Les travailleurs sont-ils plus productifs lorsqu'ils travaillent plus de 40 heures par semaine ?
Qu'en est-il des développeurs ?

Le , par Michael Guilloux

253PARTAGES

20  0 
La semaine de 35 heures a été au centre des débats de la loi Travail l'an dernier, mais aussi des élections présidentielles en France. En effet, depuis 2002 en France, la durée légale du temps de travail pour un salarié à temps plein dans une entreprise est fixée à 35 heures par semaine au lieu de 39 heures précédemment. La France est donc parmi les pays en Europe où l'on travaille le moins. Et pour certains politiques, la France serait donc moins productive que ses voisins européens. Devrait-on donc travailler plus pour être plus productif ? Ou moins ? D'après certaines études empiriques, il semble en tout cas que la productivité baisse au-delà des 40 heures par semaine. Ainsi, beaucoup voient les 40 heures comme une référence. Mais il faudrait peut-être prendre toutes ces études avec du recul.

D’après Luis Pedro Coelho, un bio-informaticien au laboratoire européen de biologie moléculaire EMBL, il n’y a en effet aucune étude qui montre réellement que les gens produisent plus en travaillant plus de 40 heures par semaine. Ce n’est pas qu’aucune étude ne prétend cela, mais c’est surtout parce qu’elles ne peuvent pas le démontrer selon lui, et pour certaines raisons.

D'abord parce que c'est difficile de mesurer le temps de travail effectif. Luis Pedro Coelho estime que les gens mentent au sujet de leur durée de travail pour se conformer aux attentes des études. Et même quand ils essaient d’être honnêtes sur cette question, ils considèrent le temps passé au travail comme le temps de travail même s'ils ont consacré beaucoup de temps à des activités non productives. Il peut également être difficile de définir la frontière entre le travail et le non-travail, explique-t-il.

Il y a un travail évident, comme le fait d’exécuter une tâche dans le cadre de son travail. Il y a aussi un non-travail évident, comme le fait de passer 30 minutes le matin à lire des articles sur Internet en étant assis à son bureau. Mais d’après Luis Pedro Coelho, il y a aussi une vaste zone grise qui n’est pas comptée dans la durée de travail : le fait par exemple d’écrire un utilitaire pendant son temps libre, que l’on va utiliser intensivement au travail. En d’autres termes, pour être productif au travail, on peut utiliser des outils qu’on a soigneusement développés à la maison. Et le temps passé à développer ces outils ne sera pas comptabilisé dans la durée de travail effective. Par contre, celui qui travaille peut-être 60 heures par semaine n’aura pas le temps de développer de tels outils à la maison, parce qu’il voudra utiliser son temps libre pour se reposer. Dans certains domaines, celui qui travaille peut-être 40 heures peut donc être plus productif qu’un autre qui travaille 60 heures, parce qu’il a développé pendant le temps libre dont il dispose des outils pour être plus productif.

Luis Pedro Coelho note également que dans les différentes études, les auteurs jouent sur la définition de productivité pour promouvoir leurs croyances politiques ou personnelles. Il n’est toujours pas clair s’il s'agit de la production par heure ou la production par semaine. Quoi qu’il en soit, il faut savoir que la productivité marginale commence à baisser bien avant de devenir négative (dans certains domaines). Ainsi, si une entreprise recrute des personnes qui sont payées à l'heure, elle voudra que ces dernières aient des semaines de travail plus courtes, sachant qu'au-delà d'une certaine durée de travail, ces personnes ne seront plus efficaces. Mais si les salaires sont fixés sur une base mensuelle, l’entreprise voudra logiquement des semaines de travail plus longues.


Qu’en est-il pour les développeurs ?

Ce qu'il faut retenir de l'argumentation de Luis Pedro Coelho, c'est que vous pouvez produire plus si vous travaillez 60 heures au lieu de 40 heures par semaine, mais la production effectuée dans ces 20 heures supplémentaires ne serait qu'une petite fraction de ce que vous aurez fait par exemple en 20 heures pendant une semaine de 40 heures. C'est sans doute vrai pour de nombreux emplois, par exemple pour un ouvrier qui décharge des camions pendant 40 heures. Si sous le poids de la fatigue, au-delà des 40 heures, il ne décharge plus qu'un camion par heure au lieu de trois camions, il va quand même décharger plus de camions s'il travaille pendant 50 heures au lieu de 40.

Mais pour les développeurs, travailler plus peut littéralement réduire leur production globale. Plutôt que d'avoir une productivité décroissante (qui permet toujours d’accroitre leur production globale), ils peuvent avoir une productivité négative. Comme certains aiment le dire, rappelons en effet que développer, c'est aussi l'art de créer des bogues. Donc, si un docker va toujours décharger plus de camions en travaillant plus, le développeur est quant à lui susceptible d'introduire plus de bogues dans son code, lorsqu’il est sous le coup de la fatigue, après avoir déjà travaillé pendant de nombreuses heures. En travaillant plus qu’il ne devrait, cela aura un impact négatif sur le délai de livraison du logiciel qu'il développe, alors que l’objectif était de pouvoir le livrer le plus tôt possible. Dans l’autre cas, il passera plus de temps à corriger des bogues dans un logiciel en production.

Source : Luis Pedro Coelho

Et vous ?

Que pensez-vous des arguments de Luis Pedro Coelho ?
La durée de travail devrait-elle être définie en fonction du domaine, la branche, le métier ?
Quelle est votre opinion sur le débat sur les 35 heures de travail en France ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de RyzenOC
Inactif https://www.developpez.com
Le 10/07/2017 à 15:10
pour améliorer la productivité des développeurs je connais une méthode qui marche à chaque fois : lui donner un bon pc (un ssd, un R5/I5, 8Gb de ram), supprimer le proxy et tous ces autres trucs contre productifs qui te fait perdre 3h par semaines, enfin lui donner un 2ieme voir un 3ieme écran et voila comment on arrive à une productivité équivalente à 50H en seulement 35.
23  1 
Avatar de John Bournet
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 10/07/2017 à 15:01
Etre présent pour son employeur ou client 40h - 50h ou 80h par semaine (à brasser du vent), pas de problème. Par contre être à 100% de concentration en efficacité optimale plus de 40h par semaine, je n'y crois pas une seconde, surtout pas dans la durée (sauf sur-homme qu'en 15 ans dans le milieu je n'ai jamais croisé). Le "codage" est une activité intellectuelle qui demande une concentration énorme, que le cerveau humain a bien du mal à maintenir plus de 90 minutes, délai à partir duquel ce que nous faisons ressemble plus à du sabotage (involontaire) que de la production. Même en faisant des pauses, au delà de 4 à 5 cycles du genre dans la journée, on s'aperçoit (souvent le lendemain matin), que la fin était laborieuse.
Donc non, l'être humain n'est pas une machine qui produit du code au mètre par seconde, dont il suffirait d'ajuster une variable pour augmenter le rendement.
20  0 
Avatar de joublie
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 10/07/2017 à 16:08
A mes yeux un article qui commence ainsi :
La durée légale du temps de travail pour un salarié à temps plein dans une entreprise est fixée à 35 heures par semaine au lieu de 39 heures précédemment. La France est donc parmi les pays en Europe où l'on travaille le moins.
perd d'emblée beaucoup en crédibilité. Chacun sait que la durée réelle moyenne hebdomadaire du travail en France n'est pas de 35 heures. On va encore nous dire que les Français sont des faignants et qu'ils doivent faire plus d'efforts. Du reste, il existe de multiples façons de contraindre un salarié à dépasser 35 heures en toute légalité (et attendez qu'Emmanuel Macron dynamite tout ça), sans même parler des heures supplémentaires offertes à l'employeur.
9  1 
Avatar de Mrsky
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 10/07/2017 à 23:16
Le job de développeur dépasse le simple fait de coder. Je pense que je suis efficace dans mon boulot (en tous cas mes boss sont ravis) et pourtant je passe entre 10 et 30 minutes tous les matins à lire les actus IT sur dvp.net, voir des fois plus si je veux creuser un peu un sujet. Ce que je découvre pendant ces 30 minutes contribuent a faire de moi un meilleur employé car je suis au courant de ce qu'il se passe dans les domaines connexes au mien ce qui me permet parfois d'apporter des pistes de résolution de problème hors cadre. Est-ce que c'est considéré comme du travail ? Similairement, je regarde régulièrement des conf. de dev sur youtube le soir chez moi, est ce que je dois les compter dans mon nombre d'heures de travail ? Il m'arrive aussi d'avoir des journées "off" ou je ne suis pas très performant, je dois les déduire de mon temps de travail ?

Concernant l’aparté sur le salaire hebdomadaire, ici en Nouvelle-Zélande la très grande majorité des gens sont payés chaque semaine mais le loyer est également à payer chaque semaine. Le loyer étant la plus grosse dépense pour presque tout le monde il me semble important que la paie et le loyer soient synchro. Personnellement je trouve que la gestion hebdomadaire est plus simple car on manipule des sommes de la vie de tous les jours sur son budget, et on est moins tentés d'acheter des choses inutiles dont le coût semble négligeable par rapport à un salaire mensuel mais significatif par rapport au salaire hebdomadaire.
8  0 
Avatar de UndeadangerousK
Membre habitué https://www.developpez.com
Le 11/07/2017 à 9:21
Ahah rester concentrer c'est fa... Oh, une mouche !

Il ne faut pas oublier une chose : le climat social est un facteur essentiel à l'entreprise. On peut faire 20h par semaine et avoir une productivité dégueulasse si on a une ambiance de travaille pourrie.
A l'inverse, on peut enchainer 40h de travail sans trop de difficulté si on a une bonne ambiance de travail.

Je ne dis pas que ca fait tout, mais dans l'esprit français, l'entreprise, c'est quelque chose d'assez rasoir. Alors se lever, aller bosser, rentrer, c'est pas engageant. Par contre, se lever, voir des potes et bosser dans la bonne humeur, ca passe beaucoup mieux.
8  0 
Avatar de raphchar
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 10/07/2017 à 20:40
Citation Envoyé par Mingolito Voir le message
Vous ne prenez pas en compte dans vos réflexions les indépendants, professions libérales , etc.

Ces gens la ne savent pas ce que c'est les 35 heures , il n'est pas rare pour des non salariés de faire 60 voir 80 heures, ce qui ne veux pas dire que ça soit souhaitable...

Pendant ce temps énormément de fonctionnaires (dans les mairies par exemple ou certaines administrations) ne font pas leur 35 heures, loin de la, seulement 15 heures max pour certains...

Donc tout cela est un gros facteur d'inégalités : esclavage pour les indépendants et professions libérales qui doivent travailler tous le temps pour payer des charges, impôts et taxes les plus élevées au monde, et pendant ce temps quasi vacances pour beaucoup de fonctionnaires.
Et bien, devient fonctionnaire !
8  1 
Avatar de muad'dib
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 21/07/2017 à 10:06
Apparemment le "présentéisme" serait un phénomène typiquement français.

Faire des heures sup' est relativement mal vu dans d'autres pays car on est alors considéré comme "quelqu'un qui a pris du retard / n'a pas su organiser son emploi du temps / ne sait pas gérer son travail".

Pour répondre à la question du sujet, non je n'en crois rien. On peut rester 80h par semaine à son poste dont 50% à regarder Facebook, ou alors rester 35h par semaine et effectuer le travail de 4 personnes car on reste concentré sur son travail.

D'ailleurs en ce moment, je me remet à pratiquer le Magic Work Cycle , 30 min de travail intensif / 30 min de pause et ma productivité n'en patit pas, contrairement à ce que l'on pourrait intuitivement s'imaginer.
7  0 
Avatar de J@ckHerror
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 10/07/2017 à 16:25
Citation Envoyé par RyzenOC Voir le message
pour améliorer la productivité des développeurs je connais une méthode qui marche à chaque fois : lui donner un bon pc (un ssd, un R5/I5, 8Gb de ram), supprimer le proxy et tous ces autres trucs contre productifs qui te fait perdre 3h par semaines, enfin lui donner un 2ieme voir un 3ieme écran et voila comment on arrive à une productivité équivalente à 50H en seulement 35.
En effet, mais je rajouterai :
  • une connexion internet digne de ce nom,
  • les droit admin sur son poste (parait qu'il y en a qui ne les ont pas ...)
  • une machine à café (ré-approvisionnée tous les jours, enfin avec un indice de fonctionnement proche de 100%)


Tous ca pour dire que oui le matériel est indispensable et est forcément lié à la production, pour mon cas je suis vraiment juste et je le subis en permanence le syndrome de la goutte d'eau chinoise : "bah attend quoi il te faut 16 secondes pour compiler, bah c'est pas la mort !!!!"
Oui mais en session de code, je compiles bien 15 à 30 fois par heure... et encore, du coup tiens qu'est ce qu'on fait pendant ce temps de compile perdu ... on va checker les forums de developpez.com

Je ne sais plus ou mais un jour j'ai lu qu'aucun travailleur ne devrait pas être moins bien équipé sur son lieux de travail qu'en privé. Je suis plutôt d'accord et c'est encore plus vrai pour le monde de l'IT, métier souvent passion...

Comme expliqué dans l'article la productivité est très relative d'un job à un autre, la résumer au temps de travail c'est un peu faire l'autruche ...

J@ck
6  0 
Avatar de laside
Membre du Club https://www.developpez.com
Le 10/07/2017 à 16:25
Citation Envoyé par RyzenOC Voir le message
pour améliorer la productivité des développeurs je connais une méthode qui marche à chaque fois : lui donner un bon pc (un ssd, un R5/I5, 8Gb de ram), supprimer le proxy et tous ces autres trucs contre productifs qui te fait perdre 3h par semaines, enfin lui donner un 2ieme voir un 3ieme écran et voila comment on arrive à une productivité équivalente à 50H en seulement 35.
Entièrement d'accord, j'ai passé plusieurs mois sur un core2, 2Gb de ram, la moitié de mon temps était dédié à l'attente d'une réponse du poste ... le plus frustrant c'est de subir la pression du manager qui ne voit pas le problème.
6  0 
Avatar de raphchar
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 10/07/2017 à 17:50
Pour regarder l'exemple de l'ouvrier qui décharge les camions, je ne suis pas d'accord. "Si sous le poids de la fatigue, au-delà des 40 heures, il ne décharge plus qu'un camion par heure au lieu de trois camions, il va quand même décharger plus de camions s'il travaille pendant 50 heures au lieu de 40". S'il accumule la fatigue, il commencera la semaine en ne déchargeant plus que deux camions au lieu de trois. S'il est embauché pour plus qu'une semaine, je ne suis pas sûr que ce soit rentable.
6  0 
Contacter le responsable de la rubrique Accueil

Partenaire : Hébergement Web