Une province chinoise lance une application pour dire aux gens s'ils sont à proximité d'une personne endettée
Et les encourage à les signaler

Le , par Stéphane le calme

101PARTAGES

17  0 
Les autorités chinoises ont développé une application pour dire aux gens s'ils sont à proximité d'une personne endettée. Le quotidien chinois China Daily a annoncé que des responsables de la province chinoise de Hebei (dans le Nord de la Chine) avaient créé l'application, nommée carte des débiteurs sans lendemain, accessible via l'application de média social WeChat.

L'application avertit les utilisateurs d'un éclair lorsqu'ils se trouvent à moins de 500 mètres d'une personne endettée, a déclaré le journal. Elle indique également l'emplacement exact du débiteur, bien qu'il ne soit pas clair si elle affiche des informations personnelles.

Le seuil de la dette à contracter pour pouvoir figurer dans l’application n’a cependant pas été dévoilé, mais l’objectif de l’application est clair : permettre aux citoyens de garder un oeil sur les personnes endettées.


Le China Daily a déclaré que l’application laisserait les gens « dénoncer des débiteurs capables de payer leurs dettes ».

Dans la culture chinoise, l'épargne est traditionnellement préférée aux dépenses, les dettes étant considérées comme taboues.

L’application intervient alors que la Chine s’attaque au crédit avec des réformes de son système de crédit social. Le nouveau système, une extension de la cote de crédit d'une personne, entrera en vigueur en 2020 et jugera une personne en fonction de sa fiabilité et de son comportement dans les transports en commun. .

L'argument en faveur d'un système de crédit social est que de nombreuses personnes en Chine n'ont toujours pas d'accès formel aux banques traditionnelles. Ils ont donc besoin d'un système alternatif pour déterminer s'ils peuvent rembourser des emprunts, louer des maisons ou même envoyer leurs enfants à l'école.

Pour atteindre cet objectif, le système tirera profit du plein potentiel de l’infrastructure technologique chinoise, soit quelque 200 millions de caméras croisées à des systèmes de reconnaissance faciale et à des dossiers financiers, médicaux et juridiques. Des réseaux d’intelligence artificielle avancée auront la lourde charge de réglementer et d’interpréter les données issues de ce croisement à grande échelle.


Le fonctionnement du système est assez simple. Comportez-vous bien, et vous serez récompensés. Comportez-vous mal, et vous serez punis. Par exemple, si un citoyen paie ses factures à temps, fait du bénévolat ou gère correctement son recyclage, il verra son score grimper et obtiendra des récompenses telles que des prix de transport public ou même des temps d’attente dans les hôpitaux revus à la baisse. En revanche, s’il enfreint les règles, il sera immédiatement puni. Le score chute à chaque infraction, induisant pour l’individu en faute des punitions pouvant aller des pénalités financières à des restrictions de voyage.

Un système critiqué

La majorité de la population chinoise ne cerne peut-être pas réellement le niveau de surveillance que ce genre de systèmes peut permettre d’acquérir. Il n’y a eu aucun débat public concernant la mise en place du système. Cependant, certaines couches de la société chinoise se sont inquiétées du fait que le score citoyen soit le seul critère d’évaluation du comportement des citoyens chinois. Comme pour donner un fondement à leurs inquiétudes, 10 millions de personnes se sont retrouvées punies dans les zones ou le système a déjà été testé.

Un cas d’une personne punie est celui du journaliste d’investigation Liu Hu dont la carrière a été mise en pièces après qu’il ait été mis sur la liste noire suite à des accusations de corruption qu’il a portées contre le gouvernement. Son accès au transport ferroviaire et tous ses comptes de réseaux sociaux ont été suspendus. Estampillé en tant que personne « malhonnête », il explique que la plupart des Chinois n’appréhendent pas réellement la manière dont ce système pourrait les affecter si jamais ils se retrouvaient en situation d’être punis. « Vous pouvez voir l'état d'esprit du peuple chinois. Leurs yeux sont clos et leurs oreilles sont bouchées. Ils connaissent peu le monde et vivent dans une illusion », déclare-t-il.

En effet, des enquêtes montrent que le système est grandement apprécié par les citoyens qui en bénéficient déjà dans les zones de test. Il ajoute que ce ne sont pas seulement les individus ou les entreprises chinoises qui sont sujets à ce système, mais aussi les entreprises étrangères opérant sur le sol chinois. Ce qui inquiète certaines entreprises étrangères qui craignent même que le système puisse interférer avec la souveraineté d’autres pays.

Source : China Daily

Et vous ?

Un progrès ou une atteinte aux libertés ?
Pensez-vous que l'Europe pourrait bientôt voir ce genre d'application apparaître ?

Voir aussi :

France : le gouvernement envisagerait de donner plus de pouvoir à l'ANSSI pour mieux contrôler Huawei sans déclarer ouvertement la guerre à la Chine
Un grand nombre d'applications VPN gratuites populaires sur Google Play et App Store sont détenues par des entités chinoises ou sont basées en Chine
USA : un projet de loi prévoit d'interdire la vente de technologie aux entreprises chinoises, qui commettent des vols de propriété intellectuelle
De nouveaux documents lieraient Huawei à des sociétés écran présumées en Iran et en Syrie, le bras de fer entre les USA et la Chine continue

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de KEKE93
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 23/01/2019 à 19:48
C'est l'etat chnois qui voit la paille dans l'oeil de son citoyen mais ne voit pas la poutre qu'il a dans son propre oeil...

Petit rappel: la dette de la Chine c'est actuellement 253% de son Produit Intérieur Brut si l'on considère que la dette de la Chine Inclut la dette de l'Etat, la dette des collectivités locales, la dette des banques d'Etat et la dette des entreprises publiques (State Owned Enterprise).
Ce chiffre est démentiel pour un pays encore en voie de développement...Une grande partie de la croissance chinoise depuis 20 ans a été bâtie sur des investissements tous azimut de moins en moins rentables financés par la dette...La Chine est déjà en crise qu'il y ait ou non une guerre commerciale avec les U.S.A.

Voir l'endettement du simple citoyen; c'est bien hypocrite...Les citoyens chinois ont pour la plupart pas mal épargné relativement à leur salaire parce que en cas de pépin, c'est à eux de payer leurs frais qui pour nous français, nous sont payés par la Sécurité Sociale...

Et puis, un moyen d'éviter que la Chine fonce droit dans le mur, c'est bien de lancer la consommation des ménages chinois pour éviter que la croissance de la Chine ne s'effondre trop; d'où la nécessité d'un certain endettement des ménages...
Avatar de thebronx
Membre à l'essai https://www.developpez.com
Le 24/01/2019 à 0:30
bai je connais certaines villes qui pourraient faire planté cette application .
Avatar de David Evan
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 24/01/2019 à 7:53
C'est absolument incroyable ! La ressemblance avec 1984 de G.Orwell est absolument bluffante : Un parti tout puissant, des citoyens surveillé dans leur moindre faits et gestes, encouragés à la délation ...
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 24/01/2019 à 8:41
Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message
Un progrès ou une atteinte aux libertés ?
On dirait que le gouvernement chinois fait un concours avec les scénaristes de Black Mirror pour savoir qui a les idées d'utilisation de la technologie les plus dystopique possible.

Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message
Pensez-vous que l'Europe pourrait bientôt voir ce genre d'application apparaître ?
Normalement en Europe nous sommes attaché à la liberté, donc si un jour des gouvernements essaient de mettre ça en place, il va y avoir de la résistance.
Peut-être que la surveillance passe mieux auprès des chinois, c'est une civilisation totalement différente.
Ils ont peut-être moins de problème avec la délation là-bas.
Avatar de tanaka59
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 24/01/2019 à 9:01
Qui veut devenir chinois et tester le système ?

Histoire de donner quelques pots de vins et de rouge (du vin pas des communistes )
Avatar de Superzest 76
Membre actif https://www.developpez.com
Le 24/01/2019 à 9:36
On dirait que le gouvernement chinois fait un concours avec les scénaristes de Black Mirror pour savoir qui a les idées d'utilisation de la technologie les plus dystopique possible.
C'est ce que je me disait justement ^^ la prochaine étape le blocage irl ? ça ne me surprendrais même pas. Franchement que fait l'onu ? Il faut peut être expliquer a Xi Jinping que bon les hommes a la base il on le droit a la vie privé ? Car la limite du raisonnable a largement été dépassé. Des sanction économique peut être ?
Avatar de halaster08
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 24/01/2019 à 9:39
Excellente appli ! Enfin un moyen simple pour éviter de perdre du temps à parler aux pauvres !
Mais pas nécessaire en France puisqu'on déjà "l'appli" Gilets Jaunes
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 24/01/2019 à 9:45
Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message
Un cas d’une personne punie est celui du journaliste d’investigation Liu Hu dont la carrière a été mise en pièces après qu’il ait été mis sur la liste noire suite à des accusations de corruption qu’il a portées contre le gouvernement. Son accès au transport ferroviaire et tous ses comptes de réseaux sociaux ont été suspendus. Estampillé en tant que personne « malhonnête », il explique que la plupart des Chinois n’appréhendent pas réellement la manière dont ce système pourrait les affecter si jamais ils se retrouvaient en situation d’être punis. « Vous pouvez voir l'état d'esprit du peuple chinois. Leurs yeux sont clos et leurs oreilles sont bouchées. Ils connaissent peu le monde et vivent dans une illusion », déclare-t-il.

En effet, des enquêtes montrent que le système est grandement apprécié par les citoyens qui en bénéficient déjà dans les zones de test. Il ajoute que ce ne sont pas seulement les individus ou les entreprises chinoises qui sont sujets à ce système, mais aussi les entreprises étrangères opérant sur le sol chinois. Ce qui inquiète certaines entreprises étrangères qui craignent même que le système puisse interférer avec la souveraineté d’autres pays.
Pour l'instant ce système est bien accueilli par le peuple chinois. Être surveillé et noté ça ne les dérange pas. La plupart on envie d'être des bons citoyens on dirait.

Citation Envoyé par Superzest 76 Voir le message
Il faut peut être expliquer a Xi Jinping que bon les hommes a la base il on le droit a la vie privé ? Car la limite du raisonnable a largement été dépassé. Des sanction économique peut être ?
Non apparemment la limite est encore loin.
Avatar de Superzest 76
Membre actif https://www.developpez.com
Le 24/01/2019 à 10:16
Citation Envoyé par halaster08 Voir le message
Excellente appli ! Enfin un moyen simple pour éviter de perdre du temps à parler aux pauvres !
Mais pas nécessaire en France puisqu'on déjà "l'appli" Gilets Jaunes
*met ses air pods

Desoler monsieur chang je parle pas le pauvre
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 24/01/2019 à 10:32
Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message
Dans la culture chinoise, l'épargne est traditionnellement préférée aux dépenses, les dettes étant considérées comme taboues.
Sur ce point c'est plutôt chouette comme culture.
Alors qu'aux USA plein de gens s'endettaient avec des cartes de crédits.
Il y a aussi l'histoire des subprimes et de la chute de l'immobilier avec les foreclosure et tout ça, les banques accordaient des prêts à des gens qui ne pouvaient pas rembourser.
Après il y a des histoires d'actions noté B- qui sont mis dans des ensemble qui finissent noté AAA.

Bref.
En France un moment il y avait des sociétés de rachats de dette, parce que des gens avaient plusieurs prêts en même temps
Et du coup ils sont encore plus endettés maintenant.

Pour moi le seul prêt justifier c'est pour construire ou acheter une maison.
Parce que généralement on a pas plusieurs centaines de milliers d'euros qui attendent sur un compte.
Contacter le responsable de la rubrique Accueil

Partenaire : Hébergement Web