Le PDG de Google explique au Congrès pourquoi lancer une recherche avec le mot clé "idiot"
Fait apparaître des photos du Président Donald Trump

Le , par Stéphane le calme

65PARTAGES

19  0 
En août, fidèle à son habitude, le Président Donald Trump a saisi Twitter, son moyen de communication favori, pour se lancer à l’assaut de Google. Dans une série de tweets, Trump a accusé Google de truquer les résultats de recherche pour donner la priorité aux “fake news” sur lui.

« Les résultats de recherche Google sur “Trump News” n’affichent que des points de vue / des rapports issus des Fake News Media. En d'autres termes, c'est TRUQUÉ, pour moi et d'autres, afin que presque tous les articles et informations soient NÉGATIFS. Fake CNN est proéminente. Les médias républicains / conservateurs et justes sont écartés. Illégal ? 96 % des résultats sur Trump News viennent de médias nationaux de gauche », ce qu'il estime « très dangereux ».

Trump a suggéré également que Google et les autres ont tendance à réduire en silence les voix des conservateurs et cachent les informations positives. « Ils contrôlent ce que nous pouvons voir ou pas. C'est une situation très grave dont on s'occupera ! » a-t-il ajouté, sans toutefois indiquer comment ou quand il compte se pencher sur ce problème.

Plus tard dans la journée, Larry Kudlow, conseiller économique du président, a informé la presse que l’administration Trump va prendre la question en main pour voir si Google et son moteur de recherche doivent être régularisés par le gouvernement.

Une occasion s’est présentée

Le PDG de Google, Sundar Pichai, a témoigné ce mardi devant le Comité judiciaire de la Chambre. Tandis que des questions fusaient sur la domination concurrentielle, la censure chinoise et la protection de la vie privée, les républicains du comité en ont profité pour mettre sur le tapis les allégations de partialité du moteur de recherche.

Afin de comprendre le fonctionnement des algorithmes de recherche Google, la républicaine Zoe Lofgren (D-Calif.) a demandé au PDG : « Manipulation des résultats de recherche : je pense qu’il est temps que nous abordions la question du fonctionnement même de la recherche. Si vous recherchez le mot "idiot« sur Google, une image de Donald Trump apparaît. Pour quelle raison ? Comment fonctionne la recherche pour que cela se produise ? »


Le directeur général de Google a tenté d'expliquer à un auditoire, composé de plusieurs novices en technologie, comment les algorithmes prennent en compte quelque 200 facteurs - tels que la pertinence, la popularité, comment d'autres utilisent le terme de recherche - afin de déterminer le meilleur moyen de faire correspondre une requête à des résultats.

Voici la réponse de Pichai:

Citation Envoyé par Sundar Pichai
Nous fournissons des résultats de recherche chaque fois que vous tapez un mot clé. Nous, en tant que Google, avons exploré et stocké des copies de milliards de pages Web dans notre index. Nous prenons vos mots clés et essayons de les faire correspondre à des pages Web que nous classons en fonction de plus de 200 signaux comme la pertinence, l’actualité, la popularité, la façon dont les gens l’utilisent. En fonction de cela, nous nous efforçons à tout moment de classer et de trouver les meilleurs résultats pour cette requête. Nous les évaluons ensuite avec des évaluateurs externes, bien sûr, et ils l’évaluent en fonction de directives objectives, et c’est ainsi que nous nous assurons que le processus fonctionne.
Lofgren a poursuivi: « Ce n'est donc pas un petit homme assis derrière le rideau qui essaie de décider de ce qui sera affiché aux utilisateurs. Il s'agit en fait d'une compilation de ce que les utilisateurs génèrent et d'une tentative de trier ces informations. »

Ce à quoi Pichai a répondu : « L'année dernière, nous avons effectué plus de 3 billions de recherches. En fait, chaque jour, 15% des recherches que Google voit, nous ne les avons jamais vues auparavant. Donc, cela fonctionne à grande échelle. Nous n'intervenons pas manuellement sur un résultat de recherche particulier ».

Les républicains estiment que Google a un parti pris politique

Lors de l'audience, plusieurs républicains membres du comité, dont le représentant Lamar Smith, ont déclaré qu'il y avait un « parti pris politique » dans « la culture de Google ».

Dans un échange, le représentant Lamar Smith (R-Tex.) a demandé à Pichai s'il avait déjà demandé à un employé de manipuler les résultats de recherche. Pichai a expliqué qu’il n’était pas possible pour une personne, ni même pour un groupe de personnes de le faire, car le processus comportait de nombreuses étapes.


Mais Smith n’a pas accepté cette explication : « Laissez-moi simplement dire que je n’y crois pas. Je pense que les humains peuvent manipuler le processus. C'est un processus humain à la base ».

Les républicains du panel n’ont pas été prêts à oublier le mythe selon lequel des personnes au sein de Google ne pouvaient pas modifier arbitrairement les algorithmes de recherche à des fins politiques.

Steve Chabot, un républicain de l'Ohio, a déclaré qu'il devait consulter la troisième ou la quatrième page des résultats de recherche pour trouver une couverture positive du projet de loi déposé l'année dernière visant à abroger la loi sur les soins abordables.

« Il fallait approfondir les résultats de la recherche », a déclaré Chabot. « Je connais l'attitude de Google qui met tout sur le dos de son algorithme. Cependant, je ne suis pas sûr que je suis prêt à y croire ».

« Monsieur le député, je comprends la frustration de voir des actualités négatives et, vous savez, j’en vois également sur moi », a souligné Pichai. « Ce qui est important ici, c'est que nous utilisons une méthodologie robuste pour refléter ce qui est dit sur un sujet donné à un moment donné. Et nous essayons de le faire de manière objective, en utilisant un ensemble de rubriques. Il est dans notre intérêt de nous assurer de refléter ce qui se passe de la manière la plus objective possible. Je peux vous promettre que nous le faisons sans égard à l'idéologie politique. Nos algorithmes ne contiennent aucune notion de sentiment politique ».

Mais Chabot n’a pas été satisfait. Il a déclaré à Pichai que les conservateurs pensent que Google « sélectionne les gagnants et les perdants dans le discours politique ».

La situation a fini par exaspérer un législateur démocrate qui a adressé un message direct à tous les républicains qui se plaignaient des recherches sur Google :

« Si vous voulez des résultats de recherche positifs, faites des choses positives. Si vous ne voulez pas de résultats de recherche négatifs, ne faites pas de choses négatives », a déclaré le représentant Ted Lieu (Californie). « Et pour certains de mes collègues d'en face, si vous recevez de mauvais articles de presse et de mauvais résultats de recherche, ne blâmez pas Google, Facebook ou Twitter, pensez à vous blâmer vous-même ».

Source : Washington Post

Voir aussi :

Sundar Pichai : « Pour l'heure, il n'est pas prévu de lancer un moteur de recherche en Chine ». Le PDG de Google veut calmer le jeu face au Congrès
Trump annonce que son administration pourrait envisager des procédures antitrust contre Amazon, Facebook et Google lors d'un entretien
Le Pentagone voudrait prédire les manifestations anti-Trump grâce à la surveillance des médias sociaux, pour réprimer l'insurrection domestique
USA : la Chine et la Russie espionneraient les conversations de Donald Trump qui utiliserait toujours un iPhone personnel non sécurisé
Donald Trump suggère à Apple de fabriquer ses produits sur le sol étasunien pour éviter les tarifs douaniers imposés à la Chine

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Neckara
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 12/12/2018 à 12:22
Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message
Dans un échange, le représentant Lamar Smith (R-Tex.) a demandé à Pichai s'il avait déjà demandé à un employé de manipuler les résultats de recherche. Pichai a expliqué qu’il n’était pas possible pour une personne, ni même pour un groupe de personnes de le faire, car le processus comportait de nombreuses étapes.
Ou comment nous prendre pour des cons…

Code : Sélectionner tout
query = query.replace('idiot', 'idiot trump');
Tellement compliqué en effet.

Au passage, quid des résultats "sponsorisés" ?
Quid des condamnations de Google pour avoir favorisé ses propres services dans les résultats de recherche ?

On va aussi me dire que parmi les 200 facteurs utilisés, il n'y a pas quelques paramètres en dur, potentiellement manipulables (e.g. blacklist/whitelist) ?
Avatar de plegat
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 12/12/2018 à 12:52
Le comble, c'est que maintenant, quand on tape "idiot" dans Google, on tombe sur Sundar Pichai!

C'est du grand n'importe quoi ces accusations...

Avatar de sebastiano
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 12/12/2018 à 13:30
"L'année dernière, nous avons effectué plus de 3 billions de recherches"

Vraiment ?
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 12/12/2018 à 13:45
Citation Envoyé par plegat Voir le message
Le comble, c'est que maintenant, quand on tape "idiot" dans Google, on tombe sur Sundar Pichai!
Pas dans Google Image.

Là il y a beaucoup de news avec "Trump" et "Idiot" dans le titre, alors Trump va être encore plus associé à idiot.
Les gros médias sont tous anti Trump et n'hésitent pas à utiliser ce genre de langage pour le décrédibiliser.
L'acharnement médiatique contre Trump a participé à la liaison entre ces 2 mots.
Avatar de Sodium
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 12/12/2018 à 14:15
L'acharnement médiatique contre Trump a participé à la liaison entre ces 2 mots.
Ou plutôt la bêtise de Trump a déclenché l'acharnement médiatique contre lui

Les politiciens ont souvent beaucoup de défauts : menteurs, populistes, opportunistes, fraudeurs ... mais il est tout de même rare qu'ils soient tout simplement stupides comme c'est le cas de Trump.
Avatar de Edrixal
Membre averti https://www.developpez.com
Le 12/12/2018 à 14:17
Citation Envoyé par Neckara Voir le message
Ou comment nous prendre pour des cons…

Code : Sélectionner tout
query = query.replace('idiot', 'idiot trump');
Tellement compliqué en effet.
Mais tellement ! D'ailleurs si tu tape "Idiot du village" on tombe sur Hollande ! Logique puisque la requête serait "Idiot trump du village" ! Ha bha en faite non...
Ou alors il ne modifie certain mot que sous certaine condition. Beaucoup de travail juste pour associer un mot à une image sur une partie spécifique d'un moteur de recherche.

C'est pas comme si des psy avais déclarer Trump déficient mental dans la presse Américaine et que par ce fait beaucoup de personne on associé des mots comme "stupide", "con", "idiot", ect... Avec Trump dans leur recherche internet ou dans des post forum.
D'ailleurs c'est pas comme si ici, en écrivant dans les mêmes messages les mots "Trump" et "Idiot", nous ne nourrissions pas les algo google.

Non, vraiment, il est beaucoup plus logique que le moteur de recherche soit paramétrer volontairement pour influencer les résultats.
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 12/12/2018 à 14:28
Citation Envoyé par Sodium Voir le message
Ou plutôt la bêtise de Trump a déclenché l'acharnement médiatique contre lui
Comme vous voulez l'important c'est de reconnaître l'existence de l'acharnement médiatique anti Trump
En France on a eu ça avec Fillon, Melenchon, Marine, d'un coup quelqu'un devient la cible et les attaques pleuvent.
Parfois la couverture médiatique est orienté dans le même sens, il n'y a pas de neutralité.
Toutes les news à propos du Brexit sont négatives. (il n'y a jamais une news qui dit "sur certains aspects le Brexit sera peut-être bénéfique pour le Royaume Uni"
Toutes les news à propos du gouvernement italien sont négatives. (alors qu'on pourrait se réjouir de cette alliance gauche/droite)

Citation Envoyé par Sodium Voir le message
Les politiciens ont souvent beaucoup de défauts : menteurs, populistes, opportunistes, fraudeurs ... mais il est tout de même rare qu'ils soient tout simplement stupides comme c'est le cas de Trump.
Je ne pense pas qu'il soit stupide, il a quand même réussi à gagner les primaires républicaines puis les élections présidentielles avec tout le monde contre lui. (même les républicains étaient contre lui !)
Il avait les médias, les politiciens, le show-biz, les gros patrons, contre lui. (c'est exactement l'inverse de Macron ^^)

Trump est un excellent stratège.
Se faire élire à partir de rien, comme il l'a fait c'est un miracle.

Pour l'instant son bilan est bon
Ce serait marrant qu'il se fasse réélire en 2020 (à l'international on aime Macron, en France on le déteste, à l'international on déteste Trump, peut-être qu'aux USA il a des soutiens dans le peuple)

====
Et sinon parmi la liste : menteurs, populistes, opportunistes, fraudeurs, idiots.
Le moins grave c'est populiste, mais le suivant c'est surement idiot. (c'est subjectif)

=======
EDIT :
Citation Envoyé par Edrixal Voir le message
Mais tellement ! D'ailleurs si tu tape "Idiot du village" on tombe sur Hollande ! Logique puisque la requête serait "Idiot trump du village" !
Effectivement ce n'est pas si simple qu'un replace dans une String.
Mais ça existe réellement.

Les algorithmes des moteurs de recherches et des réseaux sociaux peuvent mettre du contenu en arrière (il y a des publications moins visible que d'autres).
"Fake news" : Google et Facebook se dotent de nouvelles armes
Google a tout d'abord décidé d'altérer son algorithme pour que les informations fausses ou offensantes arrivent en queue de peloton des résultats lorsqu'un internaute fait une recherche avec ce moteur sur un thème donné.
Contre les “fake news”, Google modifie son algorithme, par Grégoire Normand
La firme de Mountain View a annoncé des changements dans la classification des résultats de son moteur de recherche pour réduire la diffusion des fausses informations et canulars.
Donc voilà, ça fait ministère de la vérité, Google peut choisir le contenu mis en avant ou en arrière.
Google peut demander à son algorithme d'associer Trump avec des mots négatifs.
Avatar de benjani13
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 12/12/2018 à 14:41
Citation Envoyé par Sodium Voir le message
Ou plutôt la bêtise de Trump a déclenché l'acharnement médiatique contre lui

Les politiciens ont souvent beaucoup de défauts : menteurs, populistes, opportunistes, fraudeurs ... mais il est tout de même rare qu'ils soient tout simplement stupides comme c'est le cas de Trump.
Laisse tomber de suite, même si Trump était destitué et mis en taule, même si on le voyait en vidéo en trains de manger des enfants, Neckara et Ryu le défendrait et crierait au complot.
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 12/12/2018 à 14:49
Citation Envoyé par benjani13 Voir le message
même si Trump était destitué et mis en taule, même si on le voyait en vidéo en trains de manger des enfants
Vous validez ce que je dis en disant ça...
Quand les médias parlent de Trump c'est toujours de façon négative, par conséquent les algorithmes des moteurs de recherches associent trump avec des mots négatifs.
Avatar de JeanBond
Nouveau Candidat au Club https://www.developpez.com
Le 12/12/2018 à 14:49
"Le bilan économique de Trump est excellent"

Certes, il a relancé la croissance et fait baisser le chômage.

Mais peut-on parler de la dette US et du déficit qui s'aggrave ? George W. Bush a pu doubler la dette US, Barack Obama a pu la doubler à nouveau, est-ce que Trump va continuer a doubler la dette ?
Contacter le responsable de la rubrique Accueil

Partenaire : Hébergement Web