Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Jean-Louis Borloo pourrait être le prochain président du conseil d'administration de Huawei France
Et un allié du groupe en Europe contre les USA

Le , par Christian Olivier

200PARTAGES

13  0 
Jean-Louis Borloo, avocat et homme politique français ministre sous l’ère Sarkozy, pourrait bientôt être installé au poste de président du conseil d’administration de la succursale française de Huawei, a rapporté le site Challenges. Borloo était membre du conseil d’administration chez Huawei France jusqu’en décembre 2018 et devrait remplacer à ce poste François Quentin si sa nomination venait à être confirmée le 15 juillet prochain après une réunion du conseil. L’intéressé ne cache pas qu’une proposition lui a été faite.


Cette nomination dans l’Hexagone survient alors que Les États-Unis et la Chine se livrent une guerre commerciale intense depuis plusieurs mois, un conflit dans lequel la surenchère verbale, l’arrestation de hauts responsables de multinationales de part et d’autre et la manipulation des tarifs douaniers font partie des principaux instruments de cette confrontation économique.

L’entreprise Huawei semble, malgré elle, se retrouver au centre de ce conflit. Le groupe est appelé à jouer un rôle majeur dans le déploiement à l’échelle planétaire de la 5G. Mais l’administration Trump s’est engagé dans une vaste campagne de boycott pour imposer le bannissement des équipements réseau « ;prétendument espion ;» du chinois en raison des forts soupçons de collusion qui existeraient entre Huawei et Pékin. De toute évidence, cet acharnement contre Huawei semble faire partie d’une stratégie américaine visant à accroitre la pression sur l’économie de l’empire du Milieu afin d’obtenir des concessions lors de discussions ultérieures.

En France, une proposition de loi a été initiée à l’Assemblé nationale en avril dernier pour encadrer la gestion et le déploiement de cette technologie. Les risques liés aux équipements accompagnant la 5G et dont l’Hexagone voudrait se prémunir ne devraient pas seulement concerner la sécurité nationale ou l’origine de l’équipementier, mais également l’environnement logiciel et les pratiques d’ingénierie des fournisseurs de cette technologie comme le géant chinois Huawei. Cette loi était attendue par les opérateurs locaux désireux de comprendre la situation afin de faire le choix de partenariat dans leur future mise en œuvre de la technologie 5G.

En 2017, Jean-Louis Borloo a fait du lobbying pour que Valenciennes devienne le site pilote en France d’un système de vidéosurveillance déployé par Huawei. Cette proximité avec le géant technologique chinois a conduit ce proche d’Emmanuel Macron à être promu plus tard « ;VRP de luxe ;» du groupe.

Source : Challenges

Et vous ?

Qu’en pensez-vous ?
Avec cette nomination, pourrait-on dire que Huawei obtiendrait un allié de poids au sein de l’UE pour tenir tête aux Américains ?

Voir aussi

Les motifs avancés par Trump pour justifier l'embargo contre Huawei sont inacceptables, les USA auraient-ils bluffé depuis le début ?
Voici 6 raisons pour lesquelles Huawei donne aux États-Unis et à ses alliés des cauchemars en matière de sécurité informatique
Huawei poursuit le gouvernement des USA pour ce qu'il appelle une interdiction injuste, l'obligeant à rendre publiques ses accusations à son encontre
Après l'Allemagne et le Royaume-Uni, la Belgique blanchit Huawei, nouveau coup dur pour la campagne de diabolisation des États-Unis ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Jon Shannow
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 01/07/2019 à 9:43
Bon, ben : APERO !
2  0 
Avatar de tmcuh
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 01/07/2019 à 15:32
puis un jour il reviendra dans l'espace public payé avec vos impots pour inventer des lois favorable à la Chine et aux produits d'importations... Ainsi travail les politiques sous la Démocratie française (beaucoup moins l'Anglaise).

Maintenant on va dire on s'en fout un peu à notre niveau, mais dans tous les cas les chinois y gagneront plus que nous comme toujours y'a des parvenus pour se faire un peu de frique sur le dos des citoyens
1  0 
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 01/07/2019 à 9:26
Citation Envoyé par Christian Olivier Voir le message
Qu’en pensez-vous ?
Ça me fait penser à une intervention de Juan Branco à propos d'Edouard Philippe, vers 46 minutes :

C'est les gars qui passent de la politique au privé, qui se font des réseaux, et qui font perdre l'état dans l’intérêt d'entreprises étrangère.

Citation Envoyé par Christian Olivier Voir le message
Avec cette nomination, pourrait-on dire que Huawei obtiendrait un allié de poids au sein de l’UE pour tenir tête aux Américains ?
Il y a un lobby pro Américain, il a un lobby Chinois, et il y a en a plein d'autres.
Le lobby américain est très puissant en France et globalement dans l'UE, mais il ne peut pas gagner à chaque fois.
Donc peut-être que la France ne suivra pas les ordres US à propos d'Huawei.
0  1