Les employés de Google demandent l'arrêt de l'arbitrage forcé dans l'industrie technologique,
Et invitent les employés du secteur à se joindre à eux

Le , par Jonathan

63PARTAGES

16  0 
Le géant américain Google, selon toute vraisemblance, passe par quelques zones de turbulences cette année. On apprenait encore il y a quelques mois que depuis 2016, l’entreprise avait licencié des dizaines d’employés parmi lesquels on pouvait compter de hauts cadres, ceci pour des motifs de harcèlement sexuel. Certains de ces hauts cadres avaient reçu de grosses sommes après leur licenciement, ce qui a provoqué une réaction de milliers d’employés qui avaient décidé de quitter leurs postes de travail pour manifester contre ce genre de traitement.

Parmi les demandes des manifestants figurait l’arrêt immédiat de la pratique de l’arbitrage forcé qui imposait aux employés de régler en privé plutôt que devant les tribunaux, les affaires portant sur le harcèlement, les voies de fait et la discrimination. Sundar Pichai a répondu quelques jours plus tard avec une lettre dans laquelle l'entreprise annonçait qu’elle modifiait sa politique sur l’arbitrage, mais uniquement dans les cas de harcèlement et d'agression. Ce mouvement des employés de Google a inspiré d’autres entreprises comme Airbnb et eBay qui ont elles aussi changé leur politique en matière de harcèlement sexuel.


Les modifications apportées par Google concernant sa politique en matière d’arbitrage forcé sont jugées insuffisantes par un groupe se faisant appeler Googlers for Ending Forced Arbitration. En effet, ce groupe estime que la demande de mettre fin à l'arbitrage forcé n'a été que partiellement satisfaite et exige que Google termine le travail déjà entamé ; il invite également les autres entreprises du secteur à faire pareil.

Il faut rappeler que les mises à jour ne s'appliquent pas aux travailleurs temporaires, aux vendeurs et aux contractuels de Google qui sont principalement des femmes et des personnes de couleur. Ces catégories de travailleurs ont publié une lettre sur Medium plus tôt ce mois-ci demandant l’égalité de traitement. Ils ont illustré l’inégalité dont ils étaient victimes en donnant comme exemple le fait de n’avoir pas reçu en temps réel les mises à jour apportées par Google contrairement aux employés à temps plein. Ils ont conclu leur lettre en lançant un appel à tous les autres travailleurs de l’industrie technologique à les rejoindre dans leur combat en vue d’améliorer globalement leurs conditions de travail.

Sources : New York Times

Et vous ?

Pensez-vous que Google répondra favorablement à ces revendications ?

Voir aussi :

Un ex-employé de Google met en garde contre les plans de l'entreprise pour la Chine et exhorte les législateurs à accroître leur surveillance
Des employés de Google demandent à l'entreprise de renoncer à son projet Dragonfly, une version censurée du moteur de recherche pour le marché chinois
Un employé de Google crée la polémique en expliquant que les femmes ne sont pas faites pour la tech et finit par être viré de l'entreprise

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !


 
Contacter le responsable de la rubrique Accueil

Partenaire : Hébergement Web