droit d’auteur. Ces filtres sont-ils équivalents à la censure ?, a demandé le média RT à Stallman. Du point de Stallman, cette mesure qui est en train d’être prise en Europe est une « injustice en soi ». Selon lui, copier et partager sont une bonne chose et les gens devraient être libres, légalement, de partager des copies de tout travail publié. Néanmoins, dit-il, le fait de ne pas publier vos données personnelles, qui sont secrètes, c'est un problème totalement différent.

« Alors fois que quelque chose est publié, ce n'est plus un secret et nous devrions tous être libres de le partager sur Internet. Donc, cette loi est non seulement nuisible, son but injuste, mais elle servira également à la censure. Sur YouTube, nous avons vu des cas où quelqu'un a posté, par exemple, un message politique, et quelqu'un qui n'aime pas ça prétend qu'il y a violation du droit d'auteur, mais cette affirmation est un mensonge. Ces fausses déclarations se produisent assez souvent, et ils servent à censurer le matériel que le menteur veut censurer », a-t-il déclaré à ce propos.

Source : RT

Et vous ?

Êtes-vous de l'avis de Richard Stallman ?

Voir aussi

Marc Zuckerberg envisage d'unifier les infrastructures de messagerie des applications WhatsApp, Instagram et Facebook messenger

Zuckerberg appelle à une régulation de l'Internet pour la protection de la vie privée. Serait-ce une tentative pour détourner le blâme de Facebook ?

Des documents internes de Facebook révèlent le lobbying de l'entreprise au niveau mondial contre les législations sur la protection des données

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Fleur en plastique
Membre habitué https://www.developpez.com
Le 29/04/2019 à 9:49
S'il faut choisir entre être sous surveillance ou payer, personnellement j'ai vite choisi.

Déjà je suis clean et je n'ai rien à cacher, et si ma jolie frimousse, ma date de naissance et mes coordonnées leur permettent de vivre sans que j'ai à sortir la Carte Bleue, c'est génial. En tant que Gilet Jaune j'apprécie que cet accès à l'information et à la culture que me propose Facebook me soit offert et que les dépenses réelles aillent dans l'essentiel (vêtements, chaussures, restaurants américains...).

Je ne comprends pas comment que les gens ils peuvent se plaindre de cette situation. On dirait que certains veulent le Beurre, l'Argent du Beurre et le Q de la Crémière.

Soyez satisfaits de ce que vous avez déjà, et vous vivrez mieux.
Avatar de rawsrc
Modérateur https://www.developpez.com
Le 29/04/2019 à 9:52
Citation Envoyé par Fleur en plastique Voir le message
les dépenses réelles aillent dans l'essentiel (robes, mac do...).
Ah ! tu mets des robes, je me disais aussi ^^
Avatar de Starbug
Membre habitué https://www.developpez.com
Le 29/04/2019 à 10:36
Ce qui me gêne le plus ça n'est pas temps l'utilisation que Facebook peux faire de mes données personnelle. C'est surtout la surveillance et la censure généralisées des contenus sur ordre gouvernemental.
Avatar de Te-Deum
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 29/04/2019 à 13:21
@Fleur en plastique : Ton commentaire me fais froid dans le dos. De la part d'un "gilet jaune" c'est bien étonnant de lire ceci !
Imagine que demain, on déclare tous ceux qui ont participés de près ou de loin à ce (ou ce genre) de mouvement sont des ennemis de la nation qu'il faut éliminer... On verra si tu te fous toujours de l'utilisation qui est faites de tes données privées.

Si au final tu n'as rien à cacher, tu accepteras sans doute qu'on installe des caméras de surveillance dans ton salon/cuisine/salle de bain/chambre/etc... à moins que tu ais déjà une Google home/Amazon echo ou autre. Car si c'est le cas, tu as déjà le mouchard @ home et c'est bien dommage d'accepter d'être écouté pour allumer la télé, la lumière ou écouter de la musique.

En tant que GJ, tu devrais réfléchir un peu plus et te poser la question de la protection des lanceurs d'alerte, des activistes engagés, des avocats/juges/journalistes/etc... qui se battent pour nos libertés et nous informer.

Ne prend pas ce commentaire comme une attaque personnelle mais plus comme une suggestion de réflexion à approfondir.
Tu n'es malheureusement pas le seul à déclarer ou penser ceci et c'est à mon avis très grave voire égoïste.

Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 29/04/2019 à 14:09
Citation Envoyé par Bill Fassinou Voir le message
De plus, poursuit-il, le gouvernement américain, à son gré, peut décider de collecter toutes ces données à tout moment et en apprendre beaucoup plus sur les gens. Ce qu’il a essayé d’expliquer, c’est qu’il existe aujourd’hui des « courtiers en données » comme il existe des courtiers en valeurs à Wall Street pour animer les opérations des bourses. Ainsi, les grandes entreprises de données telles que Google et Facebook qui disposent chacune d’une importante quantité de données sur les personnes les vendent toutes par l’intermédiaire des courtiers en données. Ce processus permet par la suite aux courtiers d’étudier les données dont ils sont en possession pour connaître les identités réelles des personnes.
Quelque part c'est un peu effrayant qu'un gouvernement puisse collecter autant d'informations.
The government is watching you ^^

===
Normalement les entreprises veulent juste que les goûts des utilisateurs soient connus pour pouvoir faire de la publicité ciblé.
Avatar de marsupial
Membre expert https://www.developpez.com
Le 29/04/2019 à 14:12
Citation Envoyé par Starbug Voir le message
Ce qui me gêne le plus ça n'est pas temps l'utilisation que Facebook peux faire de mes données personnelle. C'est surtout la surveillance et la censure généralisées des contenus sur ordre gouvernemental.
Et l'exécutif doit étendre la loi renseignement prochainement car la direction générale des services se trouve dans l'illégalité source le monde du 26 avril. Alors que la NSA vient de demander à arrêter les écoutes téléphoniques.
Avatar de herr_wann
Membre actif https://www.developpez.com
Le 29/04/2019 à 17:17
Une collègue "j'ai rien à cacher" a eu un accrochage alors qu'elle téléphonait au volant. Dommage, son mouchard de smartphone va permettre de prouver qu'elle était en tort et son assurance va en profiter pour se dédouaner, ca va lui coûter cher ! Je me demande si Facebook envoie des pubs SOS Malus et Garage du Coin quand l'accéléromètre s'affole
Avatar de Mingolito
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 29/04/2019 à 17:38
En tant qu'assureur le but c'est de te prendre des cotisations pendant des années puis quand il y a un soucis de jamais rembourser, c'est le jeux. Les cotisations ça sert à payer la pub télé et les actionnaires, pas du tout les remboursements.
En plus rembourser une délinquante, en fait meurtrière potentielle qui téléphone en conduisant c'est mal.
Avatar de hotcryx
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 30/04/2019 à 15:24
Citation Envoyé par Te-Deum Voir le message
@Fleur en plastique : Ton commentaire me fais froid dans le dos. De la part d'un "gilet jaune" c'est bien étonnant de lire ceci !
Imagine que demain, on déclare tous ceux qui ont participés de près ou de loin à ce (ou ce genre) de mouvement sont des ennemis de la nation qu'il faut éliminer... On verra si tu te fous toujours de l'utilisation qui est faites de tes données privées.
Il y a quelques années, je disais déjà qu'ils vont finir par nous mettre l'étiquette "Terroriste" pour n'importe quel motif.

On y arrive, patience.
Bientôt on vous collera des amendes car il faut bien payer les conneries des black pyjamas car eux, on ne peut les arrêter!
Et on ne peut se poser des questions pourquoi ils sont intouchables.

Regardez en Chine, tu parles mal de X un gros ministre lol et tu perds 1000 points => retour à 0 !
Et là ça commence à merder car avec un 0 pointé impossible de faire un emprunt, de prendre des transports en commun et on montre ta tête sur tous les écrans de ciné...
Finalement tu n'as plus d'autre choix que de devenir un rebel pour survivre.

Ils ont vite trouvé leur milliard d'euro (UN MILLIARD D'EUROS) pour leur cathédrale par contre pour les gens qui manifestent depuis +20 semaines qui crèvent de faim, que dalle!
Mais en plus ils vont devoir payer cette maudite cathédrale avec des gargouilles (démons)...

Est-ce cela la justice? NON.
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 30/04/2019 à 15:49
Citation Envoyé par hotcryx Voir le message
Ils ont vite trouvé leur milliard d'euro (UN MILLIARD D'EUROS) pour leur cathédrale par contre pour les gens qui manifestent depuis +20 semaines qui crèvent de faim, que dalle!
Non mais arrêtez de comparer Notre Dame avec n'importe quoi...
C'est un bâtiment historique, c'est un symbole, c'est là depuis des siècles, c'est connu dans le monde entier. (c'est plus simple de s'occuper de ça que de l'écologie, de la démocratie, de l'économie, donc laissez cette cathédrale se faire réparer)

Les gilets jaunes ne veulent pas qu'une augmentation du pouvoir d'achat (ok ça les a saoulé l'augmentation de nombreuses taxes, mais ils veulent une révolution, donc le gouvernement ne va évidement pas leur accorder ça).
Ce qui serait marrant c'est que le mouvement survive au mandat de Macron, et qu'il continu au début du prochain gouvernement (pour dire qu'il n'y a toujours pas plus de démocratie).
"Macron démission" c'est bien joli, mais Macron n'est qu'un symptôme du problème, donc quand Macron partira rien n'ira mieux.

Citation Envoyé par hotcryx Voir le message
Est-ce cela la justice? NON.
La justice n'existe pas.

Citation Envoyé par hotcryx Voir le message
Et on ne peut se poser des questions pourquoi ils sont intouchables.
Les blackblocs et les antifas sont les idiots utiles du système.
Regardez le documentaire "Antifa, chasseurs de skins" vous verrez qu'ils étaient payé par le PS à l'époque.

Les antifas cassent pour décrédibiliser le mouvement (et menacer des journalistes indépendant).
Il doit y avoir des chefs antifas lié au pouvoir qui savent comment éviter de se faire prendre par la police.
Et généralement les CRS ne reçoivent pas l'ordre d'intervenir contre les antifas.
Contacter le responsable de la rubrique Accueil

Partenaire : Hébergement Web