AWS lance Amazon DocumentDB, un service de base de données compatible avec MongoDB,
"une mauvaise imitation" selon le PDG de Mongo

Le , par Coriolan

68PARTAGES

14  0 
Alors que le NoSQL monte en puissance, et les entreprises se tournent de plus en plus vers le cloud public, Amazon Web Services (AWS) a lancé une base de données de documents assurant une compatibilité avec MongoDB.


Pour les non-connaisseurs, MongoDB est développé depuis 2007 par l’entreprise new-yorkaise MongoDB. Il est depuis devenu un des SGBD les plus utilisés, notamment pour les sites web de Craigslist, eBay, Foursquare, SourceForge.net, Viacom, pagesjaunes, et le New York Times.

Selon Amazon, Amazon DocumentDB a été conçu intégralement pour permettre à ses clients de bénéficier de la performance, scalabilité et disponibilité dont ils ont besoin pour faire tourner les charges de travail critiques de MongoDB.

Le géant du cloud admet que ses clients utilisent MongoDB, mais trouvent « du mal à créer sur MongoDB des applications performantes et hautement disponibles capables d’atteindre plusieurs Terabytes et des centaines de milliers d’opération de lecture et d’écriture par seconde. »

Cette contrariété serait due à la complexité qui suit l’installation et la gestion de clusters de MongoDB. En effet, les utilisateurs passent une bonne partie de leur temps et argent à gérer MongoDB et s’assurer que tout est fonctionnel et sécurisé, a informé AWS.

AWS a informé que les développeurs peuvent utiliser le même code d’application MongoDB, drivers et outils existants pour exécuter, gérer et rendre évolutives les charges de travail sur Amazon DocumentDB.

Apparemment, Amazon a passé beaucoup de temps à chercher comment supporter les charges de travail MongoDB, puis ultimement, le géant a décidé de se doter d’un nouveau service conçu à partir de zéro. Selon Swan Bice, le patron de bases de données non relationnelles au sein d’AWS, il a fallu deux ans à Amazon pour développer DocumentDB.

MongoDB dispose de son propre service database-as-a-service, Atlas, lancé en 2017 pour mieux cibler des entreprises plus grandes. Selon MongoDB, le service aurait actuellement 6200 clients.

Toutefois, Amazon a critiqué ce service également, statuant que les systèmes de MongoDB font face à « des défis de réplication de données et ont des temps de restauration longs en cas de panne. »

Amazon DocumentDB réduit les I/O de base de données en écrivant les changements seulement sur la couche de stockage, cela permet d’éviter la réplication lente, inefficace et coûteuse de données à travers des liens réseau, a informé AWS. Le service utilise aussi une couche de stockage basée sur SSD, assurant une réplication x6 à travers les trois zones de disponibilité. AWS a informé que son service assure une performance deux fois meilleure que celle des solutions MongoDB actuelles.

AWS se targue de proposer un service plus performant et moins délicat à gérer. Mais il faut savoir qu’Amazon DocumentDB implémente l’API MongoDB 3.6 vieux de deux ans. Un choix curieux de la part du géant du cloud sachant qu'apparemment, il cherche à se doter de sa propre variante de MongoDB. De plus, le choix de cette API veut dire que la solution d’AWS ne dispose pas des dernières fonctionnalités, a fait savoir MongoDB.

Le PDG de MongoDB n’a pas vraiment apprécié la nouvelle compétition que compte lui livrer AWS en reprenant les fonctionnalités de sa technologie. Sur son compte Twitter, il a publié une citation de Gandhi dans laquelle il tacle AWS. Par la suite, il a informé que « l’imitation est la forme la plus sincère de flatterie », mais il reste confiant que les développeurs seront distinguer entre l'original et une mauvaise imitation.

A noter que ce lancement d’AWS survient après que MongoDb a annoncé en octobre 2018 que les lancements futures de sa base de données open source seront couverts par une nouvelle license SSPL (Server Side Public License) qui impose des conditions sur les enreprises utilisant sa technologie. SSPL, la nouvelle license de Mongo n’est pas destinée à forcer les développeurs à payer pour utiliser MongoDb, mais plutôt faire barrage aux opérateurs cloud offrant des services fermés de la base de données.

En fouillant dans la documentation d’AWS, certains internautes se sont rendu compte qu’Amazon DocumentDB a été bâti sur Aurora PostgreSQL apparemment. Les identifiants sont limités à 63 caractères, soit la même limite que PostgreSQL. De même, la taille de chaque collection est limitée à 32 TB, soit le maximum qu’offre une table PostgreSQL. Il apparait aussi que les écritures ne sont pas scalables horizontalement, ce qui en fait une base de données NoSQL limitée, mais AWS reste fidèle à sa stratégie de lancer des services avec le minimum afin d’attirer l’attention de l’industrie, puis implémenter une solution convenable par la suite s’il y a de la demande.

Source : businesswire

Et vous ?

Qu’en pensez-vous ?
Utilisez-vous MongoDB ? Comment est votre expérience d'utilisateur ?
Êtes-vous tentés de passer à la nouvelle solution d'AWS ?

Voir aussi

MongoDB annonce l'abandon d'AGPL pour une nouvelle licence autour de laquelle la désignation open source fait débat
MongoDB sacré SGBD de l'année 2013, le système de gestion de base de données NoSQL sort premier d'un classement ultra sélectif
Microsoft fait les yeux doux aux développeurs MongoDB, la firme explique pourquoi ils devraient migrer vers Azure DocumentDB
MongoDB prépare son introduction en bourse pour financer son développement et mieux concurrencer le géant des SGBD Oracle qu'il considère vulnérable

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de tomlev
Rédacteur/Modérateur https://www.developpez.com
Le 12/01/2019 à 10:05
Je pense qu'ils veulent aussi se positionner pour pas laisser les mains libres à Microsoft sur ce créneau avec CosmosDB (qui d'ailleurs s'appelait initialement.... DocumentDB ! Amazon a un peu manqué d'inspiration sur ce coup là)
Avatar de sitexw
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 15/01/2019 à 13:48
Effectivement, c'est un peu une blague le nom.
Je serai curieux de voir des benchmark qui compare les deux, MongoDB vs DocumentCopiePostgreDB ^^

 
Contacter le responsable de la rubrique Accueil

Partenaire : Hébergement Web