Facebook sait comment vous suivre en utilisant la poussière ou des rayures sur l'objectif de votre appareil photo,
D'après un brevet déposé en 2015

Le , par Stan Adkens, Chroniqueur Actualités
Facebook dépose beaucoup de brevets relatifs à la mise en contact des personnes connectées à son réseau social afin de multiplier des interconnexions entre ses utilisateurs, d’après Gizmodo. Une chose est sûre, le géant des réseaux sociaux ne le fait pas seulement pour que vous ayez un correspondant sympathique à l’autre bout du monde avec qui échanger des messages amicaux. Certainement, la société, qui revendiquait au troisième trimestre de l’an dernier 2,27 milliards d'utilisateurs actifs chaque mois, le fait pour accroître ses opportunités d’annonces et par conséquent son chiffre d'affaires.

Le 10 mai 2017, Facebook a déposé un brevet basé sur des photos de famille pour prédire qui vit à la maison, afin d'améliorer son ciblage publicitaire. Le brevet intitulé « Prédire la démographie des ménages à partir de données d'images » a pour objet l’exploitation d’une technologie permettant de prédire qui sont les membres de votre ménage, en fonction des images et des légendes publiées sur Facebook, ainsi que des informations sur votre appareil, telles que les adresses IP partagées, selon un rapport de BuzzFeed News.

En juin dernier, The News York Times relevait l’acharnement de Facebook contre les données privées des utilisateurs à la suite d’un examen de centaines de demandes de brevets de la société qui a révélé que la société aurait envisagé de suivre presque tous les aspects de la vie de ses utilisateurs : où ils sont, avec qui ils passent du temps, leur relation amoureuse, quelles marques ils préfèrent, de quels politiciens ils parlent, etc. Selon le journal, la société a même tenté de faire breveter une méthode permettant de prédire quand vos amis mourront. Un autre brevet déposé par Facebook en 2015 permettrait au réseau social de vous suivre en utilisant la poussière ou des rayures sur l'objectif de votre appareil photo, si jamais il était appliqué, d’après un rapport de Gizmodo publié en novembre 2018.

En effet, les brevets déposés par Facebook qui mentionnent « People You May Know » montrent des méthodes ingénieuses que Facebook a conçues pour découvrir que des inconnus sur son réseau social pourraient se connaître. L’une des technologies brevetée par Facebook en 2015, pour établir des liens entre des personnes qui pourraient se connaitre, utilise de façon plus stratégique des métadonnées de l'appareil photo associées aux photos qu'elles ont téléchargées. Sur cette base, selon Gizmodo, deux personnes pourraient se connaitre si les images qu’elles téléchargent sur le réseau social semblent avoir été tirées dans la même série de photos, par exemple, IMG_4605739.jpg et IMG_4605742. Ou encore si des signes particuliers tels que des rayures d'objectif ou de la poussière étaient détectables aux mêmes endroits sur les photos, révélant que les photos avaient été prises avec le même appareil.


Selon Gizmodo, cette technologie pourrait mettre dans la fonctionnalité « People You May Know » de votre application Facebook, non seulement, des personnes à qui vous avez envoyé des photos et qui les ont téléchargées sur Facebook ensuite, mais également, des personnes qui ont sollicité le même photographe que vous dans leur cérémonie telle que le mariage. Toutefois, Facebook dit ne pas utiliser ces métadonnées pour mettre des personnes en contact.

« Nous n'analysons pas non plus les images prises par la même caméra pour faire des recommandations dans People You May Know », a déclaré un porte-parole de Facebook à Gizmodo à propos du brevet de 2015. « Nous avons souvent demandé des brevets pour des technologies que nous n'avons jamais mises en œuvre, et les brevets ne devraient pas être considérés comme une indication de plans futurs. »

Gizmodo s’est aussi intéressé à une autre demande de brevet déposée par Facebook en 2014 qui décrit une technologie qui utilise les données des smartphones pour déterminer si deux utilisateurs se connaissent. Selon Ben Chen, l’auteur du brevet et l'un des directeurs techniques de Facebook, il est, non seulement, possible de déterminer que deux smartphones se trouvaient au même endroit au même moment, mais également, que les utilisateurs se faisaient face ou marchaient ensemble, en comparant les lectures de l'accéléromètre et du gyroscope de chaque téléphone. Cette technologie, si elle est mise en application, permettrait à Facebook d’être plus pointu dans sa suggestion d’amis en vous présentant la personne à qui vous avez parlé à un moment et lieu donnés, et non les autres personnes qui étaient présentes au même endroit au même moment, mais à qui vous n’avez pas parlé.

Cependant, Facebook dit n’avoir pas mis cette technique en pratique, selon Gizmodo. Par ailleurs, le géant du numérique ne cesse de répéter depuis longtemps qu'il n'utilise pas les données de localisation pour faire des suggestions d'amis. Toutefois, cela ne veut pas dire que la société ne mettra jamais ces technologies en pratique. Selon Jason M. Schultz, professeur de droit à l’Université de New York, a estimé dans l’une de ses interventions qu’« un portefeuille de brevets est assimilable à une carte donnant des indications sur la manière dont une entreprise pense faire évoluer sa technologie ». Partant de ce principe, on peut supposer qu’en s’intéressant aux différents brevets déposés par une entreprise technologique, il serait possible de définir ses objectifs réels ou du moins la manière dont elle souhaite faire évoluer sa technologie.

Toutefois au cours de l’enquête de Gizmodo sur la façon dont le réseau social fait ses recommandations d'amis aux utilisateurs, qui sont étrangement exactes, Facebook a soutenu ne pas faire certaines pratiques pour la localisation des utilisateurs telles que l’utilisation des réseaux Wi-Fi ou des adresses IP, l’utilisation des vues de profil, l’utilisation de la reconnaissance faciale, l’utilisation des contacts à qui vous envoyez des sms sur WhatsApp.

Toutes ces technologies brevetées par Facebook sont effrayantes à cause de la surveillance que le réseau pourrait instaurer, bien que cela est déjà le cas, mais Gizmodo a dit dans son rapport que tout ceci pourrait être un vœu pieux de la part de Facebook. En effet, Vera Ranieri, avocate à l'Electronic Frontier Foundation, qui se concentre sur la propriété intellectuelle, sans avoir examiné ces brevets spécifiques, a déclaré de façon générale que le Bureau des brevets des États-Unis ne s'assure pas qu'une technologie fonctionne réellement avant de délivrer un brevet.

« Beaucoup de brevets sont déposés à l'étape de l'idée plutôt qu'à l'étape de l'actualité », a-t-elle dit. « Une entreprise de technologie qui dépose un brevet a, espérons-le, au moins réfléchi à la façon de le faire. On pourrait espérer qu'ils puissent l'appliquer si on le leur demande, mais cela ne veut pas dire qu'ils l'ont déjà fait auparavant », a-t-elle ajouté.

Lors de son enquête qui a durée un an, Gizmodo a découvert que Facebook a déposé, depuis sa création en 2004, des milliers de demandes de brevets technologiques dont une douzaine déposée entre 2010 et 2016, qui concernaient directement la fonctionnalité des personnes que vous connaissez peut-être ou « People You May Know ». Ces technologies pourraient être utilisées à l’avenir par la société pour suivre les utilisateurs de façon précise afin d’en savoir davantage sur eux et sur leurs réseaux sociaux réels, en exploitant surtout des outils de surveillance sophistiqués intégrés par défaut à nos téléphones intelligents, comme les accéléromètres, les gyromètres, les microphones, les caméras, etc.

Importance de la fonction « People You May Know » pour Facebook

La fonction « People You May Know » est importante pour Facebook car, selon les auteurs des brevets, les gens qui ont plus d'amis utilisent davantage le réseau, regardent plus d'annonces et permettent au réseau social de gagner plus d'argent. Ils estiment que s’il est impossible à un utilisateur de se retirer de cette fonctionnalité, cela doit être peut-être pour cette raison.

« Pour les personnes qui ont peu d'amis, nous avons entendu dire que les suggestions que nous leur fournissons les aident à se sentir plus engagés, et nous allons continuer à essayer de rendre ces suggestions aussi pertinentes que possible, » a déclaré à Gizmodo le porte-parole de Facebook par courriel. « Les systèmes de réseautage social valorisent les connexions des utilisateurs parce que les utilisateurs mieux connectés ont tendance à utiliser davantage le système de réseautage social, augmentant ainsi l'engagement des utilisateurs et offrant une meilleure expérience utilisateur. », ont expliqué des employés de Facebook après la première demande de brevet relative à cette fonction. Selon l’équipe de croissance de Facebook, un engagement accru des utilisateurs est si important, car il en résulte « une augmentation correspondante, par exemple en termes d'opportunités publicitaires ».

Selon Gizmodo, de nombreuses demandes de brevets de Facebook sont relatives à la recommandation d’amis sur le réseau social. Facebook recherche vos proches ou familles et vous les suggère comme amis. Par ailleurs, Facebook fait autre chose que déposer des brevets en tant que vœu pieux, montrant l’importance de sa fonction « People You May Know », selon Gizmodo. Gizmodo rapporte que, Facebook aurait mis en pratique des technologies dont les brevets ont été déposés en 2012.

Facebook recueillerait toutes les informations de contact qu'il peut trouver dans les carnets d'adresses d'autres utilisateurs, les associerait ensuite au compte d’un autre utilisateur et utiliserait ces informations pour mettre ce dernier en relation avec d'autres utilisateurs qui ont ces mêmes informations de contact, a rapporté Gizmodo.

En d'autres termes, « People You May Know » est crucial pour les résultats financiers de Facebook car plus d’interactions entre utilisateurs signifient plus d'opportunités de regarder les annonces, selon Gizmodo. Et aussi, même si Facebook ne le fait pas peut-être encore, à cause de l’ampleur des brevets relatifs au suivi des utilisateurs découverts par Gizmodo lors de son étude, Facebook pense au moins que ces choses pourraient être mises en œuvre.

Source : Gizmodo, Bureau des brevets

Et vous ?

Que pensez-vous de cette étude ?
Croyez-vous aux propos de Facebook lorsqu’il dit n’avoir pas encore appliqué ces différents brevets relatifs au suivi des utilisateurs ?
Et si les technologies qui enfreignent la vie privée ainsi que toutes autres technologies désastreuses étaient bloquées au stade de brevet, au niveau du Bureau des brevets des États-Unis ? Qu’en pensez-vous ?

Lire aussi

Des brevets déposés par Facebook semblent illustrer la gloutonnerie du groupe, pour les données privées de ses utilisateurs, faut-il s'en inquiéter ?
Facebook a demandé un brevet basé sur des photos de famille pour prédire qui vit à la maison, afin d'améliorer le ciblage publicitaire
Facebook envisagerait d'utiliser la caméra de votre téléphone ou votre ordinateur pour analyser vos émotions, et diffuser de la publicité ciblée
Facebook souhaite enregistrer les sons autour des téléphones, en s'appuyant sur des signaux cachés émis par des pubs à la télé, pour ou contre cela ?
Facebook révèle avoir partagé les données de ses utilisateurs avec des dizaines d'entreprises, dans un nouveau rapport remis au Congrès US


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse Signaler un problème

Avatar de Bigb Bigb - Membre averti https://www.developpez.com
le 11/01/2019 à 10:20
Facebook est une caricature de l'Internet commercial et sans scrupule que personne ne veut... Chaque jour apporte son lot de révélations !
Avatar de CAMIC CAMIC - Membre régulier https://www.developpez.com
le 11/01/2019 à 10:21
Tout est dans le titre.

et certainement sans demande préalable d'autorisation.
Avatar de DroideD254 DroideD254 - Nouveau Candidat au Club https://www.developpez.com
le 13/01/2019 à 14:07
Facebook nous trace … depuis quand ?
Avatar de JppPleur JppPleur - Bot Troll en alpha-test https://www.developpez.com
le 13/01/2019 à 15:27
C'est à se demander si les agences gouvernementales n'ont pas poussé ces entreprises a récupérer ces données. Que ce soit ça ou les cartes de fidélité etc ...

C'est quand meme étrange on est censé être en démocratie et on est de plus en plus surveillé, directement et indirectement.

Sous couvert de sécurité, comme quand on va au moyen orient pour propager la paix. Bref une belle excuse pour nous contrôler et nous orienter.

Le pire c'est que les gens s'en moquent, encore là on a la rgpd m'enfin si c'est aussi efficace qu'hadopi.

A qui cela profite ? Les illuminatis ? Les reptiliens ?

On pourra parler de théorie du complot mais après nous avoir soit disant démontré que la terre est ronde on voudrait nous faire croire que c'est une malheureuse coïncidence ?
Avatar de jean12 jean12 - Membre du Club https://www.developpez.com
le 15/01/2019 à 11:28
Cela permettrait aux utilisateurs d'avoir des propositions plus précises correspondant à leur cas, d'améliorer la détection des Fake News, etc.
Mais en même temps cela peut soulever un gros problème d'Ethique, en matière de respect de la vie privée des internautes. La meilleure manière d'y parvenir serait de garantir que les employés eux-mêmes n'aient pas d'accès en clair aux données de leurs clients, mais qu'ils utilisent des paramètres de manipulation. Et aussi qu'il n'y ait pas de fuite dans les résultats délivrés par l’algorithme d'intelligence Artificielle utilisée derrière. Si l'on veut proposer par exemple un produit pour les couples en difficulté, il ne faudrait pas que cela fasse le tour de la terre, que des résultats de recherche d'un client précis aient été divulgués ...
Contacter le responsable de la rubrique Accueil

Partenaire : Hébergement Web