Developpez.com

Télécharger gratuitement le magazine des développeurs, le bimestriel des développeurs avec une sélection des meilleurs tutoriels

Microsoft fait les yeux doux aux développeurs MongoDB
La firme explique pourquoi ils devraient migrer vers Azure DocumentDB

Le , par Michael Guilloux, Chroniqueur Actualités
DocumentDB est un service de données NoSQL qui fait partie de la plateforme Microsoft Azure. En tant que système de gestion de base de données orientée documents, il entre dans la même catégorie que MongoDB, CouchDB ou RethinkDB et, comme ces derniers, il gère les documents au format JSON.

Mais lorsque les entreprises envisagent l'intégration d’une base de données NoSQL orientée documents dans leurs systèmes, nombreuses doivent être celles qui choisissent MongoDB. Il fait en effet partie des moteurs NoSQL les plus populaires et il est devenu très fiable au cours de ces dernières années.

En ce qui concerne DocumentDB, il n'est généralement pas pris en considération lors de cette prise de décision, bien que selon plusieurs de ses amateurs, ses caractéristiques font de lui un sérieux concurrent à MongoDB, qui offrirait même des avantages plus forts dans certaines situations.

Microsoft fait partie de ceux qui pensent qu'Azure DocumentDB mérite bien plus que la place qui lui est accordée actuellement. Dans un billet de blog, la firme explique pourquoi, en invitant au passage les développeurs MongoDB à basculer vers DocumentDB. Microsoft avance deux arguments majeurs : celui de la sécurité, ainsi que la compatibilité de DocumentDB avec MongoDB.


Pour ce qui est de la sécurité, Microsoft explique que pour sécuriser les données stockées dans un compte de base de données Azure DocumentDB, DocumentDB assure la prise en charge d’un modèle d’autorisation basé sur une clé secrète, qui utilise un code d’authentification de message basé sur le hachage (HMAC) à forte intégrité.

« En plus du modèle d’autorisation basé sur un secret, DocumentDB prend désormais en charge les contrôles d’accès basés sur une stratégie IP pour la prise en charge du pare-feu entrant », explique Microsoft. « Ce modèle est très semblable aux règles de pare-feu d’un système de base de données traditionnel et renforce la sécurité du compte de base de données DocumentDB. Avec ce modèle, vous pouvez désormais configurer un compte de base de données DocumentDB pour qu’il soit accessible uniquement à partir d’un ensemble d’ordinateurs et/ou de services cloud approuvés. L’accès aux ressources de DocumentDB à partir de ces ensembles d’ordinateurs et de services approuvés nécessite toujours que l’appelant présente un jeton d’autorisation valide. »

Étant donné que DocumentDB est basé sur Azure, Microsoft explique qu’il tire parti aussi de ses investissements pour sécuriser sa plateforme cloud. Le géant du logiciel montre également que les mesures de sécurité recommandées pour sécuriser une installation MongoDB sont déjà implémentées dans DocumentDB en tant que fonctionnalités courantes. Entre autres avantages au niveau de la sécurité, Microsoft ajoute encore être en train de travailler sur le chiffrement au repos et en mouvement. Cela va permettre aux clients de chiffrer les données dans DocumentDB afin de s’aligner sur les meilleures pratiques pour protéger la confidentialité et l'intégrité des données.


Outre le volet sécurité, Microsoft avance qu’en passant de MongoDB à DocumentDB, les développeurs n’auront pas à réécrire leurs applications. C’est possible grâce à la prise en charge du protocole DocumentDB pour MongoDB. Cela signifie que les bases de données DocumentDB peuvent désormais être utilisées comme magasins de données pour les applications écrites pour MongoDB. Cela veut également dire qu’en utilisant les pilotes existants pour les bases de données MongoDB, votre application écrite pour MongoDB peut désormais communiquer avec DocumentDB et utiliser des bases de données DocumentDB au lieu de bases de données MongoDB. « Dans de nombreux cas, vous pouvez passer de MongoDB à DocumentDB en modifiant simplement une chaîne de connexion. Cette fonctionnalité en version préliminaire permet aux clients de générer et exécuter facilement des applications de base de données MongoDB dans le cloud Azure (en tirant parti des bases de données NoSQL évolutives et entièrement gérées de DocumentDB), tout en continuant à exploiter leurs outils et compétences existants pour MongoDB », ajoute Microsoft.

Il existe un bon nombre d’avantages liés à l’utilisation de la prise en charge du protocole DocumentDB pour MongoDB. La compatibilité avec MongoDB est le plus évident. Mais, on peut également citer le fait que DocumentDB étant un service entièrement géré, vous n’aurez pas d’infrastructure ou de machines virtuelles à gérer.

Testez gratuitement Azure et ses services

Source : Blog Microsoft

Et vous ?

Qu’en pensez-vous ?
Lequel entre MongoDB et DocumentDB serait le meilleur ? Expliquez leurs avantages et inconvénients.

Voir aussi :

DocumentDB : le service de base de données NoSQL de Microsoft Azure disponible en version finale, avec un outil de migration des BD vers DocumentDB
Le PDG de MongoDB assure que son entreprise attire les développeurs du giron d'Oracle, avez-vous migré à MongoDB ?
MongoDB : comment éviter les attaques qui prennent en otage vos données ? Un billet de l'entreprise pour essayer d'endiguer ce phénomène


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de gretro gretro - Membre actif https://www.developpez.com
le 18/02/2017 à 1:27
Pourquoi j'utiliserais une base de données fortement couplée à un fournisseur de Cloud? Si je me souviens bien, il est impossible de l'exécuter on-Premise. Encore une belle stratégie de vendor lock-in de la part de Microsoft. Comparement à cela, MongoDB roule partout, se Dockerise et est presque devenu un standard.

Donc non merci, ce sera sans moi.
Avatar de lunatix lunatix - Rédacteur https://www.developpez.com
le 18/02/2017 à 10:23
oui, faudrait etre un peu fou pour choisir une base qui te lock sur une plateforme d'hébergement.
comparer une base azure only a des bases qui peuvent tourner partout, c'est un peu ridicule.

(d'ailleurs tristesse : la boite derriere rethinkDB qui était tres prometteuse a fermé :'( )
Avatar de dlebel dlebel - Candidat au Club https://www.developpez.com
le 20/02/2017 à 9:15
Pour information rethinkDB est passé en Open Source et a intégré The Linux Foundation https://www.rethinkdb.com/blog/rethi...ux-foundation/
Avatar de heid heid - Membre confirmé https://www.developpez.com
le 20/02/2017 à 11:49
@gretro le + de leure solution est que documentDB est en mode database as a service et que du n'a pas à gérer l'installation, la maintenance, et la disponibilité de la base.

Pour une solution full cloud 100% azure qui ne risque pas de passer on premise ça peut avoir un avantage, surtout s'ils gèrent le driver mongo natif ce qui limite le coté captif de la solution.

Après en dehors de ce cas bien précis c'est certain que d'utiliser mongo c'est s'assurer la portabilité on premise et sur d'autres providers cloud. A voir aussi la communauté (qui est bien plus importante sur mongo) et les évolutions (rien ne dit que les nouvelles feature mongo seront dispo sur documentDB).
Avatar de Aurelien.Regat-Barrel Aurelien.Regat-Barrel - Expert éminent https://www.developpez.com
le 20/02/2017 à 15:05
170€ offerts, je trouve ça tentant quand même. Ce qui n'est pas clair pour moi, c'est ce qu'offre DocumentDB qui est incompatible avec MongoDB?

A côté de ça OVH se lance dans le hosting de base Mongo, et offre aussi la gratuité le temps de la Beta:
https://www.runabove.com/SaaSDBMongoDB.xml
Avatar de SQLpro SQLpro - Rédacteur https://www.developpez.com
le 20/02/2017 à 19:19
Citation Envoyé par gretro Voir le message
Pourquoi j'utiliserais une base de données fortement couplée à un fournisseur de Cloud? Si je me souviens bien, il est impossible de l'exécuter on-Premise.
Vous n'y êtes pas. MS offre une plateforme de cloud privé (on premise) appelé Azure Stack.
Il est prévu que DocumentDB en fasse partit :
https://feedback.azure.com/forums/26...emise-instance
Si vous trouvez que cela ne vient pas assez vite, à vous de râler pour leur mettre la pression...

A +
Offres d'emploi IT
Ingénieur développement logiciels temps réel embarqué H/F
Safran - Ile de France - Éragny (95610)
Chef de projet technique H/F
Safran - Ile de France - Melun (77000)
Ingénieur système de commande de vol H/F
Safran - Ile de France - Massy (91300)

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
Contacter le responsable de la rubrique Accueil