Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Après 40 ans, il ne faudrait plus travailler que trois jours par semaine selon une étude,
Travailler plus réduirait les compétences cognitives

Le , par Stéphane le calme

134PARTAGES

18  0 
Une étude de l'Université de Melbourne a conclu que le fait de travailler à temps partiel, environ 25 à 30 heures par semaine, avait un impact positif sur la fonction cognitive chez les Australiens âgés de plus de 40 ans. Mais pour ceux qui travaillent plus de trois jours par semaine, les recherches ont estimé que le stress et la fatigue pouvaient effacer ces impacts positifs.

L'étude a analysé les habitudes de travail et a effectué des tests cérébraux sur 3 000 hommes et 3 500 femmes de plus de 40 ans en Australie. Plus précisément, les résultats des participants dans trois domaines de compétences cognitives différents ont été testés, notamment un test de score de mémoire, un test de lecture et un test de capacité de perception.

« Dans les trois cas [tests], il a été constaté qu'environ 25-30 heures de travail par semaine maximiseraient vos compétences cognitives », a déclaré le professeur Colin McKenzie de l'Université Keio, qui a participé à l'étude.

« Et passer moins d'heures ou plus d'heures réduit vos compétences cognitives », a-t-il précisé. Le professeur McKenzie a déclaré que l'une des principales conclusions montrait que le travail à la fois à zéro heure et à l'autre extrémité du spectre, 50 à 60 heures, conduisent aux mêmes compétences cognitives.

« Trop de travail conduit au stress et à la fatigue, et c'est probablement la cause principale de cette baisse des capacités cognitives après 25 à 30 heures par semaine », a-t-il déclaré.

Une semaine de travail optimale reste à déterminer par pays

Fait intéressant, aucune différence clé entre les hommes et les femmes en termes de durée optimale du travail n'a été trouvée.

Les chercheurs ont déclaré que leurs conclusions sont particulièrement importantes à un moment où de nombreux pays relèvent l'âge de la retraite.

Le Professeur McKenzie a déclaré que les futures études devraient examiner l'impact du travail sur d'autres dimensions de la santé.


Il a également déclaré qu’il serait intéressant de déterminer le nombre optimal d’heures par semaine dans différents pays.

« Si le nombre d'heures ne culmine pas au même endroit, il peut y avoir des raisons systémiques à cette différence, par exemple, l'Australie a quatre semaines de congé annuel, ce qui tend à être plus long que le Japon », a souligné le professeur McKenzie.

« Donc, ces chances de rafraîchir votre corps et votre cerveau peuvent être importantes pour déterminer le pic optimal ».

Cas pratique en Nouvelle-Zélande

En Nouvelle-Zélande, une société de fiducie a annoncé en février 2018 qu’elle va commencer à tester le dispositif d’une semaine de quatre jours en mars 2018. Contrairement aux autres initiatives de ce type qui requièrent que le staff travaille des journées plus longues pour la même rémunération, ou parfois moins, l’entreprise Perpetual Guardian s’est engagée à laisser à ces 250 employés la liberté de désigner une journée de repos payée chaque semaine.

L’entreprise a déclaré que ce dispositif de travail a été un succès et compte l’adopter à plein temps. Durant la période de test, les employés ont bénéficié d’une journée de travail de huit heures, quatre jours par semaine, alors qu’ils ont été payés pour cinq.

Ce test a été suivi et évalué par l’Université d’Auckland Business School et l’Université de Technologie d’Auckland. Les chercheurs ont en conclu qu’il a été un franc succès et qu’il est avantageux pour l’entreprise comme pour ses employés. Durant toute la période d’essai, le niveau de productivité a augmenté de 20 %, l’engagement des clients a aussi augmenté de 30 % ainsi que l’engagement des employés. En même temps, les niveaux de stress du staff ont été réduits et la conciliation travail-vie personnelle a été améliorée de 24 %. Perpetual Guardian a noté que ses revenus sont restés stables durant toute la période de test et les coûts ont baissé avec moins d’énergie utilisée.


Andrew Barnes, le fondateur de Perpetual Guardian a dit que les employés ont eu le droit de choisir de travailler une semaine de quatre jours, et des avocats ont été consultés pour s’assurer que le nouveau système est en règle avec les lois de travail en Nouvelle-Zélande.

Les employés qui ont choisi de ne pas opter pour ce système ont eu quand même droit à des facilités comme le fait de commencer ou finir le travail tôt pour éviter les embouteillages ou bien mieux gérer leur temps avec leurs enfants.

Barnes a préalablement pensé à mener ce test lorsqu’il a observé une augmentation de la pression sur quelques employés qui n’arrivaient pas à concilier leur vie personnelle et professionnelle. Il s’est demandé par la suite s’il fallait leur accorder une journée libre additionnelle pour mieux gérer leur vie familiale et devenir plus concentrés et productifs au bureau.

« Pour nous, il s’agit de doter notre société d’une productivité améliorée tirée de meilleures efficacités du travail… il n’y a aucun inconvénient pour nous, » dit-il. « L’attitude adéquate est nécessaire pour que cela fonctionne, tout le monde doit être engagé et prendre les choses sérieusement pour créer un modèle viable à long terme pour notre entreprise. »

Ce test a attiré une attention particulière en Nouvelle-Zélande et d’autres pays sur le rôle de la mesure du travail d’une semaine de quatre jours. Iain Lees-Gallowat, le ministre du travail néo-zélandais a dit que cet essai a été fascinant et a noté qu’il désire travailler avec toute entreprise souhaitant offrir des conditions de travail plus flexibles à leurs employés.

Alors que le test a été déclaré comme étant un franc succès, pas tout le monde dans Perpetual Guardian a apprécié ce changement, avec quelques employés déclarant avoir eu plus de difficultés à compléter leur travail dans un laps de temps réduit. D’autres employés ont rapporté qu’ils n’ont pas apprécié le fait de passer une journée additionnelle loin du travail et ont dit qu’ils se sont ennuyés loin de l’environnement de travail.

Source : ABC

Et vous ?

Les quadragénaires Français gagneraient-ils à travailler trois jours par semaine ?
Les résultats sont-ils susceptibles de varier d'un corps de métier à un autre ?
Quels sont les avantages et les inconvénients que vous verriez dans une semaine de travail optimale ?
Quelles seraient les principales difficultés pour les entreprises lors de la mise en place d'un tel système ?

Voir aussi :

Une entreprise passe à la semaine de quatre jours après un test concluant sur l'amélioration de la productivité et la réduction du niveau de stress
Les travailleurs sont-ils plus productifs lorsqu'ils travaillent plus de 40 heures par semaine ? Qu'en est-il des développeurs ?
"Trop travailler est stupide", les programmeurs ajoutent plus de bugs que de fonctions après 40 heures de travail par semaine pour un développeur
La moitié des employés de l'IT travaillent plus de 40 heures par semaine et 73% des ingénieurs informatiques : et vous ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de disedorgue
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 12/10/2018 à 10:26
Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
Être au travail, même si tu glandes, c'est plus stressant que de se balader en forêt en dehors du boulot.
Mouais, ça dépend de la forêt...
6  0 
Avatar de Paul TOTH
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 13/10/2018 à 0:11
Citation Envoyé par Anselme45 Voir le message
Cette seule phrase décrédibilise totalement le résultat de cette étude:

Ce n'est pas parce que tu ne travailles que 25 ou 30 heures que tu ne vas pas être stressé ou fatigué!

Ce qui compte c'est la charge de travail et les conséquences découlant de ton travail: Un gars qui va passer 20 minutes à désamorcer une bombe sera autant stressé et autant fatigué qu'un fonctionnaire qui est resté 6 mois derrière son ordinateur à attendre le temps qui passe
que fait-on des démineurs fonctionnaires ?
4  0 
Avatar de e-ric
Membre expert https://www.developpez.com
Le 18/10/2018 à 20:34
Salut

Et un salaire réduit de 40%, ça va en refroidir quelques uns...

De toutes façons, le travail devient une denrée rare et la tendance ne va pas s'inverser avec les progrès technologiques en cours, le problème est que notre civilisation est basée sur le capitalisme et que les cadeaux ne sont pas de mise. Ca va devenir compliqué...

Cdlt
4  0 
Avatar de Ecthelion2
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 19/11/2018 à 11:28
Citation Envoyé par ALT Voir le message

L'expérience des 35 heures payées 39 l'a montré : pour que les sous rentrent dans l'entreprise, il faut que les clients soient satisfaits, donc que les délais soient tenus. Comme les entreprises n'ont pas nécessairement les moyens d'embaucher, alors il a fallu que les gens fassent en 35 h ce qu'ils faisaient en 39. Moralité : pas de baisse du chômage, mais des entreprises qui ont moins travaillé (là où il était impossible d'augmenter la cadence : commerces, artisanat, &c.) se sont trouvées en difficulté, ce qui a encore augmenté le chômage. Belle réussite !
Euh non.

Déjà pour commencer, il n'y a pas tant d'entreprises que cela qui sont réellement aux 35h, dans beaucoup de cas on fait plutôt du 39/40H par semaine comme avant, c'est juste que le surplus est payé en heure supp (donc plus cher pour l'entreprise) ou en RTT (donc des jours où tu n'es pas productif pour l'entreprise puisqu'absent). Ceux qui sont à 35h, sont payés pour 35h, pas 39H. Seuls ceux déjà en poste au moment du passage de la loi, on vu leurs salaires gelés avec une hausse du taux horaire pour ne pas avoir de perte de salaire du fait de faire 4h de moins et étaient donc payés 39h en n'en faisant plus que 35.

Mais n'importe qui aujourd'hui qui est embauché pour faire un 35H réel avec un salaire horaire Y, on ne lui verse pas 4h de bonus par semaine en plus.

Et au contraire de ce que vous affirmez, les 35h ont été une des rares mesures ces dernières années (enfin cela a presque 20 ans déjà) à générer de l'emploi, contrairement aux CICE et autres cadeaux aux entreprises plus récents.

Citation Envoyé par ALT Voir le message

Bref, en travaillant trente heures au lieu de quarante, on augmente sûrement la productivité. Pour la production, ça reste à voir. Quant aux embauches, ce sera à l'étranger.
Seulement si l'entreprise est assez grosse pour avoir des succursales à l'étranger, pouvoir augmenter sa production la-bas, et ensuite rapatrier ses produits en France (tout cela devant lui coûter moins cher que d'embaucher un français pour être rentable).

Je pense surtout que (suivant les métiers où c'est possible bien entendu), le gros des embauches, cela sera surtout des automates ou des IA.

Enfin de toutes façons, 35h ou 39H, quand la majorité des tâches sera automatisées, le problème sera le même, pas assez de boulot pour tout le monde, il faudra donc bien revoir notre façon d'appréhender le travail / la rémunération.
4  0 
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 12/10/2018 à 11:46
Citation Envoyé par Ecthelion2 Voir le message
Tout ça pour dire que cela dépend de chaque personne. ^^
Sans emploi c'est quand même facile de se sentir exclu de la société.
Enchaîner échec sur échec c'est frustrant (les gens au chômage cherchent du travail).
C'est facile d'avoir une mauvaise estime de soi quand on est sans emploi.

Pour que ça aille il faut faire beaucoup d'activités.
Il faut se sentir utile et trouver de quoi s'occuper.
Parce que rester à rien faire chez soi, ça doit vite donner envie de se pendre.
3  0 
Avatar de Ecthelion2
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 19/11/2018 à 12:09
Citation Envoyé par ALT Voir le message

Oh ben ça se saurait : le taux de chômage n'a pas vraiment baissé (sinon pas du tout), mais en plus il est toujours plus haut que chez nos voisins qui restent à 40 h hebdomadaires. Étrange, pour une mesure qui a « généré de l'emploi » !
Ou ce que vous comparez n'a rien à voir ?

Je prends des chiffres au pif :

passage aux 35h => créations de 250 000 emplois
automatisation des métiers => destructions de 1 000 000 d'emplois dans le même temps

Le passage aux 35h a bien générés des emplois, même si ce n'est pas visible sur le résultat final. De plus, cela a généré moins d'emplois prévus et cela a coûté plus cher aux entreprises car justement, elles n'ont pas voulu appliquer les 35h comme il faut. ne pas confondre "générer de l'emploi" et "faire disparaître complètement le chômage", on parle de mesures politiques, pas de miracles divins...

Lors du passage des 35h en France, entre 97 et 2002, la France a créé deux fois plus d’emplois qu’en Allemagne, au Royaume-Uni ou aux Etats-Unis.

Si il reste du chômage, c'est surtout à cause des crises économiques, du manque d'investissement, et de la baisse du pouvoir d'achat (pas de consommation, pas de hausse des commandes donc pas d'embauches).

D'ailleurs à l'inverse, merci de nous expliquer, comment en faisant travailler chaque personne plus longtemps alors qu'il y a de moins en moins de postes, vous comptez faire baisser le chômage ? Mathématiquement et d'un simple point de vue "logique", c'est impossible.
3  0 
Avatar de Ecthelion2
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 20/11/2018 à 10:44
Citation Envoyé par ALT Voir le message
D'où sortent ces statistiques ?
C'est écrit juste au-dessus => "je prends des chiffres au pif", c'était juste pour imager, le fait que même si la baisse du chômage n'a pas été visible, la mesure pouvait tout de même avoir créé de l'emploi.

Citation Envoyé par ALT Voir le message

Pour la première, je sais : c'est ce que le gouvernement de l'époque avait affirmé deux mois après le passage aux 35 h, sans le démontrer, évidemment. Et le taux de chômage n'avait pas bougé, d'après l'INSEE.
Euh, non, vous n'êtes pas à jour du tout, les derniers chiffres, c'était plutôt 350 000 de mémoire, et ce n'est pas une affirmation du gouvernement, il y a eu plusieurs études la-dessus et bien plus récentes que 2 mois après le passage de la mesure. Une simple recherche Google suffit.

Quand au taux de chômage cf mon message précédent, et ce que je viens de dire ci-dessus. Même si une mesure créé de l'emploi, si à côté il y a d'autres mesures / choses qui en détruisent autant voir plus, c'est certains que le chômage ne baissera pas.

Disons que cette mesure a évité que le chômage ne baisse encore plus à cette époque, si cela vous plait plus dans ce sens là.

https://www.nouvelobs.com/economie/2...i-du-faux.html

Les 35 heures ont engendré du chômage :

FAUX. Selon l'Insee, la loi a abouti à la création d'environ 350.000 emplois entre 1998 et 2002.

Jean-Marie Harribey, économiste, maître de conférence à Bordeaux 4 et ancien président d'Attac, interrogé par Nouvelobs.com, évalue, lui, à deux millions le nombre d'emplois créés entre 1997 et 2009, dont 400.000 sont imputables aux 35 heures.
+ en bonus, une partie des explications du pourquoi ces chiffres là et pas plus :


Pourquoi n' y a-t-il pas eu davantage d'emplois créés ? Parce que, explique-t-il "la loi Aubry 1 a progressivement été vidée de son contenu.
La loi Aubry 2 a supprimé l’obligation pour les entreprises de créer 6% d’emplois en contrepartie de 10% de baisse du temps de travail. Les entreprises, qui n'étaient plus tenues d'embaucher, ont flexibilisé le temps de travail.
Il y a eu ensuite une autre étape dans le "détricotage" de la loi. Le gouvernement Raffarin a suspendu l'application de la loi des 35 heures aux entreprises de moins de 20 salariés, qui devait passer de manière imminente. Huit millions de salariés n'ont donc jamais vu la couleur des 35 heures.
Enfin, le gouvernement Villepin a augmenté le quota annuel d'heures supplémentaires."
Citation Envoyé par ALT Voir le message

Quant à la deuxième, il faudra m'expliquer pourquoi les pays dont l'industrie est plus automatisée que le nôtre (Allemagne, Corée du Sud...) ont bien moins de chômeurs que nous. Corrélation que bien des économistes ont mise en évidence.
Et bien pour la Corée du Sud, je ne sais pas mais mais pour ce qui est de l'Allemagne ou du Royaume-Uni, c'est simple, des contrats à 1€ de l'heure et/ou des contrats à 0h / mois (on vous appelle juste quand on a besoin), du coup oui, moins de chômage, mais plus de "travailleurs" vivant sous le seuil de pauvreté. C'est juste de la bidouille statistique qui a déjà été démontrée depuis très longtemps (un peu comme en France avec les bidouilles sur les différentes catégories de chômeurs pour faire baisser les chiffres).

Pour imager, ils ont moins de chômeurs mais plus de gens au RSA (sauf que ce n'est même pas un RSA avec des aides à côté mais un salaire). Le nombre de pauvres explose encore plus en Allemagne qu'en France par exemple.

Sinon pour la Corée du Sud, c'est un peu comme la Chine, ils sont un très gros fournisseur de composants pour la Terre entière, donc même avec beaucoup d'automatisations, ils ont toujours beaucoup plus d'industries que nous à faire tourner. Après pour le coup, je ne connais pas leur façon de compter les chômeurs, et si ils ont eux peut-être aussi des "bidouilles" quelconques.

Citation Envoyé par ALT Voir le message

Ceci dit, nous sommes partis dans une discussion économique & politique, qui n'est peut-être pas à sa place ici.
Le sujet de base est plus ou moins économique lui aussi et puis tant que l'échange reste cordial et argumenté, cela reste acceptable. Niveau hors-sujet, ce forum a connu bien pire, rassurez-vous.
3  0 
Avatar de Ecthelion2
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 30/11/2018 à 10:39
Citation Envoyé par ALT Voir le message
Bon, que ce fut une compensation versée aux entreprises ou une compensation par moins de charges, le résultat est le même : moins de sous dans les caisses de l'État.
Oui mais contrairement à ce que vous disiez rien à voir avec les impôts des gens, qui n'ont pas été augmenté exprès pour financer cela (surtout que l'on ne sait pas quel pourcentage des impôts finance quoi de toutes façons).

A ce moment là, mes impôts (ainsi que la fameuse taxe sur le diesel) servent pour financer le CICE qui devaient soit disant créer des millions d'emplois d'après le patronat, et qui n'a surtout servi qu'à enrichir les actionnaires. Au final le CICE coût beaucoup plus cher aux français, pour encore moins de résultats niveau chômage (nombre d'emplois créés entre 100 000 et 200 000) que les 35h.

Bref, c'est bien beau de taper sur les 35h, mais cela a eu lieu il y a presque 20 ans, il va falloir s'en remettre, surtout quand tous les "cadeaux" faits par l'état depuis pour aider les entreprises et financés par le peuple, finissent dans les poches des plus riches, plutôt que d'aider les dites entreprises ou créer de l'emploi. Le problème aujourd'hui, je doute que cela soit les 35h (ou qu'elles soient la part la plus importante du problème).

Surtout qu'avec l'automatisation croissante de nombreux métiers, on ne va pas pouvoir faire travailler tout le monde 40h par semaine ET faire baisser le chômage ET permettre aux actionnaires de continuer d'avoir une augmentation de dividendes à 2 ou 3 chiffres avec une croissance infinie.
3  0 
Avatar de sebastiano
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 12/10/2018 à 10:18
Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
La probabilité d'être fatigué augmente avec le temps de travail.
Si tu bosses 14h par jour, 6 jours par semaine, tu seras forcément plus fatigué qu'un gars qui a bossé 20 minutes.

Être au travail, même si tu glandes, c'est plus stressant que de se balader en forêt en dehors du boulot.
Il faut du temps de déconnexion pour récupérer psychologiquement et physiquement.
Le cerveau a besoin de faire plein d'activités, être coincé au bureau tue la créativité et les capacités cognitives.
Oui enfin là, tu pars dans des extrèmes (comparer 20 minutes à 14h/jour...). Le temps de travail n'est pas corrélé directement avec le stress. A titre perso, je bosse autant que dans ma précédente boîte, mais le stress est moindre. C'est juste une question de projets, de management et d'humain. Et aussi de personnalité, certaines personnes stressent plus facilement que d'autres.

Le facteur humain reste prépondérant dans ces cas-là. Vouloir faire une telle stat théorique c'est un peu bancal.
2  0 
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 12/10/2018 à 10:36
Ok il y a des environnement plus stressant que d'autres.
Mais être au boulot c'est toujours plus stressant que de faire ce qu'on veut.
Être au bureau à 20h c'est toujours plus pénible qu'être libre.

Il n'y a pas un lien linéaire entre le temps de travail et la production.
Forcément plus tu passes d'heures au boulot moins les heures sont productive.

Quoi qu'il existe des développeurs pour qui la fatigue les aident à travailler, parce qu'ils n'ont plus assez d’énergie pour penser à autre chose que le code.
Pourquoi les développeurs travaillent-ils la nuit ?

"Trop travailler est stupide" Les programmeurs ajoutent plus de bugs que de fonctions après 40 heures de travail par semaine pour un développeur

===
Si le repos n'est pas important, on a qu'a travailler le samedi et le dimanche, et même supprimer les congés et les RTT.
Dans un métier où il faut être créatif, tu peux être plus créatif en bossant 20h qu'en bossant 60h.
Parfois le cerveau à besoin de faire totalement autre chose pour trouver une solution.

Pourquoi avons-nous nos meilleures idées sous la douche ?
Pour être créatif, de nombreuses nouvelles connexions doivent être établies entre les parties de notre mémoire, explique De Dreu. Cela se passe spontanément et surtout lorsque nous arrivons à nous calmer. Et c’est ici qu’intervient la douche : c’est peut-être le seul et unique endroit de la maison, le seul moment de la journée, où nous ne sommes pas bombardés d’informations.
2  0