Chrome 71 va avertir les mobinautes qui visitent des pages Web
Comprenant des formulaires d'abonnement mobile louches

Le , par Stéphane le calme, Chroniqueur Actualités
Les formulaires d’abonnement mobile existent depuis des décennies et permettent aux utilisateurs de payer des services en entrant leur numéro de téléphone dans un formulaire, se traduisant ensuite par l'ajout de frais à leur facture téléphonique mensuelle (fixe ou mobile).

Dans des circonstances normales et comme le prescrivent la plupart des lois sur la protection des consommateurs, ces sites Web sont tenus d'afficher des informations claires sur la manière dont la facturation sera effectuée (frais mensuels ou ponctuels), et le coût total.

Cependant, au cours des dernières années, avec la prolifération des smartphones parmi les internautes, et le développement des paiements au travers du numéro de téléphone, cette expérience a commencé à se dégrader de plus en plus.

Abonnements mobiles peu clairs ou dissimulés

Selon Google, chaque mois, ce sont des millions d'utilisateurs de Chrome qui rencontrent des pages contenant des informations insuffisantes sur les abonnements mobiles. L’éditeur de Chrome estime que les frais résultants d'une communication peu claire constituent une mauvaise expérience utilisateur. C’est pourquoi à partir de Chrome 71 (qui sera déployé en décembre 2018), Google va avertir les utilisateurs de Chrome lorsqu'ils visitent des pages utilisant des formulaires trompeurs pour prendre des abonnements mobiles.

Il faut dire que de nombreux sites Web dotés de pages d'abonnement mobile masquent souvent les informations de paiement en les affichant dans la même couleur que l'arrière-plan de la page, en utilisant de très petits caractères ou en affichant les informations hors écran. Dans le pire des cas, certains sites Web ne se soucient même pas d'indiquer aux utilisateurs qu'ils seront facturés, déguisant des formulaires en passerelles d'accès à un site.

Dans l’illustration ci-dessous, Patrick navigue sur le Web sur une connexion mobile pour accéder à une page de jeu. Une page lui est présentée et qui lui demande son numéro de téléphone mobile.


Il renseigne son numéro de téléphone mobile et appuie sur Continuer pour accéder au contenu.

Le mois suivant, la facture de téléphone arrive et il voit des frais auxquels il ne s'attendait pas. L'abonnement au service de jeu en ligne était-il vraiment si coûteux? A-t-il vraiment accepté de payer ce prix spécifique pour le service ? Combien a-t-il accepté d'être facturé pour accéder au contenu ?

Informations de facturation plus claires pour les utilisateurs de Chrome

« Nous voulons nous assurer que les utilisateurs de Chrome comprennent quand ils passent par un flux de facturation et s’assurent qu’ils seront en mesure de prendre des décisions éclairées tout en naviguant sur le Web », avance Google.

Pour informer correctement les utilisateurs, l’éditeur estime qu’il est important de fournir un niveau suffisant de détails dans la page de facturation, comme indiqué dans ses nouvelles pratiques optimales en matière de frais de facturation sur mobile. En clair, les pages qui répondent positivement aux questions suivantes fournissent généralement suffisamment d’informations aux utilisateurs:
  • Les informations de facturation sont-elles visibles et évidentes pour les utilisateurs ? Par exemple, le fait de ne pas ajouter des informations sur un abonnement sur la page d'abonnement ou de masquer des informations est un mauvais début car les utilisateurs devraient avoir accès aux informations lorsqu'ils acceptent de s'abonner ;
  • Les clients peuvent-ils facilement voir les frais avant d’accepter les conditions ? Par exemple, afficher les informations de facturation en caractères gris sur un fond gris, ce qui le rend moins lisible, n'est pas considéré comme une bonne pratique ;
  • La structure des frais est-elle facilement compréhensible ? Par exemple, la formule présentée pour expliquer comment le coût du service sera déterminé devrait être aussi simple et directe que possible.

Si Chrome détecte des pages qui ne fournissent pas suffisamment d’informations de facturation aux utilisateurs, l’avertissement suivant sera affiché à l’utilisateur sur Chrome Mobile, Chrome Desktop et WebView d’Android:


Google assure que « Lorsque nous identifions ces pages, nous informons le webmaster via la console de recherche de la possibilité de nous informer des modifications apportées pour clarifier le processus de facturation. Pour les sites Web non vérifiés sur Search Console, nous ferons de notre mieux pour entrer en contact avec les webmasters concernés et nous mettons disponibles pour répondre aux questions sur notre forum d'assistance public disponible en 15 langues. Une fois l'appel lancé via la console de recherche, nous examinerons les modifications et supprimerons l'avertissement en conséquence ».

Source : Google

Et vous ?

Avez-vous déjà vécu ce genre d'expérience sur mobile ? Sur quel type de site ?
Que pensez-vous de cette initiative ?

Voir aussi :

Google va bloquer toutes les annonces sur les sites qui persistent avec des expériences abusives, à partir de Chrome 71
L'équipe de Google annonce le support des threads WebAssembly dans Chrome 70 pour tester l'exécution des tâches en parallèle avec Wasm
La Nouvelle-Zélande opte pour les Chromebooks de Google au lieu de Windows 10 pour l'éducation scolaire et voici quelques raisons de ce choix
Chrome 70 : petit retour sur les nouveautés apportées aux développeurs, notamment les PWA desktop ou la possibilité de nommer les workers
Google annonce la disponibilité de Chrome 70 qui apporte le support des PWA sur Windows, et un décodeur AV1


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :
Contacter le responsable de la rubrique Accueil