Ne dites plus « fake news » mais « information fallacieuse » ou « infox » !
La commission espère que ce néologisme va « plaire au grand public »

Le , par Stéphane le calme

174PARTAGES

14  0 
Que pensez-vous du mot « infox » ?
La commission d’enrichissement de la langue française a finalement tranché, après plusieurs mois, pour traduire « fake news » par le terme « information fallacieuse » ou par le néologisme « infox », forgé à partir des mots « information » et « intoxication ». Des traductions qui vont s’imposer à toutes les autorités administratives

Chargée de franciser certains termes avec des experts et des représentants de l’Académie française, la commission a avancé ceci :

« Portée par l'essor des médias sur la toile et l'activité des réseaux sociaux, l'expression anglo-saxonne fake news, qui désigne un ensemble de procédés contribuant à la désinformation du public, a rapidement prospéré en français.

« Voilà une occasion de puiser dans les ressources de la langue pour trouver des équivalents français. Lorsqu'il s'agit de désigner une information mensongère ou délibérément biaisée, répandue par exemple pour favoriser un parti politique au détriment d'un autre, pour entacher la réputation d'une personnalité ou d'une entreprise, ou encore pour contredire une vérité scientifique établie, on pourra recourir au terme “information fallacieuse”, ou au néologisme “infox”, forgé à partir des mots “information” et “intoxication”.

« On pourra aussi, notamment dans un cadre juridique, utiliser les termes figurant dans la loi de 1881 sur la liberté de la presse ainsi que dans le code électoral, le code pénal ou le code monétaire et financier : “nouvelle fausse”, “fausse nouvelle”, “information fausse” ou “fausse information”.

« En tout état de cause, la Commission d'enrichissement de la langue française recommande l'emploi, au lieu de fake news, de l'un de ces termes, choisi en fonction du contexte ».


Bien que la commission d'enrichissement de la langue française ait déjà pensé à cette substitution en octobre 2017, comme le précisait à l'époque Le Figaro, il a fallu plusieurs mois de réflexion aux spécialistes pour s'accorder. A l'origine, l'expression « information fallacieuse" était privilégiée, elle ne sera finalement qu'une option. « Infox », qui mêle « info » et « intoxication », a séduit par son caractère oral: la commission s'est ainsi réjouie « de soutenir la création d’un néologisme susceptible de plaire au grand public ».

En janvier dernier, la Commission d'enrichissement conseillait également de ne plus utiliser le mot « smartphone », mais « mobile multifonction ». En 2009, elle avait proposé pour ce même mot l'expression « terminal de poche ». Combien d’entre nous employons l’un ou l’autre au quotidien ?

Source : Legifrance

Et vous ?

Que pensez-vous de « infox » ?
Que pensez-vous en général des mots proposés par la commission pour remplacer les expressions anglo-saxonnes qui deviennent courantes dans les communications en français ?
Vous est-il déjà arrivé d'adopter un (ou plusieurs) des mots proposés ? Lesquels ?
Les avez-vous adopté en entreprise ou dans votre sphère privée ?
Quelle a été la plus grosse difficulté dans l'adoption de ces mots ?
Si vous ne les avez pas adoptés, qu'est-ce qui vous en empêche ?

Voir aussi :

L'Académie française préconise de dire mobile multifonction plutôt que smartphone, Internet des objets (IDO) plutôt que Internet of Things (IoT)
Ne dites plus "Green IT" mais "éco-TIC", ou quand la langue française se penche sur le vocabulaire informatique
Semaine de la francophonie : faut-il utiliser les anglicismes en informatique sans complexe ou au contraire les combattre ?
L'AFNOR lance une consultation publique pour le choix du clavier français normalisé et propose une version optimisée d'AZERTY et BÉPO

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de VivienD
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 04/10/2018 à 13:30
N'avait-on pas déjà le vocable "intox" justement pour désigner les informations fallacieuses et la désinformation?
14  0 
Avatar de 7gyY9w1ZY6ySRgPeaefZ
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 04/10/2018 à 14:37
Le Québec propose simplement la traduction directe « fausse nouvelle »
http://gdt.oqlf.gouv.qc.ca/ficheOqlf...Fiche=26542775
Pourquoi inventer des nouveaux mots alors ?
8  0 
Avatar de Ecthelion2
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 04/10/2018 à 14:44
Citation Envoyé par 7gyY9w1ZY6ySRgPeaefZ Voir le message

Pourquoi inventer des nouveaux mots alors ?
Car en France on aime bien faire compliqué au lieu de faire simple, et ce des années après, quand le terme anglais est déjà tellement implanté que personne n'utilisera leur néologisme en dehors de quelques irréductibles qui ne peuvent pas voir la langue de Shakespeare en peinture.
8  0 
Avatar de transgohan
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 04/10/2018 à 14:54
Citation Envoyé par 7gyY9w1ZY6ySRgPeaefZ Voir le message
Pourquoi inventer des nouveaux mots alors ?
Beh parce qu'on va pas payer des académiciens à rien faire tout de même !
7  0 
Avatar de mm_71
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 04/10/2018 à 20:12
La commission d’enrichissement de la langue française a finalement tranché, après plusieurs mois, pour traduire « fake news » par le terme « information fallacieuse » ou par le néologisme « infox »
Soit ils sont constipés du bocal, soit ils sont payés à l'heure.
"La Station spatiale internationale vue depuis la navette Discovery, le 5 novembre 2017.",
Lors du naufrage du Concordia TOUS les médias parlaient d'un paquebot de 2 fois la taille du Titanic ( Soit environ 2*300 Mètres ). En fin de compte c'était 2 fois la masse du Titanic...
j'ai entendu aussi que certains relaye des fakenews du garofi (site de merde) sans cité la source pour que certains tombe dans le piège...
gorafi, nordpresse.be, etc ne sont pas à proprement parler des sites de fake news, ce sont des sites parodiques clairement annoncés comme tels, reste qu'il arrive que certains s'y fasse prendre ce qui révèle avec quel sérieux ils vérifient leurs infos avant de les recopier bêtement.

Et pour revenir dans le sujet principal je propose info caca pour remplacer fake news.
4  0 
Avatar de bistouille
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 04/10/2018 à 21:14
Citation Envoyé par VivienD Voir le message
N'avait-on pas déjà le vocable "intox" justement pour désigner les informations fallacieuses et la désinformation?
C'est clairement intox, le bon terme, mais on peut également rester dans les termes génériques comme supercherie ou canular.

Sinon pour faire une proposition, et pour le jeu de mot :

infoseptique
4  0 
Avatar de VivienD
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 05/10/2018 à 8:59
Citation Envoyé par bistouille Voir le message
C'est clairement intox, le bon terme, mais on peut également rester dans les termes génériques comme supercherie ou canular.

Sinon pour faire une proposition, et pour le jeu de mot :

infoseptique
J'aurais réservé le terme "infosseptique" pour désigner les entités médiatiques où l'on trouve de l'intox.
3  0 
Avatar de mm_71
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 05/10/2018 à 17:54
Citation Envoyé par AoCannaille Voir le message
International, International, si c'est dit avec un accent à couper au couteau comme 90% des anglicismes, un anglais ne comprendra pas plus...
Donc ça deviendra un mot Français comme week-end, pizza, football, souk, etc.
3  0 
Avatar de benjani13
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 04/10/2018 à 18:14
Citation Envoyé par survivals Voir le message
Et pourquoi pas Propagande ?

Pour moi, il n'y a pas tant que ça de "Fakenews" si ce n'est peut être sur Facebook, Twitter et Youtube mais ce ne sont pas des médias sérieux, englober tous les médias Internet dans le lot, ça c'est de la propagande, visant à les discrédités par rapport aux vrais médias propagande que sont les médias télé/radio aux heures de grandes écoutes.
Pour moi les fakes news sont un peu partout, et l'ont toujours été, et il y a plusieurs nuances de fake news à mon sens:
- La propagande politicienne : il faudrait des journalistes qui arrêtent de reprendre les déclarations des politiques mots pour mots mais ose dire quand ils disent des mensonges. Il y en a quelques un, mais trop peu. Et s'il est assez facile de le faire dans la presse papier, à la télévision c'est compliquer de vérifier en temps réelles les éléments avancés par les politiques. Ça évidemment les loi anti fake news qui sont en trains d'être voté ne s'y attaque pas alors que c'est le plus simple à identifier et probablement le plus dangereux. Quand un politique avance par exemple un chiffre sur n'importe quel sujet, il devrait être soumis à une obligation de vérité, et punis si il dit vraiment n'importe quoi. Sinon on arrive au débat classique ou a un sur un plateau de télé (je prend un exemple que j'ai revu récemment) Sarkozy qui dit que la durée de vie des centrales nucléaire a été allongé à 40 ans, Royale qui dit que non c'est à 50 ans. C'est une donnée concrète, vérifiable, mais c'est au spectateur de trancher alors qu'il n'en a pas les moyen. C'est là que le journaliste devrait intervenir pour rétablir la vérité, mais il ne le fait pas. Sinon, c'est ce qui se passe actuellement, on dit aux deux camps qu'ils ont raison, chacun se forge sa propre vérité. On voit ce que ça donne comme dérives aux USA.

- La propagande dissimulé dans de la rumeur/fakenews virale : du genre "Tous les petits français vont devoir apprendre l'arabe à l'école!", etc.

- Le flou entre actualité et billet d'opinion : je n'ai rien contre les billets d'opinion mais beaucoup se font passer pour de l'actualité et je trouve cela assez mesquin.

- L'incompétence dans le journalisme : malgré tous le respect que j'ai pour le journalisme, il faut reconnaitre que les journalistes sont souvent de piètres vulgarisateurs, vérifient peu leur dire, donc beaucoup d'erreurs s'insèrent, quand ce n'est pas tous l'article qui est un non sens quand ils tentent de parlent de sujets un peu pointus. A l'instant je lisais un article de franceinfo sur le trou découvert dans vaisseau Soyuz MS-09, l'article est illustré par une photo de l'ISS pas encore terminé, avec comme légende "La Station spatiale internationale vue depuis la navette Discovery, le 5 novembre 2017.", alors que le programme des navettes s'est terminé en 2011... Et ce genre d'erreur est plus que courante.
2  0 
Avatar de Kikuts
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 04/10/2018 à 18:36
Infosse (info + fausse) avait plus de gueule... Il m'a fallut 5sec pour le trouver...

C'est vraiment des bidons qui se touchent...
Une fausse information / intox (=> info ou intox ? ça doit vous parler) existent déjà depuis des lustres...

Ils doivent être des cousins de Hadopi c'est pas possible
2  0 
Contacter le responsable de la rubrique Accueil

Partenaire : Hébergement Web