Apple réduit d'environ 10 % son objectif de production d'iPhone au 1er trimestre 2019
Cela annonce-t-il une chute irrémédiable de l'iPhone ?

Le , par Michael Guilloux

0PARTAGES

14  0 
Apple a réduit d’environ 10 % son objectif de production de nouveaux iPhone au premier trimestre 2019, d'après le quotidien Nikkei Asian Review. Une nouvelle qui confirme que la mauvaise santé du segment iPhone.

La semaine dernière, dans une note publiée par Tim Cook à l'intention des actionnaires, le PDG d'Apple avait déjà averti que l'entreprise ne pourra pas atteindre ses prévisions de revenus pour le premier trimestre fiscal 2019 (qui prend fin le 29 décembre 2018), à cause d'une faible demande d'iPhone.

La firme a expliqué cela, entre autres, par la hausse de prix liée à la force du dollar américain, le fait que certains clients ont tiré parti de la réduction significative des prix de la batterie de remplacement pour iPhone, mais surtout par un ralentissement des ventes en Chine. Il faut en effet préciser qu'Apple y connait une concurrence féroce. Le groupe souffre sur le marché chinois du prix élevé (et sans cesse croissant) de ses smartphones, alors que des concurrents comme Huawei proposent désormais une technologie comparable, mais nettement plus abordable. La montée des tensions commerciales entre la Chine et les États-Unis a également affecté la vente d'iPhone ; une situation dans laquelle Apple est devenue la cible d'une campagne de boycott menée par d'éminentes entreprises chinoises, et qui s'est aggravée depuis l'arrestation de la directrice financière de Huawei au Canada.

Pour la nouvelle année, les choses risquent de s'empirer encore en Chine où une injonction préliminaire d’un tribunal pourrait déboucher sur l’interdiction de la vente en Chine des modèles d’iPhone les plus récents, dans le cadre de la bataille judiciaire qui oppose Apple à Qualcomm au sujet de la violation présumée par Apple de brevets de l'équipementier de la téléphonie mobile. Apple est encore menacé en Allemagne et probablement dans d'autres pays par les actions en justice initiées par Qualcomm.

C'est en prévision du pire scénario que le fabricant de smartphones de luxe a demandé à ses fournisseurs de produire moins d’exemplaires de ses iPhone XS, XS Max et XR, par rapport à ce qui était prévu auparavant. C'est ce que révèle Nikkei, qui cite des sources informées de cette initiative. Cette requête a été adressée fin décembre, c'est-à-dire avant qu'Apple n'informe ses actionnaires qu'il ne pourra pas atteindre ses prévisions de chiffre d’affaires pour le trimestre octobre-décembre 2018. Le quotidien japonais précise d'ailleurs que c’est la deuxième fois en deux mois que la société américaine réduit sa production prévue pour le produit phare.


D'après les informateurs de Nekkei, le niveau de révision de production est différent pour chaque fournisseur et dépend de la gamme de produits qu'ils fournissent. Mais dans l'ensemble, le volume de production total prévu des anciens et des nouveaux iPhone est passé dans la fourchette 40-43 millions d’unités pour le trimestre allant de janvier à mars 2019, alors qu’il était auparavant prévu entre 47 et 48 millions d'unités.

Si l'on suppose qu'Apple va écouler son nouveau volume de production, cette réduction à la baisse représentera une contraction de plus ou moins 20 % par rapport aux 52,21 millions d'unités vendues par Apple entre janvier et mars 2018. Mais l'ampleur de la baisse pourrait être plus grande si la demande d'iPhone est plus faible que la production.

On peut alors se demander si Apple peut encore compter pendant longtemps sur la vente de l'iPhone qui pendant longtemps a généré presque deux tiers des revenus de la firme. Quoi qu'il en soit, Apple mise de plus en plus sur les services tels que la musique, le stockage (iCloud) ou les contenus vidéo, comme on peut le voir à travers ses dernières annonces.

Apple vient en effet de conclure avec Samsung un accord qui permettra au fabricant sud-coréen d'intégrer prochainement dans ses téléviseurs connectés une application permettant d’accéder à iTunes d’Apple. L'application permettra notamment aux utilisateurs de TV connectés de Samsung de parcourir, louer ou acheter et de lire des films et des émissions actuellement présents sur iTunes. Ce partenariat, comme le rapportent certains médias, laisse croire que la firme de Tim Cook se prépare à distribuer son service de vidéo, très attendu, sur des appareils fabriqués par des tiers. En vertu du même accord dont les modalités financières n'ont pas été divulguées, Samsung va également adopter la technologie AirPlay 2 d’Apple, qui permet de diffuser sans fil sur le téléviseur le contenu des iPhone. Dans la même logique, Apple a conclu en novembre dernier un accord avec Amazon qui permet aux utilisateurs des enceintes connectées Echo d’accéder à Apple Music. Ce qui montre que la firme de Cupertino veut avoir plusieurs cordes à son arc, plutôt que de compter essentiellement sur un produit qui n'est plus au mieux de sa forme.

Pendant ce temps, Apple ne veut plus que les sous-performances de l'iPhone fassent chuter son cours en Bourse, comme ç'a été le cas après la note de Tim Cook. Selon Nikkei, la société a annoncé lors de sa dernière présentation de résultats qu'elle va cesser de divulguer les chiffres de vente d'iPhone.

Source : Nikkei

Et vous ?

Qu'en pensez-vous ?
Cela annonce-t-il une chute irrémédiable de l’iPhone ? Ou pensez-vous que l’iPhone a encore de longues années devant lui ? Pourquoi ?

Voir aussi :

Apple va proposer le contenu iTunes sur les TV Samsung, ne pouvant plus compter durablement sur l'iPhone, Apple se reconvertit en société de service
Vie privée : « ce qui se passe dans votre iPhone reste dans votre iPhone », selon Apple qui fustige ses concurrents
Apple a annoncé le retrait des iPhone 7 et 8 de ses magasins de détail en Allemagne, en respect de la décision de justice allemande
La capitalisation boursière d'Apple a perdu 446 milliards de $ depuis octobre, faudrait-il craindre un krach boursier majeur comme celui de 2008 ?
Apple : Tim Cook estime que le remplacement des batteries a contribué à la faible demande d'iPhone, un aveu que la réparation nuit aux ventes ?
Apple compte aller plus loin dans l'IA et l'apprentissage automatique, en nommant un nouveau vice-président directeur de la stratégie d'IA

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Fleur en plastique
Membre habitué https://www.developpez.com
Le 09/01/2019 à 12:25
Citation Envoyé par Michael Guilloux Voir le message
Le groupe souffre sur le marché chinois du prix élevé (et sans cesse croissant) de ses smartphones
Tiens donc, Apple souffre du fait qu'il vend ses appareils trop chers ? Il n'y a pas que les Chinois (concernés par la guerre de Trump anti-Chine) qui trouvent qu'Apple est de plus en plus cher et que l'embellie sur les prix est de moins en moins justifiée au vue des améliorations limitées des derniers modèles. Mais bien entendu, je ne m'attends absolument pas à ce qu'Apple admette officiellement qu'ils ont été trop gourmands sur les prix. Ils ne sont jamais coupables, comme cela a été prouvé dans le cas de l'AntennaGate et plus récemment pour le BendGate.
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 09/01/2019 à 14:00
Citation Envoyé par Michael Guilloux Voir le message
Qu'en pensez-vous ?
Les consommateurs achètent moins d'iPhones il faut donc moins en produire, c'est logique...
La concurrence est rude avec OnePlus, Huawei, Honor, Xiaomi, etc.
Les consommateurs n'ont peut-être pas besoin d'acheter un smartphone neuf chaque année, il y a des gens capable de garder le même téléphone pendant 5 ans voir plus.
Les smartphones sont beaucoup trop puissant par rapport à l'utilisation qui en est faite. (il y a des smartphones OnePlus qui ont un processeur 8 cœurs et 8 Go de RAM, au final les gens s'en servent pour envoyer des SMS)

Citation Envoyé par Michael Guilloux Voir le message
Cela annonce-t-il une chute irrémédiable de l’iPhone ? Ou pensez-vous que l’iPhone a encore de longues années devant lui ? Pourquoi ?
Ça fait longtemps que les ventes d'Iphones diminuent, mais comme la marge de bénéfice grandissait à chaque fois, ça ne se ressentait pas trop.

L'avenir est incertains, mais le plus probable c'est que les iPhones existent encore pendant de nombreuses années. (Il y a beaucoup de gens qui sont fidèle à Apple.)
Apple va être obligé d'innover, c'est chouette car ça fait bien longtemps que ça n'était pas arrivé.
Peut-être une ligne Apple low cost, le prochain iPhone à 200€ ça pourrait être un bon plan.

Apple a déjà été beaucoup plus près de la faillite qu'aujourd'hui...
Avatar de Hippocrène
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 09/01/2019 à 14:06
Je ne pense pas que ce soit une question de prix en premier lieu, je pense surtout que c’est le résultat de la politique agressive des chinois sur le marché du smartphone, fraîchement déployés dans le monde, qui se fait ressentir. En tout cas, et quoiqu’on en pense, c’est une bonne nouvelle pour eux.
Je dirais que c’est se tromper que dire qu’Apple à eu tort de monter ses prix à ce point. Le marché était en hausse et pas mal de gens ont suivi, il restait des téléphones abordables (pas Apple) et de bonne performance. Je serai étonné d’apprendre qu’Apple n’a pas prédit d’où viendrait le coup qui lui ferait perdre tant de points en bourse, mais ils n’ont visiblement pas réagit à temps ; peut-être décidé à lutter contre vents et marées à leur image de luxe et ne pas s’abaisser à du moyen de gamme ?
Un jour, peut-être, quand le marché sera contrôlé par les chinois, on regrettera Apple et son iPhone à 1200€ ; l’avenir le dira.

Tant de sérieux dans ce message me donne envie de dégobiller, mais je tenais quand même a faire part de ma vision sur le sujet...
Avatar de sinople
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 09/01/2019 à 15:09
A mon avis c'est plus un tassement au niveau de l'innovation sur le produit qui ralenti le taux de renouvellement et une absence sur de nouveaux marchés qu'une prise de conscience soudaine de l'humanité quand à la marge d'Apple qui est la cause de ce point.

Parce que bon la marge indécente elle était déjà là à l'époque de l'iPod...

 
Contacter le responsable de la rubrique Accueil

Partenaire : Hébergement Web