Trolldi : une blague de Richard Stallman sur l'avortement crée la polémique
26 ans après avoir été écrite dans la documentation du projet glibc

Le , par Michael Guilloux, Chroniqueur Actualités
Le saviez-vous ? Richard Matthew Stallman (RMS), s'il est souvent qualifié d'extrémiste avec sa position et ses déclarations radicales à l'égard de tout ce qu'il considère comme privateur, a aussi un sens de l'humour. Et il le cultive depuis des décennies. Mais ici en 2018, certains contributeurs du projet GNU ne semblent pas bien accueillir le sens de l'humour dont fait preuve l'initiateur du mouvement du logiciel libre et chef suprême du projet.

Pour preuve, ils ont décidé de supprimer ou « censurer » - pour utiliser les termes de RMS - une vieille blague sur l'avortement que Richard Stallman a écrite dans la documentation du projet glibc (GNU C Library), la bibliothèque standard C pour le projet GNU. Cette blague, depuis 26 ans, accompagne l'explication de la fonction abort(), qui veut dire dans le langage populaire « avorter » et qui fait en général penser à l'interruption naturelle ou par intervention d'une grossesse.

Comme son nom l'indique et par analogie à l'avortement chez une femme, la fonction abort() « provoque une interruption anormale d'un programme ». C'est ce qu'explique d'ailleurs la documentation sur la fonction. Si dans certains cas, il peut être nécessaire d'appeler la fonction abort(), cela devrait être modéré et peut-être l'ultime recours, comme dans le cas de l'avortement naturel. Quoi donc de mieux que la blague de RMS pour expliquer cela aux développeurs :

« Préavis de modification future : Des réglementations fédérales proposées en matière de censure peuvent nous interdire de vous fournir des informations sur la possibilité d'appeler cette fonction. Nous serions obligés de dire que ce n'est pas un moyen acceptable de mettre fin à un programme », a écrit RMS dans la documentation de la fonction abort()


Tellement vrai, n'est-ce pas ? Surtout que la blague faisait aussi référence à une politique du gouvernement américain sur la communication d'informations sur les avortements.

Début des hostilités et plaidoyer de Richard Stallman

Mais le 28 avril, le contributeur open source Raymond Nicholson a proposé un changement dans la documentation de glibc pour supprimer la blague sur l'avortement qui accompagnait l'explication de la fonction abort(). « Je propose le patch suivant, qui supprime la blague sur l'avortement dans le manuel de la glibc », écrit Nicholson dans un message publié dans la liste de diffusion du projet GNU. « La blague ne fournit aucune information utile sur la fonction abort(), alors la supprimer ne gênera pas l'utilisation de la glibc », dit-il. Le 30 avril, le changement proposé a été fait, et la blague a été supprimée de la documentation.

La suppression de la blague n'a toutefois pas réjoui un certain nombre de personnes impliquées dans le projet glibc, y compris celui qui est l'auteur de la blague et président de la Free Software Foundation. Richard Stallman estime que la suppression de la blague est de la censure étant donné qu'elle a toute sa raison d'être aujourd'hui. « Cette blague est encore plus importante maintenant qu'elle était quand je l'ai écrite pour la première fois », écrit Stallman dans un message dans la liste de diffusion du projet GNU. Et il n'a pas tort.


Il faut en effet rappeler que trois jours après son investiture, le président Donald Trump a annoncé le rétablissement du Global Gag Rule, ou « règle du bâillon », un décret qui interdit le financement par les Etats-Unis d’organisations internationales qui proposent des services d’avortement légal et qui empêche même les ONG de parler d’avortement. C'est ce que rappelle RMS dans son message :

« Il existe une politique américaine officielle, connue sous le nom de Global Gag Rule, qui interdit l'aide étrangère aux cliniques si elles informent les patients sur l'avortement et les droits à l'avortement. Cette politique existait quand Dubya [le surnom de Georges W. Bush, NDLR] était président. Obama l'a annulée quand il est devenu président, et Trump l'a rétablie quand il est devenu président », explique RMS. « Je pense que cela a commencé dans les années 1980. Le Congrès étudie actuellement un projet de loi visant à étendre cette règle de bâillon à de nombreuses cliniques aux États-Unis », a-t-il ajouté, avant de supplier encore les mainteneurs du projet de ne pas supprimer la blague : « S'il vous plait, ne la supprimez pas, le GNU n'est pas un projet purement technique, donc le fait que [cette blague] ne soit pas strictement technique n'est pas une raison pour l'enlever. »

Les objections se multiplient, alors RMS utilise son droit de veto

Malgré les supplications du père du GNU, des objections ont suivi, exprimant des inquiétudes quant au caractère éventuellement offensant des mots. C'est le cas par exemple de l'objection de Carlos O'Donnell, ingénieur logiciel senior chez Red Hat : « Le problème avec la blague, c'est qu'elle touche à un sujet difficile et complexe, à savoir l'avortement. Je ne peux pas tolérer que nous ajoutions des déclencheurs comme ceux-ci à un manuel technique, en particulier lorsque les individus ne s'attendent pas à de telles blagues dans le manuel. Cela peut offenser ces personnes lorsqu'elles s'attendent à se retrouver dans un espace sûr », dit-il, en faisant peut-être référence aux contributeurs féminins.

O'Donnell va plus loin en recommandant d'ailleurs d'éviter les blagues dans le projet. « Évitons les blagues », dit-il. « Elles peuvent être mal interprétées par des individus qui n'ont pas le contexte culturel nécessaire pour comprendre la blague. Au lieu de blaguer, nous devrions juste indiquer clairement ce qui nous préoccupe dans un langage aussi direct que possible », estime-t-il.

L'opinion d'O'Donnell a été soutenue par beaucoup de ceux qui se sont invités dans le débat. En fin de compte, la majorité était favorable à la suppression de la vieille blague de Richard Stallman. Ce qui semblait donc commencer à l'exaspérer : « La blague est meilleure, parce que (1) c'est drôle et (2) la blague se rapporte à un nom de fonction C. Donc, je dois refuser votre demande de supprimer la blague et la remplacer par une discussion sérieuse », a écrit Stallman dans un autre message, avant d'annoncer qu'il allait exercer son veto :

« J'exerce très rarement mon autorité sur [le projet] glibc - et quand je le fais, j'en parle avec les mainteneurs officiels », a-t-il expliqué. « [J'exerce mon autorité] si rarement que certains d'entre vous pensaient que vous étiez entièrement autonomes, mais ce n'est pas le cas », ajoute Stallman. « Sur cette question particulière, j'ai pris une décision il y a longtemps et j'ai énoncé [la blague] où vous pouviez tous la voir. » Fin du débat. Après une semaine de discussions, le lundi, la blague de Stallman a été restaurée.

Sources : Blague sur l'avortement, Proposition de suppression de la blague, Messages de RMS (ici, ici, ici et ici), Message de Carlos O'Donnell, Restauration de la blague de RMS

Et vous ?

Que pensez-vous de ce débat au sein de la communauté open source ?
Êtes-vous d'accord avec Richard Stallman et ses arguments pour justifier la blague sur l'avortement ?
Que pensez-vous de Stallman par rapport à Linus Torvalds en ce qui concerne l'exercice de pouvoir ?
Dans votre entreprise ou votre équipe, les blagues de ce genre sont-elles acceptées ?
Quelles sont vos blagues les plus folles ou les plus polémiques sur l'informatique et la programmation ?

Voir aussi :

Trolldi : une société propose de vous euthanasier pour conserver votre cerveau, dans l'espoir de pouvoir le sauvegarder plus tard dans le cloud
Trolldi : et si le rôle de la chance dans le succès était beaucoup plus important que nous ne le pensions ? C'est ce que suggère une étude
Trolldi : Alexa et Siri parmi les femmes les plus célèbres dans le domaine de la tech, aux yeux des consommateurs américains
Trolldi : des employés d'Apple blessés après avoir foncé dans les murs de verre trop transparent de l'Apple Park, le nouveau campus géant de la firme
Trolldi : des chercheurs préconisent de ne pas ouvrir de messages extraterrestres, ils pourraient contenir des maliciels pour détruire la Terre


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse Signaler un problème

Avatar de datalandia datalandia - Bot Troll en alpha-test https://www.developpez.com
le 11/05/2018 à 10:07
on voit bien ici la nature sexiste et sectaire du libre et meme de l'informatique.

Parce que des gens intelligents et respectueux des femmes veulent apporter la justice, le gourous Stallman se sens menacé par son pouvoir, il se sent supérieure a nous les femmes.
Et bien sur il utilise son droit de véto "pour faire le bien", même si c'est le seul a le penser...
franchement cela me dégoute de la communauté du libre de voir ce genre d'homme diriger de tels projets.

Richard Stallman fait une fois encore une fois manque de professionnalisme qui ne sert pas la cause des logiciels libre dans son ensemble

franchement je préfère 1000 fois plus me tourner vers les outils MS qui eux au moins mettent en avant la gente féménine.
Au faite y'a combien de femme sur les projets de Stallman ?

Chez MS au moins ils ne sont pas sexiste.
Avatar de Fleur en plastique Fleur en plastique - Nouveau Candidat au Club https://www.developpez.com
le 11/05/2018 à 10:14
C'est pourquoi il est impossible d'appeler abort() sur un processus qui est en cours d'exécution depuis plus de 12 semaines.
Avatar de Shepard Shepard - Membre éprouvé https://www.developpez.com
le 11/05/2018 à 10:24
On voit ici qu'un bot ne pourra jamais remplacer Fleur en Plastique
Avatar de wolinn wolinn - Membre éclairé https://www.developpez.com
le 11/05/2018 à 10:34
Citation Envoyé par Michael Guilloux  Voir le message
[B][SIZE=4]
...
Que pensez-vous de ce débat au sein de la communauté open source ?
Êtes-vous d'accord avec Richard Stallman et ses arguments pour justifier la blague sur l'avortement ?
...

Ce genre de "blague" n'a rien à faire dans une doc technique, indépendamment de son objet. Une doc technique n'est pas un medium d'expression politique ou religieuse.
Ce Stallman est tout à fait libre d'exprimer ses opinions ailleurs, sur un blog, s'il pense qu'elles présentent un intérêt.
Avatar de intelligide intelligide - Membre régulier https://www.developpez.com
le 11/05/2018 à 10:56
on voit bien ici la nature sexiste et sectaire du libre et meme de l'informatique.
Au faite y'a combien de femme sur les projets de Stallman ?
Ben, pour le sexisme, on repassera, j'ai rarement vu des pull requests, merge requests et autre RFC ou "je-ne-sais-quoi", être refusé parce qu'elle provient d'une femme (surtout que le monde libre utilise énormement l'anonymat des pseudos sauf pour les grosses contributrices ou gros contributeurs). On ne peut donc pas déterminer le % de contributions provenant de femmes.
De plus, l'informatique n'est pas(oû plutot je ne pense pas) sexiste, mais c'est un secteur extremement masculin du fait de la publicité que l'on fait dessus. Ex: "L'informatique est le dada d'adolescent boutonneux, gnagnagna gnagnagna". Heureusement, les formations commencent à s'orienter vers un public de plus en plus mixte.

franchement je préfère 1000 fois plus me tourner vers les outils MS qui eux au moins mettent en avant la gente féménine.
Chez MS au moins ils ne sont pas sexiste.
Bon là, c'est assez facile de voir ce que fait MS. Vous vous rappelez ce qu'on fait les fabricants de cigarettes ? Microsoft le fait aussi. Il augmente les ventes de ses produits en mettant en avant la femme tout comme les cigarettiers ont fait avant en promouvant de la femme libre et indépendante grâce à la cigarette. Difficile de croire qu'une société comme MS est décidé de lancer un truc pareil sans retour sur investissement.
Donc oui, MS ne met pas en avant la gente feminine, mais plutôt les consommatrices.

Je préfère largement un mec sexiste as hell plutôt qu'un féminisme de façade utilisé pour faire gonfler le chiffre d'affaires.

le gourous Stallman se sens menacé par son pouvoir, il se sent supérieure a nous les femmes.
M'étant intéressé à la vie de RMS, je doute qu'il soit sexiste et qu'il se sent supérieur aux femmes. Je pense au contraire que sa blague défend l'avortement en dénonçant le Global Gag Rule.

Donc, au lieu de pendre un mec qui fait une blague sur l'avortement sur la place publique, pourquoi ne pas tourner la lutte contre le sexisme contre ceux qui mettent vraiment en péril l'avortement comme D.Trump (et son GGR) ?
Avatar de 23JFK 23JFK - Membre expérimenté https://www.developpez.com
le 11/05/2018 à 10:58
Citation Envoyé par wolinn Voir le message
...
Stallman utilise souvent, pour ne pas dire systématiquement, des images empruntées au monde réel pour expliquer une idée, un principe. Et dans ce cas de figure, je ne vois pas d'autres personnes que des C.*.N pour s'émouvoir d'une telle comparaison (renommée blague pour rendre consistante l'idée d'une polémique) figurant dans un doc technique qui se veut didactique et pas seulement réservé à des ingénieurs ayant développés leur novlangue technique totalement incompréhensible pour le néophyte.
Avatar de Le gris Le gris - Membre actif https://www.developpez.com
le 11/05/2018 à 11:04
De là à parler de MS, je tombe des nues. Quel est le rapport? on est là devant un troldi vraiment.
Avatar de wolinn wolinn - Membre éclairé https://www.developpez.com
le 11/05/2018 à 11:10
Citation Envoyé par 23JFK Voir le message
Stallman utilise souvent, pour ne pas dire systématiquement, des images empruntées au monde réel pour expliquer une idée, un principe. Et dans ce cas de figure, je ne vois pas d'autres personnes que des C.*.N pour s'émouvoir d'une telle comparaison (renommée blague pour rendre consistante l'idée d'une polémique) figurant dans un doc technique qui se veut didactique et pas seulement réservé à des ingénieurs ayant développés leur novlangue technique totalement incompréhensible pour le néophyte.
Explique ce qu'apporte ici à la compréhension technique l'évocation de la censure fédérale, qui plus est une procédure spécifiquement américaine.
Je ne vais pas me battre sur ce sujet, ça n'en vaut pas la peine, mais ce type de pollution dans certaines docs techniques m'énerve un peu.
Avatar de devman1 devman1 - Futur Membre du Club https://www.developpez.com
le 11/05/2018 à 11:23
ça fait plus de 26 ans que cette blague est là, et cela n'a pas fait polémique d’où sort M. Raymond Nicholson avec sa modification j'aimerais bien savoir quel est le lobby qui se cache encore derrière
Avatar de SofEvans SofEvans - Membre expérimenté https://www.developpez.com
le 11/05/2018 à 11:30
Citation Envoyé par wolinn Voir le message
Explique ce qu'apporte ici à la compréhension technique l'évocation de la censure fédérale, qui plus est une procédure spécifiquement américaine.
Je ne vais pas me battre sur ce sujet, ça n'en vaut pas la peine, mais ce type de pollution dans certaines docs techniques m'énerve un peu.
Tu as dit que RMS était libre d'aller exposer son opinion dans d'autre lieux.
Moi je te pose une simple question : combien de fois dans ta vie tu as tout d'un coup décidé d'aller "quelque part" (que ce soit dans le monde réelle ou le monde virtuelle) sans savoir ce qu'il s'y trouve ?
Par exemple, aller au cinéma voir un film complètement au hasard, c'est tout de même savoir que tu va aller voir un film. C'est différent de juste marcher dans la rue et rentrer dans un bâtiment au hasard et voir ce qu'il s'y trouve.

Là où je veux en venir, c'est que si RMS et tout le monde se cantonne à exposer son opinion dans les lieux dédié à cela, hormis ceux qui s'intéresse au sujet, comment les gens peuvent-ils trouver l'info ?

Le fait que ce soit dans une doc technique tout en bas interpelle car effectivement, ce n'est pas ce qu'on s'attend à trouver dans une documentation technique.
Ceux qui connaisse la "blague" ou qui on une connaissance de la situation décriée (le "Global Gag Rule" passeront 2 à 3s la première fois.
Ceux qui ne connaisse pas la situation se renseigneront peut-être et découvriront alors un aspect (parmi tant d'autre, il n'y a pas qu'un combat) qui les concerneront (ou pas, ce n'est pas le point).
Bref, si tout d'un coup j'apprenais que dans mon pays il existe une loi qui interdit aux cliniques de "favoriser" ou rendre possible l'avortement sous peine de sanction, je me poserais d'abord la question de savoir pourquoi j'ai appris cela par le biais d'un doc technique plutôt que de m'offusquer de la présence d'une "blague" dans une doc technique.

Personnellement, la plupart de la documentation que je lis, ce sont les pages de man, et la blague n’apparaît pas dedans, donc c'est la première fois qu
Contacter le responsable de la rubrique Accueil