Microsoft et Google travaillent au portage de Chrome sur Windows 10 ARM
L'absence d'une version native porte préjudice aux deux enseignes

Le , par Stéphane le calme, Chroniqueur Actualités
Microsoft a poussé à l’utilisation du navigateur Edge sur la nouvelle génération de PC à très basse consommation Windows 10 ARM équipés de Snapdragon, car les options tierces telles que Google Chrome souffrent d'un ralentissement du nouveau matériel. Ces problèmes de performances sont principalement dus au fait que les ordinateurs portables Snapdragon 835 doivent essentiellement émuler le navigateur Chrome.

Le portage de Chrome sur ARM, par opposition à l'émulation de la version de bureau (x86) du navigateur, s’est présenté alors comme solution potentielle.

S’exprimant sur le sujet en marge de l’ARM TechCon, Miguel Nunes, directeur principal de la gestion des produits chez Qualcomm, a déclaré que « Nous travaillons toujours avec les différents constructeurs et concepteurs. Je pense que vous le verrez probablement autour de la deuxième moitié de l’année prochaine. Chaque OEM décidera de son calendrier de lancement, mais nous y travaillons activement ».

C’est dans ces circonstances que Microsoft et Google ont entrepris de travailler ensemble au développement d’une version de Chrome compatible avec Windows 10 pour ARM. Cette mouture du système d’exploitation se destine donc aux ordinateurs équipés d’une puce ARM..


Des commits sur le sujet ont été échangés par des développeurs Microsoft, même si l’éditeur n’a pas formellement confirmé son travail sur cette version spécifique de Chrome.

La plupart de ces commits ont été acceptés et « mergés » dans la branche Master. Tous concernent la compatibilité du code de Chrome avec l’environnement ARM64 pour Windows.

Un calendrier précis, puisque la compilation ARM64 vient d’être ajoutée à Visual Studio 2017 et que le Store de Windows 10 accepte maintenant les application ARM64, alors qu’il se limitait jusqu’à présent à ARM32.

L’acceptation des modifications ne signifie pas que Google proposera rapidement Chrome sur Windows on ARM. En outre, ce ne serait pas forcément à travers le Microsoft Store, puisque les navigateurs sont soumis au même traitement que sur iOS : ils doivent utiliser le moteur fourni par le système, ici EdgeHTML.

La première génération de PC Always Connected a été critiquée pour ses performances limitées et le manque d’applications. Microsoft a promis d’améliorer les performances avec la deuxième génération et la société s’efforce également d’apporter davantage d’applications à la plateforme en s’associant avec une série de sociétés, notamment son rival de longue date Google.

Il n’existe actuellement pas de version de Google Chrome pour le Microsoft Store, mais les utilisateurs de Windows 10 peuvent télécharger la version Win32 du navigateur pour remplacer le navigateur par défaut du système d’exploitation Microsoft Edge.

La lenteur ou l'absence de Chrome ne profite en définitive à personne. D’une part, c’est une mauvaise pub pour les performances de Windows 10 ARM alors que Microsoft espère, avec son partenaire Qualcomm, que ce type de machine puisse lui permettre de lutter face aux Chromebooks en matière de mobilité. Pour Google, même si la concurrence avec ses Chromebooks est réelle, l’absence d’une version véloce de Chrome est à la fois une mauvaise pub – l’utilisateur peut penser que si Chrome est lent et Edge est rapide alors le navigateur de Google est nul – et surtout un parc d’utilisateurs en moins. Tout le monde a donc intérêt à voir un Chrome performant sous Win10 ARM.

Source : commits sur le sujet

Et vous ?

Que pensez-vous de cette décision ?

Voir aussi :

Chrome 71 va avertir les mobinautes qui visitent des pages Web comprenant des formulaires d'abonnement mobile louches
Google va bloquer toutes les annonces sur les sites qui persistent avec des expériences abusives, à partir de Chrome 71
L'équipe de Google annonce le support des threads WebAssembly dans Chrome 70 pour tester l'exécution des tâches en parallèle avec Wasm
La Nouvelle-Zélande opte pour les Chromebooks de Google au lieu de Windows 10 pour l'éducation scolaire et voici quelques raisons de ce choix
Chrome 70 : petit retour sur les nouveautés apportées aux développeurs, notamment les PWA desktop ou la possibilité de nommer les workers


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse Signaler un problème

Avatar de Stéphane le calme Stéphane le calme - Chroniqueur Actualités https://www.developpez.com
le 07/12/2018 à 13:33
Après Google, Mozilla travaille à son tour au portage de son navigateur sur Windows 10 ARM,
en collaboration avec Qualcomm

Fin novembre, nous rapportions que Microsoft collabore avec Google pour un portage de Chrome sur Windows 10 ARM. La première génération de PC Always Connected a été critiquée pour ses performances limitées et le manque d’applications. Microsoft a promis d’améliorer les performances avec la deuxième génération et la société s’efforce également d’apporter davantage d’applications à la plateforme en s’associant avec une série de sociétés, notamment son rival de longue date Google.

Il n’existe actuellement pas de version de Google Chrome pour le Microsoft Store, mais les utilisateurs de Windows 10 peuvent télécharger la version Win32 du navigateur pour remplacer le navigateur par défaut du système d’exploitation Microsoft Edge.

La lenteur ou l'absence de Chrome ne profite en définitive à personne. D’une part, c’est une mauvaise pub pour les performances de Windows 10 ARM alors que Microsoft espère, avec son partenaire Qualcomm, que ce type de machine puisse lui permettre de lutter face aux Chromebooks en matière de mobilité. Pour Google, même si la concurrence avec ses Chromebooks est réelle, l’absence d’une version véloce de Chrome est à la fois une mauvaise pub – l’utilisateur peut penser que si Chrome est lent et Edge est rapide alors le navigateur de Google est nul – et surtout un parc d’utilisateurs en moins. Tout le monde a donc intérêt à voir un Chrome performant sous Win10 ARM.

Après la collaboration entre Microsoft et Google, il était donc naturel de s’attendre à une réaction de Mozilla qui a à son tour annoncé être en train de travailler sur une version native de Firefox pour la même plateforme cible. La Fondation le fait en coopération avec Qualcomm.


En règle générale, pour que toute application Windows 10 s'exécute sur des ordinateurs ARM, Microsoft utilise un certain nombre de techniques d'émulation. Celles-ci fonctionnent assez bien, mais elles entraînent à la fois des coûts d’énergie et de performance. Les applications natives n’ont évidemment pas besoin de l’émulation, elles sont donc plus rapides et plus efficaces. Étant donné que les navigateurs font partie des applications les plus utilisées, il n’est pas surprenant que les principaux fournisseurs de navigateurs soient intéressés à offrir le meilleur support possible pour la plateforme.

Dans un billet de blog, Marissa (Reese) Morris, directrice principale du produit Firefox chez Mozilla, a expliqué que :

Citation Envoyé par Marissa (Reese) Morris
Notre mission ne nous permet pas seulement de placer la protection de la vie privée et la sécurité au premier plan de notre stratégie produit, elle l'exige également. Vous pouvez voir des exemples de cela avec l'extension Facebook Container de Firefox, Firefox Monitor, et ses fonctionnalités de synchronisation de données de navigateur privées par conception. Cela deviendra encore plus évident dans les prochaines versions de Firefox, qui bloquera par défaut certains pistages intersites ainsi que les pistages tiers tout en offrant une expérience rapide, personnelle et hautement mobile.

Lorsque nous avons décidé, il y a plusieurs années, de créer une nouvelle version de Firefox appelée Quantum, qui utilisait plusieurs processus informatiques comme le système d’exploitation, nous n’avons pas simplement divisé le navigateur en autant de processus que possible. Nous avons étudié le type de matériel dont disposaient les utilisateurs et conçu une solution exploitant au mieux les processeurs à plusieurs cœurs, ce qui fait également de Firefox un excellent navigateur pour Snapdragon. Nous avons également transféré d’importantes tâches de chargement de page vers les GPU de plus en plus puissants livrés avec les PC modernes et nous avons repensé l’interface du navigateur afin d’accroître l’efficacité des tâches quotidiennes.

Aujourd'hui, Mozilla est ravi de collaborer avec Qualcomm et d'optimiser Firefox pour la plateforme de calcul Snapdragon avec une version ARM64 native de Firefox qui tire pleinement parti des capacités de la plateforme de calcul Snapdragon et offre aux utilisateurs l'expérience la plus performante possible. Nous ne pouvons plus attendre de voir Firefox proposer des expériences extrêmement rapides pour la plateforme de calcul Snapdragon multicœur toujours active, toujours connectée, avec Windows 10.
Pour le moment, aucune date de livraison n’a été évoquée.

Source : Mozilla

Voir aussi :

Navigateurs web : Firefox tombe en dessous des 9 % de parts de marché sur desktop, n'y a-t-il de la place que pour Google Chrome ?
DNS-over-HTTPS : Mozilla estime que les premiers essais ont été réussis et va étendre le test à d'autres utilisateurs de Firefox
Les développeurs de Chrome et Firefox envisagent de supprimer le support de FTP sur leur navigateur respectif pour des raisons de sécurité
Firefox affiche maintenant des avertissements sur les sites présentant des violations de données, afin d'améliorer la sécurité des internautes
Firefox lance une fonctionnalité expérimentale de suivi des prix directement dans son navigateur, pour ne pas manquer les meilleures offres

 
Contacter le responsable de la rubrique Accueil