Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Elon Musk promet un Tesla vraiment autonome d'ici la fin de 2020
Capable de vous emmener partout où vous voulez pendant que vous faites la sieste

Le , par Stan Adkens

296PARTAGES

12  0 
Ce nouveau calendrier révisé du lancement de la conduite exclusivement autonome des véhicules Tesla annoncé mardi par Elon Musk pourra-t-il tenir ? En effet, le PDG de Tesla a fait de nouvelles prédictions ce mardi, lors d'une interview en podcast avec la société ARK Invest, un investisseur de Tesla. L'ensemble des fonctions d'auto-conduite du constructeur de véhicule électrique sera achevé d'ici fin 2019, à déclaré le PDG. Et d'ici la fin de 2020, a-t-il ajouté, il sera si performant que vous pourrez dormir sur le siège du conducteur pendant qu'il vous emmène de votre stationnement à l'endroit où vous allez.

« Je pense que cette année, nous serons « en vedette » sur l'auto-conduite complète, ce qui signifie que la voiture sera en mesure de vous trouver dans un parking, de venir vous chercher et de vous emmener jusqu'à votre destination sans intervention, cette année », a déclaré Musk lors de l’interview. « J'en suis certain. Ce n'est pas un point d'interrogation. », a-t-il ajouté.

Ce nouveau calendrier révisé de Musk pourrait être une excellente nouvelle pour les acheteurs de Tesla qui attendent depuis des mois, voire des années l'option sans conducteur qui n’arrive pas. Pour l’heure, les clients de tesla pourront se contenter de ce que Tesla appelle de la fonction de pilote automatique amélioré de leur véhicule qui est de loin différente de ce que vient de promettre le PDG, à condition qu’ils soient prêts à débloquer 5 000 dollars.


En effet, lors d’une conférence téléphonique tenue en fin janvier, Musk a caractérisé le système semi-autonome d'aide à la conduite du pilote automatique de Tesla comme ayant une pleine capacité d'autopilotage sur une autoroute. « Nous avons déjà une pleine capacité d'auto-conduite sur les autoroutes. Ainsi, de la bretelle d'accès à la sortie d'autoroute, y compris le passage de voitures et le passage d'un échangeur d'autoroute à un autre, la pleine capacité d'auto-conduite est là », dit-il. Musk a également annoncé lors de cette conférence qu'il s'attendait à ce que les véhicules autonomes de Tesla puissent rouler en toute sécurité sans assistance humaine d'ici fin 2019.

Cependant, selon un rapport de Business Insider publié en janvier, la description que fait Musk des capacités du pilote automatique contraste avec le manuel de la Tesla modèle 3, qui demande au propriétaire de garder le contrôle de son véhicule lorsqu'il utilise le pilote automatique. « Ne comptez jamais sur ces composants pour votre sécurité. [...] Il est de la responsabilité du conducteur de rester vigilant, de conduire prudemment et d'avoir le contrôle du véhicule à tout moment », est-il écrit dans le manuel à propos des fonctions d'Autopilot, selon le rapport de Business Insider. Par ailleurs, la dernière mise à jour en date de juin 2018 de l'Autopilot de Tesla obligeait à garder les mains sur le volant. Aussi, selon le rapport du mardi de Wired, les véhicules de Tesla ne peuvent pas encore se déplacer partout, ni sur les routes de service, ni dans les parkings, ni dans les villes.

Tesla avait également promis à l’époque qu’entre octobre 2016 et octobre 2018, les clients pourraient payer un supplément d'environ 3 000 dollars pour une fonction de « conduite entièrement autonome », que Tesla pourrait déverrouiller sous forme de mise à jour logicielle. En janvier 2017, M. Musk a déclaré que des éléments de ce dispositif commenceraient à être déployés dans trois à six mois. Cependant, cela ne s'est pas produit et, selon Wired, ce n'était pas la première promesse non tenue.

Musk vient de faire une nouvelle promesse et espérons qu’il n’a pas cette fois surestimé le temps nécessaire à son entreprise pour réaliser son ambitieux projet. Lors de l’interview, il a averti qu'il faudra encore une année de plus à l'entreprise pour arriver au point où ses voitures pourront rouler complètement d'elles-mêmes.

Musk a tenu aussi à apporté un éclaircissement à certaines expressions qu’il emploie. « Les gens extrapoleront parfois la « fonctionnalité complète » pour dire que « la conduite entièrement autonome » fonctionne parfaitement avec 100 % de certitude, ne nécessitant aucune observation », a-t-il déclaré à Catherine Wood, PDG de ARK Invest, et à Tasha Keeney, analyste dans l'interview podcast. « Ce n'est pas le cas. », a-t-il ajouté.

Toutefois, une chose est à noter, les conducteurs de Tesla pourraient s'endormir et se réveiller à leur destination en utilisant l’auto-conduite d'ici la fin de l'année 2020, d’après M. Musk. Mais pour l’heure, les conducteurs devront continuer à surveiller la technologie et être prêts à prendre le contrôle du volant si quelque chose tourne mal, selon le rapport.


Alors que Musk continue de faire des prédictions audacieuses sur la technologie des véhicules autonomes Tesla, la plupart de ses concurrents de l’industrie, qui ont appris des leçons des difficultés inhérentes à la technologie, se contentent des projections moins agressives qu’autrefois, dans le cadre d’un déploiement complet de leurs véhicules auto-conduits.

A l’opposé des manière du PDG de Tesla, Waymo a minimisé le « lancement » de son service de taxi sans chauffeur à Phoenix l'année dernière, révélant que le service ne serait pas ouvert au grand public, et ne lançant que quelques centaines de véhicules dans lesquels il commencera par installer des conducteurs de secours. La technologie est « vraiment, vraiment difficile », a déclaré John Krafcik, PDG de Waymo, l'année dernière. Des entreprises comme Nuro et Aurora adoptent une approche lente et régulière, disant aux journalistes et aux investisseurs qu'elles développent leur technologie avec prudence et sans fanfare. Bien d’autres stratégies modestes de lancement de l’auto-conduite existent.

Musk n’a pas manqué de mentionner lors de l'interview que l'équipe de pilotes automatiques de Tesla, qui a lancé la fonction pour gérer la conduite sur autoroute, s'est maintenant tournée vers la gestion des intersections. C'est un travail difficile, a dit Musk. « Au niveau du développement, il n'y a aucun problème à reconnaître les panneaux d'arrêt et les feux de circulation », a dit M. Musk. « Mais il y a de l'ambiguïté dans certaines intersections complexes avec les feux de circulation. Par exemple, quelle est le bon feu sur lequel se concentrer ? Même si vous êtes une personne, ce n'est pas toujours simple. C'est sur ça qu'on travaille. », a-t-il ajouté.

Le PDG de Tesla a également déclaré que l'ordinateur IA du pilote automatique Tesla « est sur le point d'être mis en production ». Selon Musk, la technologie de l'entreprise sera une amélioration de « 2000 % » par rapport à sa technologie actuelle. Si ces déclarations se précisent, ce serait pour le bonheur des utilisateurs qui s’étendent maintenant à l’Europe. En effet, Reuters, a annoncé en janvier que la Tesla Model 3 venait de recevoir le feu vert de la part du RDW (l’autorité chargée de l’immatriculation des véhicules et des permis de conduire aux Pays-Bas) pour être commercialisée et utilisée en Europe. RDW a confirmé que la Model 3 est apte à rouler en Europe.

Source : Wired

Et vous ?

Que pensez-vous de cette annonce de Tesla ? Coup de pub ou réalité ?
Pensez-vous que la conduite autonome parviendra-t-elle au stade de pilote automatique en fin 2020 ?

Lire aussi

Elon Musk a declaré que les voitures autonomes de Tesla rouleront probablement sans assistance humaine, d'ici la fin de 2019
L'Autopilote des Tesla plus sûr que la conduite manuelle, d'après une enquête commandée par une société d'assurances
Autopilot : la dernière mise à jour de Tesla oblige à garder les mains sur le volant, par un renforcement du harcèlement des conducteurs
Un hacker lance FreedomEV, un projet open source qui apporte de nouvelles fonctionnalités aux voitures Tesla, dont un mode de confidentialité
La Model 3 de Tesla peut désormais rouler sur les routes européennes, elle obtient le feu vert de la part des autorités de l'UE

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Contacter le responsable de la rubrique Accueil

Partenaire : Hébergement Web