HP accepte de payer 1,5M$ de compensation aux utilisateurs d'imprimantes
Sevrées de la possibilité d'utiliser des cartouches tierces

Le , par Patrick Ruiz

54PARTAGES

17  0 
C’est le résultat d’une entente entre HP Inc et les 2,4 millions d’Américains propriétaires de l’une des imprimantes qui apparaît dans la liste qui suit entre le 1er mars 2015 et le 31 décembre 2017.


En sus du million de dollars et demi destiné à apporter réponse aux réclamations financières des consommateurs, HP Inc s’engage à prendre en charge les frais administratifs liés à l’opération d’information des possesseurs dudit matériel. Quant au montant des honoraires du conseil juridique des plaignants, il fait l’objet d’un arrangement qui n’est pas encore ficelé. L’entente déposée auprès d’une cour de district californienne.

L’accord entre les deux parties fait suite à un bras de fer qui dure près de 2 ans. En 2016, l’entreprise spécialisée dans les imprimantes et les compatibles PC a publié une mise à jour de désactivation des cartouches d’impression conçues par des entreprises tierces. À la mi-septembre de cette année, le florilège de plaintes des consommateurs a débuté. Fin septembre 2016, l’Electronic Frontier Foundation s’est mêlée à la danse en demandant à HP Inc d’annuler la mise à jour à problème. Octobre 2016 s’est ouvert sur la première action en justice déposée par deux consommateurs. Y faisant suite, la situation a pris de l’ampleur avec un recours collectif national contre l’entreprise.

À la mi-octobre 2016, HP Inc a entamé la marche en arrière en annonçant une nouvelle mise à jour pour restaurer le système de prise en charge des cartouches d’impression tierces. HP Inc a néanmoins trouvé une pirouette pour ne pas céder totalement. Fin 2016, le constructeur a eu la géniale idée d’apposer des étiquettes à certaines de ses imprimantes à jet d’encre. La manœuvre était destinée à signaler qu’elles pourraient être incompatibles avec des cartouches de fabricants tiers. Les termes de l’entente passée avec les consommateurs interdisent à HP Inc de reproduire la manœuvre sur le matériel listé, mais ne concernent pas les imprimantes étiquetées.

Sous d’autres cieux, HP Inc fait face aux mêmes écueils. En mai, La Commission australienne de la concurrence et des consommateurs (ACCC) a ordonné à l’entreprise d’apporter compensation aux réclamations des consommateurs affectés par lesdites mises à jour. À la demande de cette dernière, chacun des concernés devait recevoir 50 dollars australiens.

Source : Détails de l’entente

Et vous ?

Qu’en pensez-vous ?

Les constructeurs justifient de telles manœuvres par la nécessité de conserver la qualité de l’impression. Quel commentaire en faites-vous ?

Voir aussi :

HP publie des correctifs en urgence pour certains laptops affectés par le pilote enregistrant les frappes, d'autres correctifs sont prévus aujourd'hui

HP : accusée d'avoir déployé un spyware dans une récente mise à jour sur Windows*10 à l'insu des utilisateurs, l'entreprise s'explique

Impression 3D : HP lance une machine qui construit des articles non pas en plastique, mais en acier

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Grogro
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 24/09/2018 à 12:48
La question c'est : à quel constructeur d'imprimante peut-on encore faire confiance en 2018 ?

 
Contacter le responsable de la rubrique Accueil

Partenaire : Hébergement Web