Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Des employés de Google demandent à l'entreprise de renoncer à son projet Dragonfly
Une version censurée du moteur de recherche pour le marché chinois

Le , par Stéphane le calme

220PARTAGES

17  0 
Dans une lettre ouverte publiée mardi matin, des employés de Google ont demandé à leur employeur d’annuler le projet au nom de code Dragonfly, qui désigne une version censurée du moteur de recherche destiné au marché chinois. De plus, les employés ont demandé à la société de ne pas réagir contre les lanceurs d'alerte qui divulgueraient les détails de projets internes secrets s'ils étaient dans l'intérêt du public.

Citation Envoyé par employés Google
Nous sommes des employés de Google et nous nous associons à Amnesty International pour demander à Google d’annuler le projet Dragonfly, l’effort de Google visant à créer un moteur de recherche censuré pour le marché chinois permettant la surveillance par l’État.

Nous sommes parmi des milliers d'employés qui ont élevé notre voix pendant des mois. Des organisations internationales des droits de l'homme et des journalistes d'investigation ont également sonné l'alarme en insistant sur les graves préoccupations en matière de droits de l'homme et en appelant à plusieurs reprises Google à annuler le projet. Jusqu’à présent, la réponse de nos dirigeants n’a pas été satisfaisante.

Notre opposition à Dragonfly ne concerne pas la Chine: nous nous opposons aux technologies qui aident les puissants à opprimer les plus vulnérables, où qu’ils se trouvent. Le gouvernement chinois n’est certainement pas le seul à vouloir étouffer la liberté d’expression et à utiliser la surveillance pour réprimer la dissidence. Dragonfly en Chine créerait un dangereux précédent à un moment politique instable, empêchant Google de refuser aux autres pays des concessions similaires.

La décision de notre entreprise intervient alors que le gouvernement chinois étend ouvertement ses pouvoirs de surveillance et ses outils de contrôle de la population. Nombre d'entre elles reposent sur des technologies de pointe et associent activité en ligne, enregistrements personnels et surveillance de masse pour suivre et profiler les citoyens. Des rapports montrent déjà qui supporte les coûts, y compris les Ouïghours, les défenseurs des droits des femmes et les étudiants. Le fait de fournir au gouvernement chinois un accès rapide aux données des utilisateurs, conformément à la loi chinoise, rendrait Google complice de l'oppression et des violations des droits de l'homme.

Dragonfly permettrait également la censure et la désinformation dirigée par le gouvernement, et déstabiliserait la vérité sur laquelle reposent la délibération populaire et la dissidence. Compte tenu de la répression des voix dissidentes par le gouvernement chinois, de tels contrôles seraient probablement utilisés pour réduire au silence les personnes marginalisées et favoriser les informations qui vont dans le sens des intérêts du gouvernement.

Beaucoup d’entre nous ont accepté un emploi chez Google en gardant à l’esprit les valeurs de la société, y compris sa position antérieure sur la censure et la surveillance chinoises, et en comprenant que Google était une entreprise disposée à placer ses valeurs au-dessus de ses bénéfices. Après un an de déceptions, notamment avec le projet Maven, Dragonfly et le soutien de Google aux abuseurs, nous ne pensons plus que ce soit le cas. C’est pourquoi nous prenons position.

Nous nous joignons à Amnesty International pour exiger que Google annule Dragonfly. Nous exigeons également que les dirigeants s'engagent pour la transparence, une communication claire et une réelle responsabilité. Google est trop puissant pour ne pas être tenu responsable. Nous méritons de savoir ce que nous construisons et nous méritons d’avoir notre mot à dire dans ces décisions importantes.

Google est mis sous pression

Google a décrit l’application de recherche, connue sous le nom de Project Dragonfly, comme une expérience qui n’était pas proche du lancement. Mais comme des détails ont été divulgués depuis le mois d’août, les employés actuels et anciens, les défenseurs des droits de l’homme et les législateurs américains ont reproché à Google de ne pas s’opposer plus sévèrement à la politique du gouvernement chinois voulant que les résultats politiquement sensibles soient bloqués.

Le groupe de défense des droits de l'homme Amnesty International a également lancé mardi une pétition publique appelant Google à annuler Dragonfly. L'organisation a déclaré qu'elle encouragerait les travailleurs de Google à signer la pétition en les ciblant sur LinkedIn et en manifestant devant les bureaux de Google.

Environ 1 400 des 10 000 travailleurs de Google ont exhorté la société en août à améliorer la surveillance des entreprises éthiquement douteuses, notamment Dragonfly.

Google cherche depuis longtemps à renforcer sa présence en Chine, le plus grand marché Internet au monde. L’entreprise a besoin de l’autorisation du gouvernement pour faire concurrence aux principaux services Internet locaux du pays.

Les employés qui ont signé de leurs noms la lettre ouverte de mardi, ont déclaré avoir constaté peu de progrès et s'attendre à ce que davantage de collègues soutiennent publiquement l'annulation de Dragonfly.

La lettre exprime sa préoccupation devant le fait que le gouvernement chinois traque les dissidents à l'aide de données de recherche et supprime la vérité par le biais de restrictions de contenu.

Un porte-parole de Google a déclaré que la société n’avait pas de nouveau commentaire sur la lettre des employés, mais a rappelé ce que l'entreprise avait déjà déclaré : « Nous investissons depuis de nombreuses années pour aider les utilisateurs chinois, depuis le développement d’Android, via des applications mobiles telles que Google Translate ainsi que nos outils de développement. Mais notre travail de recherche n'a été qu'une exploration et nous n’avons pas l’intention de lancer un produit de recherche en Chine ».

Source : lettre ouverte, Reuters

Voir aussi :

Google est accusé de ne pas respecter le RGPD en pistant les utilisateurs, des groupes de défense des consommateurs de 7 pays déposent une plainte
Les arnaqueurs modifient les coordonnées des banques sur Google Maps pour escroquer les clients qui demandent de l'assistance en ligne
Chrome : Google travaille sur une fonctionnalité permettant de faire défiler les onglets, pour se débarrasser des limitations actuelles de l'interface
Europe : Google veut jouer la carte de la transparence pour les publicités à caractère politique, pour protéger les élections de mai 2019
Microsoft et Google travaillent au portage de Chrome sur Windows 10 ARM, l'absence d'une version native porte préjudice aux deux enseignes

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de bogonbo
Inactif https://www.developpez.com
Le 27/11/2018 à 21:19
Dragon Endormi et Jeune Phénix, un seul suffit pour conquérir le monde. Je les ai tous les deux. Il est temps de faire revivre l'empire de Puyi.
1  0 
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 06/03/2019 à 10:00
Citation Envoyé par Jonathan Voir le message
Que pensez-vous de ce moteur de recherche censuré ?
En Chine internet est censuré et Google ne souhaite pas se passer d'un gros marché.
Il doit y avoir plus d'1 milliard de chinois, ils peuvent devenir rentable pour Google. (il y a un paquet de pubs à afficher et d'informations personnelles à récupérer et à exploiter)

Il y a des gens en France qui rêvent de pouvoir censurer internet, mais ce n'est pas dans la culture française, donc ça ne devrait pas arriver.
Christophe Barbier : "Ça se régule aussi Internet... Les Chinois, ils y arrivent bien !"

Citation Envoyé par Jonathan Voir le message
Quelles peuvent être les conséquences de son lancement ?
Des employés de Google vont être un peu déçu par les décisions de leur entreprise, mais pour les chinois ça ne changera pas grand chose, tout est déjà censuré là-bas...

Le truc qui craindrait ce serait que Google remonte au gouvernement chinois la liste des utilisateurs qui ont effectué certaines requêtes (le gouvernement ferait ensuite baisser la note de civilité).
1  0 
Avatar de FatAgnus
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 01/12/2018 à 14:35
La vraie nouvelle donnée par cet article est qu'on apprend que Google possède une équipe de protection de la vie privée !
0  0 
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 04/12/2018 à 8:08
Citation Envoyé par Doksuri Voir le message
donc la quadrature du net c'est poubelle ?
Il ne me semble pas que ce soit en lien avec Google et la Chine.

Mais sinon on peut parler de la neutralité du net, normalement tous les utilisateurs sont égaux, il n'y a pas de priorité et aux USA certains veulent changer ça.
Donc on s'éloigne de la philosophie de base du net.

Au début tout le monde disait "Internet c'est génial tout le monde peut partager ses passions et ses opinions !" et maintenant ça fait peur au système, puisque avec internet on peut partager des informations qui ne vont pas dans le sens des médias dominant, sans internet il n'y aurait peut-être pas eu l’élection de Trump, le Brexit, les Gilets Jaunes, l'alliance extrême gauche/extrême droite en Italie, etc.

Citation Envoyé par Doksuri Voir le message
vu que ca se passe en chine, il n'y a aucune chance pour que ca nous arrive, c'est ca ?
Les pratiques chinoises sont contre nos valeurs. (c'est une civilisation totalement différente de la notre)
En théorie en France on défend la liberté.
Malheureusement les gouvernements veulent de plus en plus surveiller et contrôler leur peuple.
Avant c'était facile les gens n'avaient pas d'alternative aux médias mainstream, mais maintenant c'est fini, les gens ont perdu confiance dans les grands médias et s'informent ailleurs.
Par exemple :
«BFM, collabos»: trois journalistes conspués à la mobilisation toulousaine des Gilets jaunes (VIDEO)

Du coup le modèle chinois risque de déteindre sur la France
Certains en rêvent depuis longtemps :
Christophe Barbier : "Ça se régule aussi Internet... Les Chinois, ils y arrivent bien !"

===
Le modèle chinois n'est pas compatible avec nous.
Par exemple, là-bas il y a un système de point pour déterminer si on est un bon citoyen.
J’espère que ça n'arrivera jamais en France, mais on sait jamais...

On sait que la surveillance US possède les informations personnelles de tout le monde, grâce à Google, Microsoft, Apple et tout ça.
Peut-être qu'un jour la NSA et les services de surveillance Français collaboreront ensemble.
0  0 
Avatar de Doksuri
Membre expert https://www.developpez.com
Le 03/12/2018 à 17:04
Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
Le but de Google c'est de gagner de l'argent, il y a des milliards et des milliards à se faire en Chine.

Si les GAFA respectaient un code d'éthique, elles ne seraient pas si grosse.
Google n'est pas là pour faire avancer les libertés dans le onde, Google est là pour faire de l'argent.
donc la quadrature du net c'est poubelle ?
vu que ca se passe en chine, il n'y a aucune chance pour que ca nous arrive, c'est ca ?
0  1 
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 03/12/2018 à 15:23
Citation Envoyé par Stan Adkens Voir le message
Qu’en pensez-vous ?
Tout est dit ici : "Amnesty International est monté au créneau : « Ce sera un jour sombre pour la liberté sur Internet si Google a accepté les règles de censure extrêmes de la Chine pour accéder au marché"
Les utilisateurs chinois ne pourront pas aller sur Wikipedia ni chercher « droits de l'homme », « protestation des étudiants », « prix Nobel » et alors ?
Le but de Google c'est de gagner de l'argent, il y a des milliards et des milliards à se faire en Chine.

Si les GAFA respectaient un code d'éthique, elles ne seraient pas si grosse.
Google n'est pas là pour faire avancer les libertés dans le monde, Google est là pour faire de l'argent.

J’espère que ce genre de mesure n'arrivera jamais chez nous, mais on sait jamais...
Le mouvement des Gilets Jaunes est apparu grâce à internet, donc le gouvernement ne doit pas être hyper content du pouvoir de la liberté sur internet.
Le système aimerait bien contrôler internet comme la Chine le fait.
0  2 
Avatar de ShigruM
Nouveau Candidat au Club https://www.developpez.com
Le 06/03/2019 à 19:58
Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message

Le truc qui craindrait ce serait que Google remonte au gouvernement chinois la liste des utilisateurs qui ont effectué certaines requêtes (le gouvernement ferait ensuite baisser la note de civilité).
quel genre de recherche ? quand on vois ou cela nous mene cette "internet" on peu se posé des questyon
genre ceux qui font des recherches sur le fn, les curée sur la pédophilie, les magouille européennes...etc. tous le système européen bâtie est la dessus.
comme qui dirais un typeque je ne nomerais point :
Un coup de pied dans cette baraque pourrie et tout s'écroulera
0  2