Richard Stallman : « l'open source est un substitut amoral et dépolitisé du mouvement du logiciel libre »
Qui n'ose pas défendre la liberté

Le , par Michael Guilloux

333PARTAGES

21  0 
Quelle est la différence entre l'open source et le mouvement du logiciel libre ? Il y a trois ans, nous avons sur ce site essayé d'apporter des éclaircissements sur ces deux mouvements. L'open source est en effet toujours associé au logiciel libre et tous les deux sont opposés aux logiciels propriétaires. Ces termes sont même utilisés de manière interchangeable par bon nombre de personnes, mais ils restent deux concepts distincts.

On a coutume de dire que l'open source est né du mouvement du logiciel libre. Mais ce que vient de nous révéler le président de la Free Software Foundation (FSF), c'est que l'open source est né dans le but d'étouffer le mouvement du logiciel libre : « L'open source est un substitut amoral et dépolitisé du mouvement du logiciel libre », explique Richard Stallman (RMS) dans une interview de 9000 mots accordée à la New Left Review, une revue politique britannique. Le patron de la FSF affirme d'ailleurs que l'open source a été explicitement initié avec cette intention.

« Il s’agissait d’une campagne de réaction, mise sur pied en 1998 par Eric Raymond et d’autres, pour contrer le soutien que nous obtenions en faveur de la liberté du logiciel », dit-il à propos de l'open source. « Quand cela a commencé, Eric Raymond m'a appelé pour me parler de ce nouveau terme [open source, NDLR] et m'a demandé si je voulais l'utiliser. J'ai dit, je vais devoir y penser. Le lendemain, j'avais réalisé que ce serait un désastre pour nous. Cela signifiait qu'il fallait déconnecter le logiciel libre de l'idée que les utilisateurs méritaient la liberté. Alors je l'ai rejeté », affirme RMS.


Dans la suite de l'interview, M. Stallman explique que l'open source n'est pas le nom d'une philosophie. L'open source ne se soucie que du logiciel, pas des utilisateurs, contrairement au mouvement du logiciel libre. Il va plus loin pour dire que les organisations de l'open source n'osent même pas défendre le principe de liberté, comme lui le fait depuis toujours.

« Vous trouverez de nombreuses organisations prudentes et timides qui font des choses utiles, mais elles n'osent pas dire : les utilisateurs méritent la liberté », regrette Richard Stallman en citant en exemple Creative Commons. « [Ils] font un travail utile et pratique, à savoir la préparation de licences qui respectent la liberté de partage. Mais Creative Commons ne dit pas que les utilisateurs ont droit à la liberté de partager ; ils ne disent pas que c'est mauvais de refuser aux gens la liberté de partager. Ils ne défendent pas activement ce principe. »

Le président de la FSF estime donc c’est beaucoup plus facile d’être un partisan de l’open source, car cela ne vous engage à rien. « Vous pouvez consacrer dix minutes par semaine à des tâches qui font progresser l’open source, ou simplement dire que vous êtes un partisan - et vous n’êtes pas un hypocrite, car vous ne pouvez pas enfreindre des principes que vous n'avez pas définis », dit-il. « Ce qui est remarquable », poursuit-il, « c’est que, dans leur tentative de déconnecter le logiciel de nos idées, ils ont réduit notre capacité à convaincre les gens en montrant les résultats obtenus par ces idées [idées du mouvement du logiciel libre, NDLR]. Les personnes qui ne sont pas d’accord avec nous ont le droit de présenter leur point de vue. Mais ils l'ont fait d'une manière qui nous présente sous un faux jour. Et cela, je pense, est injuste », estime l'initiateur du projet GNU.

Dans son interview, Richard Stallman aborde également de nombreux points depuis ses débuts au laboratoire d'IA du MIT, et ne manque pas de redire ce qu'il pense des logiciels propriétaires et de leurs éditeurs. Mais l'image qu'il donne de l'open source est quelque chose que Stallman fait rarement - voire jamais - dans ses interventions publiques ou interviews. L'open source a-t-il été initié juste pour étouffer le mouvement du logiciel libre et détourner ses partisans ?

Source : Interview de Richard Stallman

Et vous ?

Aviez-vous déjà connaissance de cette histoire sur la naissance du mouvement de l'open source ? Qu'en pensez-vous ?
Cela vous fait-il un peu détester l'open source ou vous l'avez toujours détesté ?
Cela dit, de quel côté penchez-vous le plus ? Open source ou logiciel libre ?
Pensez-vous qu'il y ait vraiment une différence entre libre et open source ?

Voir aussi :

Richard Stallman adopte une alternative aux codes de conduite pour le projet GNU : les GNU Kind Communications Guidelines
Un logiciel libre doit-il être en mesure de restreindre les tâches que ses utilisateurs peuvent effectuer avec son aide ? Non, pour Richard Stallman
Trolldi : une blague de Richard Stallman sur l'avortement crée la polémique, 26 ans après avoir été écrite dans la documentation du projet glibc
Fragmentation de l'open source : faut-il se concentrer sur un ou deux projets viables ou multiplier les alternatives pour la compétitivité ?
Logiciel libre et open source : les deux concepts sont parfois utilisés de manière interchangeable, mais quelle est la différence ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Uther
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 29/10/2018 à 15:52
Citation Envoyé par Stérilux Voir le message
Logiciel libre: Logiciels pour le bien commun en supprimant tout enrichissement pécuniaire personnel.
Pas forcément. Rien n'interdit dans ces deux philosophies de gagner de l'argent. Au contraire même, le Libre et l'Open-Source s'opposent tous les deux à ce que l'on puisse interdire de faire ce que l'on veut avec un logiciel, y compris de s'enrichir personnellement.

Citation Envoyé par Stérilux Voir le message
Open source: Logiciels appartenant à des entreprises privés.

Parfois oui, Parfois non. Comme pour le Libre.

Citation Envoyé par Stérilux Voir le message
Ça leur permet d'économiser énormément d'argent en faisant participer des millions de bénévoles tout en gagnant plus d'argent.
Là encore, c'est faisable avec du Libre comme de l'Open Source

Citation Envoyé par Stérilux Voir le message
Avec le premier on est libre, avec le second on est du bétail faisant parti d'une exploitation.
D'un point de vue technique, il n'y a presque aucune différence entre un logiciel Libre et Open-Source. 99% des logiciels libres sont aussi Open-Source et vice versa. La différence entre Libre et Open-Source n'est pas dans les logiciels eux-mêmes.

Citation Envoyé par sirthie Voir le message
Du fait de la différence philosophique entre logiciel libre et logiciel open source, y a-t-il des différences techniques entre les logiciels issus de chaque tendance (intelligibilité du code, modularité, ergonomie - à part le prix, bien sûr, open source ne voulant pas dire gratuit) ?
La différence entre libre et Open-Source est quasi uniquement philosophique :
- Le mouvement du Libre, comme sont nom l'indique veut garantir la liberté de l'utilisateur. Il s'agit d'une revendication politique forte de vouloir garder le contrôle sur les logiciels que l'on exécute.
- Le mouvement Open-Source n'est pas politiquement engagé, mais pousse au partage de code qu'il voit comme une mise en commun de connaissances profitable au plus grand nombre.
Beaucoup de développeurs se reconnaissent autant dans les deux philosophies, et ne se soucient même pas de savoir s'ils font l'un ou l'autre.

Dans la pratique, ça ne change quasiment rien aux spécificités du logiciel produit. Quasiment tous les logiciels Open-Source sont libres et vice-versa. D'un point de vue légal, la seule chose importante, c'est la licence. C'est de ça que vont dépendre les conditions pour distribuer, intégrer a d'autre code, ...

Citation Envoyé par darklinux Voir le message
Tu peux vendre le code source d'un logiciel open source ,ce qui n 'est pas possible avec du free software
Absolument pas. Dans le Libre comme l'Open-Source, il est interdit d'interdire la redistribution, payante ou non. Donc en théorie on peut tout a faire vendre le source. Maintenant comme les acheteurs peuvent eux aussi revendre ou redistribuer gratuitement à autant de personnes qu'ils veulent. C'est rarement viable a grande échelle, c'est pourquoi on utilise d'autres modèles de rémunération, comme le support payant par exemple.
14  0 
Avatar de FatAgnus
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 30/10/2018 à 9:28
Citation Envoyé par bouye Voir le message
Stallman fidèle a son habitude...
Désolé mais je ne me sens pas libre quand une licence me force a l’adopter quand ce n'est pas ce que j'ai envie de faire. Bref, je m'en sens autant prisonnier qu'avec les produits propriétaires...
En quoi utiliser Mozilla Firefox t'oblige à adopter la licence MPL ou GPL ? En quoi utiliser un Samsung Galaxy S9 t'oblige à adopter la licence GPL du noyau ? Est-ce q'utiliser Visual Studio Code t'oblige-t-il à adopter la licence MIT ?

Tu te sens prisonnier de Mozilla Firefox, de ton smartphone ou de Visual Studio Code quand tu les utilises ? Tu dois te conformer à la licence dans le cas où tu modifies le code et tu le redistribues, pas en tant que simple utilisateur.

Tu te positionnes en tant que développeur et non pas en tant qu'utilisateur. Pour la FSF l'utilisateur doit avoir la liberté d'étudier le code de tous les logiciels qu'il utilise ou de les faire étudier par d'autres s'il n'a pas les compétences. À une époque ou nombre de logiciels sont truffés de logiciels espions, de porte dérobées ou de rançongiciels, ce n'est pas déconnant de pouvoir étudier ou faire étudier le code de tous les logiciels que nous utilisons chaque jour et qui sont critiques dans notre vie. C'est aussi beaucoup plus compliqué, mais pas impossible, pour un développeur d'intégrer un logiciel espion ou une porte dérobée dans un logiciel open source ou libre.

En tant que développeur, rien ne t'oblige à contribuer à un projet dont la licence ne te convient pas. À noter que tu peux modifier un logiciel sous licence GPL sans en diffuser tes améliorations dans le cas où tu ne le diffuses pas le programme modifié.

Beaucoup de développeurs n'aiment pas la GPL car la licence ne leur permet pas de voler du code d'un autre pour intégrer dans leurs projets, contrairement à la licence BSD ou MIT. Lire l'interview Zed Shaw Pourquoi j’utilise la licence GPL ou les états d’âme d’un développeur.
5  1 
Avatar de StraToN
Membre actif https://www.developpez.com
Le 29/10/2018 à 16:34
Aviez-vous déjà connaissance de cette histoire sur la naissance du mouvement de l'open source ? Qu'en pensez-vous ?
Personnellement j'ignorais cette histoire. Et ça me surprend que RMS la sorte de son chapeau seulement maintenant alors que je doute qu'il se soit fait cet avis avant-hier. Pour moi ça donne l'impression qu'il cherche uniquement à taper sur le mouvement open-source. Le résultat risque d'être contre-productif si les gens pensent que c'est une histoire à charge contre les initiateurs de l'open-source, sans preuve.

Le problème, c'est que cette histoire sort trop tard alors qu'elle aurait pu ajouter du poids aux différentes explications de RMS au sujet des différences entre le Logiciel Libre et le mouvement open-source (notamment en expliquant qu'elle se situe majoritairement au niveau politique et philosophique). Résultat, cela a laissé les gens se faire à l'idée fausse que open-source et Logiciel Libre sont une seule et même chose tout en réduisant la portée politique du logiciel libre.

Cela vous fait-il un peu détester l'open source ou vous l'avez toujours détesté ?
Le mot "détester" me semble un peu fort et pas dénué de subjectivité, car il suppose que l'open-source en tant que concept est forcément mauvais dans une certaine mesure. Dans les faits, beaucoup de logiciels dits "open source" sont en réalité "libres" parce qu'ils utilisent une licence de logiciel libre, qu'elle soit avec (GPL...) ou sans copyleft (MIT...). Du coup, le terme open-source m'a toujours paru réducteur. Mais il faut aussi dire que "Logiciel Libre" n'est pas non plus évident à comprendre sans explication, et ce quelle que soit la langue (Free Software ne me paraît pas forcément plus clair).

Cela dit, de quel côté penchez-vous le plus ? Open source ou logiciel libre ?
La dimension politique du Logiciel Libre a et aura toujours ma préférence parce qu'en plus de préciser les devoirs techniques des utilisateurs, les licences qu'il promeut mettent en valeur leurs libertés. Je préfère de loin l'option qui m'offre le plus de garanties sur les libertés, à la fois en tant que développeur et qu'utilisateur.

Pensez-vous qu'il y ait vraiment une différence entre libre et open source ?
Oui.
Un logiciel open-source n'est pas forcément librement modifiable et re-distribuable. C'est le cas du code source du moteur Unreal Engine par exemple : il est possible de le consulter et de le modifier (pour ses propres besoins) uniquement si on l'achète. Cependant, sa redistribution (qu'il ait été modifié ou non) est interdite.Un Logiciel Libre propose une licence qui assure ces 3 libertés (1:étude, 2:redistribution, 3:modification), en plus de la libre utilisation (0.

L'open source ne s'intéresse qu'au fait que le code source est possiblement accessible, mais pas forcément avec la garantie que chacun peut en profiter librement comme il le souhaite.


edit: après vérifications suite aux remarques qui ont suivi ce message, effectivement Unreal Engine n'est pas open-source, contrairement à ce qu'indique sa page Wikipedia français. Il s'agit bien d'un logiciel commercial dont les sources sont consultables après achat, mais rien d'open-source ou de libre là dedans. Mes excuses.

Je confirme que du point de vue technique (le code source lui-même), il n'y a quasiment pas de différence entre open-source et Logiciel Libre. La différence se situe uniquement dans le message politique porté par le Logiciel Libre et qui est occulté par l'open source, ce qui est pour moi une différence plus que notable. On ne peut pas forcément considérer un logiciel open-source comme étant "libre" si sa licence ne le dit pas explicitement.
4  1 
Avatar de Uther
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 29/10/2018 à 17:08
Citation Envoyé par StraToN Voir le message
Personnellement j'ignorais cette histoire. Et ça me surprend que RMS la sorte de son chapeau seulement maintenant alors que je doute qu'il se soit fait cet avis avant-hier. Pour moi ça donne l'impression qu'il cherche uniquement à taper sur le mouvement open-source.
RMS ne sort pas ça du chapeau. Le mouvement Open-Source n'a jamais caché qu'ils ont crée leur mouvement pour garantir le partage de code dans un cadre plus professionnel et moins militant que le logiciel libre.

Citation Envoyé par StraToN Voir le message
Le problème, c'est que cette histoire sort trop tard alors qu'elle aurait pu ajouter du poids aux différentes explications de RMS au sujet des différences entre le Logiciel Libre et le mouvement open-source (notamment en expliquant qu'elle se situe majoritairement au niveau politique et philosophique). Résultat, cela a laissé les gens se faire à l'idée fausse que open-source et Logiciel Libre sont une seule et même chose tout en réduisant la portée politique du logiciel libre.
Au final ça ne change pas grand chose à la situation actuelle. On apprend juste que RMS a été contacté par Eric Raymond. Les raisons de la création de l'OSI n'ont jamais été cachées. Et les détractions du Libre à l’égard de l'Open-Source ne datent pas d'hier.

Citation Envoyé par StraToN Voir le message
Un logiciel open-source n'est pas forcément librement modifiable et re-distribuable. C'est le cas du code source du moteur Unreal Engine par exemple : il est possible de le consulter et de le modifier (pour ses propres besoins) uniquement si on l'achète. Cependant, sa redistribution (qu'il ait été modifié ou non) est interdite.Un Logiciel Libre propose une licence qui assure ces 3 libertés (1:étude, 2:redistribution, 3:modification), en plus de la libre utilisation (0.
C'est incorrect. D'après la définition officielle de l'OSI, un logiciel Open-Source doit lui aussi être librement redistribuable. Le Unreal Engine n'est pas Open-Source. On peut juste dire que son code source est librement consultable.

Citation Envoyé par StraToN Voir le message
L'open source ne s'intéresse qu'au fait que le code source est possiblement accessible, mais pas forcément avec la garantie que chacun peut en profiter librement comme il le souhaite.
Non, la liberté d'utilisation fait également partie des règles le l'Open-Source.
3  0 
Avatar de Sarénya
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 29/10/2018 à 17:30
Je pense qu'il y a encore de la confusion sur ce que "open source" signifie

https://opensource.org/osd

https://www.gnu.org/philosophy/free-sw.html

D'un point de vue du code, il y a les même contraintes/prérequis.
3  0 
Avatar de FatAgnus
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 29/10/2018 à 21:12
Les licences open source et des logiciels libres sont les mêmes, ainsi la GPL, MPL, ou la licence Apache sont à la fois open source et libres. La seule différence est bien entendu une question éthique, un développeur du logiciel libre a pour objectif la liberté de utilisateurs alors qu'un développeur open source ne voit que l'aspect pratique du partage du code.

Microsoft et Google ne font pas du logiciel libre, mais de l'open source dans le seul but d'attirer des développeurs et réduire ainsi leurs coûts de développement. Microsoft et Google n'ont bien sûr rien à faire de la liberté de leurs utilisateurs, au contraire.

Le meilleur exemple à mes yeux reste Android, qui est développé sous la licence Apache 2.0 une licence open source et libre. Bien que la majorité du code d'Android soit open source, tous les smartphones Android vendus contiennent une version propriétaire d'Android sans aucune des libertés proposées par le logiciel libre. Même LineageOS reste truffés de firmwares ou de BLOB binaires qui réduisent les libertés de leurs utilisateurs, il faut se tourner vers Replicant pour avoir une version d'Android vraiment libre, mais malheureusement utilisable que sur très peu de smartphones.

Contrairement à ce qu'on peu lire ici, Unreal Engine n'est ni un logiciel open source ni un logiciel libre. Le fait que les sources soient consultables n'en font pas un logiciel open source. Le mouvement open source est bien né d'une divergence entre certains développeurs avec la FSF. Pour en savoir plus sur les différences entre logiciel libre, je vous invite à lire Richard Stallman et la révolution du logiciel libre. Une biographie autorisée.
4  1 
Avatar de Uther
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 30/10/2018 à 16:08
Citation Envoyé par macslan Voir le message
Non un logiciel libre est open source mais un logiciel open source n'est pas forcement libre (free as free speech not free as free beer
Ça serait bien de lire les messages précédents avant de répondre des même bêtises que les autres que l'on a déjà corrigées précédemment.

La différence entre open-source est libre et au niveau de la philosophie derrière :
- Le mouvement libre milite activement pour que l'on puisse avoir faire absolument tout ce que l'on veut avec les logiciels que l'on possède.
- Le mouvement Open-Source promeut aussi la possibilité de faire ce que l'on veut de son code mais en tant que partage volontaire de connaissance et pas comme une liberté fondamentale.

Les 10 règles de base de l'Open-Source et les 4 règles de base du libre se recoupent complètement et tout logiciel libre est dans les faits open-source et vice-versa. Et non, dans les deux cas, ça n'a rien a voir avec la gratuité et ne se limite pas au code source.
3  0 
Avatar de bouye
Rédacteur/Modérateur https://www.developpez.com
Le 30/10/2018 à 0:12
Stallman fidèle a son habitude...
Désolé mais je ne me sens pas libre quand une license me force a l’adopter quand ce n'est pas ce que j'ai envie de faire. Bref, je m'en sens autant prisonnier qu'avec les produits propriétaires...
3  1 
Avatar de Steinvikel
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 30/10/2018 à 4:15
Citation Envoyé par emixam16  Voir le message
Au fait: les logiciels libres sont un sous-ensemble des logiciels open-sources (un logiciel libre est forcément opensource) donc on peut se poser la question si en critiquant l'opensource il ne critiquerait pas du même coup le libre... (Je force un peu le trait ici)

Si l'on devait décrir l'open-source par rapport au libre (étant apparue avant), le plus simple serait de dire que l'open-source est un sous-ensemble du libre, auquel on a retiré les garanties de plusieurs liberté, présentant in fine, des avantages pour le développement dans un milieu propriétaire (partiellement ou non). Open-source induit inévitablement : n'offre assurément pas la garantie que chacun puisse en profiter pleinement (j'entends par là : à travers les libertés fondamentales de la FSF), c'est en cela qu'open-source n'est pas "libre".
Analogie : une vidéo contient du son et des images, retire les images et tu obtiens la BO. La bande son, bien que commun aux films, jeux vidéo, musiques, livres contés, etc. est un sous ensemble de la vidéo, non pas par sa nature, mais par sa fonction. C'est de cette manière que la réflexion est faite sur l'open-source, considéré comme une facette d'un milieu plus vaste qu'est le librisme, présentant toute les garanties présente dans "open-source" ainsi que d'autres supplémentaires. De même que dans les nombres "Réels" il y a les sous-ensembles "entier" "relatif", "irrationnels", etc.
Selon moi, accorder le titre de "licence libre" à des licences sans copyleft est illusoire, c'est comme "garantir" la liberté d'expression à quelqu'un, qui d'une minute à l'autre peut être censurer sans réserve.
L’une des pires licences open-sources (en ce qui concerne le respect des libertés) est la “Open Watcom”, qui ne permet ni usage privé, ni modification du code.
La pire licence "libre" avec copyleft, est ce qu'on appelle une licence à copyleft "faible", il y a de forte chance à parier qu'elle garantie chaque libertés fondamentales exprimés par la FSF, mais ne présentant aucun mécanisme de protection face à différentes manoeuvres techniquo-juridiques (DRM, breuvet, changement de licence...)
lien intéressant : En quoi l'open source perd de vue l'éthique du logiciel libre ?

Ainsi que les liens qu'à apporté Sarénya :
https://opensource.org/osd
https://www.gnu.org/philosophy/free-sw.html

Et le livre sous licence libre qu'à mentionné FatAgnus :
Richard Stallman et la révolution du logiciel libre. Une biographie autorisée

Citation Envoyé par sirthie  Voir le message
Du fait de la différence philosophique entre logiciel libre et logiciel open source, y a-t-il des différences techniques entre les logiciels issus de chaque tendance (intelligibilité du code, modularité, ergonomie - à part le prix, bien sûr, open source ne voulant pas dire gratuit) ?

il y en a au moins une fondamentale:
Un logiciel libre (au sens que ses libertés sont garanties) assure l'ouverture de l'intégralité du code source, alors qu'un logiciel open-source peut l'être à seulement 10% par exemple.
Évidemment bien des détails techniques fluctuent en fonction du choix de la licence. Avec la GNU GPL par exemple, pas de DRM dans le code, pas de brevetabilité d'une portion du code, pas de transformation d'une licence copyleft, vers une autre au copyleft moins fort.

Citation Envoyé par Uther  Voir le message
le Libre et l'Open-Source s'opposent tous les deux à ce que l'on puisse interdire de faire ce que l'on veut avec un logiciel, y compris de s'enrichir personnellement.

exactement ! ...ils garantissent la "liberté" de pouvoir le faire gratuitement, et non l'obligation de le faire.
La partie qui provoque beaucoup d'amalgames se trouve à la section 6 de la GNU GPL, laquelle précise que dans le cas d'un logiciel qui est vendu sans son code source (partiellement ou pas du tout), le vendeur en question est dans l'obligation de fournir le code source sur demande (future) de l'acheteur, et ce, pour un prix maximum que celui de l'acte en lui-même.
Seul la distribution du code source est limité au prix coûtant de l'acte, et uniquement dans le cas d'un précédent achat de binaire.

Citation Envoyé par Uther  Voir le message
La différence entre libre et Open-Source quasi uniquement philosophique :
- Les mouvement du Libre, comme sont nom l'indique veut garantir la liberté de l'utilisateur. Il s'agit d'une revendication politique forte de vouloir garder le contrôle sur les logiciels que l'on exécute.
- Le mouvement Open-Source n'est pas politiquement engagé, mais pousse au partage de code qu'il voit comme une mise en commun de connaissances profitable au plus grand nombre.
Beaucoup de développeurs se reconnaissent autant dans les deux philosophies, et ne se soucient même pas de savoir s'ils font l'un ou l'autre.

Je me demande parfois, si les développeurs ayants une maîtrise des différentes interactions entre licences tiennent dans un mouchoir de poche... tout ceux que je connais qui font principalement du codage en ont strictement aucunes sensibilisations. Ils savent que ça peut poser de gros problèmes, que c'est une usine à gaz, et que, n'en étant pas chargé, ce n'est pas leur problème.
...est-ce un sentiment partagé ?

Citation Envoyé par StraToN  Voir le message
Le problème, c'est que cette histoire sort trop tard alors qu'elle aurait pu ajouter du poids aux différentes explications de RMS au sujet des différences entre le Logiciel Libre et le mouvement open-source (notamment en expliquant qu'elle se situe majoritairement au niveau politique et philosophique). Résultat, cela a laissé les gens se faire à l'idée fausse que open-source et Logiciel Libre sont une seule et même chose tout en réduisant la portée politique du logiciel libre.

RMS, à ma connaissance, à toujours soit parlé uniquement de "libre" et de "sources", et lorsqu'il faisait mention de "open-source", il en avait introduit les différences majeures, qu'il qualifie généralement de facilités "pratiques" (à l'image de ce qu'est la LGPL à la GPL).
Ce qui change dans cette interview par rapport aux autres intervention de sa part, c'est qu'il n'en fait pas une description objectif ou pragmatique, mais un procès d'intension (à juste titre ou non).

[QUOTE=StraToN;10561641](...) Dans les faits, beaucoup de logiciels dits "open source" sont en réalité "libres" parce qu'ils utilisent une licence de logiciel libre, qu'elle soit avec (GPL...) ou sans copyleft (MIT...). Du coup, le terme open-source m'a toujours paru réducteur. Mais il faut aussi dire que "Logiciel Libre" n'est pas non plus évident à comprendre sans explication, et ce quelle que soit la langue (Free Software ne me paraît pas forcément plus clair).
" dit 'open-source' ..." quand des sites s'adressent à un large public, pour classer les logiciels on se retrouve avec un classement bien différent de la logithèque d'un info-libriste, et certaines catégories que l'on souhaiterais bien distinctes sont en fait fusionnées avec d'autres (ex: open-source, avec libre, avec gratuit ...en version d'essai ou non).
Libre est rarement définit succinctement, voir définit tout cour, il est bien souvent simplement cité, d'où sa "floutitude".

Citation Envoyé par StraToN  Voir le message
L'open source ne s'intéresse qu'au fait que le code source est possiblement accessible, mais pas forcément avec la garantie que chacun peut en profiter librement comme il le souhaite.

C'est un peu trop réducteur à mon goût, néanmoins nous nous accorderont sur le fait qu'open-source induit inévitablement : n'offre assurément pas la garantie que chacun puisse en profiter pleinement (j'entends par là : à travers les libertés fondamentales de la FSF).

Citation Envoyé par Uther  Voir le message
D'après la définition officielle de l'OSI, un logiciel Open-Source doit lui aussi être librement redistribuable. Le Unreal Engine n'est pas Open-Source. On peut juste dire que son code source est librement consultable.

le code source de Unreal Ungine dernier du nom est open, mais pas "open-source"... sais-tu si open-source est un mot protégé de quelque manière que ce soit ?

Citation Envoyé par emixam16  Voir le message
L’opensource engendre des contraintes pour l'utilisateur, c'est certain (comme l'exemple d'Unreal Engine de StraToN) mais il offre quand même des garanties intéressantes par rapport au closed source (sécurité plus forte, moins de bugs, pas de virus, ...).

Malheureusement, on paie ce "moindre mal" (la licence open-source) par une transition fortement ralentie (retardé ?) de la production de "libre" en masse.
C'est comme chaque bataille qui a été mené pour un peu plus d'égalité... s'il y n'y eu pas autant de concessions lorsque se sont fait valoir des idéaux égalitaires, nous aurions assurément atterri dans l'époque que nous connaissons avec de l'avance, non ?
Quand à la sécurité et aux virus, malheureusement ça ne garanti nullement leur absence dans le logiciel, la seule garantie que ça donne, c'est que s'ils sont présent, il ne le sont pas dans la partie couvert par la licence open-source... mais un logiciel peut parfaitement être distribué avec une partie "open" et une autre "closed" qui contient les virus, failles, etc.

Citation Envoyé par emixam16  Voir le message
On pourrait souhaiter, que le libre soit promu à la place de l'opensource mais je pense que beaucoup d'entreprises ne sont pas prêtes pour un engagement aussi forte (par exemple au risque de perdre la souveraineté sur leur code). Que ces peurs soient justifiées ou pas, l'opensource est déjà une incitation à sortir du modèle toxique du closed source.

C'est exactement pour cela qu'existe la GNU LGPL : permettre d'associer du code "libre" au coté de codes dont la souveraineté reste en possession de l'entreprise.

Citation Envoyé par emixam16  Voir le message
Le fait que l'opensource soit amoral et apolitique est pour moi une force car même des gens en désaccord avec les principes de la FSF peuvent y apporter des contributions, ce qui est très positif.

Le première chose (importante) que fait un humain lorsqu'il rejoint un groupe, c'est d'assurer sa sécurité, de la chercher. Si par "apolitique" tu entend "qui ne se mêle pas de la vie des gens", alors sache que plus un projet aura d'impacte sur ta vie, et plus tu auras nécessité d'y retrouver des garanties morales, et politiques...
J'ai du mal à saisir, quels désaccords politiques (philosophique plutôt) pourrait amener quelqu'un à ce refuser d’apporter une quelconque contribution à la FSF ? Il est simplement question de quels sont les libertés à protéger, et de quel manière. Je me trompe ?
2  0 
Avatar de Uther
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 30/10/2018 à 7:35
Citation Envoyé par emixam16 Voir le message
Au fait: les logiciels libres sont un sous-ensemble des logiciels open-sources (un logiciel libre est forcément opensource) donc on peut se poser la question si en critiquant l'opensource il ne critiquerait pas du même coup le libre... (Je force un peu le trait ici)
Le logiciel libre n'est même pas un sous-ensemble des logiciel l'open-source : techniquement ils sont identiques. Le droit d'utilisation et de distribution d'un logiciel est défini par sa licence et les licences libre sont open-source et inversement.

Pour moi, il faudrait arrêter de parler de distinction entre logiciel libre et logiciel open-source ça perturbe beaucoup et fait que beaucoup de monde y compris des professionnel ne comprennent pas vraiment ce qu'il en est. J'aime bien le terme FOSS (Free Open-Source Software) permet de lever cette ambiguïté.
La différence est uniquement entre la philosophie du libre (défense militante de la possibilité de faire tout ce que l'on veut avec les logiciels que l'on s'est procuré) et la philosophie de l'open-source (mise en commun d'un travail).

Citation Envoyé par FatAgnus Voir le message
Le meilleur exemple à mes yeux reste Android, qui est développé sous la licence Apache 2.0 une licence open source et libre. Bien que la majorité du code d'Android soit open source, tous les smartphones Android vendus contiennent une version propriétaire d'Android sans aucune des libertés proposées par le logiciel libre. Même LineageOS reste truffés de firmwares ou de BLOB binaires qui réduisent les libertés de leurs utilisateurs, il faut se tourner vers Replicant pour avoir une version d'Android vraiment libre, mais malheureusement utilisable que sur très peu de smartphones.
Le problème Android est un peu plus complexe que ça. Déjà Androïd est un OS complet qui rassemble du code sous différente licence (GPL pour le noyau Linux et des utilitaires GNU, Apache pour les composants clé de l'OS développés par Google, propriétaire pour les drivers tiers et les Google Apps, ...)
Le problème des drivers n'est absolument pas la faute du projet Android mais des fabricants de matériels qui ne les fournissent pas.

Citation Envoyé par bouye Voir le message
Stallman fidèle a son habitude...
Désolé mais je ne me sens pas libre quand une license me force a l’adopter quand ce n'est pas ce que j'ai envie de faire. Bref, je m'en sens autant prisonnier qu'avec les produits propriétaires...
Ça tombe bien parce que le libre n'impose pas le copyleft. Les licences MIT, BSD, Mozilla ou Apache sont tout aussi libres que la GPL. Tu peux aussi faire du libre sans faire tes cinq prières quotidiennes au Dieu Stallman.
2  0 
Contacter le responsable de la rubrique Accueil

Partenaire : Hébergement Web