Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Bruno Le Maire estime que la France ne peut autoriser le développement de Libra sur le sol européen
Vu les risques systémiques que cela induit, notamment sur la souveraineté monétaire des États

Le , par Christian Olivier

204PARTAGES

3  0 
Au cours d’une conférence de l’OCDE consacrée aux défis des monnaies cryptographiques organisée récemment, Bruno Le Maire, l’actuel Ministre français de l’Économie et des Finances, a fait connaitre la position de l’administration Macron vis-à-vis des monnaies virtuelles en général et du projet Libra de Facebook en particulier en révélant l’hostilité de la France envers ce projet. Il a fait savoir que le gouvernement s’oppose fermement au développement de Libra au sein de l’Union européenne (UE).


Pour rappel, le projet Libra, une initiative de Facebook, a été officiellement lancé en juin dernier avec la participation de 28 autres grandes sociétés des secteurs de la finance, du commerce électronique, des technologies et des télécommunications. Facebook a présenté Libra comme une cryptomonnaie qui devrait à terme permettre à ses deux milliards d’utilisateurs d’acquérir des biens ou de transférer des fonds aussi facilement qu’un message instantané. Libra est censé apporter un nouveau moyen de paiement en dehors des circuits bancaires traditionnels et se veut la pierre angulaire d’un nouvel écosystème financier avec des transactions instantanées et peu coûteuses. Cette initiative de la firme de Menlo Park a attiré l’attention des décideurs au niveau mondial, en particulier des banquiers et politiciens, des « cryptosceptiques » pour la plupart.

En juillet dernier, Jerome Powell, le président de la Réserve fédérale des États-Unis (FED), a affirmé que « Libra soulève de nombreuses et sérieuses préoccupations en ce qui concerne la protection de la vie privée, le blanchiment d’argent, la protection des consommateurs et la stabilité financière » et ces inquiétudes doivent être traitées « en profondeur et publiquement avant d’aller de l’avant ». Le Maire semble partager l’opinion de Powell puisque dans son allocution, il a lui aussi insisté sur le fait que cette initiative comporte des « risques d’abus de position (...) des risques de souveraineté (...) et des risques pour les consommateurs et pour les entreprises ».

Le Ministre ajoute que « Libra soulève aussi un risque systémique à partir du moment où il y a deux milliards de consommateurs. Toute défaillance dans le fonctionnement de cette monnaie, dans la gestion de ses réserves pourrait créer des désordres financiers considérables ». Il redoute en outre que la cryptomonnaie de Facebook se substitue à la monnaie nationale dans les pays où la devise est faible ou connait une forte dévaluation. D’après lui, les préoccupations sur Libra sont sérieuses et il est impossible, dans ces conditions, « d’autoriser le développement de Libra sur le sol européen ».


« Je ne vois pas pourquoi nous portons autant d’attention depuis des années à éviter toute utilisation d’une monnaie pour le blanchiment et pour la lutte contre le financement du terrorisme, et qu’une monnaie numérique comme Libra échapperait à ces obligations », a-t-il déclaré.

Bruno Le Maire n’a toutefois pas précisé comment la France comptait s’y prendre pour empêcher le déploiement de Libra au sein de l’UE et de ses 28 États membres. Mais le Ministre a indiqué être en contact avec les dirigeants de la Banque centrale européenne dans l’optique de la création d’une « monnaie numérique publique » sous l’égide des institutions financières internationales.

Source : Reuters

Et vous ?

Que pensez-vous de la nouvelle sortie médiatique du Ministre français ?
Partagez-vous son point de vue dans le cadre du dossier Libra ?

Voir aussi

Un régulateur suisse présenté par Facebook comme garant de la protection de la vie privée sur Libra affirme ne pas être en contact avec l'entreprise
Facebook aurait menti à propos de Libra ? Un expert de la blockchain en est convaincu, car c'est une cryptomonnaie centralisée dédiée aux plus riches
L'association Libra sollicite une licence en Suisse pour tenter de s'intégrer comme un moyen de paiement dans le pays
Libra : Facebook renonce à sa vision ambitieuse sur la cryptomonnaie, suite aux pressions des régulateurs

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Uther
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 13/09/2019 à 12:13
Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
Là c'est géré par des grosses entreprises donc ça ne va pas. (ce n'est pas mieux qu'un état)
Mais qu'une monnaie soit géré par personne ça peut-être très intéressant par contre.
C'est marrant la croyance limite anarchiste que si on n'a pas un état ou une entreprise pour gérer, c'est forcément mieux.

Dans la pratique dès qu'un élément de valeur échappe au contrôle de quelqu'un, il est forcément repris par d'autres forces de pouvoir qui veulent en tirer profit : entreprises, spéculateurs, mafia, ... Les gens d'en bas ne gagnent jamais au change.
Il n'y a qu'a voir comment les cryptomonnaies actuelles sont à la merci absolue de la spéculation.
5  0 
Avatar de gandalflemaia
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 13/09/2019 à 13:04
Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
L'évasion fiscale tu peux la faire en dollar il n'y a pas de problème.
Les banques acceptent de blanchir l'argent des gros trafiquants de drogue.
L’argent de la drogue a sauvé les banques pendant la crise mondiale, affirme un conseiller de l’ONU, par Rajeev Syal

Pour le contrôle des citoyens ce qui fait peur, ce sont les projets de suppression de l'argent liquide, la banque saura tout ce que tu fais.

Bien sûr que libra c'est de la merde et qu'il ne faut pas l'utiliser, mais l'euro et le dollar ce n'est pas tellement mieux...
Ça ne vaut pas le franc Suisse ou la couronne Norvégienne ^^
Sauf que le Dollar, l'état (ici États-uniens) a le pouvoir de le tracer (mouvement SWIFT etc). Ici une fois que l'argent c'est du Libra, il est totalement impossible de suivre les transactions. En fonction du choix technologique, Facebook serait alors seul maitre à bord. Une banque qui blanchi de l'argent, s'expose à des poursuivtes graves et garder le secret c'est de plus en plus difficile. Là, ce n'est pas le cas. Une fois de plus, on peut critiquer les Banque Centrale, c'est même positif, on a un pouvoir de pression. À part acheter des actions Facebook, je ne vois pas ce qu'on pourra faire.
3  0 
Avatar de emilie77
Membre averti https://www.developpez.com
Le 07/10/2019 à 9:37
Très bien! Les monnaies doivent etre en main publique ou de personne
3  0 
Avatar de gandalflemaia
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 13/09/2019 à 11:57
Libra n'est pas une solution et elle ne me plait pas mais par contre j'aime la peur des états enver cette monnaie
Ouais, c'est vrai que c'est le rôle d'entreprise privée de suciter la peur à nos états démocratiques, sympa votre logique...

Que nos états ne soient pas parfait, que vous ne soyez pas convaincue par notre modèle démocratique, voir même que vous admiriez les mouvements sociaux déstabilisent les "élites politique" (même si j'aime pas ce terme simpliste), je pourrais comprendre. Mais là...

L'ennemie de notre ennemie n'est pas forcément notre ami. C'est marrant de voir les mêmes qui passent leur temps à dénoncer les connivences entre les politiques et la finance se réjouir de Libra. Ce genre de monnaie c'est l'extase ultime du libéralisme absolue et une perte de souveraineté du peuple.

Il y a eu de nombreux scandales financier ces dernières années, c'est un fait. Sous la pression populaire, des mesures ont été prise. Et svp, si vous ne travaillez pas dans le milieu, ne vous ridiculisez pas en disant "c'est pas vrai, rien est fait". C'est peut-être pas suffisant mais on avance dans la bonne direction.

Maintenant imaginez que Libra tue les devises traditionnelles, vous aurez aucun moyen de contrôler ce qu'il se passe. C'est l'arme absolue de l'évasion fiscal (et encore ce terme ne sera même plus cohérent), du blanchiement, du contrôle des citoyens (et encore "citoyen" ne sera plus non plus le terme cohérent).

Je vous laisse méditer du risque que ça engendre.
2  0 
Avatar de Uther
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 13/09/2019 à 13:32
Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
Ce qui m'impressionne c'est qu'ils donnent l'impression d'être persuadé qu'elle connaîtra forcément un succès gigantesque.
Ca c'est ton extrapolation, la mission d'un gouvernement c'est de prévoir et je ne vois rien d'anormal à ce qu'il se posent la question des conséquences d'une cryptomonnaie utilisée a grande envergure, mais rien ne semble indiquer que le Libra soit bien haut dans la liste des priorités du gouvernement.

Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
Bien sûr que libra c'est de la merde et qu'il ne faut pas l'utiliser, mais l'euro et le dollar ce n'est pas tellement mieux...
Bah la dernière fois que la France a fait défaut c'est en 1812, et c'était dans des conditions qui n'avaient rien a voir avec ce que l'on a actuellement, ça reste quand même plus rassurant que des monnaies dont la valeur ne repose sur rien.
2  0 
Avatar de defZero
Membre averti https://www.developpez.com
Le 05/10/2019 à 17:47
Pour le coup je trouve le raisonnement de la FINMA Suisse beaucoup plus pragmatique.
En disant, même pouvoir, même responsabilité, ils ne ferment pas la porte à l'idée, tout en s'assurant des garanties.

Du côté EU, ils ont juste dit non.
Aucune logique là dedans, juste on ne change rien, toute l'inertie du système EU à l’œuvre.

Côté US, ils m'ont fait au choix, beaucoup rigoler ou bien très peur.
Sa dépend de s'ils croient vraiment ce qu'ils disent.

Mr Mnuchin, Secrétaire au Trésor & Mr Powell, Président de la Réserve fédérale (FED) disent avoir de nombreuses et sérieuses préoccupations" concernant Libra en matière de :
  • Blanchiment d’argent : Oui parce que le $ n'est pas la monnaie la plus utilisé par les trafiquants de tous poils, à travers le monde pour blanchir leurs activités.
  • Réglementation : Les monnaies national sont tellement bien réglementer, que quand une banque US fait faillites, c'est le contribuable mondiale qui les renfloues dit donc.
  • Protection de la vie privée : C'est pas comme si toutes nos transactions financières (Intermédiation bancaire, VISA, MasterCard, Fournisseur US de services de payement à la Paypal) ne passaient pas par un système de traitement open bar pour les Five Eyes.
  • Protection des consommateurs : Jamais d'usurpation d'ID Bancaire, jamais de vole de compte non plus .
    Sur ce coup là ont est tous d'accord qu'ils ne nous vois que comme des consommateurs, pas des citoyens.
  • Stabilité financière : On en reparles des crise financière systémique.


Bref, comme dirait Obelix : "Ils sont fous ces ricain"
2  0 
Avatar de matthius
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 07/10/2019 à 10:50
Vive la 5G et le 8K d'écrans réflectifs grâce aux EPR.
2  0 
Avatar de Mingolito
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 24/10/2019 à 16:06
De toute façon c'est pas gagné, les USA et l'Europe sont contre, et c'est pas le moment de faire le malin pour Zuckerberg, Facebook est sous le coup d'une enquête antitrust aux USA, et plusieurs politiques US veulent clairement démanteler son empire.
2  0 
Avatar de spyserver
Membre averti https://www.developpez.com
Le 24/10/2019 à 16:14
Ok pour le danger de Libra qui revient à faire un système centralisé mais le fait de l'interdire par des lois va empêcher tout autre projet de crypto futur plus sain (comme open libra par ex) et cela va laisser un boulevard aux banques qui vont s'en frotter les mains car elles sont déjà fragilisées par les taux bas mais avec l'avènement d'une cryptomonnaie mondiale, ça n'arrange aucun des acteurs historiques (les banques, les plateformes de paiement VISA,Mastercard et cie) et ça enfonce encore plus le clou, mais par contre en principe nous les utilisateurs on est gagnant si le système est ouvert.
2  0 
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 13/09/2019 à 9:37
Les gouvernements promettent l'effondrement de l'économie si les consommateurs utilisent cette monnaie, ça va probablement dissuader de nombreuses personnes de l'utiliser.
Pour le moment je ne vois pas l’intérêt de payer en libra au lieu de payer en euro/dollar.
Je suis curieux de voir ce qui va rendre cette monnaie attractive.
1  0