Un DRM de HP instruit à certaines imprimantes d'ignorer l'encre contenue dans une cartouche
Lorsqu'un utilisateur annule un abonnement

Le , par Patrick Ruiz

165PARTAGES

16  0 
Il s’agit de plaintes liées à un service de renouvellement de cartouches que le constructeur d’imprimantes offre. C’est un fait, les cartouches d’encre d’origine sont chères. Pour apporter réponse à cet état de choses, l’entreprise a, depuis 2016, mis sur pied HP Inc Subscription pour une gamme d’imprimantes connectées au réseau Internet.

La promesse de l’entreprise par le biais de ce service est d’aider les consommateurs à réaliser des économies importantes, mais il va sans dire que le contrôle du constructeur sur ce qui est en principe la propriété du consommateur atteint des cimes très importantes.

Citation Envoyé par Josh Hendrickson
Si votre imprimante HP connectée à Internet le prend en charge, HP Instant Ink est très facile à installer. Vous vous rendez sur leur site, vous vous inscrivez pour ouvrir un compte et vous connectez votre imprimante. Une fois votre inscription terminée, HP vous enverra des cartouches d'encre. La facturation commence lorsque vous les installez dans votre imprimante. HP vous demande de choisir un plan qui limite les pages que vous pouvez imprimer chaque mois. HP ne se soucie pas de ce que vous imprimez, seulement des pages nécessaires pour le travail. Une page avec un seul mot et une page photo en couleur sont toutes les deux identiques du point de vue du plan. Si vous n'utilisez pas toutes les pages qui vous sont allouées au cours du mois, les pages supplémentaires vont en cumul sur celles que vous pouvez utiliser le mois suivant.

Le montant que vous payez dépend du nombre de pages que vous pouvez imprimer et renouveler. HP offre un plan gratuit de 15 pages par mois, mais sans renouvellement. Si vous dépassez la limite, vous payez 1 $ pour chaque série de 10 pages que vous imprimez (c'est-à-dire que si vous imprimez cinq pages, vous payez quand même 1 $). Le premier niveau payant est de 2,99 $ par mois pour 50 pages, et la possibilité de renouveler 100 pages des mois précédents. Les pages supplémentaires coûtent toujours 1 $ pour un ensemble de 10 pages. La prochaine étape est de 3,99 $ par mois, avec 100 pages par mois et 200 pages superposées. Vous paierez 1 $ pour un ensemble de 15 pages si vous passez à ce niveau. Le niveau supérieur est de 9,99 $ par mois à 300 pages, et 600 pages superposées. Vous paierez 1 $ par ensemble de 20 pages si vous dépassez cette limite.
D’une certaine façon, HP a donc la main mise sur le nombre de pages à imprimer, mais ce n’est pas tout puisque l’utilisateur rapporte que c’est le cas également pour la cartouche d’impression.

Citation Envoyé par Josh Hendrickson
Si vous annulez l'abonnement, votre encre ne fonctionne plus. Vous avez bien lu : dès que votre cycle de facturation se termine, l'imprimante n'accepte plus l'encre et vous devez la renvoyer à HP. Au moins, ils fournissent l'affranchissement et l'emballage à cette fin.

HP n'énonce aucune conséquence dans ses conditions de service si l'encre n'est pas renvoyée, nous avons donc vérifié auprès d'un agent de support. Ils ont expliqué que rien ne se passe si vous ne les renvoyez pas, mais que les cartouches ne fonctionneraient plus. Vous devrez acheter plus d'encre si vous voulez continuer à imprimer. HP expédie de l'encre spécialement marquée dans le cadre de ce processus, et votre imprimante reconnaît qu'elle est destinée uniquement aux abonnés de Instant Ink. C'est essentiellement du DRM, mais au lieu de verrouiller un film ou un livre numérique, cela verrouille un produit physique : l'encre dans votre imprimante.

Instant Ink nécessite une connexion Internet pour votre imprimante. HP explique qu'elle surveille vos niveaux d'encre afin de savoir quand vous en envoyer plus, mais comme décrit dans ses conditions d'utilisation, l'autre raison est de désactiver à distance vos cartouches d'encre si vous annulez, ou s'il y a des problèmes avec votre paiement.

Ces conditions autorisent également HP à " changer, patcher, mettre à jour ou modifier à distance, sans préavis, le logiciel, le micrologiciel ou la programmation de votre imprimante " pour fournir le service Instant Ink. HP indique également qu'il surveille à distance le nombre de pages et l'état de l'encre de votre imprimante, ainsi que les "types de documents imprimés (par exemple, Word, PowerPoint, pdf, jpeg, etc.)".
Cette situation illustre la façon dont les constructeurs d’imprimantes érodent les droits de propriété des utilisateurs au profit de leurs entreprises. Le phénomène n’est pas nouveau. En 2016, plusieurs utilisateurs d’imprimantes HP situés en Amérique du Nord se sont plaints de ce que leur imprimante HP ne fonctionnait plus avec des cartouches de fabricants tiers. Le constat faisait suite à l’application d’une mise à jour de firmware qui a instauré un DRM rendant les imprimantes compatibles uniquement avec des cartouches originales. L’Electronic Frontier Foundation (EFF) avait envoyé une lettre au PDG de HP lui demandant de présenter des excuses aux clients de l’entreprise et de restaurer la possibilité d’utiliser des cartouches tierces. Au cours du troisième trimestre de l’année précédente, HP a accepté de payer 1,5 million de dollars de compensation à 2,4 millions d’Américains propriétaires d’une imprimante HP concernée par les développements. Au quatrième trimestre de l’année précédente, le constructeur Epson (l’un des leaders en France) s’était à nouveau retrouvé sous le feu des critiques de consommateurs américains pour les mêmes raisons.

À la réalité, bon nombre de constructeurs d’imprimantes sont concernés par des pratiques de ce genre. On peut en effet se référer à une plainte déposée en 2017 par l’association HOP (Halte à l’Obsolescence Programmée) contre X pour obsolescence programmée et tromperie pour voir que Canon et Brother allongent la liste.

Source : Howtogeek

Et vous ?

Qu’en pensez-vous ?

Quelle est votre approche pour disposer d’encre au juste prix sans subir les brimades des constructeurs ?

Voir aussi :

La EFF demande à HP d'annuler la dernière mise à jour du firmware d'imprimantes empêchant les utilisateurs de recourir à des cartouches tierces

HP cède à la pression et annonce une mise à jour pour restaurer l'ancien système permettant le déblocage des cartouches d'imprimantes tierces

Des constructeurs d'imprimantes empêchent l'utilisation de cartouches d'encre tierces avec de fausses mises à jour de sécurité

Obsolescence programmée : une plainte déposée auprès du Procureur de la République par l'Association HOP

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de emilie77
Membre actif https://www.developpez.com
Le 10/02/2019 à 15:08
C'est vraiment trop. 130€ de toner pour 2300 page?? 5,5 cent/page pour un recouvrement ridicule?
Et avec ces plans 2,99 € / 50 page = 0,0598, 3,99/100 = 0,0399, 9,99/300 = 0,0333, c'est pour qui a des volumes très constant de pages imprimées par mois. Mais je n'ai aucune confience en HP
Avatar de michel.bosseaux
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 10/02/2019 à 15:51
Dans le principe, que quand l'abonnement n'est plus payé, on ne puisse plus profiter du service, ça me parait juste.
La difficulté ici est que le service suppose la livraison de produits physiques, en l'occurrence de consommables. Je serais assez d'accord avec le fait que l'imprimante doive être retournée avec les consommables qui n'ont pas été entamé (et l'imprimante qui refuserait d'initialiser une nouvelle cartouche hors abonnement). Mais les cartouches commencées, c'est abusif à mon sens.
Mais si on suit la loi (et la logique technique), l'imprimante refusant de fonctionner avec des cartouches liées à l'abonnement si celui ci n'a pas été renouvellé, ça parait légal ...
Avatar de Neckara
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 10/02/2019 à 17:13
C'est quand même ridicule cette mode des abonnements…
On essaye de nous faire payer des abonnements pour tout et n'importe quoi.

Ils pourraient tout simplement faire payer les cartouches envoyées, avec pourquoi pas un lissage du prix sur l'année avec une correction en fin d'année.
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 11/02/2019 à 8:13
Citation Envoyé par Neckara Voir le message
C'est quand même ridicule cette mode des abonnements…
On essaye de nous faire payer des abonnements pour tout et n'importe quoi.
C'est vrai que c'est pénible, mais il y a un bon côté, l'abonnement c'est la fin de l’obsolescence programmé.
Ça fait des décennies que les fabricants d'imprimante s'arrangent pour :
- que l'imprimante tombe en panne au bout de N impressions ou X mois
- qu'il soit impossible d'utiliser de l'encre non officielle
- gaspiller un gros pourcentage des cartouches d'encre

Avec un système d'abonnement on pourrait te prêter une imprimante qui a une espérance de vie de 30 ans et qui ne gaspille pas d'encre.

Bon là te bloquer les impressions quand l'abonnement se termine même si il reste de l'encre dans les cartouches c'est pas très sympa...
Avatar de Neckara
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 11/02/2019 à 9:48
Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
Avec un système d'abonnement on pourrait te prêter une imprimante qui a une espérance de vie de 30 ans et qui ne gaspille pas d'encre.
C'est vrai, tu ne gaspilleras pas d'encre... mais tu gaspilleras ton argent.

Puis le jour où il y aura un vrai problème, tu te retrouveras cul et chemise.
Le matériel ne t'appartenant pas.
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 11/02/2019 à 10:03
Citation Envoyé par Neckara Voir le message
C'est vrai, tu ne gaspilleras pas d'encre... mais tu gaspilleras ton argent.
Te soutirer le maximum d'argent c'est l'objectif de toutes les entreprises qui te vendent du matériel.
Le boulot des ingénieurs c'est de faire en sorte que les appareils tombent en panne assez vite pour que tu le remplaces.
Donc ok la location coûterait plus cher, mais ce serait plus écologique.
Au lieu de changer d'imprimante tous les deux ans, t'en aurais qu'une, qui serait faite pour durer. (ça en serait fini de l'encre gaspillée et des compteurs d'impressions)

Citation Envoyé par Neckara Voir le message
Puis le jour où il y aura un vrai problème, tu te retrouveras cul et chemise.
Il y aurait un remplacement en urgence (mieux que le système de remplacement des freebox).
Tu donnes ton appareil en panne, on te donne un appareil qui fonctionne (potentiellement plus récent).
L'appareil en panne se fait recycler si il est trop vieux, ou réparer et on le loue à quelqu'un d'autre.

J'avais entendu un type dire que la location pourrait être une solution à l'obsolescence programmée.
Pour le moment les constructeurs d'imprimantes veulent que tu achètent leur encre, qu'elle soit gaspillé et que ton imprimante tombe en panne pour que tu en rachètes une autre. Ça fait un paquet d'imprimantes et de cartouches à la poubelle, juste pour qu'un constructeur d'imprimante gagne de l'argent.
Avatar de pschiit
Membre actif https://www.developpez.com
Le 11/02/2019 à 10:09
Ce serai acceptable que l'utilisation de l'imprimante soit soumise à l'abonnement, si l'imprimante était mise à disposition gratuitement. Mais quand on a acheté l'imprimante, cela devient carrément intolérable.
Avatar de Neckara
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 11/02/2019 à 10:14
Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
Donc ok la location coûterait plus cher, mais ce serait plus écologique.
Cool, on va se faire racketter, mais au moins c'est écologique.
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 11/02/2019 à 10:30
Citation Envoyé par Neckara Voir le message
Cool, on va se faire racketter, mais au moins c'est écologique.
Voilà !
C'est déjà comme ça avec les locations de box internet. Chaque mois certains paient la location de la livebox.
Maintenant c'est la mode de la location de voiture aussi.
Voiture à 99 euros par mois, est-ce vraiment une bonne affaire ?
Plus tard ce sera peut-être de la location de lave-linge, lave-vaisselle, TV, etc.

La location à la journée pourrait être pratique pour les trucs qu'on utilise rarement (débroussailleuse, taille-haie, etc).
Ou alors il faudrait un système communautaire ou N personnes se partagent un appareil (mais ça doit être compliqué à gérer en cas de panne)
Avatar de Neckara
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 11/02/2019 à 10:40
Déjà le fait que la chose ne t'appartienne pas te prive du droit d'usus et d'abusus.

Ensuite, il est quand même extra-ordinaire qu'une personne accepte de se faire racketter au prétexte que cela serait plus écologique, non pas en soit-même, mais par chantage : "vous prenez une location ou on pollue en vous vendant un produit dont la durée de vie sera volontairement raccourcie".

C'est comme si je te demandais de m'envoyer 100€ par semaine, sinon je jettes tous mes déchets dans la même poubelle.
Et le pire, c'est que tu accepterais avec le sourire, en ventant les mérites d'une telle démarche au prétexte qu'elle serait écologique...
Contacter le responsable de la rubrique Accueil

Partenaire : Hébergement Web