Jeff Bezos confirme qu'il prendra le contrat JEDI Cloud avec le DoD,
Et défend sa coopération technologique avec le Pentagone

Le , par Stan Adkens, Chroniqueur Actualités
Jeff Bezos, PDG d’Amazon a déclaré hier, lors du 25e anniversaire de la conférence Wired, que son entreprise continuera à travailler avec enthousiasme avec l'armée américaine. Malgré l’opposition des employés et des critiques externes, Amazon a l’intention d’exécuter le contrat JEDI Cloud auquel ont renoncé plusieurs autres géants de la technologie. Le contrat en question concerne le programme JEDI (Joint Enterprise Defense Infrastructure) qui couvrira toutes les branches de l’Armée US créant un environnement de cloud standard au sein du département de la Défense. Le contrat devrait s’étendre sur une période de 10 ans.

« Si les grandes entreprises de technologie tournent le dos au DoD, notre pays va avoir des problèmes », a déclaré Bezos, lundi dernier, lors de la conférence Wired25 à San Francisco. « Nous allons continuer à soutenir le DoD, et je pense que nous devrions le faire », a-t-il ajouté. « L'une des tâches de la haute direction est de prendre la bonne décision, même lorsque c'est impopulaire. », a rapporté CNN. Amazon prendra bel et bien les 10 milliards de dollars avec le ministère de la Défense et hébergera les données du Pentagone sur le cloud, selon CNN.

En effet, la coopération d’Amazon avec le gouvernement américain rencontre non seulement une opposition interne des employés, mais également fait l’objet de sévères critiques de la part les organisations de défense des libertés civiles. Amazon a déjà collaboré avec le DoD ainsi qu’avec de nombreux organismes chargés de l'application de la loi dans le cadre de Rekognition, son système de reconnaissance faciale. Ceux qui s’opposaient à Rekognition craignaient qu’il soit utilisé en violation des droits humains.

Si Amazon confirme qu’il continuera sa collaboration avec le gouvernement américain, plusieurs autres entreprises des technologies ont affirmé leur intention de ne plus travailler pour lui. En juin dernier, Google a dû renoncer à poursuivre son contrat avec le DoD dans le cadre du projet Maven, un projet d’intelligence artificielle qui viserait à rendre les frappes de drones plus favorables aux civils en réduisant les dommages collatéraux. Bien que le but du contrat de Google n’étant pas très bien défini, ses employés étaient opposés à quelque utilisation de l’IA pour aider le gouvernement à renforcer son arsenal militaire et contribuer à tuer des personnes. Google a également refusé de concourir dans l’appel d’offre du DoD pour le contrat de 10 milliards de dollars sur le cloud, évoquant des conflits avec ses valeurs. Dans une lettre ouverte, les employés de Microsoft l’ont, également, exhorté, la semaine dernière, à ne pas soumissionner de proposition pour JEDI afin de ne pas contribuer à créer une force militaire « plus meurtrière ».


Le PDG d’Amazon, dans son propos, ne défend pas seulement que l’aspect commercial du contrat, mais présente sa collaboration avec le Pentagone comme une décision patriotique. « J'aime ce pays », a-t-il déclaré. « Je sais que tout le monde est en conflit sur la politique actuelle de ce pays - ce pays est un joyau. C'est étonnant, c'est toujours le meilleur endroit au monde, c'est l'endroit où les gens veulent venir, il n'y a pas d'autres pays où tout le monde essaie d’y entrer. Je les laisserais si cela dépendait de moi. Je les aime. Je les veux tous ici. C'est un grand pays et il faut le défendre. »

Pour rappel, Amazon était pressenti comme le favori dans la course à l’obtention du contrat JEDI Cloud qui devrait être accordé à un seul fournisseur.

Par ailleurs, Amazon n’est pas la seule société de Bezos à collaborer avec le gouvernement américain. Selon CNN, la semaine dernière, Blue Origin, la société de voyages dans l'espace de Bezos, a signé un contrat de 500 millions de dollars avec le gouvernement fédéral pour la mise au point d'un système de lancement.

Pendant que Google justifie son refus de participer au contrat JEDI comme une position de principe contre l'utilisation abusive de la technologie par le gouvernement, M. Bezos soutient que toute technologie peut être utilisée à titre bénéfique ou non. « Les technologies sont toujours bilatérales. Vous savez qu'elles peuvent être mal utilisées tout comme être bien utilisées, mais ce n'est pas nouveau », a déclaré Bezos.

Amazon ne voudrait laisser aucune occasion qui lui permette de contribuer au progrès des nouvelles technologies. « La dernière chose que nous voudrions jamais faire est d'arrêter les progrès des nouvelles technologies », a-t-il déclaré.

M. Bezos prévoit même, à l’avenir, de développer, une « réponse immunitaire » contre les mauvais usages de la technologie. « Je pense que les médias sociaux sont en train de prendre de l'ampleur, malheureusement, dans les politiques identitaires, le tribalisme. Je pense qu'Internet, dans son incarnation actuelle, est une machine à biais de confirmation », a déclaré Bezos. « Je crains que certaines de ces technologies ne soient très utiles aux régimes autocratiques pour renforcer leur rôle ... Mais ce n'est pas nouveau, ça a toujours été le cas. »

Source : CNN

Et vous ?

Que pensez-vous de la décision de M. Bezos ?
Pensez-vous qu’elle est plus patriotique que commerciale ?

Voir aussi

Le nouveau Google Safety Center débarque en Europe, il permet de contrôler la façon dont vos données sont utilisées par les services de Google
Des utilisateurs de Google+ mécontents assignent Google en justice, après les révélations sur l'incident de sécurité qui aurait touché 500 000 comptes
La preuve que Google+ était condamné depuis longtemps : certains dirigeants de Google ne l'utilisaient plus depuis près de 3 ans
Les versions 70 à 73 de Google Chrome ne prendront pas les certificats HTTPS Symantec en charge : des milliers de sites mis à mal
Google dévoile ses smartphones Pixel 3 et Pixel 3 XL, sa tablette 2en1 Pixel Slate et son Home Hub, à la Made By Google 2018


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse Signaler un problème

Avatar de i5evangelist i5evangelist - Membre habitué https://www.developpez.com
le 16/10/2018 à 16:34
Pensez-vous qu’elle est plus patriotique que commerciale ?
Il y a bien longtemps que j'ai banni la société de Bezos de la liste des fournisseurs, que ce soit à titre personnel qu'à titre professionnel,
Tous les collaborateurs de la société ont interdiction absolue de commander quoi que ce soit sur ce site (ils font ce qu'ils veulent à titre privé bien sûr ...)
Ce type n'est pas devenu le plus riche du monde en étant seulement patriote ^^
Avatar de Tagashy Tagashy - Membre averti https://www.developpez.com
le 16/10/2018 à 16:36
C'est étonnant, c'est toujours le meilleur endroit au monde, c'est l'endroit où les gens veulent venir, il n'y a pas d'autres pays où tout le monde essaie d’y entrer.
Mais il as fumé quoi le monsieur Oo. Si il y as bien un pays ou je veux pas aller c'est bien chez eux. Le meilleur endroit du monde pour quoi ? le surpoids, le trou entre la classe moyenne et la classe riche, les SJW, la course à l'armement, l'abus de pouvoir des agences gouvernementales, l'abus de pouvoir des forces de police? (oui ils sont pas les pires/meilleures mais ils restent de sacrés B*****)
Avatar de laerne laerne - Membre éprouvé https://www.developpez.com
le 16/10/2018 à 17:29
Citation Envoyé par Stan Adkens Voir le message
« Je pense que les médias sociaux sont en train de prendre de l'ampleur, malheureusement, dans les politiques identitaires, le tribalisme. Je pense qu'Internet, dans son incarnation actuelle, est une machine à biais de confirmation », a déclaré Bezos.
C'est sur que c'était mieux quand les gens ne faisait pas attention à ce genre de deal. Allez, quoi, arrêter de vous plaindre…

Citation Envoyé par Stan Adkens Voir le message
« Je crains que certaines de ces technologies ne soient très utiles aux régimes autocratiques pour renforcer leur rôle ... Mais ce n'est pas nouveau, ça a toujours été le cas. »
Alors pourquoi il va traiter avec le plus gros de ces régimes ? Il a jamais entendu parler de Guantanamo Bay ? Ou des leaks Snowden ?
Avatar de Grogro Grogro - Inactif https://www.developpez.com
le 16/10/2018 à 17:33
Citation Envoyé par Aiekick Voir le message
c'est quoi ses valeurs à google ? ils s'est un peu assis dessus c'est dernier temps. du coup il reste quoi ?
On va dire que les valeurs de google, c'est le parti démocrate.
Avatar de abriotde abriotde - Membre éprouvé https://www.developpez.com
le 16/10/2018 à 18:35
il n'y a pas d'autres pays où tout le monde essaie d’y entrer
Tout a fais d'accord avec Tagashi. Je n'irai jamais ne serais-ce qu'en séjour aux USA car j'ai trop peur de leur justice capable d'inculpé de peine de mort un innocent et d'innocenter des gangster pour une question d'argent. (J'ai un ami qui en a été victime : 3 semaine en prison parce qu'il était parti en voyage au Mexique : suspect et qu'un papier n'était pas tout a fais a jour, résultat viol et tout et tout)

Jeff Bezos est l'homme le plus froid que je connaisse. Non pas qu'il soit inhumain mais il privilégie l'humanité a son voisin. Il paye au lance pierre ses employés, les mets dans des conditions intenable et ne trouve pas normal qu'ils se plaignent alors qu'il vivent mieux que des SDF. Qu'il commence d'abord par donner des conditions décentes a ceux qui vivent et travaillent a ses côté.
Autre exemple et non des moindre : l'Open-Source. Pourquoi Amazon ne reverse rien ou le minimum?
Après on verra peut-être pourra t'il faire des affaires avec l'armé si c'est pour défendre le bien.
Avatar de bombseb bombseb - Membre éprouvé https://www.developpez.com
le 17/10/2018 à 7:09
il n'y a pas d'autres pays où tout le monde essaie d’y entrer
J'ajouterai aussi que ce mec n'a pas l'air très au fait de l'actualité en Europe...
Avatar de e-ric e-ric - Membre expert https://www.developpez.com
le 18/10/2018 à 20:47
J'ajouterai aussi que ce mec n'a pas l'air très au fait de l'actualité en Europe...
Bien peu d'Américains se soucient de ce passe en dehors de leur frontières, c'est bien le problème de la "première" puissance mondiale. Trump n'est qu'un symptôme mais le plus grave pour nous c'est l'alignement de nos politiciens sur ce pays.

cdlt
Contacter le responsable de la rubrique Accueil